Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

mercredi 20 avril 2016 à 09h35min

Profanation du drapeau national. C’est le triste et irritant spectacle qu’a rapporté l’Agence d’information du Burkina (AIB) de la crise née entre élèves et professeurs du collège d’enseignement général de Nagaré (Logobou) jeudi dernier où, après avoir saccagé biens matériels, les apprenants s’en sont pris au drapeau national qu’ils ont déchiré. Une information qui a choqué plus d’un Burkinabè. Et certainement que les aînés de la période de la Révolution auraient pu mieux exprimer le degré du choc qu’ils ont pu ressentir ; eux qui ne supportaient pas de voir quelqu’un faire un pas de plus pendant la montée des couleurs !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

Sur les causes profondes d’un tel mépris à ciel ouvert du symbole national, chacun y va de ses analyses. Si certains Burkinabè croient savoir que l’éducation peut être la principale cause d’un tel effritement social, une autre opinion s’insurge : ’’l’Assemblée nationale a été incendiée avec tous les symboles de l’Etat, non ! Pourquoi devrait-on s’étonner que les enfants en fassent autant ?’’. Au-delà des perceptions, l’urgence aujourd’hui, c’est que l’Etat mette fin aux dérives pendant qu’il est temps. Il faut que l’autorité commence, ici et maintenant, à imposer aux Burkinabè le respect dû à l’Etat. Il y a des valeurs communes avec lesquelles on ne badine pas. Sous aucun prétexte. Et les symboles de l’Etat en font partie. Pour la simple raison qu’elles (ces valeurs) constituent un repère, et même les bases de fixation auxquelles le pays s’identifie tant sur le plan interne qu’externe.

Les symboles de l’Etat ont pour vocation de stimuler l’esprit de patriotisme et le désir ardent d’appartenir à un pays, que l’on doit défendre au prix du sang, contre tout acte de profanation. Pour cela, les symboles exigent à tout citoyen, une allégeance personnelle et collective. La protection des valeurs intrinsèques est non négociable et l’outrage à l’Etat ne saurait, de ce fait, être un jeu de gloire pour des individus en quête d’inspiration. Peu importe donc que ces élèves de Logobou se soient mépris sur le sens qu’ils voulaient donner à leur geste en s’en prenant ainsi au drapeau ! Il faut situer les responsabilités sur cette affaire et faire comprendre à ces ‘’rebelles’’ que, pour que chacun ait le droit de revendiquer et de manifester son existence en tant que citoyen burkinabè, il faut bien que l’Etat, lui-même, existe d’abord. Donc, construire l’Etat est un impératif pour tous car, c’est la condition sine qua non de l’expression libre de chacun.

L’autorité a le choix …

Aucun mouvement d’humeur ne peut justifier que l’on s’érige ainsi contre sa propre Patrie. Et pour ces élèves qui, non contents d’avoir foulé au pied de la lettre, le système éducatif, ont déchiré le drapeau, la sanction devra servir d’exemple.
Lors de son investiture, le Président du Faso a promis faire de la restauration de l’autorité de l’Etat, une priorité ; « construire une nation digne et respectée ». L’équipe de Roch Kaboré est attendue sur cette expression achevée de l’incivisme à Logobou. Agir pour donner le ton de la fin de ce genre de dérives ou jouer à la politique de l’autruche pour ensuite faire face à sa propre inconséquence.

‘’La quasi-absence’’ de textes sur ces cas d’outrage ne doit en aucun cas justifier une impunité. ‘’La loi n’est pas claire en la circonstance. (…).Le code pénal n’est pas explicite sur la question. Seul le code de justice militaire en parle. Le code pénal n’en fait pas cas clairement, quand bien même c’est un acte suffisamment grave ‘’, explore un procureur du Faso pour qui, il y a cependant à sanctionner par le jeu d’interprétation de textes existants. Ce qui interpelle du coup la VIIème législature sur la diligence à se pencher clairement sur cette question d’outrage au symbole national.

Oumar L. OUEDRAOGO
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 avril 2016 à 17:37
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Cet article est vraiment le bienvenu. Si les autorités ne prennent pas leur responsabilité, elles ne pourront que s’en prendre à elles-mêmes dans la suite. A bon entendeur....

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 17:48, par Dibi
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Des élèves qui saccagent une prison pour libérer un des leurs ? Ou qui violentent des enseignants et brulent le drapeau, symbole de la nation qui leur a offert un lycée, un collège, une école pour leur éducation pendant que mon village et des tas d’autres localités de ce pays en demandent en vain.
    Comment un Etat débout peut-il se contenter de communiqués laconiques face à de telles dérives ? La règle voudrait plutôt une communication et des décisions locales sur des émotions locales et non nationales. On aurait compris la démarche s’il s’était agi de l’université.
    Est-ce encore là, la marque de l’incompétence et de l’irresponsabilité au sommet de ce pays, de l’administration locale et régionale ? On en a peur pour notre avenir commun !
    Y a-t-il encore une autorité morale dans cette locale ? Ou celle-ci est-elle complice avec cet élevage de futurs gros délinquants narco-trafiquants et porteurs de guerres civiles à la Guillaume Soro en Côte d’Ivoire ?
    Y a -t-il encore un sous-préfet compétent dans le coin et qui prenne ses responsabilités en tant que détenteur de l’autorité publique d’Etat au plan local ?
    Y a -t-il encore un préfet de région compétent, un commandant de gendarmerie ou un commissaire dans la zone administrative ? Ou alors cette dernière est tenue par des caciques locaux dont les rejetons boutonneux sévissent en toute impunité ?
    Comment ce fait-il, qu’à tous ces échelons, on ne trouve aucune autorité investie qui prenne ses responsabilités et instruise sans faiblesse, avec célérité et esprit de justice, ces dérives de mioches boutonneux ; des mioches scrofuleux qui s’autorisent à se faire justice et à fouler au pied des symboles de la nation ?
    S’il est légitime de se révolter devant l’injustice, il faut que cette révolte soit politique, réfléchie et porteuse de valeurs révolutionnaires, et non inscrite dans la débilité, l’irresponsabilité et l’irrespect des cadres de l’émancipation même que sont la nation et ses institutions.
    La solidarité oui ! Mais pas la défiance réactionnaire, arrogante et infantile ! Non plus l’impunité et la toute puissance de mioches boutonneux qui vont sans savates ; et qui, ici, semblent évoluer sans repères dans une communauté inexistante ou inconsistante.
    A ce train, que feront-ils à l’université ? Ils mettraient le feu au pays et mettraient l’Etat sens dessus-dessous.
    Il est temps que touts les autorités compétentes prennent leurs responsabilités et que des sanctions éducatives soient prises : les réorienter.
    Mon village est preneur du collège et lycée de Nagaré et Logobou ; ce qui en rien ne gâcherait l’avenir de cette cohorte d’agitateurs infantiles et irréfléchis ; armés des rudiments de l’instruction reçue ils pourront toujours retourner avec efficacité dans les champs, car notre pays à besoin de bons paysans.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 18:26, par Diarra
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je pense franchement que toutes les affaires locales de la cité ne peuvent se ramener au Président du Faso en personne Roch Marc pour trouver des réponses appropriées.
    Il y a des représentant locaux de l’autorité qui ont le pouvoir, tout le pouvoir de sévir par délégation ! Il y a la justice elle-même qui peut s’auto-saisir, elle qui clame son indépendance.
    Mettons Roch lui-même en dehors de cette affaire et que chacun joue son rôle sinon on finira par appeler Roch à rescousse même en cas de vol d’un poulet, d’une pintade dans le quartier, d’un lièvre au village...lol. Diarra

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 19:10
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    je félicite le gouvernement pour avoir pris une bonne décision pour en servir de leçon, revendiquer ne signifie pas destruction des biens d’autrui et symbole de L’État.Détruire les habitation des enseignants signifie leurs qu’ils revendique leur départs pur et simple et dans la mesure ou il est impossible à L’État de satisfaire à leur doléance pendant que plusieurs établissement attendent, cette décision de fermeture viens résoudre un problème en moins et fait appelle aux parents qu’ils sont aussi responsable de l’éducation et des dérives de leurs enfants:quand ils ferons des kilomètre pour leur apporté des vivre et payé le loyer ils comprendront que ceux qui sont passé par là n’osaient pas ou qui sont dans la situation n’ose pas

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 19:14, par raso
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    A mon avis, ce ne sont pas les rebelles seulement qui doivent subir la sanction mais tout le département. Il faut qu’on supprime l’école pendant au moins 5ans pour donner d’exemples à la génération future de ce département que le pays n’est pas pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 19:19, par Sanou
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    M. Diarra, vous êtes passé carrément à côté de la plaque parce que cette affaire dépasse justement les affaires de poulets, de bœufs, etc. Mesure-tu réellement ce que veut dire outrage aux symboles nationaux ? Arrêtons ça vite et sonnons l’alerte pour la fin nette.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 19:57, par bems
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    je ss avec int 4 suspendre l’ecole et le departement.cela me choc bien que je soit a plus de 10000kms de chez moi

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 20:23, par Tel père tel fils
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Nous ne pouvons que déplorer ce qui s’est passé dans cette région du pays. Mais à bien y réfléchir, on est tenté de se poser cette question : Qui oserait jeter en premier la pierre à ces gamins ?
    Ces élèves, seraient-on tentés de le dire, n’ont fait que réciter la leçon que leurs ont enseignée leurs aînés et/ou parents. Souvenons-nous que ces enfants de la Tapoa ont suivi en direct à la télévision et sur facebook d’autres enfants de la même génération qu’eux à Ouagadougou, Bobo, Banfora, Koudougou, Ouahigouya, etc., incendier qui l’Assemblée nationale du Burkina Faso, qui des mairies de leurs communes (qui sont aussi, de mon point de vue, des symboles de notre Nation), des domiciles privés et saccagés des magasins etc.
    Ces enfants, en bons apprenants, ont entendu des responsables au plus haut sommet de l’Etat applaudir ces actes comme étant des signes de bravoure. Pire, ils ont entendu dire que le bâtiment de l’Assemblée nationale doit être conservé en l’état pour enseigner à eux enfants d’aujourd’hui et aux futures générations que désormais au Faso, pour protester contre une décision, on brûle tout… même des symboles de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 00:21, par burkin’avance
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Ce à quoi nous assistons aujourd’hui avec les manifestations d’élèves à Logobou, n’est pas surprenant. En effet, le pire héritage que le régime Compaoré a légué au peuple burkinabé c’est l’incivisme.
    cette gangrène qui a rongé et qui continue de ronger toute notre société sans distinction d’âge ni de genre, n’a pas commencé aujourd’hui. Depuis 2009 le phénomène avait commencé à prendre des proportions inquiétantes. certaines OSC avaient tiré à l’époque sur la sonnette d’alarme en lançant des activités de conscientisation, de sensibilisation et de plaidoyer tout azimut pour promouvoir la citoyenneté dans notre pays. Mais c’était peine perdue. Qu’est -ce-qu’un adulte qui ne respecte pas la montée du drapeau national peut reprocher aujourd’hui à un jeune qui le brûle ? Ne cherchons des boucs émissaires, nous sommes tous responsables de la situation que vit notre pays. comment restaurer l’autorité de l’état tel est le défi majeur de l’heure. Restaurer l’autorité de l’état est l’affaire de nous tous. En ce sens que cela commence dans nos foyers avant d’arriver aux dirigeants.
    c’est une catastrophe qu’un jeune qui n’a même pas fini de s’agripper à la jupe de sa maman, s’en prend aux symboles de la nation, sous prétexte que c’est la manière qui sied pour protester et se rendre justice, je pense que c’est un désastre. il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir de ce pays où l’incivisme, l’intolérance, la critique facile, la revendication infondée et ne sais quoi encore passent pour des valeurs au lieu d’être considérées comme des anti-valeurs. Ces morpions de scolaires sont des ennemis de la patrie et des sapeurs patentés de l’avenir de notre nation et il doivent être traités tels quels.
    j’aurais souhaité que chaque fois que de besoin est, que l’on oblige ces scolaires paresseux, cancres pour la plupart aujourd’hui et de surcroit arrogants et irrespectueux à dresser les dessins de certains symboles en l’occurrence le drapeau comme dans le bon vieux temps. c’est ainsi que l’on peut les redresser comme des clous tordus.
    que unité du peuple triomphe de tous qui rament contre courant de sa marche radieuse. Courage aux dirigeants, que vivement vous prenez des mesures vigoureuses afin de restaurer l’autorité de l’état. NOUS SOMMES PRÊTS POUR A VOUS SOUTENIR ET VOUS AIDER A LEUR APPLICATION.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 02:29
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je pense qu’il est urgent et primordial que les burkinabé comprennent que ce qui nous fédèrent et nous donne le sentiment d’appartenance c’est le fait d’appartenir à une nation, un peuple, un Etat avec ses symboles et valeurs. On peu manifester son mécontentement quand ca ne va pas, mais rappelons que les symboles et valeurs de l"Etat doivent etre préservés. Quand des gestes de ce genre, arrivent c’est triste, surtout de la part de ceux qui vont nous gouverner demain.
    Il faut que les burkinabé retiennent une chose, "tout ne se règlera pas dans la rue". Quand on est dans la rue, on reste citoyen, et on doit garder un certain civisme.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 04:44, par iyoda
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Soyons sérieux dans nos interventions face à des jeunes venant d’horizons divers. Aucun intervenant ne parle d’enquêter pour comprendre les causes de cette "rébellion" des jeunes apprenants de ce collège. En plus, est-ce que ces jeunes ont reçu le cours d’instruction civique qui firme les jeunes au respect des symboles de l’État ??Es soitt-ce que ces jeunes ont été initiés avant le début de leurs à assister à la levée des couleurs suivi de l’hymne national ??
    De grâce il faut savoir écouter, comprendre pour donner un jugement qui éduqué et non rend plus rebelle.
    Fermer ce collège serait la pire des bêtises de quelque autorité que ce soit

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 05:48, par lassane
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Ces élèves doivent être exclus à vie du système éducatif burkinabé ,et cette décision doit être prise en conseil des ministres sur rapport du MENA. Il faut absolument ce signal très fort pour restaurer l’autorité de lEtat .

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 06:21, par yantiahanli
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Beh que l’état cesse de tout miser sur les villes et villages du centre et penser que les autres régions sont aussi Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 06:46, par Amen
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    L’Etat doit faire de fermeté, pour que nous n’assistions plus à ce qui a marqué depuis 2011 la fin de règne annoncée de Blaise Compaoré. On ne porte pas impunément atteinte aux symboles de la Nation. Il faut siffler lafin de la recréation !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:13
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je suis parfaitement d’accord avec internaute 8. Je n’ai plus rien à dire. Je vous prie de lire et relire son analyse. VRAI. Ce que vous avez appris aux enfants c’est ce qu’ils appliquent. Les enfants sont comme des singes. Ils aiment imiter. Ils ont tous vu,d’autres jeunes déchirer, traîner et se servir de foulards le drapeau national. En son temps ou disons ce jour là ; les autorités actuels applaudissaient parce que cela faisait leur affaire. Aujourd’hui j’ai honte de voir les mêmes se plaindre..... Il faut d’abord commencer à juger les mêmes qui avaient autorisé aux jeunes de le faire .car on le sait, c’était des ordres donnés....Pas étonnant, ça me fait pleurer quand je vois que des gens pour la soif du pouvoir agissent aveuglement ou prennent le peuple pour dupe et jouent au faux aujourd’hui comme quoi ils sont consternés. Le mensonge a beau se lever tôt, la vérité fini par le rattraper quelque soit le temps...
    J’aime Dieu pour tout ça.
    Je ne me cache pas pour dire ce que je pense. c’est bien moi.
    Pas de parti pris....

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:24, par Sidkyèta
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    D’ABORD LE PROCÈS DE CEUX QUI ONT BRÛLÉ L’ASSEMBLE NATIONALE !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:27, par raogo
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    L’incivisme se trouve dans nos familles respectifs, dans les services donc la société toute entière en prend un coup.
    Si en amont rien n’est fait il ne faut rien attendre de l’aval.
    Pour le comportement de ses élèves qui ont mis le feu c’est le renvoi pur et simple

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:32, par Burkinabé
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Bonjour, a mon avis je pense qu’il faut plutôt chercher les vrais causes qui ont pousser ses élèves a poser de tels actes, plutôt que de proposer des sanctions qui vont ne faire que aggraver la situation. rappelez vous que nous somme dans un contexte critique. En rappel l’État c’est qui ? c’est nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:36, par Burkinabé
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Bonjour, a mon avis je pense qu’il faut plutôt chercher les vrais causes qui ont pousser ses élèves a poser de tels actes, plutôt que de proposer des sanctions qui vont ne faire que aggraver la situation. rappelez vous que nous somme dans un contexte critique. En rappel l’État c’est qui ? c’est nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:39, par El Vicky
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Ces elève méritent une année blanche en guise de sanction. Pour en venir à l’incivisme qui règne au pays, il a été nourrit et entretenu par le defunt . Plutot que de conscientiser les jeunes, ils ont passé leur temps à les endormir à proner la liberté et le droit de l’enfant, à recourir à la facilité. Rien d’étonnant si eux memes ont changé de nationalité apres plus de 27 ans de regne sur le Burkina Faso. Pour finir, allez voir dans les administrations ce sont de vieux drapeaux décolorés qui flottent pour celles qui en ont. Ou est l’autorité de l’Etat ? El Vicky.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:50, par AN KA DONNI FO !
    En réponse à : Le drapeau ? Et les gens qui ont failli être brûlés ?

    Le drapeau, tout symbole de la nation qu’il soit est un morceau de tissu. Que dire des personnes physiques réelles que ces collégiens ont tenté de brûler vifs ? Nous avons pris depuis deux décennies (je situe arbitrairement le fait à l’assassinat de Norbert Zongo) l’habitude de payer un tribut à la violence. Cette génération est née et a grandi dans ce contexte. M. Ouédraogo pointe l’incendie de l’Assembkée nationale,qui est intervenue après ceux de palais de justices, de mairies, et d’atres administrations symboles de l’Etat et de la nation. Il s’est même trouvé des personnes illustres pour demander que l’Assemblée nationale incendiée soit érigée monument ou en musée qui symboliserait la colère d’un peuple à bout en même temps qu’une mise en garde contre d’éventuelles forfatures ultérieures. J’ai un grand respect pour certains de ces grands esprits, mais je crains que la pedagogue qu’ils prônent n’atteigne un but tiut à fait contraire. Nos enfants n’en sont plus à des symboles auxquels nous-mêmes nous ne croyons que lorsque cela nous arrange (regardez comment, de tous bords, nous tordons la loi, la constituion en tête). Ils sont dans "le concret" : ils brûlent les corps qui représentent un Etat qui, chaque jour, a davantage l’inconstance d’un tourbillon de l’harmattan !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:50, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    MayDay MayDay MayDay de Burkina Faso, Burkina Fao, Burkina Faso
    MayDay Burkina Faso
    Position AOF, Savane, Sahel
    Folie aggravée, feu à bord section Logobou
    Koglweogo et pluie
    Personnes à bord 18 millions
    Éjecter tous les cas de folie ou les anéantir
    Superficie 274 000 km2, 62 langues, plus rien n’y est comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:50, par Zak
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Ceux qui ont incendie l’AN doivent etre punis a la hauteur sinon l’insurrection serait un mauvais signal envoye a la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 07:52, par ka
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    En aucun cas ne mélangeons pas présidence et ministère. Le président Roch Kaboré représente le peuple Burkinabé, il a des ministères qui gèrent des départements : Même au temps des Royaumes, ce système existait avec le Moogo Naaba et ses ministres et représentants dans tout le territoire, et chaque représentant ou ministre faisait son travail comme il faut ou est dégagé. Au moment de la révolution, le ministre du travail avait pris la décision d’une réforme agraire pour dégager des enseignants parasites et paresseux et mettre à la place des jeunes fougueux et consciencieux dans leur travail, et ça a marché à merveille. Les problèmes dans l’enseignement ne viennent pas de quelques élèves récalcitrants, mais du ministère dont certains contrôleurs ou inspecteurs nommés se retrouvent en parasites et paresseux dans leur Bureaux dans la capitale ou dans les provinces en oubliant leur rôle et de veuillez que les enseignants appliquent la discipline et la bonne conduite des élèves. A cette allure, l’incivisme dans les écoles Burkinabé sera total. Qu’on reforme le ministère concerné, afin qu’une personne averti veille sur son personnel.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:13
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Il inadmissible de comparer cette dérive à l’inssurection. L’éducation est à la base de cette de cette situation dans la mesure où on enseigne plus les élèves a être des patriotes. Les élèves d’aujourd’hui sont à l’image des adultes dans ce pays. On doit les inculquer les valeurs morales que la nation exige et aussi l’amour qu’ils doivent avoir pour leur patrie. Cela se passera si les adultes reviennent eu aussi à la raison en banissant la cupidité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:19, par Burkindi
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Pour ma par, je pense que les écoles de Logobou doivent être fermée pour incivisme pour au moins 2 ans. Et c’est valable pour toute les localités.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:26, par kouadio
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Encore et toujours le feu. Ce feu qui a seme la desolation les 30 et 31 oct. 20104. LIsez le Coran et la Bible pour comprendre le Feu. Ona joue avec le feu et il est devenu banal. Quand des enfants sont instrumentalises pour incendier les biens d’autrui.... les consequences c’est l’effet domino que nous vivons aujourd’hui. Le pouvoir actuel (pas tous) a trevele au monde sa capacite a mobiliser par le feu. Avec ca l’on veut faire des cendres de l’AN un musee. Attention !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:28
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je pense que des réponses fortes doivent être apportées à cette situation. Il faut certainement sanctionner les fautifs et le plus sévèrement possible mais il ne faut pas se contenter de sanctionner et de réprimer seulement. Il faut essayer de comprendre pourquoi en est-on arrivé là. Pour pouvoir prévenir de tels actes à l’avenir (pas seulement dans cette localité mais surtout le territoire national), il faut mettre l’accent sur l’éducation, mais aussi et surtout il faut que toutes les autorités (politique, religieuse, coutumière, ) donnent des exemples.
    C’est serait une grave erreur de fermer cette école.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:34, par verité
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Ces élèves doivent être exclus à vie du système éducatif burkinabé après avoir purgé
    leur peine ; cette décision doit être prise immédiatement en conseil des ministres ce mercredi 20 avril 2016. Il faut absolument ce signal très fort pour restaurer l’autorité de l’État

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:35, par jh
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    je demande à l’ etat de fermer purement et simplement toutes les écoles ,les lycés et les collèges qui s’y trouve dans cete zone pour dix ans et renvoyer tous les élèves et enfermer les leaders pour dix ans pour servir d’ exemple pour d’ autres génération à venir .bandes de mal éduquer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:40, par Docteur Socrates
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je suis convaincu qu’il y a des non-dits dans cette affaire. Les autorités compétentes doivent bien fouiller pour identifier les causes profondes et éventuellement ceux qui tirent les ficelles dans cette affaire. Aussi surprenant que cela pourrait l’être, des populations de certaines zones frontalières se sentent plus proches du pays voisin immédiat que du Faso. Le fait qu’ils aient déchiré le drapeau en dit long ! Affaire à suivre ....

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:45, par penser aux élèves innocents
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Il ne faut pas généraliser les sanctions, il y’a des élèves innocents dans donc déterminer qui est coupable est de notre devoir

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:48, par OA
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je suis d’avis qu’il faut :

    1. Suspendre ces élèves du système éducatif
    2. Suspendre l’école dans cette localité pendant au moins 5 ans

    Il faut dire que ce village est connu pour son incivisme caractérisé. La preuve en est que ils sont restés pendant longtemps sans commissariat pour l’avoir brulé.

    Mais comme on le dit ne jetons pas l’eau du bain avec le bébé.

    C’est une localité située "aux fins fonds" du Burkina comme on le dit, pas très loin du Niger et du Bénin et ils n’ont pas l’impression d’appartenir à l’état Burkinabè. Donc c’est une invite à l’état à aussi développer des initiatives dans les zones reculées pour comme on le dit "ouvrir leurs yeux" par rapport à la réalité du monde. C’est une zone ou le commerce marche très bien mais les routes sont impraticables entrainant beaucoup d’accidents et d’incidents (coupeurs de route). Donc goudronner le tronçon Kantchari-Diapaga-Namounou-Logobou-Tansarga en environs sera d’un intérêt pour la région de l’EST et particulièrement la province de la TAPOA.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:51, par Sya Dja
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    L’internaute N°11(Iyoda), tu n’a rien compris. Tu pense que ses élèves s’en seront pris au symbole du pays s’ils ne connaissaient pas sa valeur ? pourquoi n’ont-ils pas arraché des arbres de la cour ? C’est parce qu’ils savent bien qu’en arrachant les arbre il n’atteindrons pas leur objectif et par contre s’ils déchirent le drapeau du pays, cela toucherait tout un peuple.
    L’Etat doit agir tout de suite et maintenant de la manière la plus forte pour que plus jamais ça au Faso. Il faut que l’autorité de l’Etat règne partout dans le pays sinon on risque bien le pire.
    Que c’est délinquants soient punis à la hauteur de leur forfaiture.
    VIVE LE BURKINA FASO !
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:55, par en temps normal
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Il faut fusiller tou ceux qui ont participé à mettr le feu sur les couleurs du Burkina..et que cela serv d’exempl aux autrs...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 08:55, par Pangloss
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je n arrive pas a trouve la raison suffisante de ce comportement pour le moment mais je ne suis pas etonne.d ailleur c est normal si les parents les dirigeants desarment et denigrent les enseignants devant les eleves et les demandent uniquement d instruire et non eduquer c est ume suite logique les enfants sont devenus des rois ils n aiment pas etre contreduire.mais tout est bien c est pour l harmonie des choses et les effets de cette action reveillera chaqu un

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:13, par caca
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Bonjour ! Les burkinabé s’étonnent de la Manif d’élèves à Logobou, mais en réalité ce qui arrive à l’est du pays est la conséquence des événements des 30 et 31 octobre 2014. Quand les adultes brûlent l’Assemblée Nationale et contraint un Président à la démission quel modèle pour la génération future ?Demain c’est les femmes et les enfants qui mettront leurs maris et parents dehors.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:14, par Burkinbila
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Mais ces élèves ils se foutent de qui ? Je pense que l’état doit restaurer son autorité aussi tôt que possible ! Le laxisme du temps de Blaise Compaoré continu toujours ! Si Roch doit apporter un changement qu’il commence par la ! Comment peut on bafouer les valeurs de la république ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:19, par Vision
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je suis attristé par cette situation...mais comme au départ de Blaise, on a atteint l’extrême, mais cela n’explique l’acte des élèves ! Il faut sévir contre ses futures irresponsables !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:20, par Vision
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je suis attristé par cette situation...mais comme au départ de Blaise, on a atteint l’extrême, mais cela n’explique l’acte des élèves ! Il faut sévir contre ses futures irresponsables !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:22, par OUED
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Pour moi, la sanction pour ces insensés est sans appel. Il faut fermer le CEG et l’école primaire de Logobou pour une durée d’au moins 5 ans et interdire toute inscription desdits élèves dans n’importe quel établissement sur toute l’étendu du territoire national.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:29
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je voudrais dire ceci a l ’internaute 9 ; tous les péchés d’Israël de ce pays ne peuvent pas être mis sur le régime Compaoré, ces pas des militants cdp qui ont brulé l’assemblée nationale a la télé, Assemblée qui est certainement le plus grand et le meilleur symbole de la nation : la représentation nationale !!!!! Ces très grave. D’accord avec vous que ns sommes responsables et assumons en tant que parent d’enfant et parent d’élèves, la faillite sociale et le relâchement des valeurs morale et sociales avec ses conséquences diverses comme les divorces des couples abandonnant les enfants à eux même, les enfants de la rue, la prostitution, la recherche du gain facile, l’adoration de l’ardent et du matériel par les plus jeunes etc ne sauraient peser sur la tête d’un individu ou d’un parti politique ou même d’un régime et n’est pas seulement propre à notre pays. Vous parlez si vous n’avez jamais quitter le Burkina Faso et si ces le cas ces dommage. Le régime BC est - il responsable de l’incivisme en Afrique et dans le monde ? Voyager et vous verrez pire. On doit se poser les vraies questions : quelle éducation je donne à mes enfants pour qu’ils soient de bons citoyens demain  ? le pire héritage que nous avons ces plutôt l’irresponsabilité de vous, de moi et de nous tous à tous les niveaux et ça c’est pas Blaise Compaoré. Le jour ou tous les burkinabe et africains vont assumer leurs responsabilités et arrêter les accusations faciles et malhonnêtes, on va avancer

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:30, par Dieudo
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je me pose cette question : Est-ce que BOKO HARAM ne s’est pas infiltré parmi les manifestant ? J’invite les Autorités à plus de vigilance.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:37, par l’éteincelle
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Aucune raison ne peut justifier que des bambins déchirent le drapeau de leur pays et brulent les domiciles de leurs professeurs,c’est tout simplement diabolique. La sanction la plus sévère doit leur etre appliquée. j’ai enseigné pendant plus de dix ans et j’ai toujours dit à mes élèves que l’école sans etre la dictature doit rester le sanctuaire de la discipline ou l’élève doit se soumettre à son professeur .Sans discipline rien ne peut marcher. Celui qui veut trangiser avec ces règles à l’école est un menteur et un démagogue surtout dans le contexte de l’Afrique et du Burkina. Attention à ces politiciens revetus de manteaux de syndicalistes qui chercheront des poux sur le crane rasé de l’administration scolaire pour justifier l’injustifiable. je les vois venir,toujours prompte à prendre le contrepied du pouvoir pour assouvir leur soif de contestation à propos de tout et de rien.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 09:47
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je me rappelle encore qu’écoliers et au camp de garde dans une sous préfecture de l’époque, nous avions copié ce que nos parents(gardes républicains) faisaient, pour la montée des couleurs.Nous avions, pour la circonstance, pris des grades, à l’image donc de nos parents et ou tuteurs, et avions confectionné un drapeau(noir,blanc rouge)à l’aide d’une feuille de cahier ; nous l’avions accroché à une ficelle, et l’avions hissé au bout dune tige que nous avions dressé.Quelle ne fut pas la menace que nous avions reçue quand les parents s’en sont aperçus, surtout pour le drapeau que nous avions osé hisser. On nous a dit que le drapeau était tellement cher, d’une valeur, qu’il est hors de question de s’amuser avec.On nous a même dit que personne d’autre que le commandant( sous préfet) ne pouvait en détenir et tout, à propos du drapeau, ne relevait que de lui seul.Que ne voit on pas de nos jours ? le drapeau est peint partout, sur les retroviseurs des camions, camionnettes,, les plaques d’immatriculation non conventionnelles ; il flotte partout sous prétexte que c’est l’expression du patriotisme.certains s’en ont fait des vêtements. Comment comprendre que ce qui est dit symbole de l’Etat, soit utilisé à tort et/ou à raison ? La fermeture de l’école pendant au moins 4ans(temps pour ces garnements de ne plus espérer y être, même ceux de 6e, inscrits) et on repart avec une nouvelle promotion ; Cela se répercutera également sur les parents soit, mais ne sont ce pas les premiers responsables de l’éducation des enfants ? Quand les élèves de Diapaga ont manifesté,cassé et brûlé pour la libération de leur camarade violeur, quelle a été la sanction ? si rien n’a été fait pour dissuader de telles velléités, souffrons que d’autres s’en réfèrent et aillent dans le même sens, si non au-délà !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:15, par Filsdupaysan
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Voilà ;
    Quand on a incendié à 2 reprises le commissariat de Police de Logobou, personne n’a parlé,
    Quand des palais de Justice ont été incendiés, on n’a rien entendu,
    Quand l’Assemblée a été incendiée, personne n’a parlé
    Pourtant ce sont aussi des symboles de l’Etat, on ne me dira pas qu’il n’y en avait des drapeau dedans.
    Alors éduquons nos enfants et arrêtons de mettre l’accent sur ce cas isolé d’un petit groupe d’élèves.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:17
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Au burkina nous vertues le patriotisme ces eleves ne peuvent jamais etre compris quand quel soit l,isu des enquetes . Il faut formation militaire de 2 semaines pour tous ceux qui sont attaques aux symboles de l,etat . Ils seront que notre drapeau national est sacre .

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:25, par citoyen indigné
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    il a dit que la démocratie est un luxe pour l’Afrique. ce qu’il faut pour le Burkina, a mon avis, c’est une dictature ! rassurez vous, je ne délire pas !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:47
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Pour l’acte commis par ces élèves, je trouve que c’est suffisamment grave et il faut les punir sévèrement à la hauteur de l’acte. Il faut les mater correctement pour servir de leçon pour le reste de leur génération et des générations avenir. Il faudra les bannir de la patrie si ça existe parce que c’est des apatrides et les exclure pour toujours du système éducatif du Burkina.
    Néanmoins, convenons aussi qu’il y a eu des failles dans l’éducation d’un pôle à l’autre (Parents-enseignants). Si on avait appris à ces élèves de respecter le drapeau national, alors quelques soit leur folie, ils n’iront pas jusqu’à brûler leur patrie.
    Désormais, il faudra instaurer l’instruction civique dans les écoles et lycées. Chaque matin comme au temps de la révolution, tout le monde, enseignants, élèves et passants doivent se tenir au repos pendant qu’on lève le drapeau. ça donne déjà à réfléchir.
    En plus, il doit être fait obligation de chanter l’hymne national chaque jour le matin au début des cours et le soir à la fin des cours.
    Les parents doivent également s’impliquer pour faire comprendre aux enfants qu’il n’ont qu’une seule vraie patrie à laquelle ils doivent se sentir fiers. On peut changer de nationalité il est vrai, mais comme le dit une sagesse mossi "il n’y a pas de commune chaleur humaine entre une mère à laquelle on a adopté et une mère à laquelle on a tété le sein" (maa ming yiida)

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 10:57, par le mal
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    aucune raison ne pourra justifier ce acte. si bien que les auteurs dans leur large nombre sans distinction de statut quelconque (parents, élèves, villageois...) soit traqués jusqu’à leur dernier retranchement et puni conformément aux textes en la matière.l’école n’est pas forcée celui qui ne veut pas se soumettre aux élémentaires de l’école est livre de se foutre les dix doigts dans l’anus et se faire pendre par la langue.qu’on ferme cette école pour un période qui pourra impacter les esprits sur une longue période.suis malade de savoir que des satanés de cette espèce constituent de ce la couler douce dans ce BURKINA qui peine toujours à penser ses plaie. 1000 fois merde.........gbichaannnn !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:02, par kwiliga
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Oui, voilà !!!
    Fermons leur lycée pour toujours, condamnons tous ces mauvais enfants à ne plus jamais avoir accès à l’éducation, continuons d’afficher notre supériorité et notre morgue d’adultes faces à ces petits insolents. C’est ainsi qu’ont débutés les les évènements de Koudougou, puis de Ouaga, suite à l’affaire Justin Zongo.
    C’est des enfants, des petits, des boutonneux, comment osent-ils demander des explications à des grandes personnes.
    Pour qui se prennent-ils ? Pour les Burkinabé de demain...
    Et puis, c’est l’occasion à saisir pour affirmer l’autorité de l’état, parce que c’est quand même bien plus facile de s’attaquer à eux, qu’aux koglweogo.
    Ceux là aussi, défient le pouvoir, l’autorité, de façon beaucoup plus régulière et beaucoup plus inquiétante, à tel point que leur indépendance apparait de plus en plus attractive et qu’on assiste à de nouvelles créations tous les jours aux quatre coins du pays.
    Mais ils sont nombreux et armés, donc, avec eux, il faut négocier.
    Oui, punissons plutôt les enfants, ce sera plus facile. Et puis, ainsi privés d’école, ils pourront s’empresser de grossir les rangs du premier koglweogo venu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:05, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Nous pensons que le comportement indigne et honteux des élèves de Bagaré sonne la fin de l’impunité accordée jusque-là à des rejetés de la société, à des mal éduqués par des géniteurs qui sont l’ombre d’eux-mêmes. Plus rien ne sera comme avant ne doit pas être un vain slogan. Il faut de la rigueur à l’impolitesse des morpions, il faut de la violence à la violence. Pour rien au monde les symboles de l’ETAT ne doivent être bafoués, ne doivent être salis, profanés par des indisciplinés, voire des délinquants. Que les sanctions qui seront prises par l’ETAT servent à tous les élèves et étudiants et même à tous les citoyens mal éduqués.
    Ils doivent être exclus du système éducatif à vie. Ils ne doivent plus s’inscrire dans une structure de formation ni d’éducation sur toute l’étendue du territoire national. Les meneurs ne doivent plus bénéficier d’aucun service public Burkinabè. Ils ne pourront plus travailler à la fonction publique Burkinabè, ni postuler à un concours. Les noms de tous les élèves doivent être publiés dans tous les établissements publics et privés du pays.
    Ils doivent dédommager les enseignants qui ont vu leurs biens brulés ou saccagés, réparer les matériels des écoles saccagés.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:09, par soulevement populaire
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    LOGOBOU village situé derrière les chaines de collines le GOBNANGOU ou personnes ne veut s’y rendre pour servir le pays sauf les patriotes en d’autres termes seuls (es) les guerriers (ères) et mêmes les ressortissants qui servent le Pays dans d’autres localités ne rêvent même pas y être affectés. Et depuis que je suis l’affaire de ce village dont leur sport favori c’est de pourchasser et VIOLENTER DES FORESTIERS, BRULE LEUR COMMISSARIAT DE POLICE, pourchasser sans succès jusqu’à Diapaga le chef lieu de la province, des policiers qui avaient mis la main sur une bande de malfaiteurs lors de leur patrouille et voyant que leur objectif n’a pas été atteint elle s’en prenne à une policière (officier de police) ce jour là au commissariat de Diapaga la violente, la brutalise et tout cela au vu et au su de l’autorité. Même si vous êtes à la quête de l’électorat, il faut des sanctions vigoureuses pour restaurer l’autorité de l’ETAT dans cette localité du Pays et c’est l’occasion. On ne déplace pas les problèmes il faut les résoudre et on attend le rapport du conseil des ministres de soir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:13
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Il n’ya pas que ces élèves et autres qui ont besoin de savoir ce que signifie le drapeau national. Des gens à des niveaux insoupçonné ne connaissent pas la valeur et le symbole des couleurs nationales. Ou s’ils la connaisse ont un mépris pour ce symbole. Tenez ! Après le coup d’Etat de septembre un Directeur dans une institution de la République nous a-t-on dit, a été relevé de ses fonctions après avoir utilisé le drapeau national en lieu et place de la photo d’une personnalité sur la page facebook de cette institution. Que voulez-vous donc que des élèves à des centaines de km de la capitale sachent ce que contient ce "morceau de tissu" si on ne le leur a pas dit. Cela ne les dédouane biensûr pas mais c’est l’occasion de comprendre qu’il y a beaucoup à faire concernant le civisme dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:14
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    je propose que l’ensemble de ces élèves soit envoyé dans le détachement militaire le plus proche de la localité pour une année ! Quand ils auront passées 365 matinées à monter les couleurs ,avec en plus une bonne rééducation et quelques brimades dont l’armée a le secret, ils vont mieux se conseiller la prochaine fois !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:20, par un peu de retenue
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    S’il doit avoir sanctions celles-ci ne sauraient aller au delà des responsables des troubles. Mais quand je lis dans certains commentaires qu’il faut fermer toutes les écoles du département y compris les écoles primaires alors là je pense que l’on verse aussi dans l’excès. Et si tel doit être le cas pourquoi ne pas fusiller tous les habitants de la Tapoa et on en aura fini une fois pour toute avec cette province récalcitrante. Arrêtons de vouloir d’ostraciser toute une partie d’un pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:23, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Conseils. Les enseignants doivent arrêter de faire la cour à leurs élèves, de prendre pour amis des élèves, de fréquenter les mêmes bars et buvettes avec les élèves, de courir les mêmes filles. Arrêtez ça. Ça ne vous honore pas. Faites vous respecter par les élèves et les parents car la fonction d’enseignant est une fonction très noble.
    L’Etat doit réintroduire l’instruction civique et morale dans le programme de l’enseignement au primaire et au secondaire avec coefficient 2.Une matière obligatoire et éliminatoire à l’examen.
    L’Etat doit faire de la montée des couleurs une obligation les lundis et les samedis dans tous les établissements scolaires du pays. Le non respect vaut sanction et expulsion de l’école.
    Interdire aux filles le port des mèches à l’école. Elles doivent se coiffer comme les garçons.
    Instaurer à l’école les travaux manuels chaque soir et le sport de masse.
    Sanctionner tout enseignant dénoncé qui ferra la cour à son élève.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:48, par Donmozoun
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    comme nous aimons faire les comparaisons, regardez du côté de l’Asie. les enfants depuis le berceau apprennent à aimer et à respecter les symboles de l’état. Tu veux, tu ne veux pas, tous les matins, on te rappelle que tu dois obéissance, respect et amour pour ta patrie. Tu es matraquée avec ça et ca ne te tue pas. Comme nous sommes toujours là à singer les mauvaises pratiques, à crier sur tous les toits et pour un oui ou non, que nous sommes démocratiques, avons des droits (et non des devoirs), c’est ce que nous vivrons tout le restant de notre vie. Des enfants de ce genre, il faut les retrouver, les aligner sur la place publique, les fouetter pour les montrer qu’ils des droits bien sûr mais aussi des devoirs. Je ne suis pas du PAREN mais par moment, j’épouse les idées du rand Pr Laurent Bado. Nous sommes africains et nous devrons jamais l’oublier !!! Si un enfant peut se permettre d"insulter ses parents sans conséquences, alors ne soyons pas surpris. L’incivisme à l’extérieur n’est que le reflet de ce qui se passe à l’intérieur à la maison. Si mon enfant me manque gravement de respect, je le marque au fer rouge !! n’en plaise à qui que ce soit. Je fais ce que je dois faire pour son épanouissement, en retour, il doit faire ce qu’il à faire. Mon enfant se comporte mal à l’école, je lui règle son compte si l’enseignant ne peut pas le faire ( ou ne doit pas le faire). Je n’ai pas été éduqué dans le laxisme et je ne puis le éduquer mes enfants de la sorte !!!
    Il est donc plus qu’impérieux que l’état prenne ses responsabilités, trace son sillon, et oblige tous les Burkinabè à marcher dedans. celui qui ne veut pas, il peut quitter le pays si ça le chante. Y en a marre de vos conneries !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 11:54
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Il faut savoir raison garder. Ce n’est pas la fin du monde. En plus il chercher l’information avant de tenir de tels propos.
    Pour le cas du commissariat, c’est exactement ce qui s’est pas à Sankéssé il n’y a pas longtemps. Des bandits sont allés de nuit chez un agriculteur pour retirer son argent. Il était absent cette nuit. Les bandits tuent sa femme et un des ces employés. Avec l’aide de la population, les policiers arrêtent les bandits. C’est ainsi que les populations du village où a eu lieu le drame ont eu l’information et son venues réclamer les policiers leur donnent les bandits afin qu’ils tuent.
    Pour le cas du viol, si vous avez très bien écouté Madame le Haut-Commissaire de la Tapoa, il y’a des non dits dans cette affaire.
    Mercie à ceux qui pensent qu’il faut véritablement enquêter dans cette commune pour comprendre ce qui est la cause du comportement des populations.
    Sinon c’est très lâche de condamner toute une commune sans les entendre.
    Rappeler-vous de ce qui c’est passé à Ouahigouya et à Fada en 2011 avec les Gouverneurs.
    En plus, que chacun de nous comprenne que nous sommes tous responsable du comportement des jeunes burkinabé. Ce sont nous les adultes et les parents qu’ils imitent.
    Si des élèves de troisième (qui ont fréquentés les classes de CP1, CP2, CE1, CE2, CM1, CM2, 6ème, 5ème, 4ème, 3ème) ignorent ce que signifie le drapeau de leur pays, il y’a problème. Si des enfants vont à l’école pendant 10 ans et à 16 ans se comportent de la sorte, c’est un échec pour le pays. Cela veut dire que nous ne formons pas des gens capables de prendre la relève.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 12:21, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Vous voulez un peu de vérité alors c’est sans doute ceci : le voltaïque qui s’est mué ensuite en burkinbè n’était pas excessif. La vie et la mort constituent un binôme dans le respect mutuel. La mort tue la vie et la vie honore le mort. Mais depuis 1987 avec Blaise compaoré, le nouveau capitaine de côté d’ivoire, le binôme vie-mort a été cassé. Ainsi donc on a tué et brûlé ou brûlé et tué à Koudougou, puis on a tué et brûlé ou brûlé et tué à Sapouy. Paix et repos éternel aux KERE et suite, NORBERT ZONGO et suite etc.
    Le feu ou l’incinération ont été introduits au BURKINA FASO par les frères compaoré. On exorcisera cette malédiction quand Blaise et François seront passés au four de la crémation.
    C’est simple et vous ne comprenez pas la logique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 12:25, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Vous voulez un peu de vérité alors c’est sans doute ceci : le voltaïque qui s’est mué ensuite en burkinbè n’était pas excessif. La vie et la mort constituent un binôme dans le respect mutuel. La mort tue la vie et la vie honore le mort. Mais depuis 1987 avec Blaise compaoré, le nouveau capitaine de côté d’ivoire, le binôme vie-mort a été cassé. Ainsi donc on a tué et brûlé ou brûlé et tué à Koudougou, puis on a tué et brûlé ou brûlé et tué à Sapouy. Paix et repos éternel aux KERE et suite, NORBERT ZONGO et suite etc.
    Le feu ou l’incinération ont été introduits au BURKINA FASO par les frères compaoré. On exorcisera cette malédiction quand Blaise et François seront passés au four de la crémation.
    C’est simple et vous ne comprenez pas la logique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 12:28, par M.S.
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Nous avons tous intérêt à conjuguer nos efforts, à mutualiser nos ressources, pour mettre fin à cet incivisme qui chaque jour prend des proportions inquiétantes. Pour paraphraser Feu Norbert Zongo qui disait que "la dictature n’épargne personne quand elle s’installe", les actes d’incivisme que nous vivons aujourd’hui, n’épargneront personne, à terme. Soit nous nous donnons des coudées franches pour combattre ce fléau, soit nous observons (de près ou loin) complaisamment les effets de ces actes sur les autres, en attendant d’en être à notre tour victimes, directes ou indirectes. C’est juste une question de choix, à faire avant qu’il ne soit trop tard car on ne peut déjà pas dire que c’est tôt. Tout le monde est interpellé : les parents en tant que premiers responsables de la cellule familiale, les parents en tant qu’association (APE, AME), les organisations d’enseignants, d’étudiants, d’élevés... La plus grande responsabilité dans tout cela revient à nous, les adultes (parents, politiques, notabilités religieuses et coutumières) qui devons d’abord être des modèles, des repères. LA MEILLEURE EDUCATION N’EST-ELLE PAS CELLE PAR L’EXEMPLE ? Il est aussi temps que les mouvements de défense des droits de l’homme / des droits des enfants mettent un peu plus d’accent sur "LES DEVOIRS DES ENFANTS". Nous avons jusqu’ici mieux réussi à formater des enfants qui ne connaissent que leurs droits, et très peu leurs devoirs. Une question qui mérite d’être posée : pourquoi de plus en plus les forces régulières de défense et de sécurité hâtent-t-elles lentement le pas lorsqu’elles sont sollicitées pour le maintien de l’ordre lors des manifestations impliquant des élèves ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 13:36, par Yolande
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    La gravité de l’acte n’est plus à démontrer, certes ; il nous faut maintenant penser à comment éviter que ceci ne se reproduise dans une quelconque contrée de notre cher pays !! Je suis d’avis avec tous ceux qui se réfère à l’éducation (familiale, sociale, scolaire) : Oui c’est surement la partie visible de notre échec d’éducation dans sa globalité. Nous parents, devrons nous poser beaucoup de questions sur la qualité de l’éducation que nous donnons à nos enfants, mais on doit aussi questionner le contenu de l’éducation dans nos établissements d’enseignement. Je pense que ce n’était pas du tout mauvais d’exiger des passants de s’immobiliser en signe de respect à la montée et descente des couleurs ! Ceci participait à l’éducation de la masse par rapport au respect qu’on doit aux symboles de notre patrie. Et je suis sure que si les parents de ces élèves observaient ce respect, eux-mêmes seraient conscients aujourd’hui de l’intouchabilité de ce symbole.
    Alors je propose à l’état à court terme (i) d’organiser des fora en cascades (villages, départements, provinces, régions) sur l’ensemble du territoire pour repenser notre patriotism (pas besoin de s’attarder sur les faits, mais des réflexions sur quoi faire pour corriger) ; (ii) d’instituer le contrôle citoyen dans toutes les communes, à travers des rencontres régulières pour examiner et rendre compte sur l’état de gestion (administrative, sociale, financière, etc.).
    A moyen et long termes, de revaloriser la fonction enseignante (cadre de vie, logement, mais aussi élaboration et / ou mise à jour d’un code de déontologie), parce que la qualité de vie de l’enseignant fait sa notoriété : lorsqu’un enseignant est mal logé, est exposé à toutes sortes de déviances, la conséquence c’est que personne ne lui accorde du respect !
    Juste une petite contribution à la réflexion Yo

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 14:23
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Où est rentré le Koro Yamyélé dans tout ça. On a besoin de son point de vue. Yamyélé signifie l’affaire du citoyen. Alors qu’il se prononce !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 14:31, par faber
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Chers internautes, vous qui pensez que les élèves de Nagaré appliquent ce qu’on leur enseigné,Ce n’est pas logique de penser que des comportement de voyoux doivent être mis en relation avec une crise politique.
    Je partage la peine de nos braves enseignants qui contre vents et marées nourrissent chaque burkinabé d’espoir de voir sa progéniture dotés d’un avenir meilleur que le sien.
    Par conséquent, je vous exhorte à exiger de l’Etat, et au regard de l’incivisme grandissant dans les établissements, une ASSURANCE vous accordée de telle sorte que vous soyez dédomagé à la hauteur d’éventuels pertes que vous aurez à subir à la suite d’actes de barbaries des élèves.
    J’attends de nos autorités des sanctions et mesures exemplaires afin cela servent d’exemple à tous les élèves, car c’est votre devoir, étant donné que c’est vous qui avez banalisé l’enseignement et l’enseignant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 14:52, par OAD askia
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Au non d’ Allah, l’école burkinabè est malade.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 15:40, par Ahmedinho1er
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    On a pas besoin de casser ou brûler pour revendiquer. Ces mauvais gestes meritent une sanction. Il faut continuer à sensibiliser les differentes populations.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 15:59, par BF
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Quand il y a tremblement de terre s’en suive les réplique n’est ce pas ? Et souvent viennent les sounamie. Ce qui se passe n’est que la réplique du 30, 31 octobre 2014 mais le plus dur reste à venir c’est à dire le sounamie qui va emporter toute cette racaille de brûleur. Le debut de l’ouverture de la porte de l’enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 16:26, par souviens toi
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    l’insurrection nous a enseigné que si quelqu’un n’a pas la même opinion que toi, il faut bruler son domicile et même l’assemblée nationale avec les symboles nationaux qui s’y trouvent. certains même osent brandir les ruines de l’AN comme un trophée de guerre !
    c’est l’esprit de l’insurrection qui se poursuit ! c’est fantastique non ?
    ce qui me plait c’est qu’ils ont décidé de conserver les ruines de l’AN (musée mon oeil oui) ça pourra servir de pièce à conviction lorsqu’on fera le procès de l’insurrection.
    il faut que les insurgés reconnaissent qu’ils ont fait du tord à ce pays en incendiant ses institutions et des domiciles privés pour que la réconciliation se fasse et que les enfants comprennent que c’est pas la bonne méthode

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 16:39
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    les élèves sont à l’image de notre société. de nos jours on voit des travailleurs qui veulent imposer la nomination de leur hierarchie ; on est où là ? ne soyez pas étonnés un jour si des élèves décident qui doit être leur professeur ; pour une raison ou une autre ils peuvent refuser un professeur et réclamer un autre !
    chers Burkinabé sachez que dans toute société il y a une organisation et des règles, le système anarcho-acéphal né de l’insurrection ne peut perdurer

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 16:44
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    il faudra tout revoir. en fait le pays est même déchiré. ne soyez jamais étonné de voir ce genre d’actes si les brûles collectif sont applaudis.il faudrait que les autorités soit d’abord droit pour pouvoir sévir ceux qui ne le sont pas.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 16:49
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    j’appelle les autorités à reconstruire l’AN et ne pas la transformer en musée pour donner une prime à l’incendie. les anciens nous l’ont enseigné si on glorifie le feu il se propage davantage. célébrons plutôt les funérailles des incendies dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 17:08, par SID PAWALEMDE
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Réponse à Internaute 37. Quand des Diplômés d’université décident de modifier l’article 37 pour maintenir un seul homme au pouvoir, les enfants qui nous observent pensent que tout est permis dans ce pays. Il y’a rien de sérieux dans ce pays. La preuve en est que la majorité de ces intellectuels sont devenus aujourd’hui IVOIRIENS au lieu de BURKINABE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 17:24
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    ceux qui demandent que l’état retire ses services de la localité pendant un certain nombre d’années sont des ignorants et c’est eux qu’on doit mater premièrement. le Burkina est un et indivisible et vous voulez qu’on se coupe d’une partie de notre territoire ? si l’Etat s’hasarde à cela j’invite Boko haram à occuper le terrain ; l’éducation occidentale n’est-elle pas d’ailleurs un péché ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 17:35
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Je condamne avec force le comportement de ces élèves bandits. Mais Êtes vous sûrs que tous les élèves ont participer pour demander la fermeture de l établissement ? C ’ est facile de proposer de telles solutions. Je connais des élèves qui ne restent jamais à l ’école quand il y’a des troubles. Donc il faut rechercher les meneurs et les punir. Mais avant il faut punir les pyromanes de Assemblée Nationale et autres, on les connaît : Émile Pare, Me Sankara... Pourront nous aider.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 17:40
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Êtes vous sûrs que tous les élèves ont participer pour demander la fermeture de l établissement ? C ’ est facile de proposer de telles solutions. Je connais des élèves qui ne restent jamais à l ’école quand il y’a des troubles. Donc il faut chercher les meneurs et les punir. Mais avant il faut punir les pyromanes de Assemblée Nationale et autres, on les connaît : Émile Pare, Me Sankara... Pourront nous aider.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 18:49, par Dibi
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Attention ! Comparer n’est pas raison.
    Saccager un local ou un siège d’institution (une prison, un commissariat, une préfecture, un conseil régional, un ministère, une présidence...) pour dégager politiquement et de façon révolutionnaire une autorité qui pue la réaction, l’affairisme, la corruption, l’oppression et le crime politique n’a rien à voir avec la destruction d’un symbole national qu’est le drapeau, c’est à dire la Nation.
    Au cours des révolutions qui jalonnent l’histoire des peuples, si la révolte est légitime devant une autorité pourrie, il arrive que les révolutionnaires politiquement conscients et organisés contre la pourrissement des régimes s’en prennent aux personnes qui incarnent l’autorité c’est à dire l’ordre réactionnaire établi et les infrastructures que cet ordre investit, mais jamais contre les symboles (drapeau, hymne, armoirie..) qui incarnent le peuple et sa nation.
    Détruire un drapeau, c’est symboliquement détruire la nation qu’on ne reconnait pas et dont on nie l’existence même. Et il n’y a que les ennemis de la nation et de notre peuple pour le faire.
    Les révolutionnaires de la RDP pour prendre cet exemple, n’ont pas détruit le drapeau. Ils lui ont donné un autre contenu social, politique et culturel.
    Tout le nord et le nord-ouest (Oudalan, Sourou..) est bien enclavé et sans véritables voies de communication dignes de ce nom ; mais c’est pas pour autant que les populations s’en prennent au drapeau qui est bien plus qu’au chiffon.
    Le jour où, elles le font, c’est le début de la rupture et peut-être de velléités d’indépendance ou d’adhésion au Mali voisin ; ce qui devrait nous inquiéter. Mais ça, au départ, c’est à un sous-préfet, un commandant de gendarmerie, un préfet de région compétents qui normalement sont tenus d’alerter des fonctionnaires compétents au ministère de l’administration territoriale. Faute de quoi, il faut se résoudre à admettre que ce pays est tenu par des cleptocrates qui, au sommet, s’occupent uniquement de faire fructifier leurs immenses fortunes personnelles volées et planquées en Europe et aux Usa ; toute chose qui permet à leurs rejetons, ignares des réalités de notre peuple, d’éviter les universités locales du pays et de suivre des études hors de prix à l’étranger en Occident.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 18:54, par ka
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    En lisant tous les intervenants, je me dis que nous les parents, nous sommes comptables des faits de nos enfants. Je répondais sur ce même site au courage d’un enseignant qui apprenait comme il peut la discipline a ses élèves, en les disant de respecter les ainés, j’ai été harcelé par un internaute comme quoi cet enseignant n’avait aucun droit. Je vous dis ici que les éleves de cet enseignant ne toucheront aucun symbole de notre Faso bien aimé. Les parents, les enseignants, les contrôleurs et inspecteurs académiques, sont comptables des faits de ces enfants. L’éducation commence par les parents, et suivi par la suite par les enseignants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 19:18, par SOME
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Seul N°9 burkin’avance a bien compris Et surtout ne melangeons pas les choses et les causes des evenements : insurrection, koudougou, etc. Evidemment certains se saisissent de ces comportements voyous pour regler leurs comptes politiques.

    Certes il faut remonter jusqu’aux vrais causes profondes, mais toujours est-il qu’il y a des institutions et des symboles qui ne souffrent pas de certains comportement. Que les enseignants aient tord ou raison, cela ne justifie en rien ces agissements Pire soutenus par les parents ! C’est le ministere de l’EDUCATION NATIONALE : les mots ont du sens ! C’est maintenant l’adulte qui doit se justifier devant le gamin ! Alors demandent-ils a leurs parents de se justifier pourquoi ceci pourquoi cela, etc. On me dira que les enseignants ne sont pas leurs parents…. Voila le fond de la mentalite !
    Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
    Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
    Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
    Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
    Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie
    .
    La République de Platon

    Autre fond du probleme : ceci est symptomatique de l’eta de deliquescence de ce qu’on appelle l’etat qui s’etait resumé a la clique des gouvernants de ouaga et d ‘une infime fraction egoiste de la population. Apres les infos donnees par N° il se revele que justement c’est la demission totale des autorites de l’etat : où sont les representants de l’eat ? Ou est l’etat tout court ? Thomas sankara était un dictateur, n’est ce pas ? Les CDR ces kolweogo sans Sankara, sont des voyous, n’est ce pas ? Le peuple exploité doit courber l’echine, etc alors sans avant-garde politique, le peuple s’en prend a lui-même et s’autodetruit. Vivement la complicité avec le système exploiteur : la meilleure arme aujourd’hui pour nous tuer : l’autodestruction complice inconsciente.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 20:35, par Le gulmantche
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Où sont le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Fada N’Gourma, celui de Diapaga ? Que font-ils ? Ne m’entendent-ils pas ? Où est le gouverneur de l’Est avec sa rigueur et sa fermeté ? Cet article s’adresse à vous surtout ! Et l’internaute n°2, Dibi, vous le rappelle ! Que faites vous ? J’ai honte de vous, à la tête de ma région !!! Vous me faites honte, vous qui aviez bandé vos muscles pour aller contre les "défenseurs de la veuve et de l’orphelin", vous me faites vraiement honte ! Montrez nous que vous êtes encore des hommes et agissez ! Dans tous les cas, nous vous attendons tous, du préfet au gouverneur en passant par le haut-commissaire ! Nous attendons surtout R M C KABORER et son gouvernement sur cette affaire ! Ne faites rien du tout ! Ou faites des enchères la dessus et perdez à jamais notre confiance et notre respect !!! Mr KABA P T , nous vous attendons tous et exigeons de vous que l’exemple soit donné ici et maintenant ! Montrez nous que vous êtes capables et surtout que vous êtes de dignes burkinbé et non des apatrides ! We’re waiting for you !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 21:14, par B G
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Vive la revolution !!!!!!!!! la démocratie retarde et tue l’Afrique entière.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2016 à 22:17
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    ALLONS SEULEMENT.MON GARAGISTE BRULE LE FEU,JE LE FAIT SAVOIR QU IL POURRAIT SE FAIRE ARRÊTER PAR LA POLICE,IL ME REPOND QUE EUX ILS N ONT PAS RECULÉ DEVANT LE RSP ET QUE C EST PAS LA POLICE QUI LE FERA PEUR. SOYONS FRANC ENVERS NOUS MÊME, BEAUCOUP DE BURKINABÉ DES ADULTES SE COMPORTENT COMME CA CHAQUE JOUR DEVANT UNE JEUNESSE QUI NFE SAIT QUE COPIER. DONC SVP ARRETEZ L HYPOCRISIE CAR NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLE. QUANT AU PRESI ROCK JE SUIS DÉÇU QU IL NE SEVISSE PAS CAR IL A LA LÉGITIMITÉ AVEC LUI. VEUT-IL FAIRE COM BLAISE CAD LAISSEZ FAIRE CE QUE CHACUN VEUT POURVU QU IL NE LORGNE PAS MON FAUTEUIL.L AVENIR NOUS REPONDRA. ALLONS SEULEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2016 à 02:03, par QUAND LES FEUILLES TREMBLENT CE N`EST PAS L`AFFAIRE DES RANCINES
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    Les freres ne lavont pas la plaie avec du sang, les rancines dun arbre ne sont jamais en haut.chaque responsable de ce gouvernement ne pense qua son fautueil. Tant qu`on comparera ces manifestations avec tant dautres on ne pourra jamais resoudre ce genre de cas.toute chose debute au sein de la famille dabord."""REINTEGRATION DE. LEDUCATION CIVIQUE ,ETABLIR DES MAXIMES(REGLES) ET SANCTIONNER EN CAS DE REFUS SERONT LA SOLUTION""""

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2016 à 09:29
    En réponse à : Manifestations d’élèves à Logobou : Attention à la dérive sur les symboles de la Patrie

    intervenant 82 le garagiste dont vous parlez c’est l’esprit typique de l’insurgé comme ça. ils ont gouté à l’anarchie et c’est doux doux dès...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés