Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

lundi 18 avril 2016 à 06h23min

A défaut de toucher toutes les structures des régions, les secrétaires généraux des centrales syndicales et des syndicats autonomes ont convié les responsables des fédérations et syndicats professionnels du Kadiogo à une Assemblée générale. C’était ce vendredi 15 avril 2016 à la bourse de travail de Ouagadougou. Cette rencontre visait à faire l’état de mise en œuvre des engagements du gouvernement ; recueillir les préoccupations des travailleurs et dégager des perspectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

L’objectif de l’assemblée générale était de faire le point des discussions engagées avec le gouvernement, particulièrement sur la suite qu’il réserve aux engagements contenus dans le communiqué final de la rencontre Gouvernement /Syndicats au titre de l’année 2015. Les participants à la rencontre ont également abordé d’autres préoccupations des travailleurs, avant de dégager des perspectives.

Pour ce qui est des rencontres avec le gouvernement, il y a en eu au total quatre, a précisé le président de mois des centrales syndicales Augustin Blaise Hien. De ces rencontres, il est ressorti que la mise en œuvre d’un certain nombre d’engagements souffre encore de retard. Il s’agit notamment du comité de réflexion sur la suspension des primes et indemnités de départ à la retraite, de la relecture de la loi 027 concernant les collectivités territoriales.

En ce qui concerne la relecture du code de travail : la loi 028 selon l’UAS (Unité d’action syndicale), c’est l’absence de ressource financière qui est évoquée par le gouvernement.
Concernant particulièrement l’application de la loi 081 portant statut général de la fonction publique, le document évoque des contraintes d’ordre financière selon l’UAS.

Autre engagement qui n’a pas connu de suite, ce sont les licenciements abusifs des travailleurs dans le privé, la répercussion de la baisse des prix des hydrocarbures sur le coût du transport, la hausse de prix de certains produits de grande consommation. Sur ce dernier point, « les autorités tentent d’opposer les travailleurs aux populations » de l’avis de Augustin Blaise Hien. « Nous avons estimé qu’il est important que nous puissions nous référer à vous, délégués du personnel et délégués du syndicat pour convenir ensemble des actions à mener et des tâches à exécuter » a-t-il poursuivi

Les délégués à leur tour ont presqu’à l’unanimité, demandé à l’UAS de lancer un mot d’ordre de grève dans l’immédiat pour se faire entendre des nouvelles autorités. « Rien ne s’obtient par un silence fort. Tout s’obtient par la lutte », ont-ils clamé.

Les troupes sont mobilisées sur le terrain et attendent le mot d’ordre, ont dit les délégués pour qui le délai de grâce est terminé pour le gouvernement et il faut l’interpeller avant les élections municipales ou au plus tard avant juin (Ndlr, avant les examens). « On nous a suffisamment servi du dilatoire. Les travailleurs ne sont pas des nez-percés » a renchéri Dieudonné Sawadogo, un délégué syndical.

Selon Bassolma Bazié, secrétaire général de la CGTB, membre de l’UAS, les secrétaires généraux ont intérêt à prendre leurs responsabilités devant l’histoire, au cas contraire, ils rendront des comptes. « Malheur à toute génération qui n’arrive pas à s’assumer sur ses responsabilités. Si pour toute revendication il faut passer par l’insurrection populaire, nous, on est prêt » a-t-il conclu.

En attendant la mesure adéquate à prendre, l’UAS prévoit une conférence de presse le mardi 19 avril à l’issue de laquelle ils informeront l’opinion publique ainsi que le gouvernement de leur décision finale.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 avril 2016 à 14:56
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Bravo aux syndicats. Toutefois, il faudrait lutter avec beaucoup de maturité. C’est dommage de le dire mais, en toute sincérité, ce qui risque de decredibiliser et d’essouffler ces syndicats, c’est le langage et le ton inutilement guerrier du SG de la CGTB. Je ne dis pas ça pour le dénigrer, mais franchement sa manière de s’exprimer gêne un peu. Cela dit, bon courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 15:58, par BADO
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    J’ai comme l’impression que vous oubliez la question du contrat à durée déterminée dans le privé qui transforment les travailleurs du privé en esclaves. Il faut revoir cette close pour éviter aux travailleurs de travailler dans la précarité.
    Il ne faut pas non plus oublier ses sociétés de placements qui sont aussi sources de asservissements des travailleurs du privé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 16:29, par neb
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    waooh !!! courage a vous on vous croix on vous sui seul la lutte paye dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 17:42, par lagitateur
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Hé, vous-là ! Allons y molo molo. Une insurrection encore ne fera que retarder la satisfaction de votre plate-forme. Il nous faut construire ensemble une économie solide sur laquelle reposera notre bonheur commun. Vous avez raison, mais soyons plus stratèges. Arrêtez les déclaration incendiaires.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 18:11, par warzat
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Soyez à l’écoute du reste du peuple, autrement votre comportement risque de révolter le reste de la population et d’effriter vos rangs . Patientez s’il vous plait, même si vos revenus sont insuffisants, ceux qui travaillent et paient des impôts pour qu’on vous paient n’ont rien sous la main et aucun bailleur ne donnera de l’argent pour qu’on augmente vos salaires.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 19:23, par gongolo
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Je ne comprend pas sous Blaise on brimait les travailleurs avec la transition la priorité c’etait les élections et on veut nous dire quoi maintenant les travailleurs ont trop soufer sous le regime de Blaise il est parti reglez tous tout de suite et maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 19:26, par Nabiga01
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Chers frères et soeurs des Organisations syndicales:Vous avez une grande responsabilité dans la vie de la Nation. Il est noble de lutter pour l´amélioration de ses conditions de vie. Mais de grâce, nous ne devons pas copier les français. On peut protester, mais on n´est pas obligé de déserter son boulot pour toute la journée. Quand je vois souvent les élèves et étudiants qui ne peuvent pas aller en cours pour raison de grève, j´ai pitié d´eux. Protestez, mais pas de façon égoiste. Pensez à vos enfants qui hériterons de ce pays dont le PIB n´aurait pas augmenté pendant vos jours de grève ! Tous les Burkinabe sont assis dans le même bateau, et nous ne pouvons partager que ce qui a été produit. Si les 80 % de paysans burkinabe pouvaient aussi aller en grève, cela serait juste. Malheureusement, ils nourrissent ceux qui sont organisés en syndicat sans pourtant jouir du droit de grève. Webmaster, prière de faire passer ce message. Danke !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 21:46
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Internaute 5 : sache que le fonctionnaire est le seul qui paie correctement ses impôts. Ils ne sont pas comme vous les commerçants et orpailleurs qui driblent l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 00:12
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    "Si pour toute revendication il faut passer passer par l’insurrection populaire, nous on est prêts " De grâce, ne de valorisez pas l’INSURRECTION ! Vous voulez dire que si y a 20 points de revendication sur votre plateforme, il vous faudra 20 insurrections pour terrasser le gouvernement ? Je dis cela pour rigoler, mais un peu de sérieux dans vos propos. Un bon leader syndical doit savoir parler, sinon il devient ridicule à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 00:47, par symba
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Ces syndicats étaient où sous l’ère Compaoré ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 00:58, par Saambiiga
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Internaute n°7, j vous respecte, vous avez bien vu. Pour rester cohérent avec nous mem dans un environnement post insurrectionnel et post électoral véritablement démocratique où plus rien ne doit être comme avant, il faut que chacun d nous prennent conscience de c qui va l’arranger et profiter au mieux notre chère patrie. En effet, nous devons travailler en étant en grève, cela à travers des banderoles de couleur unanimenent choisie par les responsables syndicaux.Cela nous permettra de montrer notre mecontement au gouvernement et simultanément notre attachement au développement de notre pays et aussi notre patriotisme. Cette manière de faire poussera inéluctablement le gouvernement à revoir sa façon de traiter les travailleurs en faisant de son possible pour satisfaire leurs revendications. Vivement k cette idée soit mise en œuvre pour voir les resultats. Ça profitera aussi bien à l’État burkinabé qu’à ses travailleurs. Cordialement chers
    internautes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 06:29, par yamyele
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Bon courage a l’UAS. Commencons par le dialogue car nous pensons que les nouveaux locataires ont tenu compte de tous ces aspects dans leur programme. Après tous les problèmes vécus par notre pays cherchons nos solutions sans handicaper l’économie chanchelante. N’oublons pas de revoir aussi l’age de la retraite car les jeunes cpmmencent a travailler tard de nos jours. La transition a pris des mesures dans ce sens pour d’autres categories et nous pensons qu il faut l’etendre a tous. Encore bravo a tous et que la main divine soit sur notre patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:37, par cp
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    à L’internot 7 Nabiga 01 : il faut surtout chercher à savoir ce que c’est que le syndicat, sinon de telle réaction me semble disproportionnée. tenez, les mêmes qui ont défendus la loi 09 sur les emplois spécifiques pour massacrer la carrière et les salaires des fonctionnaires parce ce qu’ils sont au pouvoir, touchent aujourd’hui les mêmes maigreurs que nous. rappelez vous également le rôle joué par le syndicat lors du coup d’Etat de septembre. HAA que le politicien oublie vite !!! s’il n’y a pas l’argent dans le pays, vous posez la balle à terre et on joue ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:52, par Yesgo
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    AH bon ! on veut supprimer les primes de départ à la retraite ? Éclairez-moi je vous en prie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:52, par TABITA
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    internaut 5. le fonctionnaire est toujours à jour de ses impôts et même qu’il paie doublement des impôts dans ce pays. il faut pas te foutre des gens. c’est plutôt vous autres qui ferment ses portes quand les services de recouvrement passent.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:58, par le ouidi
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    On vs croit, On vs suit

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:05, par zemosse
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Le gouvernement crie tout le temps : "les caisses sont vides". Où a t il eu 500 millions de francs pour offrir’au partis politiques ? N’est ce pas une nique aux travailleurs ? Vous dites aux travailleurs que les caisses sont vides et curieusement vous trouvez 500millions pour le donner à des mange-mil. Expliquez nous !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:06, par KEPPIA
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Hé !! il faut travailler un peu. Vous passez toute l’année à revendiquer. Quand les chantiers de vos leaders sont arrêtés pour défaut d’argent, on organise des grèves pour avoir des entrées. Je m’insurge parce que vous vous n’êtes pas sincères dans vos luttes. Voici la grille des projets et programmes de 2007 dite en relecture depuis 2011 et qui n’a jamais vue le jour. Vous ne dites rien là-dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:09, par GUEULARD
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    BASSOLMA BAZIÉ, au secours !!!! Du pain et de l’eau !!! Au secours !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:30, par NIDO
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Ce que nous voulons c est la suppression pure et simple des iuts et des retenues a la source 2% sur les vacations et autres..............

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:53, par BAC
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    on es prêt pour tout éventuel mot d’ordre de grève....faites vite

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 10:50, par SAMSON
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Nabiga01, la grande majorité des paysans vivent sur le dos de leurs enfants et frères fonctionnaires. Les fonctionnaires se plaindraient moins si leur salaire servait uniquement aux besoins de leur petite famille. Malheureusement, les fonctionnaires sont obligés de partager leur maigre salaire avec les paysans (parents). En effet, pendant les périodes de soudure, il faut envoyer des sacs de maïs et de mil au village, quand ils sont malades il faut faire un geste, leurs enfants admis à l’université vivent souvent sous nos toits (petits frères, cousins, nièces, etc.). Ce qui est une bonne chose car cela fait partie de nos valeurs (la solidarité), mais nos ressources demeurent maigres. Personnellement, j’ai en plus de ma petite famille, deux (02) enfants de parents paysans à ma charge (qui vivent avec moi). Et nombreux sont les fonctionnaires qui sont dans ma situation.
    Juste dire qu’il ne faut aucunement opposer les intérêts des fonctionnaires à ceux des paysans car on vit la même galère. Mais mon écrit n’enlève en rien la justesse de votre écrit qui est aussi mu par l’intérêt supérieur de notre chère patrie que nous aimons tous !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 11:16, par SID WAYA
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Bonjour à tous

    Ceux qui ne semble pas être contents parce que les syndicats veulent aller en grève étaient où quand nos " braves" magistrats ont fait 1 semaines de grève et s’apprêtaient même à faire un mois.. Eux qui sont moins occupés (pour ne pas dire moins important pour la nation)que les enseignants(primaire secondaire superieur), le personnel de santé, des finances,de l’agriculture, des ressources animale, des chercheurs etc etc...etc. ..ont grèvé et ont eu gain de cause. Seul la lutte libère !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 11:31, par Et si on se disait la vérité
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Lorsque l’internaute 5 dit d’être Soyez "à l’écoute du reste du peuple, autrement votre comportement risque de révolter le reste de la population et d’effriter vos rangs", je suis très surpris et je voudrait l’entendre et le comprendre ? J’ai un certains nombre de questions :
    1) Les syndicalistes sont-ils en dehors du peuple Burkinabé ou encore les meilleurs conditions de vie et de travail qu’il revendique ne profite pas à notre peuple ?
    2) Pensez-vous que les 80% des paysans du Burkina Faso souhaiteraient voire leurs quelque 1 ou 2 fils fonctionnaires démunis ? Ou bien continuer de les voir dans la misère parce que pendant 27 ans les choses n’ont pas bougé ou évolué ? DEVRONT NOUS RESTER DANS LE STATU QUO ANTE ???? Dites le moi...
    3) Ne soyons pas machiavélique... Derrière un fonctionnaire ou un travailleur Burkinabé il y a combien de "bouches" à nourrir ? Combien de personnes à scolariser ? ou Combien de personnes à soigner (EN DEHORS DE LA FAMILLE RESTREINTE DE CE DERNIER) ? Posez vous la question ?
    Au Burkina Faso, nous devons cessez de souhaiter la mort de la vache du voisin pour être heureux...
    Ça nous donne quoi le fait de saper la lutte des autres ?
    Donnez des conseils aux frères et sœurs qui luttent pour leur bien être au lieu de les diaboliser ou les mettre à dos d’autres Burkinabé...
    Prenons l’exemple sur notre Voisin le Ghana qui est résolument tourner vers la voies du développement et le bien être de sa population... Pour preuve quand les choses chauffent nos politiciens Burkinabé et Ivoiriens ils courent vers ce voisin, car les droits élémentaires inhérents à la personne humaine y sont respectés...
    Gréver est un Droit et non une faveur ! Point barre.
    Moi je passais...

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 11:45, par lemonument
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    internaute 23 sidwaya ; il faut changer ton nom et mettre gomda yaaré au lieu de sidwaya ; toi, qui te dit occupé, tu apportes quoi à la nation ? voilà pourquoi tu es au bas de l’échelle entrain de revendiquer des miettes ; un peu de sérieux ; tout compte fait, tu ne sais rien de la justice encore moins du magistrat ; certes, tu es important et occupé mais tu es mentalement retardé et certainement physiquement repoussant

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 13:02, par Lee chang
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    travailleurs du Ministère de la Jeunesse, je vous le dis que l’heure est grave et tant que vous ne vous mettiez pas débout pour soutenir fortement le SYNAJEFP , tant que vous ne disez pas non à l’APROJEF dans sa politique de diabolisation et autre travail de vengeance, tant que vous ne mettez pas fin à cette collaboration de APROJEFP avec le puissant Sacré DRH qui décide de positionner 8 de la structure. Le ministère risque de partir en fumée avec son projet BAC+2 et autres. L’heure est grave chez BOUDA qui ignore tout dans son tâtonnement, il décoiffe tout et se retrouve face à une situation pense t-il pouvoir atteindre ses objectifs , Les jeunes sont là et observent, les jeunes sont pressés car la route est libre et dégagée pour une autre insurrection. Aucun obstacle , pas de RSP. Alors M BOUDA , vous êtes à la Jeunesse et ouvrez les yeux, ce n’est pas au SIAO, ici, c’est comme cà. vous vous etes pris en piège par des gens et vous écartez certains qui peuvent vous accompagner.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:05, par KABAKO
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    je n’aime pas la façon de faire de BASOLMA BAZIE mais cette fois ci je le soutien lui et l’ensemble du syndicat. Et pour raison le partage de 500 million entre les politicien. Même sans être gestionnaire, on sait que dans une famille il y a des priorité n’en parlons pas d’un pays. Il n’y a pas d’argent pour satisfaire les travailleurs du pays mais il y n ’a pour partager aux politiciens et satisfaire les magistrats corrompus qui ne font que ternir l’image de notre pays.
    Seul la lutte paie chers syndicat. On on croit et on vous suit

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:14, par eteincelle
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Il faut éviter de tomber dans du misérabilisme. Aucun Etat meme communiste ne peut indexer le salaire d’un travailleur à sa famille au village qu’il soutiendrait. Et les familles qui n’ont pas de fonctionnaire ? Les fonctionnaires ne sont que 150.000 alors que le pays compte 18 millions d’habitants. Revendiquez mais évitez des raisonnement de personne qui n’ont fait que traverser les cours d’écoles.Quand à celui qui dit que seuls les fonctionnaires paient les impots,il est vraiment un ignard.Depuis quand et ds quel pays les cotisations des fonctionnaires sont une partie importante des impots.Il faut essayer de vous cultiver si tant que vous etes allé à l’école.Le messieur qui parle de 500 millions pour les partis ? C’est quoi 500 millions par rapport à 40 milliard. Soyez moins ignard car n’etre pas allé à l’école ne signifie pas qu’on est bete.En verité c’est tous ces comportements de petits bourgeois à la française qui explique du moins en partie la situation de nos Etats. Chacun veut tout et tout de suite. pendant ce temps personne ne parle du manque d’eau de boisson à quelques km meme de nos grandes villes. Souvent j’ai honte d’etre fonctionnaire.Webmaster laissez passer c’est le débat,meme sinon le ton est volontairement agressif à la Bazié de la CGTG

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:22, par pabegba
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    Promesses avaient été faites lors de la campagne des élections pour la présidentielle concernant les licenciés des sociétés d’Etat, quelle lutte mènent les responsables syndicaux pour le payement des droits ?

    Ces travailleurs qui ont perdu leur emploi ne font plus partie des luttes des syndicats ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:35, par fils de l’homme
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    « Malheur à toute génération qui n’arrive pas à s’assumer sur ses responsabilités. Si pour toute revendication il faut passer par l’insurrection populaire, nous, on est prêt » a-t-il conclu.
    Oh !!! Dieu sauve mon pays ! Insurrection par ici ; Insurrection par là ; Insurrection a tout instant et en tout lieu !! Vous n’allez pas "faire pardon" ?
    J’ai l’impression que tout burkinabé pense que le pays appartient au gouvernement et chacun doit lui mettre la pression pour avoir sa part du gateau. On veut pas payer des uits,ses impots et on veut gros salaire, tout moins chers avec un developpement à la vitesse de la lumière.
    Allons seulement,

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 16:23, par TRAORE SOULEYMANE
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    On grève d’abord et on discute pendant avec le gouvernement pour voir si on arrête ou pas ; n’oublier pas qu’ils sont à l’origine de cette loi qui nous a brimé et ils tentent de jouer les hommes nouveaux en accusant chaque fois la transition. Depuis 2000... on a été plus que patient : LA GREVE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 18:16, par On ne plaisante pas là
    En réponse à : Unité d’action syndicale : Une assemblée générale en attendant les mots d’ordre de grève

    <>
    Aidez moi à comprendre veut-on suspendre la suspension des primes et indemnités de départ à la retraite ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés