Soutenance de thèse : Fati Zoma propose un matériau plus économique pour la construction

mercredi 6 avril 2016 à 21h00min

« Etude expérimentale des propriétés thermomécaniques et simulation de la performance énergétique de matériaux composites formulés à base de terres argileuses et de renforts végétaux : Essai de qualification pour leur utilisation comme enveloppes de maison ». C’est le thème de la thèse de doctorat en physique appliquée que Fati Zoma a soutenue avec brio. C’était ce mardi 5 avril 2016 à l’UFR SEA de l’Université de Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soutenance de thèse : Fati Zoma propose un matériau plus économique pour la construction

La construction est un domaine énergivore qui contribue à la production de gaz à effets de serre. Le dérèglement climatique auquel cela conduit impose donc que des solutions soient trouvées à tous les niveaux pour diminuer leurs effets. C’est dans le souci d’apporter sa pierre dans la lutte contre le dérèglement climatique que Fati Zoma a mis au point un nouveau matériau composite qui associe la terre et les matières végétales notamment le bissap, ainsi que la chaux. Ce matériau mis au point par l’impétrante a la propriété de permettre la construction de maisons bioclimatiques qui s’autorégulent en fonction de la température.
Lorsqu’on lui demande ce qui l’a poussée à traiter de ce thème, elle répond : « J’aime beaucoup les bâtiments. Tout ce que je veux faire c’est d’essayer de les améliorer pour une meilleure ville et surtout pour que ça puisse plaire. »

Dans son exposé, l’impétrante a fait remarquer qu’il y a mieux pour la construction des maisons que le parpaing creux habituellement utilisé au Burkina Faso. Il s’agit des matériaux locaux qui sont résistants et permettent une économie d’énergie. En effet, le matériau qu’elle a mis au point a la capacité d’absorber la chaleur sans pour autant s’échauffer ; ce qui permet d’avoir des maisons dans lesquelles il fait moins chaud. Ainsi donc on utilise moins d’énergie pour la ventilation ou la climatisation. Ils sont également économiques financièrement, car on n’utilise pas le ciment qui coûte assez cher.

Après son exposé, les membres du jury conduit par Anne Pantet, professeur titulaire à l’université du Havre à Paris ont pris la parole pour faire des remarques et aussi poser des questions. L’impétrante y a répondu avec brio. Ce qui n’a pas laissé indifférents les membres du jury qui ont tous reconnu la qualité du travail abattu par Fati Zoma. Aussi ont-ils décidé de lui donner le grade de Docteur avec la mention très honorable et les félicitations du jury.

« Je suis soulagée d’être arrivée au bout de quelque chose d’assez signifiant. Deuxièmement, je ressens une grande satisfaction parce que pas mal d’efforts ont été déjà dépensés. Je suis satisfaite parce que je suis arrivée à trouver quelque chose qui puisse améliorer en fait les conditions de vie de la communauté. Servir à quelque chose c’est gratifiant », nous confie souriante la désormais Docteur Zoma.

Elle invite donc les acteurs intervenant dans le domaine de la construction à s’approprier le matériau terre, car il serait plus intéressant et plus économique que le parpaing.

Justine Bonkoungou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés