Gestion des conflits électoraux : Journalistes et personnel de la CENI à la même école

lundi 18 avril 2016 à 23h34min

L’ouverture de la campagne électorale des élections municipales, c’est dans quelques semaines. En attendant, la Commission électorale nationale indépendante outille son personnel et les journalistes pour des élections apaisées et transparentes. Depuis ce 18 avril 2016 et ce jusqu’au 22 avril, ces acteurs clés de la réussite du processus électoral seront formés autour du concept du leadership et de la gestion des conflits électoraux.

Gestion des conflits électoraux : Journalistes et personnel de la CENI à la même école

La cohésion sociale et la paix sont souvent menacées en période électorale. D’où la nécessité de préparer les parties prenantes au processus à y faire face au cas où le vivre ensemble viendrait à être mis à mal. A quelques semaines de l’ouverture de la campagne électorale pour le compte des élections municipales du 22 mai, la Commission électorale nationale électorale indépendante (CENI) avec ses partenaires, initie donc une formation. L’occasion est donnée au personnel de l’institution organisatrice des élections et les hommes de médias de se familiariser avec les concepts de leadership et de gestion des conflits électoraux.

Foi de Me Barthélémy Kéré, président de la CENI, c’est la dernière ligne droite qui s’annonce avec toute sa sensibilité et son lot d’équations à multiples inconnues. Voilà pourquoi « cette situation exige des acteurs, une bonne préparation afin de gérer convenablement de façon satisfaisante cette phase délicate du processus ».

A l’issue des cinq jours de formation, les journalistes et le personnel de la CNI devraient être de bons leaders électoraux et de bons gestionnaires de conflits électoraux pour impacter de façon significative l’environnement électoral à travers l’œuvre des médias, et la bonne gestion du processus électoral. C’est une formation, qui à entendre l’un des formateurs Franck Balme, expert électoral au Centre Européen d’appui aux processus électoraux, sera très participative.

Il a dit attendre beaucoup de ceux qui bénéficient de la formation. Eux qui seront les témoins de l’organisation d’élections transparentes libres et apaisées et au-delà, des bâtisseurs de la démocratie.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés