Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

samedi 23 avril 2016 à 04h13min

La police municipale de la ville de Ouagadougou, a mené ce vendredi 22 avril 2016, une opération de déguerpissement des commerçants installés de façon anarchique aux abords des trottoirs.L’opération de ce matin, a permis de déguerpir les commerçants qui occupent de manière anarchique l’avenue Nobert Zongo ( espace palace Hôtel-cimetière route de Saponé).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

A l’apparition du premier bâché de la police municipale, les occupants illégaux commencent à emballer leurs marchandises. A l’allure d’un sauve-qui –peut, vendeuses de fruits, de jus, vendeurs de cigarettes ou d’essence en bouteilles, réparateurs d’engins à 2 roues, ont compris qu’ils devaient quitter aux abords de l’avenue Norbert Zongo.

Visiblement, le message est donc passé. En effet, la police municipale n’est pas à sa première opération sur cette avenue, comme toutes les autres d’ailleurs de la ville de Ouagadougou. « Hier, ils sont venus, mais j’ai pu fuir avant qu’ils ne ramassent mes affaires. Aujourd’hui encore, je sais qu’ils viendront, mais j’ai déjà pris mes dispositions » nous informe un mécanicien avant l’arrivée de la police municipale.

A l’image de ce monsieur, la plus part des occupants ont pleinement conscience qu’ils occupent de façon illégale cette avenue, mais soutiennent ne pas avoir d’autres issues. « La mission s’inscrit dans le cadre de notre feuille de route, qui est de désengorger la voie publique pour que les gens puissent circuler convenablement. Les carrefours sont occupés illégalement et cela constitue un véritable problème de sécurité publique » a expliqué Adama Pamtaba, chargé de communication et des relations publiques de la police municipale.

Les occupants savent bien qu’ils ne doivent pas s’installer aux abords de cette voie. C’est peut-être la raison pour laquelle, bien qu’ils n’approuvent pas cette opération, ils n’ont posé aucune résistance aux agents de la police municipale et à ceux des services techniques municipaux, à savoir la direction de la propreté. « Au préalable, des agents ont échangé avec les occupants de cette voie. Des campagnes de sensibilisation accrues, à l’endroit des occupants illégaux ont été menées, afin que ces derniers comprennent mieux le sens de cette décision. Mais les gens sont durs d’oreilles, quand on passe par la manière douce,ça ne passe pas » a indiqué Adama Pamtaba.

A cet effet, Adama Pamtaba donne des précisions sur les conditions d’occupations de l’espace publique. Des conditions qui selon lui, ne se sont pas souvent ignorées par ceux qui occupent anarchiquement l’espace publique. « Il y a un texte qui régit l’occupation du domaine publique dans la ville de Ouagadougou. Tout citoyen qui veut occuper le domaine public, doit adresser une demande au maire ou au Président de la délégation spéciale (PDS), de la localité ou de l’arrondissement concerné, qui va transmettre le dossier à la police municipale où nous étudions la faisabilité. C’est à la suite de cela, que l’autorisation est donnée » a-t-il expliqué.

Les commerçants quant à eux, font la sourde oreille. Au risque de payer une contravention pour rentrer en possession de leurs articles, beaucoup soutiennent qu’ils seront encore au même endroit demain.La police municipale pour sa part, ne compte pas jeter l’éponge. Des opérations de ce genre seront multipliées dans toute la ville de Ouagadougou.

Nicole Ouédraogo
lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 avril 2016 à 06:12, par SidSoaba
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Félicitation à la Police municipale pour cette bonne initiative. Il faut absolument que vous veniez faire la même à Karpala, précisément sur la voie principale qui longe les logements sociaux jusqu’au nouveau lycée Thomas Sankara : des remorques de camions sont garées la nuit en pleine voie sans aucune balise ! des bars-maquis et des quincailleries débordent sur cette route parfois sur plus de 15m ! le restant de la voie ne suffit même plus pour le passage des véhicules. De grâce, venez constater vous-même et vous verrez l’urgence d’agir afin de soulager les usagers de cette voie. Pour le cas des remorques de camions, venez la nuit à partir de 20 Heures pour constater l’extrême dangerosité de cette occupation anarchique des voies publiques. De grâce, n’attendez pas que des accidents mortels se produisent avant de venir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 08:24, par Verdic
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Rectificatif.La police municipale n’a pas la compétence de délivrer une autorisation c’est à la voirie de s’en occupe.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 09:34, par Cequejenpense
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Je pense que la police devrait aussi s’attaquer aux stationnements anarchiques. Au centre ville (Koulouba et autour du grand marche) il est souvent impossible de circuler.

    A Koulouba, notamment la rue reliant airtel siege a l’hotel azalai et celle partant du feu tricolore de la station vers city sport sont tres souvent bouchees a cause des stationnements anarchique des voitures et parfois des motos. Vu l’etroitesse de la rue il faut que la police veille en interdisant tout stationnement des que les parking sont plein. Devant airtel c’est le desordre : meme une rue marchande !

    Autour du Grand Marche, cote sud c’est le meme desordre voire pire. Les commercants debarquent leurs marchandises au bord de la rue la ou eux meme et leurs clients sont cense stationner. Du coup tous stationnent sur la chaussee. La situation s’empire lorsque les camion et les tricycles entre dans le jeux : oubliez vos klaxons, les gars ne bougeront que lorsqu’il auront fini ce qu’il ont a faire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 09:40, par MIMI
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Vivement qu’on fasse pareil à Bobo, remettre de l’ordre dans une ville qui en a grandement besoin !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 12:28, par Etienne Arthur Kafando
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    C’est une bonne chose. Il faut élargir cette opération à toutes les grandes villes en commençant par Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2016 à 09:53
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Moi je pense que la police municipale ne joue pas bien son rôle. Sinon elle devra être tous les jours présente dans les rues pour chasser les occupants, dans tous les secteurs de la ville.
    Il faut déguerpir immédiatement, ceux qui font le feu au bord de nos route (grillade de viande, vendeuse de galette etc...) les soudeurs qui sont anarchiquement installés, les commerçant qui occupent les abords de routes pour faire des magasins etc. Il faut aller plus vite et fort.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2016 à 11:08, par Wend tongo
    En réponse à : Assainissement de la voie publique : Des commerçants sommés de libérer les lieux

    Félicitations à la police municipale pour la lutte contre l’occupation anarchique des voies publiques. Il faut que cette lutte soit permanente et sans relâche. En plus il est temps qu’elle voit le cas des boutiques aux abords des voies surtout sur les avenues OUMAROU KANAZOE et BABANGUIDA. Vous avez des constructions métalliques qui débordent jusqu’ à la voie bitumée, ne laissant les usagés que le stationnement sur la chaussée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés