Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

samedi 16 avril 2016 à 22h00min

Des élèves du CEG de Nagaré (Logobou) ont incendié jeudi, des biens appartenant à leurs professeurs pour défendre l’un des leurs qui a eu des bisbilles avec son professeur de maths.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

Les faits se sont déroulés le jeudi 14 avril 2016 à Nagaré, village situé à une dizaine de km de Logobou, soit à une centaine de Km de Diapaga (450 km de Ouagadougou), a appris l’AIB.

Un élève de la classe de 3e qui se trouve être le chef de classe et délégué adjoint du bureau des élèves de l’établissement, a été suspendu des cours de maths après des embrouilles avec son professeur.

Le CEG a décidé d’entendre les parents de celui-ci avant qu’il ne reprenne les cours de maths. Mais l’élève n’a pas accédé à la requête de l’établissement.

Mercredi, le corps professoral, les parents d’élèves et des membres du bureau des élèves se sont concertés pour savoir quelle attitude adopter.

Mais le jeudi, le mis en cause a mobilisé des camarades pour manifester. Malgré les appels au calme des parents d’élèves, ils n’ont pas obtempéré.

Selon le directeur du CEG, Babou Bama, joint vendredi au téléphone par l’AIB, les élèves sont d’abord passés à l’école primaire où ils ont saccagé le matériel des enseignants et déchiré le drapeau de l’école.

Ensuite, ils ont incendié les clôtures en secco des logements des professeurs.

« Arrivés chez moi, ils ont brulé tout ce que j’avais dans ma cour (…), saccagé les fenêtres. Ma famille et moi étions enfermés à l’intérieur. Trois heures durant, on était sous le choc. Des professeurs de l’autre côté étaient également agressés par des élèves armés de lances. On a fait appel à la sécurité publique de Tambaga (situé à 50km) », raconte M. Bama.

D’après le directeur, c’est alors que le chef du village est intervenu pour dire aux élèves que s’il devait y avoir mort d’homme, il fallait d’abord passer sur son corps.

Le chef du village a dû mobiliser la population pour l’exfiltrer vers son palais. C’est à ce moment que la police est arrivée.

On rappelle qu’en début mars, des élèves du Lycée Untaani de Diapaga (Est) avaient saccagé des infrastructures judiciaires pour exiger la libération d’un des leurs, accusé d’avoir violé une mineure de 16 ans.

Agence d’information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 avril 2016 à 06:16, par filsdelaTapoa
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    On récolte ce qu’on a semé. En effet,comment peut on chasser, saccager et interdit la police dans un département sans être inquiété devant les enfants et vouloir que ce enfants aient un minimum de bon sens ? L’education familiale est bafouée dans cette contrée du Faso. Il y a aussi le fait de la non adaptation de notre système éducatif aux réalités de outre pays, de notre culture. Il faut une reforme totale du système éducatif. En fin, il faut ramener la police et installer une brigade de gendarmerie dans cette partie du pays. Plus jamais ça dans mon pays.
    J’exprime ma compassion et ma solidarité au corps professoral de la Tapoa.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 07:10
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Trop c est trop ! On est où là ? Que les sanctions les plus lourdes soient prises et de tous points de vue (pénales, disciplinaires et autres si il y en a). Salaire minable, logement vétuste, manque de considération et il faut se faire agresser par des élèves(oups ! Excusez. des voyous !) . Non, non et non. On attend le dénouement de cette affaire. Je crois que je devrais peut être me réorienter vers l élevage ou le commerce ???

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 08:25, par yé !
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Cela n’a rien de surprenant. Dans ces établissements on conserve de très vieux élèves. Certains ont presque l’âge de leurs enseignants. Certains ont 24 ans en troisième, alors que leurs enseignants ont obtenus la maitrise au même âge !

    La solution pour cette situation particulière : on ferme l’établissement pour le reste de l’année. On reprend l’année prochaine. Dans l’intervale, on exclut les indisciplinés. Ça peut sembler radical, mais les ensignants qui ont été sequestrés (enfermés chez eux la peur au ventre) ne peuvent plus avoir autorité sur ces enfants. Et même le chef de village a failli perdre la face. C’est tout dire du niveau d’éducation de ces enfants.

    Si on remplace les enseignants, ces élèves repeteront la même chose, forts du précédent qu’ils auront créés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 08:38, par SPI
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    une correction exemplaire pour les fautifs !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 09:20
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    c’est très claire ces actes sont inspirés de boko haram. dechirer le drapeau Burkinabé ! c’est un symbole pour dire ce territoire n’appartient plus au Burkina. il faut savoir lire les signes

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 09:58, par Franc
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Il est temps de recadrer tout ce désordre ; les élèves doivent se concentrer sur des revendications qui entrent en ligne de compte de leurs études et dans le cadre des franchises universitaires. Il faut se départir de toutes ses fioritures qui font honte et pour lesquelles on ne peut défendre qui que ce soit. Comment comprendre que nos futures cadres défendent le viol, agressent leurs enseignants, s’en prennent aux symboles de la nation. Que voulons nous au juste ?
    J’en appelle aux différentes structures syndicales, les mouvements de droit, les parents d’élèves, l’administration, ... de s’investir pour la formation syndicale et civique de nos élèves et étudiants pour des mises à niveau. Cette frange de notre peuple doit avoir des actions sensées

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 10:35, par salut
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Mon DIEU ! sauve notre éducation. c’est simple. Pas de CEP, BEPC et BAC(s’il y a des candidats) pour eux. Ils se certifieront eux-mêmes. Fermez le CEG pendant 10 ans pour que cela serve de leçon.
    Quant aux enseignants, faites beaucoup attention avec certaines expulsions. Certes, je ne dis pas d’accepter le bordel en classe. Désormais toute la classe doit reconnaître la légitimité de la sanction infligée et une représentation des élèves de la classe et le professeur doivent laisser une trace écrite avant même que la vie scolaire s’en imprègne. c’est mieux de trouver du temps pour cela que de vivre ces situations. il y a des élèves habités par le diable et moindre problème avec eux, tout le Faso entendra parler de toi.
    Beaucoup de courage aux enseignants et travailler main dans la main en laissant les bisbilles entre collègues car quand ça chauffe on est obligé de collaborer. il ne faut jamais faire de l’élève un ami et éviter de prendre le thé avec les élèves et même si l’élève est chez toi fais beaucoup attention car il n’a pas droit à tout surtout quant vous échangez entre collègues.
    Une fois de plus pour dire qu’il y a vrai risque dans le métier d’enseignant.
    GOD HELP US.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 10:37, par bien fait
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Il faut fermer ce collège et renvoyer tous les coupables
    ces élèves ne savent pas quel sacrifice un professeur fait pour tout abandonner et vivre au village avec eux pour leur avenir
    vraiment le burkina de maintenant là !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 10:39, par rassagl yé
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Vous avez brulé le drapeau national ? des burkinabé ? Rien d’étonnant car ce n’est pas la première fois que dans cette partie du Burkina on agresse les pauvres enseignants.
    Si vous saviez quels sacrifices ces agents ont endurés pour rester loin de leurs familles qui les aiment. Pourquoi brûler leurs bien. J’ai mal à notre décentalisation. Je n’ai pas de mots tellement je suis attristé de voir des apprenants manquer le b.a.-ba en éducation.
    ce sont ces gens qui vont nous gouverner demain, quelle sera l’avenir de notre fonction publique ??? Je me remets à ceux qui croient en Dieu et qui ne cessent de

    Que Dieu sauve notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 10:44, par Wend
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Le système éducatif au Burkina est en train de sombrer pour deux raisons : 1- "les textes régissant l’éducation sont taillés sur mesure et réservent la part belle aux élèves. L’enseignant ne représente rien du tout devant les élèves ; il ne peut mème pas sanctionner un élève au vue de ces textes là. Mème au primaire on doit plus toucher à un enfant. Aujourd’hui pour un rien, les élèves sont dehors. L’indiscipline est la chose la mieux partagée dans nos établissements et aucun enseignant ne peut sévir. Surtout avec l’érection des "établissements privé boutiques" qui ne cherchent que l’argent et non la qualité, les élèves ont le droit de faire ce qu’ils veulent, parce qu’ils savent que mème si on les renvoie ici, ils iront ailleurs. Depuis quand un élève décide de désobéir à son enseignant ? Depuis quand l’élève et son enseignant se croisent à la porte le premier rentrant à la maison et le second rentrant en classe pour faire cours ? Faites le tour de nos soit disant lycées privés, c’est ce qui se passe". ça c’est la faillite de l’Etat. Seul l’Etat est responsable de ces dérives et seul l’Etat peut metrre fin à ceux-ci en revoyant les textes et en régulant les établissements privés. A ce niveau je propose que : de la mème manière que les cliniques et les pharmacies appartiennent aux hommes de la santé (médecins et pharmaciens), que l’enseignement aussi revienne aux enseignants qui connaissent bien le domaine et non pas aux bourgeois qui ne savent pas que faire avec leur argent. A Cesar ce qui appartient à Cesar, sinon à ce rythme là on est parti pour une vraie mort. 2- "les parents ont démissionné totalement. A ce niveau, excusez-moi l’expression mais il y a certains parents dont leur mort vaut mieux que leur vivant. Souvent tu te demande si certains enfants ont des parents à la maison ou bien ils sont tombés du ciel". Seul les parents peuvent corriger cela car quoiqu’on dise, la famille est la première école de l’enfant et aucune école au monde ne peut remplacer la famille dans son rôle. Je compatis à la douleur de mes frères enseignants de Nagaré. Courage à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 11:17, par ib
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    j’ai honte pour mon pays le bf.c’est quelle éducation ça,des élèves qui se permettent de causser ses actes barbares.que Dieu sauve le bf.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 11:19, par MONZON
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    OU VA LE PAYS ? Mr LE PRESIDENT DU FASO IL EST TANT DE RETABLIR L’ AUTORITE DE L’ETAT .SINON ON VA DROIT VERS LE NORD DU NIGERIA OU UNE SECTE DIABOLIQUE DIRIGE LA ZONE

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 11:27, par MONZON fils
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    CES ELEVES ONT DECRETE EUX MEME LEUR ANNEE BLANCHE. ILS SONT VRAIMENT INTELLIGENT ; ; !!!!!!!! hihihihihi contuer ainsi mes gars ,vous seriez agrégés dans l’ ignorance.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 11:45
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Si, comme nous aimons â le dire "chaque nation a les dirigeants qu’elle merite", elle également les enfants qu’elle mérite dans quel monde sommes-nous ? Et dire que ce sont nos dirigeant de demain comme cela !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 12:09, par ssidayete
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    on ne peut impunement dechirer le drapeau de la republique.on ne peut pas continuer de bruler a tour de bras.il faut sevir

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 12:31, par Papa
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Dechirer le drapeau meme ???? Alors la ca depasse l’entendement .

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 12:51, par VP
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Débrouillez-vous avec vos élèves "Ben Laden".C’est bien les professeurs qui apprennent aux élèves comment il faut manifester et bruler les symboles de l’État .Maintenant,les monstres qu’ils ont fabriqué se sont retournés contre eux. Si non, comment comprendre qu’un élève de brousse ait ce genre de comportement ?
    Moi, je me rappelle de l’affaire d’un autre élève nommé Justin ZONGO qui avait eu des démêlés avec un de ses enseignants et par malheur aux policiers,ils sont intervenus pour rétablir l’honneur du professeur.Et lorsque cette affaire a tourné au vinaigre par le fait de politiciens véreux,les syndicats des enseignants au lieu de chercher à calmer les ardeurs,avaenit plutôt dresser tous les élèves du pays pour saccager les commissariats de police du pays.
    Pire,les policiers désignés comme fautifs ont maladroitement et injustement payé.
    Ce n’est qu’un début de commencement.Bande d’inconscients !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 13:11, par madi
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Il faut fermer tous les établissements impliqués jusqu’à nouvel ordre : il proprement scandaleux que des élèves pourchassent leurs profs, quel enseignant peut après cela se tenir devant ces élèves pour quelque raison que ce soit !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 14:54, par Siid-rawa
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Quel avenir pour une jeunesse qui n’écoute ni parents, ni maître, ni éducateur, ni l’Autorité ? Quelle tristesse ! C’est l’abomination de la désolation !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 15:37, par bruce
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Hé hé hé !!! Au secours ! Aller jusqu’à faire cela à ceux qui ont pour mission de leur transmettre le savoir ? Leur année est compromise. Des innocents vont comme toujours payer à cause de la folie des meneurs

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 18:38, par Mathias
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Si les autorités ne sortent pas de leur silence pour réagir avant qu’il ne soit trop tard, elles seront tenues pour responsables. On se trouve dans quel pays sans loi ni foi. Ce sont nos enfants qui nous pourchassent pour bruler nos maisons pendant ce temps l’Etat regarde et laisse faire. C’est l’ Etat qui a envoyé ces enseignants là bas mais malheureusement n’est pas capable d’assurer leur sécurité. Il faut que les responsabilités soient situées et que l’élève et tous ceux qui sont complices soient arrêtés, jugés et emprisonnés conformément à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 18:39, par Mathias
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Si les autorités ne sortent pas de leur silence pour réagir avant qu’il ne soit trop tard, elles seront tenues pour responsables. On se trouve dans quel pays sans loi ni foi. Ce sont nos enfants qui nous pourchassent pour bruler nos maisons pendant ce temps l’Etat regarde et laisse faire. C’est l’ Etat qui a envoyé ces enseignants là bas mais malheureusement n’est pas capable d’assurer leur sécurité. Il faut que les responsabilités soient situées et que l’élève et tous ceux qui sont complices soient arrêtés, jugés et emprisonnés conformément à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 20:22, par Rasta yaa Clair
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Ah ca alors ! Ou allons-nous ? C’est ce qu’il faut s’attendre quand on apprend les gens à brûler !! Pauvre Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 21:16, par bokki
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Quelqu’en soit les motifs évoqués nul n’a le droit de se rendre justice soit même, même ds un état d’exception. Ds ce cas de figure, nul doute que ces délincants vandales ont franchi le rubicon en s’attaquant même au couleurs nationales. Alors ces inciviques doivent être formellement identifiés et châtiés à la hauteur de leur forfait. Comme force reste tjrs à la loi, j’ose espérer que les magistrats nous prouveront dans un bref délai que leurs récents acquis sont mérités.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 21:20, par bokki
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Quelqu’en soit les motifs évoqués nul n’a le droit de se rendre justice soit même, même ds un état d’exception. Ds ce cas de figure, nul doute que ces délinquants vandales ont franchi le rubicon en s’attaquant même au couleurs nationales. Alors ces inciviques doivent être formellement identifiés et châtiés à la hauteur de leur forfait. Comme force reste tjrs à la loi, j’ose espérer que les magistrats nous prouveront dans un bref délai que leurs récents acquis sont mérités.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 21:57, par SOME
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    INADMISSIBLE ! Pire aller dechirer le drapeau national. Ce n’est pas une simple affaire contre les profs
    les profs doivent etre sans pitié. Tous ces eleves doivent etre sanctionnés et les parents avec. Que le chef traditionnel qui a vraiment joue son role le fasse jusqu’au bout Il ne saurrait laisser cela impuni
    sans sanctions, pas de classe. Point barre. Pas de pitié Avec plainte a la cle
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 23:11
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    je me pose la question de savoir s’il y a matière à s’étonner ou à s’alarmer. des biens ; des commerces ; maisons de burkinabè ont été saccagés et jusque là ca n’a pas indigné quelqu’un. les commanditaires ont obtenu ce qu’ils désiraient. maintenant que la graine a été semée et entretenue puisque ceux qui l’ont planifié sont félicité comment donc demandé à des enfants qui n’ont brulé que quelques objets soient chatiés. regardez d’où vient l’exemple et on pourrait comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2016 à 23:42, par M. Diasso
    En réponse à : Professeur

    À mon avis, quand un probleme est évident que les gens fassent fi des comparaisons et analyses falacieuses et que nous régardions dans le meme sens pour trouver une issue idoine. Ainsi, j pense que ces bévues de ces éleves ingrats, broussards et sauvages sont à punir avec fermeté pour éviter d’éventuels antécédents et surtout que chacun en réagissant se rapelle que ça n’arrive pas qu’aux autres.merci bien de me faire lire...Abs

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 07:26, par un autre Koro
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Déjà que les professeurs qui ont accepté d’aller dans cette profondeur se sont sacrifiés, ne faut- il pas sanctionner ces enfants ? En tout cas, moi professeur agressé, je préfère démissionner que de devoir supporter des élèves de ce genre dans ma classe.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:15, par Cdt Massoud
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Le gouvernement doit sévèrement sévir. Ces voyous doivent répondre intégralement de leurs actes. Pire, brûler le drapeau du pays ! ce sont des apatrides et il faudra les sanctionner comme il se doit. Pour terminer, fermer le CEG jusqu’à la rentrée prochaine et exclure tous les meneurs. Courage au corps professoral.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:42, par Marie chantal
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Là, je condamne avec la dernière énergie le comportement de ces élèves de Nagaré et je formule le souhait qu’ils soient tous exclus et interdits dans tous établissements publics et privés du Burkina Faso. Aller jusqu’à attaquer les couleurs nationales est un acte inqualifiable. A cette période triste pour le monde de l’éducation, il n’est pas indiqué d’ajouter de la colère à la colère, mais je crois à mon avis qu’il faut sans état d’âmes chercher les causes pour qu’ensemble vous puissions trouver des réponses car il y va de l’avenir de notre très cher pays, le Burkina Faso. Pour ma part, je pense que ce qui se passe aujourd’hui dans nos établissements est dû à trois facteurs favorisants :
    Le premier véritable problème est que les élèves et les professeurs se comportent comme s’ils étaient des camarades de jeu surtout dans les petites localités. C’est eux qui fréquentent les mêmes buvettes, c’est eux qui courent les mêmes petites filles. Étant de ce milieu, je sais de quoi je parle. Plus la ville est petite, plus les problèmes sont grands et difficiles à résoudre. Il n’est pas rare d’entendre des élèves crier que tel professeur sort avec la femme de leur grand frère ou avec leur copine ou fiancée. Quand ça commence, la nouvelle s’étend rapidement à tout le village et la rivalité devient très perceptible dans les salles de classe, souvent sous le regard coupable du chef d’établissement. Le professeur perd son autorité et toute volonté de ramener un élève à l’ordre est perçue comme un règlement de compte.
    En plus, certains professeurs passent leur temps à dénigrer les autres, surtout sur leur niveau d’étude universitaire ce qui emmène les élèves à douter de la capacité réelle des personnes incriminées et à leur manque du respect. Dans certains cas, ils utilisent les élèves pour créer des soucis au chef d’établissement.
    Enfin, certains collègues parlent plus de grève ou de casse qu’ils ont eu à faire au lycée ou au campus avec leurs élèves, oubliant qu’ils sont entrain de léguer aux élèves des comportements qui devraient être banni dans notre pays.
    Ce sont là quelques causes qu’on pourra regarder et recadrer l’enseignement dans nos lycées et collègues car ce qui se passe chez mes esclaves, les gourmantchés ne sont pas des cas isolés.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 08:56, par leprospère
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    PITIE POUR LES BURKINABE DOMININES PAR L’INCIVISME ET L’IMMORALITE.
    Tous les professeurs doivent manifester leur soutien à leurs collègues en proie à cette situation d’insolence notoire en suspendant les cours sur le territoire national jusqu’à l’exclusion des fautifs.
    Car s’ils ne le font pas, demain qui sait si ce ne sera pas le tour d’autres enseignants.
    Ils faut couper le mal à la racine pour que l’éducation soit sauvée.
    Nul n’est au dessus de la loi, soient -ils des élèves inconscients.
    VIVE L’EDUCATION AU BURKINA FASO ! HONTE AUX MAL-EDUQUES.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:30, par Kelkel
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Je souhaite que tous les enseignants de cet etablissement quittent sans delais ce village de Nagaré et n’y remettent les pieds que si la la police ou la gendarmerie font leur retour dans cette localité. Tant pis pour eux s’ils restent.

    En effet un travailleur doit être en sécurité sur son lieu de travail et c’est à l’état d’assurer cette securité. Même si cela va entrainer une année blanche pour les élèves, on ne peut pas faire d’omelettes sans casser des oeufs !!!

    Chers collègues, quittez cette localité !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:46, par quelle histoire !!!
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    une année invalidée ne leur fera pas de mal...

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 09:53, par MOUSSO GNOUMA
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Moi je ne me rappel plus de l’année mais les faits se sont déroulés dans une école religieuse à NASSO à Bobo-Dioulasso dans la province du Houet où un élève qui a cueilli une mangue, chose qui était contraire au règlement de l’établissement, p-c-q les mangues étaient récoltées et distribuées à ts les élèves équitablement quant ce dernier a été puni, ces qlq camarades qui ont manifestés leurs mécontentements en guise de soutient à l’élève en question qui était en classe de première D ; l’administration a simplement et purement expulsé tous les élèves des deux classes de premières de l’établissement en question et tenez vz bien c’était au cours du 2ème trimestre de l’année en cours.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 10:00, par tiga lazar
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Il faut absolument taper fort. On ne doit pas laisser impunis des eleves qui dechirent le drapeau national.
    Faut agir vite et bien.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 10:04, par leganga
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    vous voyez ! les élèves nont que des droits et les enseignants des obligations. ne soyez pas étonné que ces enfants n’ait pas peur de leur prof, de la police et même pas de la justice qui les a conféré ces droits.on recolte se quon a semé avc notre droit et notre liberté.je vous informe que le prochain sur la liste,ce sont les parents délève eux-même qui ont demissionné de leir responsabilité.messieur les prof ne vous decarcassez pas pour des enfants qui ne veulent pas reussir !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 10:28, par KOASSA
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    enseignants du burkina , vous êtes serez moins écoutés que vos élèves de LOGOBOU. et pour cause leurs carnets d’adresses sont bien fournis . leurs parents font des wack pour vos patrons à OUAGA. ils peuvent appeler n importe quel ministre ou deputé pour resoudre leurs problemes . c’est pour cela que l’eleve a dit a son proffesseur qu il est trop petit pour faire appeler son pere. celui la meme qui résous les dossiers de leurs patrons.cette affaire comme toutes les autres se traitera en diplomatie.
    enfin déchirer le drapeau national est un acte de haute trahison. les agents de sécurité ont été chassés, les enseignants molestés . le drapeau symbole d’appartenance à la nation déchiré. c’est un acte de guerre et cela ne saurais rester impunis. il faut mettre la zone sous état d’ urgence. couvre feu de 12 heures à 8 heures. envoyer l’armée de terre et de l’air.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 11:12, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Internaute 17 VP : Vous racontez n’importe quoi concernant l’affaire Justin Zongo ! A défaut de vous informer correctement, éviter de dire des choses fausses et de salir la mémoire d’un défunt.

    L’élève Justin Zongo (paix à son âme) n’a jamais eu de différent avec ses enseignants. Tout au contraire, il a voulu remettre à sa place une de ses camarades de classe qui manquait de respect à un enseignant. Quand aux policiers qui l’ont battu, ils n’ont jamais voulu "sauver l’honneur" de l’enseignant mais plutôt molesté un jeune élève pour faire plaisir à une fille, (ladite camarade de classe), pour des raisons peu avouables. Ces violences ont entrainé semble-t-il des dommages internes qui ont causé la mort du jeune homme plusieurs jours après. Notons que la hiérarchie des policiers, le procureur de Koudougou et tous ceux qui étaient informés de la situation auraient pu le sauver en le faisant soigner avant qu’il ne soit trop tard mais qu’ils étaient trop occupés à étouffer l’affaire et ne pas sanctionner les fautifs pour y penser.

    En dehors donc de la genèse du conflit entre les deux élèves, à aucun moment l’enseignant n’a été mêlé à l’affaire des sévices sur Justin Zongo. Signalons enfin que les manifestations qui ont éclaté à Koudougou et à travers tout le pays ne concernaient pas seulement les élèves mais tout le monde, excédés par ces injustices suivies d’impunité. Dire donc qu’il s’agissait d’élèves manipulés par des enseignants pour l’intérêt d’un des leurs est un mensonge éhonté. Si c’est par manque d’information c’est triste de lancer de telles accusations aussi légèrement. Si c’est par mauvaise foi, c’est de la pure sorcellerie comme disent les ivoiriens.

    Si vous voulez défendre ces délinquants apatrides soit-disant élèves de Nagaré, libre à vous, mais ne trompez pas les gens, de plus en mentant sur un mort, martyr avant l’heure...

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 12:17, par DAO
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Plus de temps à perdre il faut SANCTIONNER tous ceux qui ont osé cet acte ignoble,honteux et apatride. A force de reculer devant ces voyous l’école burkinabè n’est plus un lieu d’apprentissage de nos valeurs morales mais un lieu de débauche,de dépravation de nos mœurs. Où est la république ? Ces délinquants ne sont pas au dessus de la république. il leur faut une sanction disciplinaire,exemplaire et ferme pour arrêter cette pagaille qui prend de l’ampleur. Si ça continue aucun enseignant ne sera en sécurité. Quelle HONTE pour l’éducation ?
    Quels types de responsables seront-ils demain ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 12:29, par homme clair
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    AFFAIRE JUSTIN ZONGO CELUI LA MEME QUI DIT AVOIR BIEN RACONTER LAFFAIRE EST TOTALEMENT RENTRE EN BROUSSE SOIT DISANT QUE CE DERNIER AVAIT ETE BATU PAR LES POLICIRES POUR SAUVER UNE FILLE.SI DIEU EXISTE IL SERA LA PROCHAINE CIBLE POUR MIEU COMPRENDRE QU CELA NARIVE PA QU’AU X AUTRES

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 13:35, par NOBA Pascal
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    il est inadmissible que des élèves se comportent ainsi devant leurs professeurs, ceux là qui se sacrifient nuit et jour pour leur transmettre les connaissances. Des sanctions appropriées doivent être brandies pour que de tels actes ne se répètent plus.
    Tous mes encouragements à ces vaillants enseignants.
    N.P

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:15, par ouedraogo alidou
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Internaute 38:l’homme recolte tjrs ce qil a semé,dc ne defender pas l’indefendable.Comme les élèves n’ont pas de commissariats pour bruler, ils vont bruler les ecoles maintenant.Chacun aura son tour dans ce pays.attendons de voir !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 15:32, par Buud nooma
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Ohhhh !!!! Ohhhhh !!!! Ooooohhhhh !!! Oh........!!!!!
    Autant le dire tout de suite, je n’aime pas les enseignants ! Je les déteste même ! Je crois même qu’ils sont responsables de tous mes échecs avec leurs sales notes chaque fois que je faisais une petite erreur seulement ! C’est pourquoi j’ai applaudi l’interdiction de la punition corporelle à l’école primaire, la désormais "obligation d’être scolarisé j’usqu’à 16 ans (j’usqu’en classe de 3eme) quels que soient les résultats obtenus", continuum n’est-ce pas ? Ah oui, comme ça, aucun enseignant ne porra plus ni corriger 1 écolier ou 1 élève : il ne peut même plus l’empêcher de passer en classe supérieure !!! Surtout que maintenant que les parents ont 1 peu, si ton enfant redouble avec 3.75 de moyenne sur 20, il suffit de l’amener chez 1 autre commerçant (pardon dans 1 autre établissement privé surtout, quelque fois même public) pour qu’il soit admis en classe supérieure !!!
    Que dire chers frères burkinabés ? Si ce n’est que nous sommes tous responsables de cette situation décadente de notre système éducatif qui arrive à la limite du ridicule aujoud’hui ! Que voulons-nous laisser comme pays à nos enfants demain ?
    Huuuummmmm !!!! Commle je le disait, je n’aime pas les enseignants, mais là, je dis tout de même !! L’école n’est pas un lieu où il faut envoyer des voyous en mal d’occupations ou des enfants trop genants pour soi ( car il y a longtemps que certains parents ont démissionner de l’éducation de leur orogéniture) dans le but de s’en débarasser. ALLAH nous SAUVE ! Sinon......! Qu’ont fait ces enseignants qui ont accepté et pris l’engagement d’aller aussi loin de chez eux, dans une contrée aussi lointaine pour "travailler de la main, de la tête et de la pensée" dans le seul et noble but de nous aider à aider nos enfants à grandir sainement ? Qu’ont-ils fait mes chers frères ? Dites -le moi !
    On peut théoriser sur tout, mais hélas on n’en finira jamais. Pour revenir au cas présent, pour moi c’est très simple, il faut donner l’exemple. Pourquoi cela ?
    On pourrait reprocher tout ce qu’on voudra au corps enseignat de Nagaré (particulièrement au prof de maths) par rapport à son comportement, mmais qu’est-ce que le drapeau : plus grand symbole visible de mon pays a à voir avec le renvoie d’un apprenant pour cause d’indiscipline ? Dites-le moi mes frères, qu’est-ce cela a à voir avec le drapeau de notre cher Burkina Faso qui flotte quelque part dans une école primaire suffisamment loi loin du CEG, lieu des ’bisbiles". C’est pourquoi, pour 1 affront aussi grave à tout le peuple burkinabé ( déchirer notre drapeau et pire l’utiliser comme mouchoir,.....), JE CRIE VANGENCE ! VANGENCE !!!!!!!!! Il faut que l’Etat sévisse sans attendre ! Et l’Etat devrait le faire au plus tôt pour que chacun retrouve 1 tout petit peu de dignité à être de ce beau pays qu’est le Burkina Faso ! Oui VANGENCE !!!
    Mr R M C KABORE, mon cher président, cet act à lui seul est une insulte graaaaave à la nation burkinabée et à l’intitution que vous diriger aujourdh’ui ! Qui aime bien chatie bien ! Si vous aimez votre pays, le Burkina Faso, comme vous m’y avez convaincu avant le 29 novembre 2015, si vous aimez notre pays, réagissezzzzzz !!!! Comment peut-on permettre une telle ignonimie ?
    Quant aux autres actes posés par des bandits d’un autre genre, on pourrait confier l’affaire aux autorités judiciaires avec des enquêtes sans complaisance pour savoir pourquoi une telle folie ! Mais là aussi, je dis qu’on n’a pas besoin de tergiverser ! Quelqu’un a dit plus haut que "ces élèves ont d"creté eux-mêmes l’année blanche dans cette région du pays". moi, je crois qu’il a raison.Oui ; il faut y suspendre tous cours jusqu’à nouvel ordre ! Ce délégué (disons ce vieux en apparence à la TV qui ,comme moi, ne peut même pas dire une bonne phrase, ........) qui, voyant certainement venir avec la fin de l’année son n-ième échec scolaire, a su entrainé dans son sillages de nombreux innoncents, mais assi quelques non moins attardés, devrait purement et simplement suspendu de notre système scolaire pour une période de 10 ans minimum ! Il doit en être de même pour les attardés qui ont mené ces actes avec lui.
    Il n’y a pa d’autre alternative que de sévir ! Même sous l’insurrection contre le pouvoir et le système de Blaise COMPAORE, nous n’avons pas bruler le drapeau de notre cher pays ! lui aussi, il nous a compris et il a même accepté de partir sans y toucher ! Même les enfants du Général G DIENDERE (ex RSP) qui nous ont tié dessus à balles réelles n’ont pas osé toucher au drapeau ! Tout ceci, je le dis à ce que je sache ! Quand-même ! Vous enfants de la TAPOA, de Nagaré, vous êtes allé trop ! C’est pouquoi, même en me mettant dans la peau de celui qui nourrirait une haine vscérale contre les enseignants, sans considération aucune de leur noble mission, je n’arrive pas à cautionner votre acte : agresser ses enseigants, et pire, au point de mettre leur vie en danger ! Et tout ça pour quoi ? justifier que nous sommes nuls ? pour quelle raisons ? Le Président du Burkina Faso est-il le nplus vieux de tous les Burkinabés ? Pour autant, ton père se mettrait-il debout pour lui dire bonjour ? lui manquerait-il de respect ? Comment se comporte-t-il quand il va chez le préfêt ? Tous ces respects qu’il fait ou ferait à ces représentants de la nation burkinabé, il le fait/ferait pour les institutions qu’ils représentent ; c’est tout. De même, le CEG ne peut pas se déplacer pour rencontrer un parent d’élève quel qu’il soit ! C’est aux parents d’aller vers le CEG, et celui-ci est animé par les enseigants, représentés par le Directeur, que nous le voulions ou non ! C’est comme ça et c’est tout !
    Nous suivons de très près et nous attendons de voir !!!!
    Laissez passer svp ! J’ai essayé d’être le plus sobre possible !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 19:32, par un citoyen
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    L’élève qui a dechiré le drapeau du pays doit servir d’exemple. Interdiction de vivre au Faso ou absolue de travailler au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 21:14, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Internaute "homme clair", vous manquez de clarté. Si vous estimez que la relation faite de l’affaire ne correspond pas à la réalité (que vous semblez connaitre), corrigez les inexactitudes ? Appeler la "foudre de Dieu" sur les autres au motif que cela n’arrive pas qu’aux autres ne nous dit pas ce que vous pensez être la vérité, ni quelle injustice l’une ou l’autre des parties aurait subi qui serait restée cachée. Et qui vous dit que les autres n’ont jamais été victime des violences injustifiées de la part des forces de l’ordre ou d’une foule excitée ?

    En ce qui nous concerne, nous avons résumé l’affaire sur la base des reportages écrits et télévisés, et les déclarations du père de l’intéressé, de ses camarades de classe et du procureur de l’époque. Ce sont ces faits qui ont valu l’arrestation des deux policiers concernés et la requalification de la mort de Justin Zongo. Si vous avez une autre version, donnez la nous et mieux donnez la au procureur.

    Quand aux victimes de cette crise majeure, il y en a eu parmi les élèves (blessés et morts), parmi les forces de l’ordre comme parmi le reste de la population, de sorte que beaucoup d’entre nous y ont des proches d’un coté ou d’un autre et des fois des deux. Il y a même eu des victimes "politiques" comme le ministre Bouda dont certains estiment que c’est ce qui lui a valu la perte de son porte-feuille ministériel.

    Alors personne ne peut se présenter comme victime exclusive qui posséderait une vérité cachée dont seul Dieu serait le témoin (et vengeur) sans qu’il ait besoin de s’exprimer. Quittez dans ça...

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 07:44, par NARE André
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Il est judicieux de bien examiner le problème et trouver une solution qui fera réfléchir toutes les parties et mêmes au-delà. Ce sont des signes de disparitions de nos valeurs. On a pas besoin d’être jusqu’au collège pour respecter son maître. Aller trainer les écoliers dans cette bêtise est les comble de cette ignominie : affirmer son leadership dans l’injustifiable. Franchement inadmissible !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2016 à 13:56, par Fredi Kabore
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    Quand on laisse faire sans sanction, c’est ce qui fini par arriver.
    1- Fermer l’ecole pour 5 ans
    2- Exclure les indiciplines coupable de tous les etablissement publics et privees pendant 3 ans.
    Si cela est fait, vous verez que plus jamais ces actes ne se reproduirons.
    Ici au Burkina il faut une democratie revolutionaire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2016 à 12:56, par 49
    En réponse à : Logobou : Des élèves violentent leurs professeurs pour défendre l’un des leurs

    cette situation nous depasse maintenant. la violence regne partout dans les etablissement avec des enfants tres impoli qui se coiffesent en debordo et s,enfichent du moindre repproche. si rien ne fait ils tous nous tué dans les lycée. figurez vous un prof qui dis a un eleve de sortir il repond qu,il ne sort et l,enseignant demanda le soutien de la classe pour le faire sortir qui malheureusement refusa et soutein l,eleve et cela nous a bokou marqué. l,etat doit faire kelk chose si non.......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés