« Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

vendredi 8 avril 2016 à 00h09min

Le cadre de concertation nationale des Organisations de la société civile (OSC) a animé une conférence de presse ce jour mercredi 07 avril à Ouagadougou. Au menu des échanges avec la presse, l’analyse de la situation nationale.

« Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

Dans la déclaration luminaire lue par la présidente d’honneur du cadre de concertation nationale des OSC, Safietou Lopez/Zongo, le premier point des préoccupations a porté sur l’acquisition illégale de parcelles. "Depuis un certain temps, il est question d’acquisition illégale de parcelles, de blanchiment d’importantes sommes d’argent et de la mise en cause de certains dirigeants de la Transition ou encore de leaders d’OSC. La polémique qui a tendance à gonfler au sein de la population, et qui a fini par jeter la suspicion sur la Transition et les OSC, nécessite aujourd’hui une communication gouvernementale claire et transparente".

Pour Safiatou Lopez et Désiré Guinko, porte-parole national du cadre de concertation des OSC : "La Transition fut le fruit d’une lutte citoyenne faite de sacrifice et de don de soi. L’esprit de l’insurrection populaire ne saurait être terni par des actes répréhensibles, attribuables à des dirigeants de la Transition ou à des leaders de la société civile". C’est pourquoi le CCNOSC " interpelle le gouvernement et exige la lumière et toute la lumière sur la question "des deals de parcelles" et de " blanchiment d’argent". Que ceux qui sont impliqués dans ces pratiques coupées de l’esprit de l’insurrection populaire, soient nommément cités et que justice soit faite".

Sur un tout autre aspect, le cadre de concertation nationale des OSC, a souhaité attirer l’attention des dirigeants actuels sur certains aspects de la gouvernance : "Il s’agit de la résurgence de certaines pratiques que nous avons combattues hier au péril de nos vies. Dans tous les cas, nous rappelons au pouvoir en place, un fait : s’il peut se prévaloir d’une légitimé jamais égalée sous la 4e République, il doit avoir conscience que, plus que jamais, le peuple le tient à l’œil. Les promotions au sein de l’administration publique doivent avoir pour seuls fondements la compétence et la détermination à servir le Faso. Toute autre considération sera combattue" préviennent les conférenciers.

Et pour Safiatou Lopez et son groupe, il est clair que le gouvernement actuel ne donne pas totalement satisfaction d’où des réaménagements qu’elle juge nécessaires à faire :"La présidence du Faso n’est pas une institution collégiale. C’est à lui que le peuple a confié sa destinée et c’est à lui que ce peuple demandera des comptes. Il a donc grand intérêt à être ce capitaine du navire Burkina". Et c’est dans cette logique que la coordination nationale des OSC, se dit opposée à l’instauration d’un régime parlementaire dans le cadre du passage à la 5ème République.

Des aspirations du peuple, ces OSC affirment qu’elles sont "énormes" alors que "l’action gouvernementale tarde à s’affirmer". Elles ont dénoncé la cherté de la vie, le manque d’emploi pour les jeunes et les femmes, l’application des nouvelles mesures de COTECNA qui « freinent l’élan de l’économie  »...Elles ont aussi appelé le gouvernement à prendre ses responsabilités. Concernant le dernier point, elles demandent un moratoire en faveur des commerçants et l’intervention du gouvernement pour les aider à sortir leurs marchandises bloquées en douane. Des commerçants présents à la conférence de presse ont tenu à prévenir qu’il y aura incessamment une flambée des prix si la situation ne change pas.

"L’usage de certaines mauvaises pratiques, qui refont jour dans le secteur économique est à proscrire. À titre d’exemple, la sélection sur des critères non définis, d’un groupe d’entreprises, pour des consultations restreintes pour l’exécution de marchés sur les cinq ans à venir, et approuvé par le Ministre des Finances. Ce genre de pratiques, sont en rupture avec l’esprit de bonne gouvernance".

Les animateurs du point de presse ont aussi dénoncé ce qu’ils ont appelé :"La réhabilitation compromettante de certains bonzes de l’ancien régime" et ont appelé le gouvernement à des "réformes fortes et courageuses dans tous les domaines (l’armée, la justice, l’économie, la diplomatie etc.)".

Appréciant l’action des 100 premiers jours du Président ROCH Kaboré, ces OSC ont noté des difficultés sur le plan sécuritaire (attentats terroristes, attaques de Yimdi, phénomène des Koglwéogo). Cependant, elles reconnaissent les efforts faits pour l’emploi des jeunes, la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et pour les frais d’accouchements à partir du mois d’avril même si selon eux, beaucoup reste à faire.

"Le cumul des mêmes pratiques d’hier contribuera nécessairement à la fronde sociale et à la déchéance de l’État". Une sonnette d’alarme qu’ont tirée ces OSC qui ont prôné une rupture d’avec "Les vingt-sept ans de clanisme d’État et de régionalisme".

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 avril 2016 à 23:41, par YIRMOAGA En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Critiquer la transition dans son ensemble peut-être oui, mais s’en prendre à ZIDA comme programme de développement, on est loin de la bonne gouvernance ? Les nouveaux gouvernants, on est indigné dèh ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 00:37, par nefertiti En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Si le ridicule pouvait tuer !!!! Chacun cherche un échappatoire pour sauver sa tête. Mais beaucoup d’OSC laisseront des plumes dans les frasques de Zida and Co. Walt an se.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 01:16 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    les revoila, ils veulent se repositionner

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 02:59 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Ayez une longueur d’avance sur ces machiavels et n’entrerez pas dans leur jeu malsain. Ils sont capables de distiller de l’information dont il ne donneront jamais la version officielle, aucun rapport officiels, dans le seul but de distraire l’opinion public pendant qu’ils mettent en place des plans inavoués et inavouables. Sinon pourquoi aucun journaliste ne distille aucune information sur eux ? pourtant les RSS traînent des casseroles depuis près de 30 ans. Ce sont les mêmes méthodes depuis près de 30 ans. Le peuple insurgé n’aura que ses yeux pour pleurer. Heureusement qu’une insurrection peut en cacher une autre et c’est ce dont ils ont peur.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 04:47, par le sage En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Messieurs des OSC si vous voulez la transparence vous devez prendre les devants et deposer une plainte en bonne et due forme en justice contre le gouvernement et les journaux qui accusent pour difamation en tant que collectif d’OSC. Cela d’autant que certains d’entre vous ont ete des activistes de la transition. L’opinion comprendrai aisement que vous souhaiter faire la part entre le bon grain et l’ivrai pour en emprunter à la bible. Ce serai le point de depart pour une clarifications des dossiers. Les OSC fautives ou leurs dirigeants fautifs ainsi que les autres acteurs de la transition qui seront cités viendront se defendre. Agissez au lieu de gueler...
    Pour Cotecna il ne peut pas y avoir de moratoir pour les commerçants fraudeurs. Ils ont fraudés pendant 27 ans, alors il faut la rupture d’avec les vols qui n’ont que trop durÉs. Les nouvelles mesures Cotecna ne sont que justice pour les acteurs economiques honnetes et le peuple insurgÉs. Si vous avez pris de l’argent avec les commerçants fraudeurs rendez leur argent car sur ce point il n’y aura pas de collegialité (pour reprendre votre expression) dans la gestion de l’état, le gouvernement a décidé un point c’est tout. Les OSC ne vont pas mettre en cause cette option qui participe à la bonne gouvernance.
    Le regime parlementaire va se faire pian a Travers une nouvelle constitution. Nous ne voulons plus d’un diable omnipotent à Kossyam, nous voulons pouvoir le controler a Travers des institutions republicaines. On vous comprend mais souffrez que le temps du populisme soit passé, place a la rupture et au developpement

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 06:57, par IB En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    On verra c q attend le parlement pr les differentes mises en accusations. J n’ ai plus les nouvelles de mr loi d’ exclusion car hier cetait le 1er anniv de cette loi d’exclusion

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 07:19, par Damien En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Bonjour,
    vous étiez ou depuis tout ce temps pour exiger "la lumière" sur ca ????
    c’est pas en deux temps trois mouvements que le nouveau gouvernement va résoudre des problèmes que traînent le pays depuis plus 27 ans.
    Donner leur du temps aussi mes frères et sœurs Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 08:02 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Ok pour les raisons avancées. Mais reconnaissons que les OSC, sous l’ère ZIDA ont largement profité de l’insurrection du peuple. Certains leaders ont été largement récompenser sous et sur table. D’où le problème de crédibilité des LOPEZ et autres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:02, par peres bebeto En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    ces deux Monsieurs ont tellement volé le peuple en quelques mois de transition . les histoires de parcelles sont rien à coté des sommes volées ; des marchés donnés à leur proche et ensuite avoir leur part après. tellement bien ficelé que zida pensait aller se reposer au usa en tant que ambassadeur et un jour venir être candidat à la président pour nous achever

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:04 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Inutile de vous exciter tant, vous devriez toutes et tous répondre de votre complicité active avec ZIDA. Surtout votre Groupe et toi Lopez en tête. Et puis de mélangez pas les genre en parlant d’OSC sans nuance. Il y a des OSC sérieuses qui ont refusé de se compromettre sous la transition. Ces OSC-la, vous les avez combattu, en les traitant de "ruecrates". Aujourd’hui, ces "ruecrates" marchent la tête haute. Pas vous qui marchez tête basse en rasant les murs. Tchrrrrrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:13, par Professeur En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Je ne sais quel intérêt le pouvoir a en laissant vilipender les responsables de la transition. Le bon sens voudrait qu’on fasse toute la lumière aussi bien sur ces parcelles mais aussi sur ces 86 milliards. On laisse les gens raconter tout et finalement on ne sais qui a fait quoi.La fourchette 2009-2015 avait été donnée pour le blanchiment des 86 milliards mais le pouvoir a communique 2015. Pourquoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:19, par verité En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Permettez moi , de mener avec vous , cette petite analyse.
    Le développement à mon sens est l’aboutissement d’une construction ordonnée basée sur des règles que tous doivent normalement respectés.Le respect des règles par tout le monde nous met tous sur le mème pied d’égalité..
    Qu’advient il s’il y a des malins malins qui ne font pas avec les bénédictions et complicités des uns et des autres ?les uns prospèrent au détriment des autres,le pays stagne , la pauvreté gagne du terrain et bonjour les dégâts(les maux qui vont avec).
    Nous voulons, le progrès,, le bien être pour tous, l’équité ? , eh bien acceptons de respecter les règles qui en découlent.
    "Elles ont dénoncé la cherté de la vie, le manque d’emploi pour les jeunes et les femmes, l’application des nouvelles mesures de COTECNA qui « freinent l’élan de l’économie "(les OSC).Je suis dessolé chères OSC, peut on vouloir une chose et son contraire ?L’économie se limite t -elle au commerce "informelle" ? le faux "informel"
    Peut- on développer un pays avec un seul pilier de son économie ?et le reste des secteurs alors ? Qu’est ce eux attendent du gouvernement ?parce que si par hasard, ils réclament le non respect des lois parce que ça ne leur permet pas d’engranger gros, de "bouffer les taxes normalement dus à l’état" qu’est ce que ce pays va devenir ?
    COTECNA existe à ma connaissance depuis toujours, avant c’était SGS,ce n’est pas aujourd’hui.Seulement si ces deniers temps qu’ il y a beaucoup de bruit c’est parce que semble t- il le ton a été donné pour que chacun fasse bien son travail comme il se doit. Beaucoup de commerçants ne respectant jamais rien avec la complicité à tous les niveaux et la corruption aidant arrivaient à se soustraire des conditions d’inspection au départ avant expédition des marchandises et mème à destination imposées entre temps pour satisfaire leur desiderata. L’inspection au départ des marchandises , avant embarquement est le seul gage de la détermination de de la bonne valeur à déclarer pour les marchandises en douanes.
    La valeur en douane est la base de la taxation,donc des recettes collectées pour la mise en œuvre de la politique de l’ETAT. Cette politique est celle sensée nous conduire au développement et au bien être de tous, pas de quelques privilégiés et individus..
    Développement accommode mal avec fraude et corruption.Alors que fraude et corruption sont le résultat du non respect des lois et règlementations. Il est reconnu par les Nations Unies que la fraude et la corruption sapent mème les bases de l’ETAT et de la démocratie, parce que freinant le développement.
    Alors quelques questions pour tout ce qui s’excitent(ceux qui ont intérêt à ce que les choses restent en l’état parce que eux y gagnent) : Doit -on laisser continuer et soutenir la fraude, la corruption et vouloir en même temps le développement, le progrès et les fruits de la croissance ici et maintenant .Dot on mélanger dans un même panier les crabes et .quoi sais je encore ?....
    Doit- on encourager et soutenir ceux qui ne respectent jamais les lois au detriment de toute la société ? Oui c’est l’avenir de 20 millions de personnes qui est ici en jeu.
    si oui à cette allure personne ne va respecter la loi et alors bonjour la jungle.Et dans cette jungle rien n’est sur et acquis pour personne.
    Ceux qui ne veulent pas que leurs marchandises soient bloquées, c’est simple et facile qu’ils fassent ce qu’ils devaient depuis longtemps faire avant de convoyer leurs camions à destination.
    Il faut que les OSC soient plus lucides pour ne pas se laisser embarquer dans des faux débats à moins qu’elles aient intérêt à la fraude ou en sont des complices.
    la lutte est longue , mais il faut absolument gagner cette bataille de l’assainissement de la vie économique qui est le socle du développement ; si rien n’est fait pour séparer le vrai de l’ivraie ; pour encourager le respect de la loi ; pour assurer l’équité fiscale et l’équité en général ; alors bonjour la concurrence déloyale, la fraude, la corruption , la pauvreté, le sous développement ; enterons donc le developpement et la democratie tout court.....

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:38, par yat En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    C’est le lieu de regretter NOBERT ZONGO, le seul journaliste capable de donner des informations justes et informer le peuple. Il faut une justice pour cet Grand homme et que DIEU nous donne au moins un "journaliste" pour permettre au peuple Burkinabè d’être informé.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:42, par yat En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    UE QUESTION A LOPEZ SAFIATOU. ÊTES VOUS TOUJOURS CANDIDATE A LA PRÉSIDENTIELLE DE CCI BF ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 09:52 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Il y a une sorte de malhonnêteté dans la communication gouvernementale sur la période couverte par les rapports du CENTIF. Ils nous ont sciemment fait croire que les soupçons de blanchiment des 86 milliards concernaient seulement l’année 2015, donc la Transition. Nous apprenons que ces soupçons couvrent en réalité la période 2009 à 2015. Si la Transition a merdé, il faut en tirer toutes les conséquences de droit. C’est clair. Si parmi les autorités actuelles aussi, il y en a qui trainent des casseroles, qu’on en fasse de même au plan judicuaire.
    Mais, cet exécutif a interet à arrêter d’insulter l’intelligence du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 11:12, par sawad En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Je valide lintervention de l’internaute 12. Les journalistes écrivent aujourd’hui du tout avec de savants mélanges de vrai et de faux et finalement on y comprend rien. Vivement que la formation des journalistes soit revue ! Il y a peut être du vrai, dans les allégations à tout vent contre Zida mais quelle y est la part juste de verité ? Le sujet Zida doit être traité sans passion. Les journalistes doivent savoir que ce Mr, du fait de ces actions jugées à tord ou à raison comme de la traîtrise à l’endroit de ses amis d’hier, cristallise énormément de passion autour de sa passion. Je ne suis même pas certain que la vie de ce monsieur ne soit attentée, s’il envisage de rester au pays ces temps ci. Oui que ZIDA réponde à la justice, s’il est mêlée à des malversations mais que cela se fasse, sans déchaînement effrené de passion.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 12:35, par Paulus En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    suis d’avis avec Yat internaute n°11, le gouvernement a vraiment mal communiqué sur la période et du coup les gens se sont acharnés sur la Transition, Mr le Ministre n’as pas été clair sur l’affaire du blanchiment laissant planer le doute, quelle gâchis.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 12:38 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Le mensonge finit toujours par rattraper ses auteurs. Salif Diallo est dépassé car il utilise exactement les mêmes méthode propagandistes qu’il avait instaurées sous BC pour distraire le peuple. Les temps ont changé. De la même manière qu’il a conduit le diable vers le mur, il va conduire Rock vers le mur. C’est un véritable cancer dans la vie politique de la nation depuis 30 ans

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 12:52, par Paulus En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Que notre gouvernement ne se laisse pas embarquer dans le bateau des rumeurs de certains journalistes têtus comme les Lingani qui ne font que s’en prendre à une seul personnalité de la Transition, je crois qu’un gouvernement ne se résume pas à un seul ministre, nous cautionnons un journalisme d’investigation mais pas de boulot fondé sur du blablabla, du "on a dit". Nous appelons à la responsabilité du gouvernement, pas de chasse aux sorcières, qu’il se départisse de la pression de la rue sinon ngaw !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 14:20, par ka En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    ’’A’’ Yat intervenant 12, merci de nous rappeler de celui qui avait la trempe de nous donner les vraies informations journalistique, qui est Norbert Zongo. A son temps les critiques journalistique étaient justifiés et deviennent des enquêtes poussés pour débusquer les vraies coupables qui n’avaient plus le droit de se dissimuler, ou la seule solution est de tuer qui ils veulent, ou ils veulent, pour dire que l’impunité et l’injustice étaient la seule justice au pays des hommes intègres de Blaise Compaoré. Pour ce qui concerne cette requête de vérité, il faut avoir des coupables pour savoir cette vérité. Il allait s’y prendre quand les coupables n’étaient pas avertis. Cette requête n’est que du vent et de la publicité.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 14:32, par Yandé En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Au lieu de vous acharner contre ZIDA, il faut dabord lutter pour que lumière soit faite sur les assassinats de Thomas SANKARA, DABO Boukary, Michel CONGO, Juge NEBIE, Les Tombés de l’insurrection populaire et du putch manqué, et lutter pour la réhabilitation des honnêtes citoyens qui ont vu leurs motos brûler par des inconscients de l’ex RSP, là on saura que vous vous préoccupez des aspirations profondes du peuple insurgé. Ne croyez pas que les gens sont idiots. Entre ZIDA et Alizèt Gando, qui a plus de parcelles que l’autre ? Pourquoi vous ne parlez pas des milliards que Blaise est parti avec pendant l’insurrection ? Pourquoi vous ne luttez pas pour qu’on coupe dans les salaires des éléments de l’ex RSP pour dédommager ceux dont les motos ont été brûlés ? On vous laisse avec les mannes des ancêtres et tous les fétiches du Burkina si ce que vous mijotez est contre le peuple...

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 15:35 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Le Burkinabè restera le même : un homme qui aime voir tous les autres tomber autour de lui, et le laisser seul debout dans le désert de son "sounkiri"...

    Nous allons chaque jour dans les mosquées et les lieux de prières. Et pourtant, nous détestons les autres qui sont là...

    Ce que nous souhaitons pour les autres, nous allons le récolter un jour...

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 16:34, par Cheikh En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Mettez toutes ces déclarations dans le même sac et il n’en sortira qu’un ensemble de cacophonies du genre, "Je veux et je ne veux pas" à la fois. C’est à dire des contradictions à n’en plus finir. Mais comment voulez-vous qu’on fasse des omelettes sans casser d’oeufs ? Tantôt vous accusez de ne rien faire, même là où de gigantesques efforts ont été consentis. Tantôt vous trouvez qu’on en fait trop et qu’il faut relâcher un peu.Tantôt c’est vous même les saboteurs qui criez au scandale. Parfois, on veut même entrer au paradis, sans passer par la mort. Allons, trop c’est trop, on les reconnaît maintenant tous ces margouillats à tête rouge. Clouez vos becs et laissez nos autorités travailler malgré tous vos actes de sabotages.Car que vous le vouliez ou pas, elles finiront par atteindre le bout du tunnel, si près pour certains, si loin pour d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 18:57, par tche de paris En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Il faudrait que le gouvernement se base sur l’essentiel c’est à dire le développement du pays, les conditions de vie de la population, construire des infrastructures, la sécurité etc...etc c’est de ça que vous serez jugés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 21:36, par Sié Teléh En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Parfaite analyse de l’internaute 12 merçi pour cet éclairage

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 21:44 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Burkinabè est devenu comme français ; il ne sait pas ce qu’il veut, il est arrogant et plein de contradictions

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2016 à 00:01, par Bayala En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Moi je pense que le CCNOS, à bien fait de resurgir car je pense que l’État ne fait que traîné sur cette affaire de deals de parcelles et de blanchiment d’argent, il faudrait que le gouvernement soit rigoureux sur cette affaire, que les coupables répondent devant la justice car nul n’est au dessus de la lois.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2016 à 22:22 En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Vous voilà, en train de vous débattre comme de beaux diables pour ne pas sombrer avec votre mentor ZIDA. Je vois encore des photos de vous, LOPEZ, collé - serrée avec ZIDA, de retour d’Abidjan, à la base aérienne. Quel retournement de situation en cours !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2016 à 14:25, par zoonogo En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    OSC ou RSS ? On s’en fout. Sachez que les choses évoluent. Celui qui se moque de nous on fait sa fête. Demandez à Blaise si il ne regrette pas !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2016 à 15:52, par HO CHIMI En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    La honte ho, la honte
    Nous sommes dans un pays où personne n’aime personne.
    Tous ceux qui accèdent à la marge supérieure de l’échelle marchent sur les mains de ceux qui s’agrippent à la marge inférieure.
    Voilà un pays où, les gens (intellectuel, commerçant ou paysan), lorsqu’ils atteignent une certaine aisance sociale, ils deviennent méchants et mécréants (Animiste-Musulman-Chrétien).
    Ils ne croient en Dieux que lorsqu’ils sont pauvres matériellement. Une fois ce besoin satisfait, la croyance fait pace à l’arrogance, la cupidité, la méchanceté. En résumé, voilà ce que sont devenus les fils, filles, petits fils et petites filles des valeureux et valeureuses créateurs (trices) de la HAUTE VOLTA. Un pays où les hommes et les femmes se définissaient par la probité, l’honnêteté et le courage dans le travail et non dans le vol et la médiocrité.
    Vous savez pourquoi ? Il y a un proverbe de chez nous qui dit : "lorsque quelqu’un est habitué à la potasse, le jour où il va goûter au sel.......
    Peuple du Burkina actuel, Sacher que personne n’est né avec de l’or et personne ne partira avec de l’or sur cette terre ; comprenez que même l’habit que vous portez sur vous le jour de votre mort ne vous suivra pas.
    Alors, prenez garde.....?????!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 14:26, par jan jan En réponse à : « Deals de parcelles et blanchiment d’argent » : Le cadre de concertation nationale des OSC exige la lumière

    Internaute 22 Yandé, pourquoi toujours comparer les vols de Zida à ceux de Alizéta ? Zida a pu emerger pourquoi, à cause de notre ras-le-bol du système Blaiso, Alizeta et Cie, donc il est intolérable qu’après que nos enfants aient sacrifié leur vie, nous assistons aux mêmes pratiques de la part de pseudo-révolutionnaires tel que Judas qui a été placé là pour nuire à notre insurrection par son mentor Diendiéré. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT a-t-il dit tu l’oublis ?? Quant à Dame Lopez, cherche toi d’autres activités, c’est mieux pour toi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés