Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

vendredi 22 avril 2016 à 00h30min

C’est à la faveur d’une conférence de presse, animée par l’UPC (Union pour le progrès et le changement) le 21 avril 2016, que le parti de Zéphirin Diabré, a porté la contradiction à certains de ses militants, visiblement en rupture de banc avec le parti. L’occasion était aussi belle pour les conférenciers, d’aborder la question des recours en justice.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion  répond aux « gardiens du temple »

Les animateurs du point de presse (de gauche à droite) ; Moussa Zerbo, porte-parole adjoint de l’UPC ; Rose Marie Compaoré, député ; Amadou Sanon, 3ème vice-président et Rabi Yaméogo, porte-parole ne sont pas allés du dos de la cuillère. Ils ont dénoncé les agissements de certains « pères fondateurs » du parti, qui manifestement ne partagent plus les mêmes visions politiques qu’eux.
Les mis en cause ont pour noms, Louis Armand Ouali 2ème vice-président du parti et Bruno Kafando, secrétaire général de la section UPC du Kadiogo, jusqu’au 13 février 2016.

Au premier, il est reproché d’avoir, à travers les lignes du quotidien en ligne Lefaso. net, en date du 23 décembre 2015, invité le parti du lion, à faire coalition avec le parti au pouvoir le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès). De même, il est reproché à Ouali, les violations des statuts, du règlement intérieur et des principes du parti.
« Cette décision intervient suite à une série de conduites qu’il convient de rappeler. La dernière participation du camarade Ouali à une activité statutaire de l’UPC, remonte au congrès d’investiture du candidat du parti tenu les 27 et 28 juin 2015 au Palais des sports de Ouaga 2000. Depuis lors, il a brillé par ses absences chroniques aux sessions du SEN (Secrétariat exécutif national), du BPN (Bureau politique national), et aux autres activités du parti. Vous l’aurez constaté, Monsieur Louis Armand Ouali, malgré son statut de2ème vice-président, n’a participé à aucune activité lors de la campagne des élections couplées du 29 novembre 2015. Il n’a pas non plus fourni une quelconque explication à la direction du parti...Que Monsieur Ouali se démarque de la ligne sociale-libérale de l’UPC, cela nous étonne ! C’est au cours du congrès ordinaire des 21 et 22 juin 2014 que cette option a été faite par l’ensemble des participants. Le camarade Louis Armand Ouali y était. Il ne s’y était nullement opposé ».
Encore : « Lorsqu’il s’est agi d’envoyer un représentant du parti au CNT (Conseil national de la transition), il a vite fait de se porter volontaire pour défendre les idéaux de l’UPC. Mais durant tout le mandat de la transition, il est resté inaudible et invisible, et n’a rendu de compte à aucune instance du parti ».

Et les conférenciers d’enfoncer le clou en affirmant que Ouali qui ne s’est pas présenté aux primaires du parti pour la désignation des candidatures pour les élections couplées passées, a envoyé des camarades du parti voir le Président, Zéphirin Diabré afin qu’il soit tête de liste nationale pour les législatives. Ce que le parti, selon les conférenciers, n’a pas accepté parce qu’il n’a pas suivi les règles édictées par le parti.
Ces raisons justifieraient la conduite de Louis Armand Ouali. Et pour ses camarades ou anciens camarades (c’est selon), l’attitude des mis en cause fait partie d’un « complot politique, visant à saper le moral du Président et des militants de l’UPC ». Sinon disent-ils, si problème il y avait, il pouvait le soumettre en interne pour discussions et décision.
Et pour ces manquements constatés sur la base de l’article 63 du règlement intérieur de l’UPC, le SEN a suspendu Louis Armand Ouali des instances du parti, en attendant que le BPN se prononce sur son exclusion.

Cas Bruno Kafando, recours en justice et préparation des municipales

« Quant au cas Bruno Kafando, il était, jusqu’au 13 février 2016, Secrétaire général de la section UPC du Kadiogo. Depuis le 13 juillet 2014 qu’il occupe ce poste, il a étalé une incompétence notoire à fédérer les militants, à prendre des initiatives et à faire fonctionner normalement le parti dans le Kadiogo. Toute chose qui a eu pour conséquence la dissolution du bureau qu’il dirigeait, en assemblée générale, et la nomination d’un nouveau correspondant. Tout comme Monsieur Ouali, Monsieur Kafando n’a pas battu campagne lors des élections dernières.
Il a en outre écrit un soi-disant livre blanc sur l’UPC, un document truffé de contre-vérités. L’UPC est passé de 19 députés en 2012 à 33 députés en 2015, même s’il n’a pas atteint l’objectif de gérer le pouvoir d’État. Il n’appartient donc pas à des individus, fussent-ils membres fondateurs, de critiquer le bilan dans la presse, sans l’avoir fait au préalable dans les instances du parti ».

Pour les conférenciers, Bruno Kafando a été battu lors des primaires. Ceci est le signe de son rejet par la base, et cela a entraîné des frustrations de sa part. Des sanctions seront également prononcées à son encontre les jours à venir, de même qu’à l’encontre de deux autres membres du parti, accusés de faire partie du complot a-t-on appris.
L’orateur principal, Amadou Sanon et ses camarades ont fait savoir que derrière le complot politique qui vise à casser l’UPC, il y a aussi « des raisons d’ordre alimentaires ». Pour eux, les deux personnes qui se font passer pour les gardiens du temple, espéraient des postes ministériels en cas de coalition avec le MPP.
Des recours en justice, on retiendra que le parti n’a pas attaqué lui-même une liste de candidats, car c’est une prérogative des citoyens. Ce sont donc des militants UPC qui ont déposé des recours. Au total, les candidats de l’UPC sont demandeurs ou défendeurs dans une vingtaine de recours.

Mais d’une manière générale, les conférenciers notent que « l’UPC a présenté des listes de qualité aux futures municipales. Ces listes sont bien ficelées et difficilement attaquables. Aussi, les procès remportés par les candidats de l’UPC, de même que ceux qu’ils ont perdus, ont fait l’objet d’appels devant le Conseil d’Etat. Nous faisons confiance à la justice, et nous sommes convaincus qu’elle saura dire le droit ».
Pour le présidium de la conférence, il n’y a pas péril en la demeure parce que l’UPC se porte bien. Ils ont appelé leurs militants au calme, à la sérénité et au « vrai changement », le slogan du parti du lion, l’ UPC.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 avril 2016 à 23:17, par Sidzabda
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    "ce n’est parce qu’il neige dehors qu’il ne fait pas chaud dedans" dit un adage populaire. pourquoi toutes les conférences sont animées par d’autres personnes que le président. à la lecture de la lettre de OUALI j’ai compris que l’UPC a des difficultés mais ne veut pas reconnaitre. on crie à la machination parce qu’on veut pas voir la réalité en face. on se mure devant le fait qu’on est la deuxième force politique et qu’on veut vous détruire sans jamais voir la vraie vérité. mes chers de l’UPC ; il faut un cpngrès extraordinaire pour relancer le parti car on voit que vous allez sombrer par manque de lucidité et de bonne gouvernance. les autres députés qui ont des postes de portefeuilles diront que ça va, mais la réalité est tout autre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2016 à 23:34, par soungalo
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    OUALI se croît toujours au temps de Staline. Au niveau des cadres du parti, il est loin d’être le plus diplômé. Il souffre d’un complexe quand il entend ses camarades se présenter et se dire "Docteur", il est malade et se met en colère. Pouvait-il croire sincèrement que dans ce parti, il pouvait mener les cadres du parti où il veut ?
    Quant à Kafando, l’incompétence de ce monsieur est caractéristique de sa myopie politique. Le politicien du salon avec son livre blanc oublie de dire qu’il est des raisons de notre échec au kadiogo. La léthargie dans laquelle, il a plongé le parti au kadiogo est vraiment navrante. De surcroît, il voulait être député au kadiogo : quelle est cette structure de l’UPC qui voulait de lui comme candidat ? Voici quelques extraits de ses propos aux jeunes du parti : "Celui qui veut l’argent pour faire la politique n’a qu’à aller au MPP." ou encore "certains militants se comportent comme des prostitués..Quand ils gagnent l’argent, ils s’impliquent dans les activités ?" Merçi au parti de se débarrasser de ces traîtres et des gens qui ne financent pas le parti et parlent de mauvaise gestion du parti. tchrouuuuuuuuuuuuuuu !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 06:43, par Bona TRAORE
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    A supposer comme première hypothèse que contre toute logique et rationalité l’UPC courrait à la soupe (comme ceux qui ont renié l’idéologie sankaraiste et le terrrecerisma) . Cela aurait pour conséquence de produire une mouvance trop majoritaire qui ne permettrait plus aucune critique objective, ni une avancée démocratique. Ce pays ferait un recul de 50 ans dans les acquis démocratique, économiques et sociaux. Dans la 2è hypothèse que l’UPC avec tous les partis du CFOP soient le porte voix des sans voix et de tous ceux qui ont des attentes objectives non satisfaites par le pouvoir exécutif actuel, alors l’UPC et le CFOP (quelque soit là d’où ils viennent car le MPP lui meme vient du CDP qui vient de l’ODP/MT qui vient du Front Populaire qui vient du CNR etc..) seront une alternative en cas d’échec du MPP. Quand aux "Templiers gardiens" ils ne représentent plus rien en terme d’audience dans le parti et leur position est en accord avec la première hypothèse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 07:43, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    - WALI et KAFANDO, Heyiiiiiii !!!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 07:44
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    RIRRRR.ceux qui s’agitent contre les ouali ne comprennent rien.demandez des membres fondateurs depuis le forum de l’alternance combien sont toujours avec le Zeph ?ils sont tous partis parce que ce dernier n’ aime pas la contradiction.vous verrez aux prochaines élections législatives.vous aurez au plus 15 élus. il avance toujours comme raison que ces lui le principal bailleurs du parti. il a eu son parti, ne rêve plus être président au Burkina parce que même Isaac Zida va te battre dans les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 07:53, par le marin
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    cette crise que l’UPC traverse ne date pas d’aujourd’hui, elle date de depuis les élections municipales de 2012 ; le parti n’a pas su dire merci aux militants et certains conseillers faisaient la grosse tête depuis leur élection ; Dieu merci, l’insurrection est venu mettre à nue la crise au sein du parti ;

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 07:58, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    UPC est un grand parti démocrate. Il n’acceptera jamais en son sein des militants indélicats et indisciplinés pour quelle que raison que ce soit. Merci de commencer un bon nettoyage dans le parti.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 07:59, par lemonument
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Armand OUALI ne peut pas de sa propre initiative déclarer qu’il faut que l’UPC rejoigne le MPP ; cette idée avait été longuement murmurée au sein de l’UPC ; et n’eut été la pression populaire, l’UPC aurait déjà rejoint le navire MPP ; une autre preuve que l’UPC voulait une partie du gâteau, c’est le fait de dire dans la presse que le MPP avait fait du tuuk guili à l’assemblée ; donc qu’on cesse de tirer à boulets rouges sur OUALI qui lui, au moins a eu l’honnêteté et le courage d’extérioriser sans hypocrisie aucune sa position ;

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 08:05, par baba
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Dites chers groupies de l’UPC, chers exécuteurs zélés des basses besognes de Zeph, pourquoi Zeph ne siège pas à l’assemblée ? la réponse est : il veut rester dans la critique et sans apporter sa touche à l’édifice nationale ; il peut proposer des idées au MPP ; si les idées sont bonnes, le MPP pourra les utiliser pour construire la nation ; c’est cela aimer son pays

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 08:06, par Ablo
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    jusque là je ne comprends toujours pas pourquoi ce parti n’a pas eu le pouvoir d’Etat. c’est un parti sérieux et bien ordonné. il faut combattre tous les taupes qui s’y trouvent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 08:16, par Nameba
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Votre problème, gens de l’UPC c’est votre liblib inconséquent. Au départ Zeph parlait de changement. Qu’est ce à dire ? La politique de Blaise Compaoré était laquelle ? C’était une politique criminelle et réactionnaire qui consistait à guillotiner les opposants. Dans ce cas si on parle de changement cela veut dire qu’on abandonne la politique réactionnaire droitière pour la politique progressiste de gauche. Donc beaucoup de vos militants s’entendaient dans ce sens. Puis brusquement Zeph parle de libéralité droitière. C’est donc normal que certains de vos militants ne se retrouvent plus dans votre ligne politique. C’est simple que le jour ! C’est pour ça que c’est écœurant de voir des faux sankaristes s’allier avec Zeph et se réclamer toujours du sankarisme. Tout le monde sait que Sankara était une progressiste..

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 08:48, par SKAL
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    NOUS A L’UPC ON EST SEREIN. C’EST PAS DES VA T’EN SOUPE QUI VONT NOUS MELANGER LES PATTES. IL FAUT LES RADIER DU PARTI ET ON N’EN PARLE PLUS. C’EST AUSSI DE CETTE MANIERE QU’ON MONTRERA UNE AUTRE MANIERE DE GOUVERNANCE. JE ME DEMANDE TOUJOURS COMMENT CE MONSIEUR OUALI A PU ATTERIR A L’UPC ?
    PROFITONS EN POUR FAIRE LE TOILETTAGE AU SEIN DU PARTI

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 08:51, par cp
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    On dirait que le MPP avance très rapidement, ce parti risque bien bien 3ans d’arriver à destination pendant que la voiture est pleine de carburant et que compteur n’a pas fini de tourner. tenez-vous bien

    1.de parti majoritaire il est devenu "touk guli"
    2. les partis d’opposition sont déjà muselés (CDP, UPC et que sais-je encore)
    3. les partis membres de coalition avec le MPP se sont déjà compromis et sont obligés de suivre le MPP (PAREN, UNIR/PS....)
    4.l’armée se cherche
    5. la presse ne peut que soutenir le MPP car ils ont peur du CDP
    6.le parti est déjà débordé ( trop decadres, candidat aux municipal.
    quand on y observe, la vitesse et très vive pendant le social est grave.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 09:02, par one smile
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Merci pour ce éclaircissement Mr les conférencier. Sachez qu’au lieu de perdre des points, vous en avez gagner de plus. Vous avez ainsi pu démontrer scientifiquement et preuve à l’appui que l’UPC est vraiment la représentation d’un lion, et pas n’importe lequel. J’ai pris largement le temps de lire ligne par ligne le soit disant livre blanc de ce prétendu kafando. En réalité d’analyse profonde j’ai remarquer que non seulement ont sentait de l’amertume dans ces propos, mais aussi de la puérilité. J’ai compris que Dieu voulant chasser le diable du groupe il fallait qu’il se noie lui-même. Ce qui est sure nous partisans de l’UPC nous restons fidèle jusqu’au bout. Si kafando se sentais membre de la famille il devrait ressoudre le problème en fammille. UN LION NE TOMBE JAMAIS MEME AU MILLIEU DE LA BATAIL ET IL EST BLESSER. VIVE LA PATRIE VIVE UPC

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 09:29, par sidpagnangdé
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    il ne faut surtout pas que l’upc sombre. nous courons vers un méga parti sans opposition forte. ce n’est pas à l’honneur de notre démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 10:27, par Yako
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    C’est comme ça les alliances de circonstances finissent.Sinon comment un Ouali disciple d’Anver Oxa peut faire cause commune avec le libéral Diabre ?
    Blaise avait raison.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 10:30, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    - SOUNGALO (Internaute 2), ce sont les tarés qui s’accrochent au mythe du diplôme qui ne vaut que ce que vaut son porteur. Je te rappelle 2 faits :

    1/- Karim TRAORÉ, DG de IAPM avait dit dans une interview : ’’Certains ont des doctorats mais ont fini par les noyer dans l’alcool du fait qu’ils ne font aucune recherche’’,

    2/- Avant lui l’illustre NAZI BONI a écrit dans son livre Crépuscule des temps anciens, que : ’’Le dplôme est une borne inamovible placée sur la route poudreuse du savoir’’. Analyse cette phrase de Nazi BONI et ta maladie de diplômite va se calmer.

    Alors je trouve que le doctorat ou l’agrégation n’est pas une référence de l’intélligence et c’est rapetissant et indécent de vouloir étaler ce qu’on a comme diplôme pour mystifier les gens. N’y-a-t-il pas des paysans, des artisans, des manoeuvres et des ouvriers qui sont aussi membres de l’UPC ? Ou bien dans le règlement intérieur de l’UPA, la condition pour être militant de l’UPC est d’avoir Bac+8 à 10 ? Arrête ces cônneries !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 10:30, par Time Will Tell
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Personnellement, je connais Ouali Armand depuis 2000. C’est un nomade politique qui court en tout temps derière un positionnement confortable. Il n’est jmais allé à 2 élections sous un même parti : Il a été maire à Gaoua en 2000 sous ULD, en 2007 il est député sous le RDB, et en 2012 sous UPC. Nos parents disent qu’il a été membre du PAI, du GDP et que sais-je encore ??? J’ai effectivement constaté son absence au meeting provincial de l’UPC lors des élection couplées. c’est marrant pour un vice-président d’être absent à une campagne dans son fief et représentant du parti au CNT.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 11:03, par DIALLO
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    chez nous à l’upc,on ne caresse pas les va-nu-pied parce qu’on veut des militant.non,non...même,celui qui a creé le parti,(zeph),s"il nous courbe,on le demie de fonctions,un point,un trait.nul n’est au dessu de la loi,ça,c’est UPC

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 11:21, par Le Baroudeur
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Pendant que beaucoup fondait leur espoir sur l’UPC comme contre pouvoir, voilà un débat qui va noyer l’essentiel. Et si on pensait sérieusement au SENAT ou une instance qui va regrouper syndicat, OSC, autorités coutumières et religieuses, ...pour jouer le rôle de contrôle de l’État ?
    Actuellement, sinon depuis toujours, c’est du laisse guidon. L’Assemblée Nationale ne pourra jamais être le bon contrôleur de l’action du Gouverne - et - ment, les partis sont toujours en proie à ces crises réelles ou supposées, les religieux et coutumiers sont dans leurs sanctuaires et n’ont pas voix au chapitre (laïcité oblige) sauf quand ça tire et que ça cherche refuge. Comme Blaise n’est plus là, revoyons sérieusement la question de la deuxième chambre mais le Rocco sait d’avance combien de temps le peuple peut accepter sa présence dans notre Kosyam. Oui au SENAT, là nous serons moins affectés par les crises au sein des partis.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 11:31, par ka
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    A mon humble avis l’UPC était déjà mal parti, quand les idées de Zéph n’ont pas été adoptées par le peuple souverain. Et si j’étais a sa place, j’allais accepter l’offre des RSS comme premier ministre, après les mettre dos au mur, s’ils ne suivent pas à la lettre leur programme adopté par le peuple : Par cette légitimité, Zèph sera par la suite, une chef d’une opposition forte qui sera suivi par un peuple averti. Une erreur monumentale de Zéph, est de se précipiter en chef d’opposition assied au milieu des ennemis d’hier du peuple, dont lui-même insultait avec toutes ses forces. Oui on me dira que c’est ainsi l’opposition, mais j’aurai voulu que mon petit frère Zèph, avant d’accepter le CDP d’Achille Tapsoba, et l’ADF/RDA de Gilbert Ouédraogo dans son groupe d’opposition, pose des conditions à ces deux responsables qui étaient les deux coupables d’un soulèvement populaire : Il suffisait que Zéph les dit : ‘’’’Vous êtes les biens venus dans une opposition qui démarre, mais donnez-moi des nouvelles jeunes têtes avec raison, car le peuple qui vous détestait il y a quelques mois, ne verra pas d’un bon œil à cette opposition de fiction.’’’’ Personnellement, je crois que les KAfando et OUALI, plus d’autres qui ne disent pas tout haut au BPN de l’UPC, sont dans mes raisonnements. N’oubliez pas que le Burkina de 2016 n’est plus celui du passé. la politique de ce pays n’est plus donné à n’importe qui, car ne croyez pas que ceux qui disent qu’ils ne font pas de la politique ne le font pas : Tout le peuple Burkinabé est politisé jusqu’à l’os à cause d’un régime sanguinaire, et aussi d’un RSP criminel avec ses répressions.’’’’ Tous ceux qui disent qu’ils ne font pas la politique, ou qu’ils ont adopté une attitude apolitique, ou encore disent qu’ils ne parlent jamais de politique, sont plus pires que les politicards d’une nouvelle génération qui ne pensent qu’à leur gosier et leur poste. Ce qui se passe à l’UPC, est une politique politicienne, qui est l’art de duper les masses par certains démagogues qui ne comprennent rien à l’essence véritable du mot politique, ni le peuple Burkinabé, et qui les induits en erreur comme font les responsables de l’UPC en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 11:55
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Il n y’ a pas de sérénité dans la faune politique burkinabè. L’insurrection aurait du être un nouveau départ mais tel n’a pas été le cas. Quand, on est un observateur de la politique burkinabè, on comprend bien la floraison des OSC et des syndicats. Il n’ existe pas de débats démocratiques sérieux dans les partis et pourtant cela est prévu par les textes mais hélas. On se souvient que le CDP a commencé à perdre du terrain depuis l’interview de Salif DIALLO dans l’observateur en 2009. La suite, on la connait. Les dignitaires de l’UPC doivent recoller les morceaux sinon, le parti est très jeune pour résister aux assauts des mécontents. J’ai suivi le nommé Rabi sur Oméga FM, mais je me suis dit que ce Monsieur n’est pas à la hauteur. En temps de crise, il faut savoir communiquer. Bon vent à l’UPC.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 12:42, par Bangrenoma
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    On aime trop de debats. certains elements de l’analyse du 18 sont eloquants et pertinents mais tres vite tu rentres dans des debats passionnes. A voir de pres comment Zeph peut s’assoir a cote d’Achille et le fils de Gerard et commencer a critiquer les questions de l’emploi alors que l’un des derniers ministres est a cote de lui. Dans le meme ordre d’idees en 100 jours moins la periode de l’attaque terroriste, quelle est cette magie pour creer des emplois ? N’oubliez pas que le secteur des mines est le plus grand pourvoyeur d’emplois mais PRECAIRES avec des contrats de cons (autant de CDD que l’employeur veut). Qui a adopte ce texte, c’est sous Blaise avec frere qui s’arrosait le bonheur avec les miniers. Tout cela est connu de Zeph qui, au lieu de faire une bonne analyse fondee sur les bases de l’UPC, il se ligue avec les mecontents du regime dechu pour dire la meme chose que ce que la rue fait entendre. Au Burkina il suffit d’etre le premier a parler et le son fait echo. On ne reflechit plus, on entonne le refrain. Il y a des partis ou il n’est pas permis de s’assoir devant le chef pour faire des critiques, alors on fait comme Salif Diallo l’avais fait. Zeph ecoutes ton peuple parce que meme le lion bien qu’il soit fort est sage. Tu sembles mettre cette sagesse en poche, il ne faut pas etre egocentrique. Nous sommes en Afrique, sachons trouver des solutions propres a nous. Tout le monde sait qu’une sanction politique ne finit jamais, ca conduit a la creation d’un autre parti et c’est le nombre qui ne fait que s’augmenter sans que la qualite change.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 12:49, par ELKABOR
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    @internaute20 : Tu parles de Senat encore toi ? C’est derrière nous tout cela. Pourquoi souhaite tu une multiplication d’institutions aussi inutile et budgétivore comme le SENAT ? On n’en a pas besoin ! Il y a aussi une institution bidon qu’on devrait dissoudre au plus tot : le Conseil Economique et Social, dont l’inutilité ne fait l’objet d’aucun doute. Il ne faut pas multiplier les instituions pour les multiplier juste pour donner du grain à des granivores et autres espèces d’oiseau de notre faune politique et social.
    @internaute 21 : de quel droit Zephirin dispose-il pour dire aux formations politiques d’opposition fussent-elles du CDP ou de l’ADF/RDA de choisir des personnes autres que celles qu’ils veulent pour les diriger ou pour aller siéger au CFOP à ses cotés à lui ? Cela ne sera que de l’ingérence grossière dans les affaires internes desdits partis. Même si c’est des demons ou des diables qui dirigent ces partis, Zephirin n’a d’autres choix que de composer avec eux dans le cadre de l’opposition politique car ce n’est pas lui qui les a mis à la tête de ces partis.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 13:11, par tenga
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Je préfère de loin la configuration actuelle du pouvoir que l’inverse, imaginez Zeph et ses alliés CDP NAFA ADFRDA et consorts au pouvoir avec dans l’opposition MPP PAREN UNIR et autres. Que ferait le peuple insurgés ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 13:24, par Bouba
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Il n’y a rien à redire ! Merci pour votre choix éclairé de n’avoir pas rejoint le diable pour gouverner. Le serpent avait 2 têtes et c’est l’autre tête qui a usurpé la victoire des insurgés pour gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 13:26, par Un citoyen
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    Trop de spéculations ici pour rien. Un Parti politique a des problèmes avec certains de ses militants et non des moindres qui se sont illustrés négativement et le parti a pris ses responsabilité un point un trait. Tout ce qui se raconte tout autour n’est que pure spéculation. Pour moi personnellement, j’approuve totalement cela. Quand à ceux qui devine déjà l’avenir du parti et ne voient que le malheur partout, seul l’avenir nous diras ce que deviendra le parti.
    Toute organisation humaine rencontre à un certain moment de sa vie des zones de turbulences. cela est tout à fait normal. Mais si elle est fondée sur des bases très solides, elle les traversera et continuera sa marche en dépit des hululements des hiboux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 16:24, par zazaer
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    c’est nul de la part de l’UPC d’avoir disgracier ces gens là, je ne dit pas qu’ils sont exemplaire mais un partis a même de gérer un pays il faut une cellule d’auto-critique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2016 à 17:37, par sidinooma
    En réponse à : Dysfonctionnements supposés à l’UPC : Le parti du lion répond aux « gardiens du temple »

    courage zeph !!! a bas les voyous du parti comme ouali et kafando.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés