Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

jeudi 14 avril 2016 à 10h09min

Depuis le 11 avril 2016 le gel des comptes bancaires de certains dignitaires décidé au lendemain du coup d’Etat de septembre 2015, n’est plus en vigueur. Une levée tacite, puisque le juge militaire n’a pas communiqué. La mesure avait une durée de six mois, mais n’a pas été renouvelée par le juge militaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

« Le Procureur Général près la Cour d’appel de Ouagadougou porte à la connaissance de tous que les éléments de la procédure d’information ouverte au cabinet d’instruction N°4 du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou suite aux événements des 16 septembre 2015 et jours suivants, ont été finalement transmis au Tribunal militaire de Ouagadougou pour les suites voulues par l’article 71 du Code de justice militaire en pareilles circonstances… ».

C’est par ce communiqué que le dossier du putsch est passé des mains du procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou au juge militaire. Mais avant le transfert du dossier, le procureur général avait ordonné aux banques et établissements financiers ouverts au Burkina Faso le gel des avoirs appartenant aux personnes physiques ou aux partis politiques qui ont soutenu le coup d’Etat de septembre 2015.

Une décision sur laquelle le juge militaire n’a pas trouvé à dire. En rappel le gel concernait :

1- Diendéré Gilbert, né le 1er janvier 1960 à Yako, Officier Général domicilié à Ouagadougou ;

2- Komboigo Wen-vennem Eddie Constance Hyacinthe, né le 11 septembre 1964, expert comptable, domicilié à Ouagadougou ;

3- Diendéré/Diallo Fatou, née le 10 mars 1961, Officier de police et ex-député domiciliée à Ouagadougou ;

4-Yago A. Alpha, né le 24 août 1975 à Bobo Dioulasso, domicilié à Ouagadougou ;

5- Zoubga Regma Alain, né le 31 décembre 1953, Médecin et ex-ministre domicilié à Ouagadougou ;

6- Ouédraogo Rasmané, né le 31 décembre 1966, ex-député, domicilié à Ouagadougou,

7- Sawadogo Salifou, né le 31 décembre 1963, juriste et ex-ministre domicilié à Ouagadougou ;

8- Kiéma Adama, né le 15 août 1978, particulier domicilié à Ouagadougou ;

9- Doamba Benjamine, née le 22 mars 1962, journaliste et ex-député, domiciliée à Ouagadougou ;

10- Koné Léonce Siméon Martin, né le 07 septembre 1948, Banquier et ex-ministre domicilié à Ouagadougou ;

11- Bamba Mamadou, Médecin colonel, domicilié à Ouagadougou ;

12- Yaméogo Hermann, né le 17 mai 1948, Avocat, domicilié à Ouagadougou ;

13- Bassolé Y. Djibril, né le 30 novembre 1957 à Nouna, Officier Général ;

14- Paré Sidi, Officier supérieur domicilié à Ouagadougou, Ministre délégué à la sécurité ;

15- Le « Congrès pour la Démocratie et le Progrès », en abrégé CDP, parti politique ayant son siège à Ouagadougou ;

16- La « Nouvelle Alliance du Faso », en abrégé « NAFA », parti politique reconnu, ayant son siège à Ouagadougou ;

17- « L’Union pour un Burkina Nouveau » en abrégé « UBN », parti politique ayant son siège à Ouagadougou ;

18- « L’Organisation pour la Démocratie et le Travail », en abrégé « ODT », parti politique ayant son siège à Ouagadougou.

La mesure qui devrait, au besoin, être renouvelée au bout de six mois ne l’a pas été. Le juge militaire n’a pas non plus communiqué là- dessus. On se retrouve dons dans une situation de levée tacite de la mesure. Du coup, les individus et partis politiques à qui on avait coupé ‘’les vivres’’ pourront désormais retirer plus de 300 000 f, la somme maximale et mensuelle à laquelle ils avaient droit.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 avril 2016 à 03:21, par SIDA
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Bonne mesure. Continuez dans ce sens en libérant les deux Généraux et les autres militaires impliqués dans ce coup d’état avorté qui, en fait, a été un mal nécessaire. Ce coup d’état a peut être éviter le pire au Burkina Faso (en réduisant la bévues au sommet de l’Etat transitaire) quand on pense aux écarts de la Transition :
    - exclusion sociale et politique de manière sélective ;
    - détournements à ciel ouvert par les ministres transitaires ;
    - instrumentalisation des oscs "mille collines" d’où une perte de confiance du peuple à l’égard des acteurs de la société civile.
    - bouffonnerie aggravée des dirigeants de la transition qui a rabaissé la valeur des fonctions de Premier Ministre et du Chef de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 03:23
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Impossible de prendre leur argent,donc laissez le circuler !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 03:42
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Maintenant que l’on degele pour eux, il faut geler pour zida, le voleur de parcelles

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 03:51, par On Tampiri
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Biens mal acquits ne profites qu’ apres ! Vous aller voir. Meme le jeune Zida qui est aller pille la CI pour etre milliardaire en un temps trois mouvements, apres le feux qui souffle forts sur lui, apres, il sera plus libre que le vant. Apres tout, est-ce qu’ il est le seul ? Est-ce que meme il est le premier ? Les loups ne se sont jamais manger entre eux. Pauvres populations. On va vous niquer avec une pinne seche de canard garcon. Toujours. Tampiri pour les naifs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 07:18, par Somé
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Bon je crois que le gouvernement n’a rien compris ou fait express sur les vraies aspirations du peuple. On va preparer nos chaussures on dirait que les marches meeting vont commmencer bientot. Le renard passe passe. S’ils ne se rattrapent pas au plutot je crois qu’on ira bientot vers une transition.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 07:28, par Gaspard
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Vivement les procès pour qu’on sache la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 07:53, par brin de sagesse
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    tant qu’ils y sont ils n’ont qu’a libérer Mr GILBERT en même temps et organiser (suivez mon regard) un djandjoba de libération de celui ci.
    Le pouvoir en place passe la un message qui est : cdp = (en cachette) mpp donc cher burkinabé de mon cœur ne soyez pas étonnés si un jour BLAISO le MAGNIFIQUE réapparait et circule à l’aise dans notre si fier et beau(cela dépend de la conception de chacun) pays.
    DEGEL DES COMPTES =RETOUR DES ANCIENS TENOR DE LEX REGIME
    en tout cas mes 125000 ( ôté des 75 000 que l’on me coupe en banque) ne seront jamais sous gel deh

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 07:55, par Bougoum-voundri
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Boff ! Ces « gèles » décidés à l’époque n’avaient aucune incidence sur la vie de bon nombre d’entre eux avaient déjà relevé bon nombre d’internautes avertis. Quand on sait qu’un d’entre eux avait reçu les félicitations d’une Banque de la place avec comme cerise sur le gâteau une voiture neuve en prime pour le simple fait que pendant plus de 27 ans, il n’avait pas toucher à un seul "FRANC" dans son Compte ouvert à ses guichets pour recevoir ses salaires, on ne saurait douter sur "De quoi il vivait". Mieux ! quand on se rappelle d’une conversation publiée sur le Net dans laquelle, l’intéressé disait sans gêne que cette action de gèle de son compte lui importait peu car il n’y avait pas plus de 3 000 000 FCFA à tout casser, l’on comprendra que cette procédure pour ne pas dire "précaution" n’a été que formalitaire du point de vue "judiciaire" sans portée réelle sur la vie de ces gens-là. Considérons donc cette abrogation de décision comme du "non-évènement" qui ne saurait intéresser le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 07:57, par Avik
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Juges ! Ainsi l’argent sera disponible pour vous laissés corrompre. Ainsi la campagne municipale aura des bailleurs. Il ne reste plus qu’à les libérer. Je pense que la vraie révolution est à l’horizon. Celle passée n’était rien

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 08:10, par yat
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    C EST UNE DÉCISION SALUTAIRE POUR ROMPRE AVEC LES PLAISANTERIE DE LA TRANSITION. RSS SOYEZ VIGILANTS. LES MÊMES QUI VOULAIENT VOUS TUER HIER NE PEUVENT PAS DEVENIR VOS AMIS. UN TUEUR EST UN TUEUR MÊME S IL A REÇU DES ORDRES DE LE FAIRE ;

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 08:36, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    C’était aussi l’occasion pour le gouvernement de chercher à savoir d’où viennent leurs avoirs et comment ils ont fait pour avoir. Malheureusement on les libère sans chercher à savoir l’origine de leurs fonds.
    Je crois ces arrestations et emprisonnements au départ avaient plus un mobile politique qu’un mobile de déstabilisation du pays ou de coup d’état. Leur détention à l’heure actuelle n’a plus sa raison d’être car les élections sont déjà passées, donc il n’y a plus d’enjeu politique. Ces arrestations avaient pour seul but d’empêcher le CDP, le régime de Blaise COMPAORE d’arriver au pouvoir et du coup de favoriser l’éclosion du MPP, parti actuellement au pouvoir. Avec le gel des avoirs le CDP et autres partis ne pouvaient pas financer leurs activités politiques. Tout cela s’est fait avec la bénédiction des plus hautes autorités de la Transition. Ainsi, l’objectif du MPP étant atteint, pourquoi garder encore des prisonniers.
    C’est à la population intègre et insurgée de s’en prendre à elle et aux victimes de l’insurrection populaire et du coup d’état de septembre 2015 d’avoir de grands regrets car les anciennes pratiques qui avaient droit de cité sous le régime de Blaise Compaoré reprennent cours et salut à l’impunité et aux autres formes de dérives humaines.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 08:48, par Le solutionneur
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Cette délibération doit interpeller tous les burkinabés à avoir une vision claire de ce qu’est la politique. Gardez vos vies sauves pour ne plus tomber pour rien. je vous remercie

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 10:14, par dapole
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    je demande aux burkinabè de se préparer pour chasser les rss du pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 10:19, par PATRIOT
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Merci internaute 12. Pauvres martyrs... J’ai les larmes aux yeux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 10:20, par LE SCORPION
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Hummmmmmmmmmmmm jésus, sauve nous, sauve le Burkina Faso car je suis vraiment très très déçu de KABORE et son groupe. J’avais sincèrement cru en lui à tel point que je me suis pour la première fois lancée en politique. J’ai battu campagne pour Roch à cœur ouvert dans ma province. Durant cette campagne présidentielle et législatives nous avions expliqué à nos parents que Roch était la solution pour le Burkina et à vous dire vraie je croyais à ce que je disais mais malheureusement, depuis l’installation de ce sieur et de son groupe je me perds de jour en jour par la façon dont ils gèrent ce pays. Le ver se trouve dans le fruit et ce ver c’est Salif DIALLO et si Roch joue au naïf, il se fera perdre par ce Salif qui n’est rien qu’un mécréant et un rancunier en puissance.
    Parlant de ces personnes qui ont été jetées en prison pour cause de putsch de Diendere et qui ont vu leurs comptes gelés pendant la transition, je suis surprise de constater que ces dernières sont entrain d’être libérées et leurs avoirs dégelés. Je me demande si réellement c’est l’œuvre de la justice que l’on dit indépendante ou alors la main du gouvernement s’y trouve ? Je ne comprends pas que l’on emprisonne des gens et que l’on libère après quelques mois sans jugement et mieux ils vont reprendre les sommes colossales qu’ils avaient pillées du peuple pour revenir nous narguer ici au Faso. Même si c’est pour une réconciliation, je pense que le pouvoir en place est entrain de mettre la charrue avant les bœufs.
    En ce qui concerne Diendere, je pense que la transition avait donné un délai à la commission qui était désignée pour mener l’enquête sur le putsch mais jusqu’à présent aucun signe de vérité et aucun jugement pour ce groupe de putschistes. Que se passe t-il ? pourquoi ce silence ? Si Roch pense que les nuages se sont dissipés, il se trompe car les ennemis du peuples que sont le groupe CDP et ses acolytes s’étaient juste endormis et à leur réveil ils ne lui feront pas de cadeau. Comme disait quelqu’un : le serpent dort, il n’est pas mort. Je ne suis pas contre la réconciliation nationale, mais je dis que la justice doit primer, la justice si elle est vraiment indépendante doit être dite pour nous permettre de savoir qui a fait quoi, avec qui, à quel moment et où ?
    Enfin, je voudrais intervenir sur les différentes nominations lors des conseils de ministre qui ne sont que des nominations de parents et amis (es) peu importe leur moralité et compétence. Je ne peux pas comprendre que le ministre de la santé nomme un monsieur au poste de coordonnateur du projet de Reconstruction et équipement du Centre hospitalier Yalgado -Ouédraogo alors que ce dernier est condamné à 12 mois avec suris après avoir passé 4 mois à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou pour faux et usage de faux dans une affaire de falsification de bulletin. Normalement, ce sieur devrait être licencié car selon les textes si j’ai bonne mémoire, après 3 mois de prison ferme l’on perd son emploi et c’est la raison pour laquelle un casier judiciaire n’a que 3 mois de validité. Alors, monsieur le ministre de la santé, manque t-il de compétence dans votre ministère ? Si oui, vous pouvez trouver des gestionnaires de projets très compétents et honnêtes hors de votre département s’il en faut mais de grâce ne faites pas cette pagaille qui insulte vos agents. Sauf si vous avez besoin des services de ce voleur pour mieux vous aider à organiser le pillage des ressources de ce grand projet.
    VOILA MON CRIS DE COEUR - LE SCORPION

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 10:53, par koutou
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Si l’instruction est avancé, il n’y a pas de raison de continuer à bloquer les comptes des intéressés

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:07, par LE SCORPION
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Hummmmmmmmmmmmm jésus, sauve nous, sauve le Burkina Faso car je suis vraiment très très déçu de KABORE et son groupe. J’avais sincèrement cru en lui à tel point que je me suis pour la première fois lancée en politique. J’ai battu campagne pour Roch à cœur ouvert dans ma province. Durant cette campagne présidentielle et législatives nous avions expliqué à nos parents que Roch était la solution pour le Burkina et à vous dire vraie je croyais à ce que je disais mais malheureusement, depuis l’installation de ce sieur et de son groupe je me perds de jour en jour par la façon dont ils gèrent ce pays. Le ver se trouve dans le fruit et e ver c’est Salif DIALLO. c’est ce même type qui avait induit Blaise en erreur en l’incitant à mettre en place le RSP et quand il a été découvert par le Blaiso, ce dernier l’a éjecté de son gouvernement. Alors, si Roch joue au singe il se fera perdre par ce Salif qui n’est rien qu’un mécréant et un rancunier en puissance.
    Parlant de ses personnes qui ont été jetées en prison pour cause de putsch de Diendere et qui ont vu leurs comptes gelés pendant la transition, je suis surprise de constater que ces dernières sont entrain d’être libérées et leurs avoirs dégelés. Je me demande si réellement c’est l’œuvre de la justice que l’on dit indépendante ou alors la main du gouvernement s’y trouve ? Je ne comprends pas que l’on emprisonne des gens et que l’on libère après quelques mois sans jugement et mieux ils vont reprendre les sommes qu’ils avaient pillées du peuple pour revenir nous narguer ici. Même si c’est pour une réconciliation, je pense que le pouvoir en place est entrain de mettre la charrue avant les bœufs.
    En ce qui concerne Diendere, je pense que la transition avait donné un délai très court à la commission qui était désignée pour mener l’enquête sur le putsch mais jusqu’à présent aucun signe de vérité et aucun jugement pour ce groupe de putschistes. Que se passe t-il ? pourquoi ce silence ? Si Roch est si naïf qu’il pense que les nuages se sont dissipés, il se trompe car les ennemis du peuples qu’est le groupe CDP et ses acolytes s’était juste endormis et à leur réveil ils ne lui feront pas de cadeau. Comme disait quelqu’un : le serpent dort, il n’est pas mort. Je ne suis pas contre la réconciliation nationale, mais je dis que la justice doit primer, la justice si elle est vraiment indépendante doit être dite pour nous permettre de savoir qui a fait quoi, avec qui, à quel moment et où ?
    Enfin, je voudrais intervenir sur les différentes nominations lors des conseils de ministre. Je ne peux pas comprendre que le ministre de la santé nomme un monsieur au poste de coordonnateur du projet de Reconstruction et équipement du Centre hospitalier Yalgado -Ouédraogo alors que ce dernier est condamné à 12 mois avec suris après avoir passé 4 mois à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, il a été condamné en juillet 2015 pour faux et usage de faux dans une affaire de falsification de bulletin. Normalement, ce sieur devrait être licencié car selon les textes si j’ai bonne mémoire, après 3 mois de prison ferme l’on perd son emploie et c’est la raison pour laquelle un casier judiciaire n’a que 3 mois de validité. Alors, monsieur le ministre de la santé, manque t-il de compétence dans votre ministère ? Si oui, vous pouvez trouver des gestionnaires de projets tres compétents hors de votre département s’il en faut mais de grâce ne faites pas cette pagaille qui insulte vos agents. Sauf si vous avez besoin des services de ce voleur pour mieux vous aider à organiser le pillage des ressources de ce grand projet.
    VOILA MON CRIS DE COEUR - LE SCORPION

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:10, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    - Ils n’ont pas le choix que de dégeler ces comptes. Ils ont mangé ensemble et se connaissent. Si on demande des comptes, eux aussi vont devoir les rendre. Comme on le dit, ils se tiennent par les barbichettes ! Donc laissons tout tomber ! Ainsi, comme au Mali sous la gouvernance du Président Moussa TRAORÉ, on peut aussi se référer à la déclaration contre le livre intitulé ‘’Le Mali sous Moussa TRAORÉ’’, pour aussi dire : Que retenir fondamentalement du règne de 27 ans de Blaise COMPAORÉ avec les RSS ? Voici en résumé ce qu’on peut retenir :

    1/- Sur le plan politique  : La police, l’armée surtout le RSP, sans foi, ni loi, arrogante, brutale et assassine, semait la terreur dans les milieux politiques, syndicaux, scolaires et universitaires au service du régime de Blaise COMPAORÉ. En fait, il y avait suppression systématique de toutes les libertés démocratiques et tentative de liquidation de la crème des cadres civils, militaires, estudiantins et syndicaux.

    2/- Sur le plan économique  : Le régime de l’Ex-CDP et de Blaise COMPAORÉ bafouait au quotidien les droits les plus élémentaires des burkinabè. C’est dans le Burkina sous Blaise COMPAORÉ que furent liquidées toutes les sociétés et entreprises d’Etat par une technique de soumission au Capital en quatre (4) temps : crise, plan de redressement, privatisation, liquidation. Ensuite c’est sous ce régime que sa famille s’est mêlée de tout au point de tout contrôler politiquement et économiquement.

    3/- Sur le plan des forces armées et de sécurité  : Des officiers et soldats de valeur sont liquidés, les tous premiers jours pour avoir contesté les putschistes du 15 octobre 1987. L’armée va faire les frais du bouleversement dans la chaine de commandement, l’affairisme et le népotisme seront désormais monnaie courante dans l’armée, voire la chasse gardée de certains ténors du régime militaire.

    4/- Sur le plan de la justice  : Ici, nul besoin de se voiler la face ! Tout le monde le sait ! En réalité, la justice était instrumentalisée, servant de caution légale aux emprisonnements arbitraires, aux tortures et aux assassinats. Pas besoin d’en dire plus ! Les dossiers Sankara, Norbert, Dabo Boukary, Salif NÉBIÉ sont là pour l’attester !

    5/- Sur le plan de l’éducation  : Là aussi on sait tous ! L’Ecole burkinabè a été démantelée, vidée de sa substance sous le régime de l’Ex-CDP et Blaise COMPAORÉ à travers des expériences hasardeuses, faisant du Burkina Faso un laboratoire à ciel ouvert permanent d’expérimentations de tous genres. En outre, il faut rappeler que durant tout le règne de Blaise COMPAORÉ, l’université, les étudiants et les enseignants sont restés les ennemis N°1 du régime dictatorial. Blaise COMPAORÉ et certains de ses caciques, hier tout en hyènes les crocs en permanence dehors, et aujourd’hui drapé de la peau d’agneau considéraient les enseignants et surtout les étudiants comme des opposants à abattre. Dans ces conditions, le régime de l’Ex-CDP et leurs caciques n’eurent d’autre politique pour l’école que de détruire, d’humilier et de clochardiser les enseignants, les étudiants.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:13
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Ce dégèle est normal et très bien pour l ’ économie malade. Il faut aussi permettre aux exilés de revenir. Car les gros consommateurs sont parmi eux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:18, par Nabiiga
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    C’était une excellente idée d’avoir gelé leurs comptes, c’est également une bonne idée de les dégeler de sorte qu’ils puissent se doter de tous les moyens pour se défendre. Autrement, comment vont-ils se défendre ? Sans avocat ? Si les comptes n’étaient dégelés, toute condamnation aurait été un déni à leur de justice à leur encontre car n’ayant pas pu se défendre convenablement.

    Les faits contre eux d’ores et déjà réunis, qu’on passe dès à présent au jugement avant que leurs partisans fieffés ne s’organisent à faire quelque chose d’autre. Que les RSS sachent qu’il y a eu des pertes en vie humain directement liées à ce coup de force par ces détenus ; que rien ne se fasse en coulisse, surtout pas, pour entraver la justice. Lambda Burkinabè n’attend que cela ; nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:27, par SIBNABA
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Ce pouvoir CDP=MPP est tout simplement minable et très décevant. Des jeunes Burkinabè sont morts pour rien suite à ce coup d’Etat "le plus bête du monde" du Général Félon.
    Je commence à croire comme certains Burkinabè qu’il n’y aura aucun jugement sur ces évènements des 30 et 31 Octobre 2014 et ce coup d’Etat du 16 Septembre 2015.
    Pire, ces crimes d’assassinats de jeunes fauchés à la fleur de l’âge ne produisent aucun remord ni aux politiques du pouvoir actuel, encore moins aux juges qui semblent toujours "soumis" malgré leur condition de vie et de travail très largement améliorés grâce au sang du contribuable et justiciable qu’est ce peuple Burkinabè.
    Cependant, je garde espoir que tôt ou tard les politiques actuels et la justice du Burkina répondra de cette haute trahison en cours du vaillant peuple Burkinabè. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 11:38, par Kado
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Dire que j’ai perdu ma voix en la donnant au MPP le 29 Novembre. Quel regret !! Chaque jour je realise que nous nous eloignons de ce reve d’un Burkina nouveau, d’un pays de justice, de paix et d’integrité. SVP, dites moi si l’independance de la justice est aussi une erreur comise par la transition ? Je suis tenté de croire qu’il n’y aura jamais de vraie justice dans notre cher pays. Nous qui avons perdu un membre de la famille dans ce putsch, des gens qui nous sont si chers.... et voila. Bientot les deux generaux seront en liberté et Zida, lui sera comdamné pour des metres carres de parcelles acquis a moindre coup (un bien materiel qu’on peut restiyuer comparativement a une vie perdue) et c’est la, qu’il y’aura encore mort d’hommes. Justice Militaire, de crainte de Dieu, faites taire les ames de nos martyres qui crient justice par une justice equitable. N’oubliez surtout pas que le temps c’est l’autre nom de Dieu. Si un enfant de Simon ou Salif ou Roch etait tombe lors de ces evenements, je vous assure que justice serait faite.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 12:10, par ka
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    A 100% sur un point, je confirme l’intervention de mon ami Körö : Les étudiants l’avenir du Burkina de demain, étaient la cible potentielle du régime Compaoré. Car ce régime savait qu’avec la jeunesse intellectuel qui représentera la population intellectuel a 50% les 20 à venir, sera un danger pour le pouvoir a vie. Le cas du jeune Boukary nous le rappelle, et je demande que la nouvelle justice du nouveau Burkina déterre immédiatement le dossier de ce crime impuni, et que la lumière soit faite même si des grosses têtes vont êtres tomber : C’est ça aussi un nouveau Burkina qui ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 12:30, par KATR
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Du tatonnement et rien de bon actuellement dans le Mouvement Pili Pannbé ( le MPP ), on ne parle plus du dossier SANKARA, du Norbert ZONGO, etc., le MPP a décidé de recycler les vielles pratriques du CDP, libérer les détenus et autres grands bandits sont nommés dans des postes de Protocole d’Etat. le MPP aujourd’hui, n’a rien à démontrer devant le peuple. Les gens ont voté Rock parce qu’il ne voulait pas ZEPH mais regrettent. si c’était à recommencer. ZEPH passe au premier tour et du coup. Les responsables du CDP font la honte dans les administrations, Simon, toi seul, dans un gros minsitère, tu trimballes en vain et tu dis, tu es le seul for ministre d’ETat, Allons seulement. BOUDA, le Ministre de la Jeunesse, attention, tu es avec les insurgés et tu te permets de te foutre des cadres de la maison sans aucue visite de courtoisie dans les Directions, tu te fais pris par un piège en nettoyant les responsables et autres DR comme quoi, c’est toi le connaisseur. Allons seulement le MPP et si toutes fois BOUDA pense que c’est en confiant son ministère à cette association fatoche, il aura succès, il se tompe. Dejà, le Projet BAC +2 est voué à l’echec et le HIMO qui va en venir KO. le MPP n’a rien à nous donner comme neuf sino degeler les comptes de leurs amis CDP et aussi se foutre de la jeunesse et les cadres du ministère de la Jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 13:01, par sanou madou
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Au secours !!!! les partisans du nouveau ancien regime ont pris en otage le forum des internautes !!!
    Sinon, comment l’on peut cautionner ce dégel des avoirs des auteurs du putsch ?
    Franchement soyons honnête envers nous même.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 13:07
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Insurrection pour rien. Des jeunes fusillés pour rien. Tout ça pour ça. Ce peuple sera libéré quand ? Des guignols et plaisantins l’ont pris en otage. Resserrons les rangs, soyons vigilants et en avant pour une vraie revolution irrécupérable par les reformistes, les arrivistes, les imposteurs, les faux sociaux démocrates antitravailleurs. En avant pour une revolution éclairée et sans complaisance !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 13:42
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Ce dégèle est normal et très bien pour l ’ économie malade. Il faut aussi permettre aux exilés de revenir. Car les gros. Consommateurs sont parmi eux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 14:11, par M. Lapin
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Qui vivra verra. je pleure mon peuple. je meurs, mais tout s’arrêtera un jour.
    Et le PEUPLE MEURTRI SE DECHAINERA ET CETTE FOIS POUR DE BON. Allons seulement.
    Freedom at last.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 14:43, par Citizen
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Hum !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ?????????????????????????????????????????

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 14:48, par Aboubakar
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Kôrô Yamyélé, je suis d’accord avec vous, mais le nouveau pouvoir, celui de Rock a trouvé une nouvelle stratégie pour régner : Ballonner le Peuple. Le Président SANKARA disait : Malheur à ceux qui ballonnent leur Peuple !! L’avenir nous dira le reste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 14:52, par jan jan
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    A quoi le Gouvernement joue t-il ?? Quand ces mêmes personnes sont montés au pouvoir, ils ont confisqué les biens des dignitaires des anciens régimes de Sangoulé et Saye Zerbo pendant des années..., ils n’ont pas eu de pitié pour leur famille, et voici aujourd’hui au bout de 6 mois ces renards peuvent encore accéder à leurs comptes, et on n’a même pas retiré leurs biens. Mais où on est là ?? De qui se moque t-on ?? Tous ceux qui ont pillé le Peuple doivent avoir leurs biens confisqués et mises à la disposition de l’Etat pour compenser leurs vols. Ceux de Zida pareillement car se n’est qu’un voleur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 15:40, par SAPO
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Il faut que les uns et les autres se rappellent que la justice est indépendante. Pourquoi vouloir s’attaquer aux Rock ? C’est le juge militaire qui n’a pas trouvé utile de renouveler le gel des avoirs des personnes incriminées. Le gel des avoirs avaient été décidé par le procureur général qui voulait faire du populisme et faire plaisir aux ZIDA. En son temps le juge militaire avait tout simplement pris acte pour ne pas contredire son collègue du palais. D’où le non renouvellement des gels après l’expiraration des six mois.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 16:34, par koroke
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    On est où là !!!!!!??????

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 16:43, par Sory
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Ce qui me fait rire et en même temps m’attriste chez les burkinabè, c’est qu’ils pensent avoir fait une révolution. Depuis quand chassez un individu du pouvoir est une révolution ? Depuis quand voté des gens qui ont contribué au succès de ce dernier est une révolution ? Une révolution est un changement de mentalité à tous les niveaux de la vie en société. Pour qu’elle avance, elle doit être d’abord pensée par une élite visionnaire et non par des soit disant reconverti et enfin observé par tous les individus de la société. Son maitre mot : "une remise en question permanente" de tous nos actions quotidiennes.

    Je vois beaucoup s’alarmer contre les pratiques du nouveau pouvoir. Qu’attendiez vous ? ils ne peuvent faire autrement vu qu’ils n’ont aucune vision à l’instar de tout le peuple.

    Je n’ai jamais attendu quelque chose de bon en eux, je n’attend rien d’eux et je n’attendrai rien d’eux en ce qui me concerne.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 17:27, par On Tampiri
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    A part le cote symbolique, ces pirhanas de la republique n’ avaient que des cauris dans leurs comptes au pays. L’ essentiel etait a Dubai et autres Panama Papers off- shore.Donc comprenez le pouvoir. Il veut avoir la cote et il joue sur le superflu. Par exemple, si tu regardes dans le compte de Djibiss, meme 5 millions, tu ne verras pas puisque ce qui est la- bas, c’ est juste pour les "depenses courantes" selon la confidance faite a sa dulcinee, la donneuse Internationale Becki Atayirr.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 17:56, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Libérer tous les prisonniers sans exception messieurs du MPP. Le peuple insurgé vous regarde.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 21:11, par Yelkayé
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Pendant qu’on y est faut libérer ceux qui sont en prison.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 21:25, par SIDKYETA
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    C’est une décision de justice non ?

    LAISSEZ LA JUSTICE FAIRE LA JUSTICE !!!!!!

    Ou bien justice c’est quand c’est pour vous ?
    Burkinabè, il faut croire que justice n’est pas le gouvernement ou le parti !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 22:54
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    ALLONS SEULEMENT. ON DIT QU IL FAUT AIMER OU HAÎRE AVEC LIMITE. J AI DÉTESTER TELLEMENT DIENDERE ET COMPAGNIES, JAI AIME TELLEMENT ZIDA ET SES OSC QU AUJOURD’HUI JE ME MÉFIE DE TOUT CE QUI EST POLITIQUE. REVOLUTION, INSURECTION IL FAUT PRIER POUR QU ON NE RETOURNE PAS A LA CASE DE DEPART CAR NOS MARTYRS SE TOURNENT DÉJÀ DANS LEUR TOMBES . ALLONS SEULEMENT LA VÉRITÉ TRIOMPHE TJRS

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2016 à 14:37, par M’nif
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    A quoi sert le dégel d’un compte vide ? Pour certains de ces comptes, le juge a du se rendre compte que s’étai pas la peine. Avec ces maigreurs, on ne peut rien envisager avec.
    Bonne soirée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2016 à 13:30, par ya wooto
    En réponse à : Dégel des comptes des présumés auteurs ou complices du putsch : Une bouffée d’oxygène en attendant le procès ?

    Arrêtons de rêver.Les dossiers SAKARA,Nobert Zongo et autres ... C’est fini.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés