CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

vendredi 22 avril 2016 à 14h25min

Ce vendredi 22 avril 2016, se tient à Ouagadougou le premier Conseil d’administration du secteur ministériel de l’année 2016 du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure. Ce premier CASEM se tient sous le thème « Renforcement de la gouvernance au Burkina Faso : quels défis pour le MATDSI dans le Burkina Faso nouveau ? ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

Au cours de ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de Simon Compaoré, Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), il sera question de faire le point des activités de 2015, mais aussi d’examiner le programme des activités de l’année 2016.
Sur le plan de la sécurité intérieure, il sera question de la montée de l’insécurité, mais aussi de la menace terroriste.

Le Ministre en charge de la sécurité n’a d’ailleurs pas manqué d’interpeller ses collaborateurs : « Je voudrais insister sur la nécessité de mutualiser nos efforts pour apporter des réponses appropriées aux questions sécuritaires. La sécurité ne peut être l’affaire d’une seule personne et nous avons besoin de la contribution de tous, mais dans le respect des lois et règlements. »
En matière d’administration du territoire, la restauration de l’autorité de l’Etat sera au cœur des débats avec notamment la question des koglwéoogo, mais aussi des problèmes qui minent actuellement le monde de l’enseignement dans certaines régions et certains départements du pays.

Il sera aussi question de la réussite de l’organisation des élections municipales du 22 mai prochain.
En ce qui concerne la décentralisation, le gouvernement souhaite se doter d’une vision stratégique cohérente pour sa mise en œuvre à travers l’élaboration de référentiels plus ambitieux.
Et enfin, en matière de protection civile, il sera question d’assurer une prévention et une gestion efficiente et coordonnée des accidents, des sinistres et des catastrophes.
Le Ministre de la sécurité a par ailleurs appelé ses collaborateurs à faire preuve de vigilance et de professionnalisme afin de bâtir un Burkina de Paix.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

La cérémonie a commencé avant l’heure
Prévue pour commencer à 8h30mn, c’est avec une demi-heure d’avance que la cérémonie d’ouverture de ce premier CASEM du MATDSI a eu lieu. Ce qui n’était pas du goût de la plupart des journalistes arrivés après 8h et qui n’ont pas pu suivre la cérémonie, et donc n’ont pas eu suffisamment de la matière.
Le Ministre de la sécurité s’est excusé pour ce désagrément et a expliqué qu’il a commencé plus tôt que prévu parce qu’il a constaté que la salle était suffisamment pleine. Mais aussi, parce qu’il est pris par le temps, car devant se rendre à l’Assemblée nationale pour répondre à des questions orales sur les koglwéogo.

J.B.

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2016 à 16:03, par FRANCKY
    En réponse à : CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

    Deux choses me chagrinent et devraient faire l’objet de discussion lors de ce CASEM :
     ! - Prevoir une formation des gouverneurs, Hauts commissaires, Prefets et toute autre autorite pouvant prendre des requisitions en cas de besoin car tout le monde se mele les pinces chaque fois qu’il faut faire intervenir les forces de l’ordre, surtout la police et la gendarmerie.

     !! - Revoir les corteges des gouverneurs surtout lorsqu’ils sont en deplacement dans les agglomerations. On ne peut pas comprendre que les gens restent a leur residence et decident a la derniere minute, sirene hurlante et feux de detresse en marche, de se rendre a une ceremonie tout en brulant les feux de signalisation et en empruntant les sens interdits.
    Nous voyons memes certains qui prennent les rond-points dans le mauvais sens avec vehicule de police en tete ! Quelle urgence peut justifier ces actes que posent nos autorites au vu et su de la population ?

    Il me parait necessaire et urgent de revoir ces comportements a risque car en cas d’accident, les responsabiltes seront engagees.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 16:59, par phinx
    En réponse à : CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

    profitez du casem et prenez de bonne resolution afin d’améliorer les conditions de travail des soldats du feu.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 19:01, par Passék-taalé
    En réponse à : CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

    Après ce CASEM,le Ministre d’Etat doit convoqué urgemment une rencontre pour revoir le dispositif sécuritaire de notre pays dans le respect strict des lois et règlements en vigueur.Il faut définir clairement les zones d’interventions,les limites et les compétences de chaque force (Police,Gendarmerie et Armée) afin d’éviter les conflits de compétences surtout au niveau des deux(02) premières forces qui nous rapporte rien du tout.Merci c’est très très important.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 22:31
    En réponse à : CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

    je ne vois rien de bon concernant les revendications des syndicats du MAT. c’est dommage que ce secteur du ministère soit le dernier souci des premiers responsables. Il n’ya pas que la sécurité en jeu dans ce ministère. restaurer l’autorité de l’État à travers un meilleur traitement des préfets, haut-commissaire est très nécessaire. Vraiment regrettable que les préfets soient encore et toujours relégués au second plan dans le casem de ce ministère, quand on sait qu’ils ne sont pas que des agents dudit ministère, mais des autorités nationales.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 16:10, par passek-taale
    En réponse à : CASEM 2016 du ministère de l’administration territoriale : Sous le signe de la bonne gouvernance

    Apres ce CASEM,le Ministre d’Etat doit convoquer urgemment une rencontre pour revoir le dispositif securitaire de notre pyays dans le respect strict des lois et reglements en vigueur.Il faut definir clairement les zones d’interventions,les limites et les competences de chaque force(P0lice,Gendarmerie et Armee) afin d’eviter les conflits de competences unitiles surtout au niveau des deux(02) premieres forces.Merci c’est tres tres important.k

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés