Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

vendredi 15 avril 2016 à 00h12min

L’ambassadeur de la république de Chine Taïwan, Shen Chen –Hong, a procédé ce jeudi 14 avril 2016, à l’inauguration du service de réanimation polyvalente réhabilité du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Cofinancé par la république de Chine Taïwan et le Secrétariat permanent des engagements nationaux à hauteur de 100 millions de francs CFA , ces travaux de réhabilitation ont également permis, la remise en état du réseau des fluides médicaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réhabilitation  du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

Service central dans un centre hospitalier, le service de réanimation fait face à des situations potentiellement réversibles. « Nous sommes le carrefour de toutes les pathologies. Nous prenons en charge des malades graves dont le pronostic vital est engagé. Ce sont des malades lourds, qui ont souvent plusieurs défaillances viscérales et qui ont besoin d’une prise en charge. Et cela commence déjà par l’infrastructure » a expliqué Joachim Sanou, chef de service réanimation polyvalente du CHU-YO.

Service indispensable pour rétablir ou surveiller les fonctions vitales, momentanément défaillantes et compromises d’un patient, le service de réanimation du CHU-YO rencontrait d’énormes difficultés. « Il s’agit du service destiné à prendre en charge les cas les plus graves, les plus désespérés. C’est le service de la dernière chance dans certaines situations. Qu’un tel service soit démuni ou en panne du système d’oxygène, c’est que nous étions vraiment handicapés avec comme corollaire parfois, des pertes en vie humaine » a indiqué Robert Sangaré, DG de l’hôpital.

Ces difficultés ont d’ailleurs conduit le personnel médical et donc la direction du CHU-YO et le ministère de la santé, à se tourner vers la république de Chine Taïwan. Une requête accordée, puisque la Chine Taïwan a bien voulu accompagner les burkinabè. « Je suis encore heureux, que l’Ambassade de Chine Taïwan, à travers un cofinancement du secrétariat permanent des engagements nationaux, a bien voulu apporter sa modeste contribution pour améliorer le bien-être des burkinabè » a signifié Shen Chen –Hong, Ambassadeur de la république de Chine Taïwan.

Le secrétaire général du ministère de la santé, Robert Lucien Jean-Claude Kargougou, représentant le premier responsable du département, a tenu à saluer ce cofinancement acquis grâce à la coopération entre les deux pays. Une coopération qui dans le domaine de la santé, revêt plusieurs domaines. Elle s’étale depuis la construction d’infrastructures sanitaires, jusqu’au niveau de la formation, en passant par les équipements des formations sanitaires.

Les présents travaux de réhabilitation ont permis entre autres : la reprise totale du circuit électrique, de l’ensemble de la peinture, et l’acquisition de climatiseurs et lavabos aseptiques.
Concernant la remise à niveau du réseau des fluides médicaux, il s’agit de l’acquisition et l’installation d’une centrale d’air médical avec une capacité de 600m3 avec 3 groupes de relais, l’installation d’une centrale d’oxygène de 100m3 avec un branchement de dix bouteilles. Les travaux ont également permis la réhabilitation et l’installation de trois prises supplémentaires à l’intérieur du service.

L’Inauguration du centre unique de prélèvement

Après le service de réanimation polyvalente, le nouveau bâtiment R+1 servant de centre unique de prélèvement des examens de laboratoire du CHU-YO, a été inauguré à l’occasion par le SG du ministère de la santé. Le centre de prélèvement est constitué des laboratoires comme la biochimie, l’hémato, la bactérovirulogie, la parasito et l’anatomie des pathologies psychologiques.

D’une valeur totale de 150 millions de francs CFA, ce nouveau centre dont les travaux ont été financés par l’Etat burkinabè, à travers le Projet de reconstruction et d’équipement (PREQ), permettra de soulager de nombreux malades.
« Avant, les laboratoires étaient dispersés. Les patients étaient gênés et sans oublier qu’en terme d’accueil, il n’y avait pas de commodité pour leur permettre d’attendre. Avec la création du centre de prélèvement unique, notre ambition est de faire en sorte que l’ensemble des départements qui regroupent un certain nombre de services, puissent être dans un espace qui facilite leur complémentarité et leur collaboration » a indiqué le DG de l’hôpital.

Le chef du département, Mahamoudou Sawadogo quant à lui, précise qu’il est prévu une meilleure organisation et prestation des services. « Nous avons prévu des infirmiers spécialistes qui peuvent prélever tout type de patient. A titre d’exemple, certaines personnes peuvent faire le prélèvement sur un sujet adulte mais pas sur un bébé » a-t-il noté.
Le nouveau centre unique de prélèvement des examens de laboratoire du CHU-YO dispose d’un guichet automatique de paiement, une salle de prélèvement, un hall d’attente, des salles d’examens, une salle de réception d’équipements et des bureaux.

Nicole Ouédraogo

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 avril 2016 à 08:12, par Yalgado Victime de sa popularité
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    L’adage selon lequel une personne ou une chose est victime de sa popularité s’applique exactement au CHU Yalgado de Ouagadougou. Voilà un centre hospitalier qui est souvent dénigré abusivement et en même temps, les malades délaissent d’autres centres de soins pour y converger. Réellement, l’hôpital Yalgado est victime de sa popularité, de la qualité de son plateau technique et de son corps médical. L’inauguration le jeudi 14 avril 2016 d’une unité d’oxygène et d’un laboratoire moderne d’examens médicaux, fera encore accroître l’affluence dans cet hôpital de référence. Parfois, certains malades hospitalisés dans des cliniques privées sont transportés à la dernière minute au CHU Yalgado par absence d’oxygène dans ces officines privées. Les coûts des actes médicaux sont relativement moins chers à Yalgado par rapport à ceux de nombreuses cliniques. A Yalgado, on trouve la quasi-totalité des médecins spécialisés pour différentes pathologies. Félicitation à l’Ambassade de Chine, au ministère de la santé et à la direction générale du CHU Yalgado pour les efforts de rénovation des infrastructures hospitalières de Yalgado et le renforcement des équipements. Il faudrait cependant accélérer la finition du chantier de l’hôpital de district de Bogodogo(ex-CMA du secteur 30),un pôle hospitalier pour désengorger le CHU Yalgado.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 09:24
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    On a distribué 500 millions cadeau aux partis politiques, combien de problèmes ce montant aurait pu résoudre à Yalgado ? On aurait pu faire oeuvre utile avec ca.
    Ehhh le Faso...

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 09:27, par BRAVO
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    Franchement, le directeur général de l’hôpital Yalgado Robert Sangaré est à féliciter et encourager. Malgré l’adversité et les intrigues que des gens mal intentionnés nouent contre lui, il reste serein pour accomplir sa mission de rénovation de l’hôpital. Depuis 2013, il a réalisé de bons résultats : extension et rénovation des urgences médicales et traumatologiques, équipement de pointe du service d’imagerie médicale (scanner de 64 barrettes, radiologie performante).A présent, il a œuvré pour doter le service de la réanimation en oxygène, substance indispensable pour sauver des vies. De même le nouveau laboratoire ultra moderne aidera beaucoup pour des examens médicaux précis. C’est cela être un responsable qui s’assume en produisant des résultats palpables qu’aucune personne de bonne foi ne peut nier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 11:21, par moi aussi
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    très belle initiative, même ceux qui critiquent sans savoir, reconnaissent le merite de ce dg. chapeau à vous !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 12:44, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    Merci à la CHINE TAIWAN.On sent véritablement votre présence au BURKINA. Des DG qui sont incapables de gérer convenablement des hôpitaux, de se prendre en charge par manque d’intégrité, d’honnêteté, et de responsabilité. Vous n’avez pas honte du tout. Il faut qu’on vienne à votre secours chaque fois comme des mendiants. Pauvre SANGARE, vous faites honte.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 14:48, par chef
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    Belle action de la Chine Taiwan et du CHU yalagdo.
    courage aux équipes qui se battent pour la cause des malades. chapeaux à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 18:02, par Honte à l’œil du peuple
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    Il existe des internautes intellectuellement malhonnêtes, obnubilés par des sentiments subjectifs de règlements de comptes .L’ internaute ‘’l’œil du peuple’’ en fait partie et fait honte au peuple. Ce n’est un secret pour personne que le budget que l’Etat consacré à la santé est nettement insuffisant pour permettre de faire face aux nombreux défis en matière de santé. Surtout pour le cas du CHU Yalgado qui a été amputé de plus d’un milliard de FCFA en 2014,2015 et 2016, il est évident que cette situation handicape le financement des investissements hospitaliers. Il faut donc rechercher des financements extérieurs pour combler le gap. Le DG Sangaré a toujours su développer des initiatives dans ce sens auprès de bonnes volontés dont l’Ambassade de Chine pour faire face à certains besoins d’urgence. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en visitant le chantier de l’ex CMA du secteur 30 le 27 mars 2016 a promis de rechercher des financements additionnels auprès des partenaires au développement pour la réalisation de travaux complémentaires de cet hôpital où plusieurs services spécialisés du CHU Yalgado seront délocalisés pour désengorger Yalgado qui date des années d’indépendance(1960) et qui a besoin de grands moyens pour sa réhabilitation. Le DG Sangaré est bien dans son rôle et fournit de grands efforts pour la modernisation de Yalgado. Félicitation à lui et à tous les partenaires au développement de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2016 à 06:28, par Guichets
    En réponse à : Réhabilitation du service de réanimation polyvalente du CHU-YO : Un grand pas pour la prise en charge des patients

    La direction générale de l’hôpital a été bien inspirée pour ouvrir des guichets de paiements dans les locaux du nouveau bâtiment du laboratoire pour les examens médicaux. Cela contribuera à réduire les files d’attente devant les guichets généraux de paiement de l’hôpital situés côté sud des urgences médicales. Merci pour cette vision organisationnelle qui facilite la tâche aux patients.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés