Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

lundi 4 avril 2016 à 23h37min

C’est avec une vive consternation que le MBDHP a, une fois de plus, suivi en cette dernière semaine du mois de mars 2016, les manifestations tragiques du fléau de l’insécurité dans notre pays.
En l’espace d’une semaine en effet et de façon non exhaustive, il se dresse le triste constat suivant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

Dans la nuit du 22 au 23 mars 2016, aux environs de 22h15mn, Yacouba BOURKINTARE, commerçant résidant à Pama a été abattu par trois bandits, puis dépouillé des sommes d’argent qu’il détenait, alors qu’il rentrait chez lui, après la fermeture de son commerce. Au cours de la même attaque, une employée du défunt a, par ailleurs, été blessée par balles.

Le 29 mars 2016, un autre commerçant, de nationalité ghanéenne, a été tué tandis que trois autres étaient blessés, lors du braquage d’un car de transport, à 15 km de Pô, précisément au niveau du pont Nahouri. Là également, les victimes ont été dépouillées d’importantes sommes d’argent par les délinquants, qui ont réussi à s’enfuir dans la forêt jouxtant le lieu des faits.

Toujours le 29 mars 2016, à Hella-Pamena, dans la commune rurale de Bouroum-Bouroum, Hatina OUOBA, assistant de police stagiaire, en service au commissariat de police de Bouroum-Bouroum, a été tué par balle par un individu suspecté de menaces de mort, alors même qu’il participait à une mission chargée de procéder à l’interpellation dudit suspect.

Ces malheureux événements par leur proximité dans le temps et leur extrême gravité, indiquent clairement l’urgence qui s’impose quant à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une véritable politique efficace de sécurisation des personnes et de leurs biens par l’Etat, en tant que garant de la sécurité.

Les circonstances du meurtre du stagiaire Hatina OUOBA en particulier, témoignent une fois de plus de l’insuffisance de moyens mis à la disposition de nos forces de défense et de sécurité, souvent sous-équipées, et qui doivent faire face à des bandits de plus en plus lourdement armés, disposant même souvent d’armes de guerre.

Le MBDHP tient à rappeler que la sécurité est un droit garanti par les instruments juridiques pertinents de protection des droits humains.

Aussi l’Etat devrait-il prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la jouissance de ce droit à ses citoyens, en assurant un équipement conséquent de nos forces de défense et de sécurité.

Toutefois, la lutte contre l’insécurité ne devrait point constituer en elle-même, une source d’insécurité pour les citoyens en servant de prétextes à des violations de droits humains.

C’est pourquoi, toute politique de lutte contre le grand banditisme doit obligatoirement s’inscrire dans le cadre des règles de l’Etat de droit.

Au regard de ce qui précède, le MBDHP :
1) Condamne fermement ce phénomène ambiant et récurrent du grand banditisme avec pour conséquences ces multiples atteintes à la vie et de manière générale, à la sécurité des personnes et de leurs biens ;
2) Présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et à la police nationale ;
3) Souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;
4) Appelle le Gouvernement à prendre toutes mesures nécessaires en vue de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens, en œuvrant notamment à :
-  rechercher, appréhender et punir à la hauteur de leurs actes criminels, les bandits qui écument nos villes et campagnes et y sèment la mort et la désolation ;
-  l’équipement adéquat des forces de défense et de sécurité en moyens de travail, y compris en moyens scientifiques, en vue d’accroître leurs capacités d’investigations et d’actions ;
-  une stricte application des normes relatives aux droits humains dans la lutte contre le grand banditisme ;
-  une prise en charge des familles (des enfants mineurs en particulier) des éléments de forces de défense et de sécurité tombés dans l’exercice de leurs missions.

Non à l’insécurité, source de violations des droits humains !
Oui à la mise en œuvre d’une véritable politique de lutte contre le grand banditisme !

Ouagadougou, le 04 avril 2016

Le Comité exécutif national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 avril 2016 à 14:57, par Bi télé
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Merci au MBDHP pour ce travail de veille et d’interpellation. C’est à cause de tous ces crimes odieux, crapuleux et répétitifs que je soutiens la peine de mort. Oui à la la peine de mort pour ceux qui tue volontairement d’autres personnes et pire de paisibles citoyens qui ne leur ont fait aucun tord.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 15:05, par sergy
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    De la comédie vous condamnez vous condamnez...tout le monde condamne.Ce sont vos codes pénaux bourgeois qui permettent à ces délinquants de récidiver.Avec ça vous prônez l’abolition de la peine de mort sous prétexte qu’elle n’est pas dissuasive.Vos déplacez le débat à dessein car la peine n’a pas pour objet de dissuader mais d’empêcher le criminel de récidiver. Un individu qui planifie et tue quelqu’un pour de l’argent peut le refaire tant qu’il est en vie car même les prisons de haute sécurité aux USA ont connu leurs lots d’évasion n’en parlons pas de nos passoires de prison.Aussi pour que de tels individus épargnent les vies des honnête citoyens ,il faut les envoyer 3 pieds sous terre et on n’en parle plus.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 15:22, par Citoyen
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Je demande au ministre de la sécurité de revoir le dispositif sécuritaire sur les différents axes routiers ou policiers et gendrames se livrent aux requetes sur les compagnies de transport que sur le controle en lui meme.
    Mr le minsitre, envoyer des emissaires dans des compagnies de transport en commun sur l’axe Ouaga-Kantchari que j’ai emprunté hier dimanche 3 avril 2016 et vous vous rendrez compte du spectale désolant que se livrent nos forces de sécutité.
    Il n’ya que l’argent qui les interesse. Fait un tour à la frontiere avec le Niger et vous serez etonné du controle qui se pratique.« »
    Si c’est cela un element du dispositif securitaire mis en place dans notre pays, je vous demande de bien vouloir revoir la copie et attirer les differents chefs de corps.
    Un citoyen qui veux du bien à son pays

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 15:22, par Citoyen
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Je demande au ministre de la sécurité de revoir le dispositif sécuritaire sur les différents axes routiers ou policiers et gendrames se livrent aux requetes sur les compagnies de transport que sur le controle en lui meme.
    Mr le minsitre, envoyer des emissaires dans des compagnies de transport en commun sur l’axe Ouaga-Kantchari que j’ai emprunté hier dimanche 3 avril 2016 et vous vous rendrez compte du spectale désolant que se livrent nos forces de sécutité.
    Il n’ya que l’argent qui les interesse. Fait un tour à la frontiere avec le Niger et vous serez etonné du controle qui se pratique.« »
    Si c’est cela un element du dispositif securitaire mis en place dans notre pays, je vous demande de bien vouloir revoir la copie et attirer les differents chefs de corps.
    Un citoyen qui veux du bien à son pays

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 15:25
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    les bandits seront vaincus inchalla

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 15:33, par Amadoum
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat : LA PEINE CAPITALE SERAIT UN BON POINT DE DEPART !

    Etant donne que ces bandits ne donnent pas une chance a leurs victimes de vivre, je ne trouverais pas d’incovenient a ce que le Burkina Faso retablisse la peine capitale, quite a etre condamne par l’opinion internationale. D’aucuns diront que la peine capitale n’est pas dissuasive, "preuves a l’appui" ; ils nous accuseront d’etre des barbares. Soit, mais la peine capitale a au moins l’avantage de debarrasser la societe des individus dangereux qui ont perdu tout droit de vie dans une societe civilisee. Et Si nous devons appliquer la peine capitale, nous devons prendre les mesures necessaires pour ne pas executer des innoncents et eviter de faire trainer la procedure. Dans les pays ou il y a debat sur l’efficacite de la peine capitale, le temps ecoule entre le verdict et son application est tel que le jour de l’execution, seuls les parents et amis des victimes se souviennet encore de l’acte criminal commis. Une fois que la culpabilte ne souffre d’aucun doute, l’execution doit etre rapide.

    Mes compatriotes, que dites-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:25
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    courage et merci à vous mes frères pour cette déclaration.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:25, par Opera
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Securite oui. Mais quand lea agents commis a la tache s derobent de leur mission pour s ’adonner a de mauvaises pratiques, cela devient un autre fardeau.

    Renseignez-vous aupres des populations, quand elles empruntent les voies, rien n trouble leur quietude que nos FDS. Tout un cochemar. Pour n’avoir pas quelque piece que ce soit sur soit, on te fait boire la cigue en t’infligeant une amande.

    Au lieu de passer aux fouilles serieuses, c’est le fric. On peut avoir ses pieces et camoufler des armes tout comme on peut les oublier ou les perdre et en dehors duquel, etre irreprochable.

    Non. Nous voulons des pieces justificatives des 1000 ; 2000 ; ... ;6000...que vous recouvrez poste par poste. Puisque vous aimez instrumentaliser vos...contre la SANTE alors que vous avez plus d’injonctions. Allez y voir comment les agents de sante travaillent dans leurs services et tirez-y lecon.

    Trop c’est trop. A cette allure on risque de vous denoncer aux KGLWG ou a travers un numero vert initie par votre ministere plutot que la marche. Paix aux ames des devanciers. Web a coeur.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:32, par Bouba
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Tout indique que ce gouvernement a mal à sa politique sécuritaire. Une des priorités des priorités, c’est la sécurité et cela ne doit pas être géré avec amateurisme. Il n’y a aucune lisibilité dans la politique sécuritaire de ce gouvernement.

    On est tous d’accord qu’un bandit qui s’attaque aux forces de l’ordre peut et même devrait être abattu. Ce n’est pas une exécution extra-judiciaire, c’est de la légitime défense. Nos FDS peuvent profiter de cette disposition reconnue pour nettoyer certains bandits de grand chemin qui s’attaquent à eux pour les éliminer une fois pour toutes pour le bien-être de tous. À mon avis, l’État pourrait occasionnellement mettre à contribution les militaires afin qu’ils viennent épauler les gendarmes et les policiers pour ramener la paix et la tranquillité dans certaines zones à haut risque. Je me rappelle que sous le régime Compaoré, les militaires ont quelques fois été mis à contribution pour mettre hors d’état de nuire certains grands bandits et grands criminels. Ces nettoyages ponctuels permettaient de ramener la paix et la quiétude aux bénéfices des populations pendant quelques années à Pouytenga par exemple, une zone autrefois à haut risque. Il y a d’autres régions qui ont bénéficié de ces nettoyages généralement précédés d’enquêtes pour identifier les grands bandits et leurs patrons et croyez-moi après ce genre de nettoyage, c’est la tranquillité de la population de la zone concernée pendant quelques années.... en attendant un autre cycle. Dans les dernières années de son règne le régime Compaoré était préoccupé par la modification de l’Article 37 mais si l’on remonte plus loin, on verra que sa politique sécuritaire était quand même efficace.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:40, par arzouma zorome
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat, par tomy tozi

    l’abolition de la peine de mort (MBDHP) = plein droits de tuer (Bandits).le MBDHP et la justice bbè sont les seuls responsables de l’insecurité grandissante dans notre pays.ils vont tous repondre devant Dieu et devant les hommes un jour, tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:47, par Salou
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Vivement la peine de mort pour ces grands criminels. Les bureaucrates du MDHP ne comprennent pas souvent le context social du Burkina et prone l’abolition de la peine. Que les choses soientt claires, on ne peut se pavaner dans les vestes et bureaux climatisés loin des réalités securitaires et demander l’abolition de la peine de mort. Les USA sont parmi les nations democratiques, mais on l’applique dans certains états pour les bésoins sécuritaires.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:49, par SIDPAYETE
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Le contrôle sur nos routes n’est pas effectif ; nous avons constaté que les véhicules de l’état (fond rouge) passe les barrières sans contrôle :
    - pensez-vous que les malfaiteurs ne peuvent pas se procurer ce genre de véhicules ? il suffit de fabriquer la plaque ou enlever un véhicule de l’état pour passer vos barrières ;
    - pensez- vous aussi que tous ceux qui roulent avec ces véhicules sont tous saints ?
    Bref, merci de revoir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 17:04
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Oui à la peine de mort !!
    C’est pas mieux comme ça ? quand les bandits auront fini d’assassiner tous les gens c’est vers vous les droits de l’hommiste et vos familles qu’ils vont se retourner !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 17:13, par intrègr
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Très bien dit le citoyen.
    Un braquage à eu lieux sur l’axe Djibo-Hombori(un village du mali) il y a de cela deux mois environ où un commerçant à été tué et d’importante somme d’argent à confisqué par les bandits. C"est qui est encore plus décevant dans tout est que cette opération a duré pendant plus de 5 heures de temps de 16 heures à 22 heures
    C’est une honte pour le pays car ces bandits se foutent de nos forces de sécurité( pendant qu’il ya une gendarmerie et à un camp militaire situé dans les environs de 50 Kms.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 17:26, par Ali YARGA
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Franchement il faut que le gouvernement prennent des mesures urgentes pour endigue ce phénomène alarmant.On ne peut pas permettre à des voyoux d’ôter la vie à nos concitoyens.je pensais qu’avec la fin du régime compaoré plus rien ne serait comme avant.je suis désolé de cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 17:51, par Job
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Intervenants 2 (Sergyy), 10 (Arzouma Zorome) et 11 (Salou), vous êtes de vulgaires plaisantins. Quand le MBDHP ne réagit pas face à de tels drames, vous êtes les premiers a crier qu’il ne réagit pas lorsque des bandits tuent d’honnetes citoyens. Quand il réagit, vous etes les premiers à l’insulter. Au Burkina, ce n’est pas le MBDHP qui tient les rênes du pouvoir. C’est Roch, Salif et Simon, les fameux RSS que vous trois avez voté en novembre 2015. Il y a un gouvernement. Et votre justice peut si elle le veut, appliquer la peine de mort que vous cherissez tant. Du reste, il y a des condamnes a mort a la MACO, si vous ne savez pas. Vous pensez que c’est parce que la Justice a peur du MBDHP, qu’elle ne prononce pas assez à votre goût cette fameuse peine de mort ? Mon oeil ! Et qui vous dit que la peine de mort est si dissuasive que cela. Les États Unis font partie des pays les plus criminogenes au monde, malgré l’application de la peine de mort dans certains États américains. Alors, si vous n’avez rien de sensé à dire, de grâce, merci de la boucler ! Vive le MBDHP !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 17:53, par Homme de tenue
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Message correct ! Rien à ajouter. Merci MDBHP !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 18:00
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Mon cher # 13, dans quelle partie du communiqué tu lis que le MBDHP est contre la peine de mort ! Et puis, depuis quand le MBDHP juge et condamne des criminels au Burkina ? Quand on ne comprend rien sur un sujet en débat, on n’intervient pas. TCHRRRRRR !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 18:08, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Vive les kolgweogo, encadrons les et acceptons les car dans les villages où ils existent il y a la paix. Je prône le retour des kolgwéogo car pour le moment ni les magistrats, ni les FDS ne pourront nous garantir la sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 18:10, par Le Pandore
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Merci au MBDHP pour cette interpellation ! Vous êtes vraiment sérieux et vigilents. Merci surtout d’avoir interpellé l’Etat sur la prise en charge des parents des FDS tués en mission. Il faut que l’état retienne et appliqué ça ! Soutient au MBDHP !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 18:16, par DARGA
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Vive les Koglowéogo.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 18:17, par PATRIOTE
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Le gouvernement ne pourras rien faire, ne rêvez surtout pas. Ce que le gouvernement veut faire d’abord, c’est de créer une "haute bourgeoisie" en doublant les salaires de la fonction publique. Dans ce pays tout le monde veut la même chose et son contraire , personne ne veut souffrir pour des lendemains meilleurs. Après l’insurrection je pensais qu’une forme de patriotisme était entrain de prendre forme au Burkina, j’ai rêvé d’une nation forte mais c’est la désillusion totale pour moi. Y a t il des vraies patriotes encore dans ce pays ???

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 19:12
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    merci a MBDHP et bon courage pour votre bienveillance au sitoyens burkinabé
    pour garantir la sécurité des personnes et biens qui’est un lute fondamentale pour
    tous le monde

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 20:31, par Rasta
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Depuis que le gouvernement a institué les contrôles sur les axes routiers après les attentats du 15 janvier , les gendarmes, les policiers ont abandonnés les enquêtes et les patrouilles pour maintenant raquetter les passagers et les transpoteurs. Les FDS font pire que les bandits de grand chemins. Que DIEU sauve le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 21:23, par SOME
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    que disent de ces attaques ces fameux magistrats qui sont contre les kolgweogo parce ce n’est pas du droit ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 21:24, par SOUGRESOABA
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    C’est vraiment lamentable qu’après toutes ces mesures de sécurité prises ces bandits opèrent en toute quiétude. Il faut qu’on repense notre système de sécurité, car il y a trop de failles. L’état en tant que garant de cette sécurité doit assumer sa responsabilité. On doit associer et encadrer les groupes d’auto- défenses pour une sécurisation efficace.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 21:41, par Bejem
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Je félicite le MBDHP, mais je tiens aussi à félicité les forces de l’ordres avec ses multiples contrôle sur la route. Mais demande que les contrôles soit bien fait que les voitures rentrent dans la ville. Nous sommes sortie de la ville la semaine dernière, a notre sortie nous avons été contrôlé et la voiture bien inspecter. Mais au retour nous sommes rentré sans être fouillé. Alors vous comprenez mon inquiétude.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 22:21, par passager
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Quand à nos forces de défenses et de la sécurité postées sur les axes, c’est de la pourritures, ils rackettent plus qu’ils ne sécurisent. Le MBDHP doit bocou lutter à ce la peine de mort soit rétablie. Un délinquant qui ote la vie d’un citoyen doit etre exécuté aussi. et c’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 22:42
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    C’est propre ! Il faut que le gouvernement écoute les OSC sérieuses sur des questions d’intérêt national. Ce qui est dit dans ce communiqué est très important en termes de propositions à l’endroit du gouvernement. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 23:05
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Félicitation à cette Organisation de toujours être en état de veille et appeler le gouvernement sur un sujet important. C’est le rôle des ONG comme ça. Pas pour soutenir les politiciens comme sous le Transition de monsieur ZIDA et Kafando. Merci pour me comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 07:16, par nidale
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Avant tout, il faudrait que le législateur fasse évoluer la loi : tout délinquant qui fait usage d’arme de guerre est considéré comme un combattant et traité comme tel (en français facile, à la guerre je crois qu’on cherche à tuer l’ennemi, ainsi, plus d’encombrement des maisons d’arrêt avec des récidivistes notoires). Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:02, par wenlasida
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Le MBDHP j’en suis convaincu est d’un autre age. Cette structure n’est plus en phase avec le peuple comme du temps de maitre Halidou OUEDRAOGO. Il est temps que les dirigeants actuels se mettent au gout du jour...

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:18, par Paulus
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Si l’insécurité va grandissante dans notre pays c’est en grande partie à cause du MBDHP, oui mouvement des droits de l’homme, remarquez vous que la majeur partie de ces délinquants qui sévissent sont des multirécidivistes. Rappelez vous des opérations coup de poing organisées par nos services de sécurités qui rencontraient des succès énormes, même s’il survenait parfois quelques erreurs, nous vivions en paix pendant quelques années après ces opérations de ratissage, mais c’est encore le MBDHP qui est monté au créneau pour demander la cessation immédiate de ces opérations, conséquence le grand banditisme va grandissant car ces délinquants qui écument nos routes et maisons savent qu’ils n’ont plus rien à craindre, le MBDHP est là pour les protéger. Les populations de la Région de l’Est trouvaient leur salut avec ces opérations "coup de poing" mais actuellement le constat est désolant, la moitie des braquages au plan national se passe à l’Est du pays, c’est si triste, une situation vraiment préoccupante. Aujourd’hui c’est révoltant t’entendre le MBDHP se faire donneur de leçon sur la situation sécuritaire nationale alors qu’elle en sait beaucoup.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:27, par yat
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Quant à l’internaute n°21, un peu de respect pour forces de défenses et de sécurité. Fais un effort de traverser la frontière pour se rencontre que les hommes sont meilleurs. Au Mali par exemple, il ya des barrages à chaque ville ( entrée et sortie). A chaque barrage les étrangers paient 2000F mais les Burkinabè et Sénégalais paient 3000F. Ou tu paies ou on te dépouille de force.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:47, par NELSON
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    "Les USA sont parmi les nations démocratiques, mais on l’applique dans certains états pour les besoins sécuritaires." (internaute11). Vous ne savez pas peut être mais les USA malgré l’application de cette peine font partie des état où la criminalité est le plus développée au monde. Et qui sont généralement exécutés au USA de pauvres noirs jugés à la hâte et au bout de 10 ans après leur exécution, on reconnait qu’ils étaient innocents. l’histoire des USA pilule de tels exemples. Qu’on se le dise net ! si un état ne s’organise pas pour combattre les causes de la criminalité, la peine de mort n’y peut rien. Bientôt si on n’y prend garde c’est les djihadistes qui viendront recruter dans nos contrées des jeunes en proie au chômage et sans perspectives d’avenir. Comment faire en sorte que de délinquants primaires ne soient plus mélangé avec des bandits de grands chemins dans nos prisons etc. C’est là que l’Etat doit intervenir. Sinon le reste c’est du bla bla. Regardez les Etats les plus stables au monde comme la suisse, ils n’appliquent pourtant pas la peine de mort. Vous savez pourquoi ? Ils ont crée les conditions pour que la criminalité ne se développe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:49, par OCy
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Il est utile de rappeler que toutes ces tueries ont eu lieu pendant la période d’acharnement contre les Koglwéogo. Vous parlez d’état de droit et de démocratie, si c’est vraiment le cas les Koglwéogo devront exister car ils sont acceptés dans leur milieu par une forte majorité. Et si vous voulez le vérifier faites un sondage surtout en milieu rural. En ville il y a ceux qui ont bossé les formules du blanc par cœur et ne savent que circuler dans leur voiture, serrer la cravate et parler du gros français. Ces gens-là ne connaissent pas l’insécurité en milieu rural et quand ils y vont c’est pour s’exhiber. Pour les bavures, quel est le corps au Burkina qui a plus traumatisé les gens que les FDS. Les Oumarou Clément OUEDRAOGO, Nobert et Justin ZONGO, les disparus et torturés du RSP et autres hommes de tenu sont combien ? Le problème de Fada était quelque chose qui devrait se régler à l’amiable et éviter de passer par une justice qui reste jusqu’à preuve de contraire une justice dont la plus part des juges sont rentrés sous Blaise COMPAORE donc forte possibilité de Juges flous.
    Je ne pense pas que le gouvernement a attendu votre papier avant de se pencher sérieusement sur le problème. Le problème est le manque de moyens pour couvrir l’ensemble du territoire. Si vous pouvez faire des propositions pour avoir plus de moyens et faire face aux urgences vous êtes les bienvenus.
    Aussi je voudrais vous poser une question qui me préoccupe vraiment. Est-il légitime ou légal que dans un pays où plus de 40% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté (incapable d’avoir autour de 153.000f/an) et de pauvres en général, où la masse salariale est au-dessus des textes que des gens exigent des augmentations de salaire ? Et souvent même des salaires qui sont une insulte au 80% des Burkinabè. Etant donné que la masse salariale dépasse les textes, cela veut dire que l’argent pour cette masse salariale est détourné du domaine du développement général pour le développement d’un groupe, les agents de l’état. Dites-moi si cela n’est pas un détournement, un crime économique ?
    S’il y avait un juste prélèvement de la masse salariale peut être que l’Etat aurait plus de moyens pour mieux appréhender le problème de l’insécurité et d’autres domaines vitaux. Éclairez moi, Mr les droits de l’homme

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 08:51, par togs-sida
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Bonjour Cher tous ! Merci beaucoup au MBDHP d’attirer l’attention de nos dirigeants sur le phénomène de l’insécurité grandissante. Au Burkina Faso, personne ne veut travailler encore et cela se comprend aisément. En réalité, nos dirigeants ont longtemps prôné la médiocrité comme condition de richesse, et ceux qui se sont illustrés et qui ont bénéficies des avantages de la médiocrité n’ont pas été jusqu’à sanctionnés. Les gens ont oubliés que nous ne sommes plus dans la même époque où il fallait commettre des gaffes pour être nommé directeur ou je ne sait quoi. Le gouvernement doit sévir pour amener les gens sur les rails. Je demande pardon à ceux qui ne comprennent certaines choses de se renseigner avant d’intervenir car tous ce qui se dit ici pourrait être exploité pour le bien-être du pays. De grâce ne parlons pas n’importe comment. Je m’adresse précisément à ceux qui confondent les rôles des différents services public : les FDS s’occupent de sécuriser et de défendre le territoire national, les juges sont chargés de juger (condamner, relaxer...) les affaires qui lui ont été soumis conformément aux textes en vigueur (votés par les députés de l’Assemblée Nationale). Que Dieu veille sur le Burkina Faso...

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 09:07, par Paulus
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Que Dieu nous sauve, sinon à cette allure rien ne va ! Tout sa à cause de la modernisation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 09:53, par Le patriache
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Grandement merci au dirigeant du MBDHP. Vous au moins, vous avez traité toutes les victimes sans différence même l’assassinat du Policier. Vous êtes réalistes et consciencieux sur les conditions de travail des agent de Sécurité. Je me réjouis que les organisations de défense des droits de l’homme crient au secours même de ceux qu’on accusait de bourreaux. Je pense qu’une telle entreprise va rapprocher davantage ces organismes et force de l’ordre. Ainsi le pays gagne. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 09:55, par Gbè
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    "une prise en charge des familles (des enfants mineurs en particulier) des éléments de forces de défense et de sécurité tombés dans l’exercice de leurs missions."
    Et les mineurs des autres !! N’ont-ils aussi droit à une prise en charge ?
    Leur mort n’est-elle pas de la responsabilité de l’Etat incapable d’assurer leur securité !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 10:26, par wonderman
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Et voila pourquoi nous privilégeons l’intervention des kolgwéogo

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 10:37, par weogo boungega
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    QUOI ??? Je rêve en plein jour ou quoi ??? Le MBDHP qui condamne la délinquance !!
    Ça c’est une première !! Mais quelle condamnation !! Toute molle et partisane. Sachez que pour beaucoup de Burkinabè, vous n’êtes que les défenseurs de cette racaille qui a le droit d’ôter la vie d’honnêtes citoyens. La preuve c’est que lorsqu’on leur inflige la sanction méritée, vous sortez du bois pour braire un juridisme révoltant. C’est parce que votre frère, votre femme, votre père ou votre fils n’a pas été brutalement tué par ces bêtes sanguinaires et sans pitié. La peine de mort existe toujours dans nos lois, et tant qu’on ne va pas la leur appliquer, soyez certains que les populations se feront elles mêmes justice. Il n’est pas question que par un juridisme ridicule de mode, on permette à des assassins multi-récidivistes de continuer à semer la mort et le chagrin dans le cœur des Burkinabè. Des individus sans foi ni loi qui t’ôtent une vie comme l’on fume une cigarette, parce qu’ils veulent vivre à l’aise sans souffrir, une vermine dont le travail est de prendre par la force les années de labeur d’honnêtes personnes ; je n’ai qu’un mot pour cette vermine : EXTERMINATION !! N’en déplaise aux "complices" de ces criminels.
    Tobdano

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 10:37, par Ambou
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Messieurs du MBDHP, c’est bien mais c’est pas arrivé. Si vous demandez à l’état de prendre en charge les membres des familles des agents de forces de sécurité tombés au cours de leurs missions, ayez aussi l’obligeance de demander à l’état de prendre aussi en charge les familles des honnêtes citoyens tombés sous les balles des bandits, dans l’exercice de la recherche de leur pain quotidien.
    J’insiste beaucoup sur ça parce-qu’il doit y avoir égalité pour tous !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 10:39, par mimi
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Merci au MBDHP. C’est bien d’attirer l’attention de nos autorités mais c’est encore mieux de trouver des solutions immédiates car la vie est précieuse. Discutons avec les kolgwéogo pour les recadrer. Ils ont déjà fait du bon travail quelque part. Moi je souhaite une longue vie aux kolgwéogo.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 12:06, par gandaodo
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    il reste à ce que le MBDHP dise de ne plus masquer le visage des braqueurs et supposés bandes de voleurs. en ce moment je vais croire en la sincérité de leur declaration. sans quoi le mbdhp-les fds-les juges resterons les vrais complices et l’on ne pourra jamais vaincre l’insécurité et bonjour les revoltes. et tout le monde se transformera en koglweogo et ils(mbdhp-fds-juges) seront pris pour cibles.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 12:27, par vigilence
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Moi je rejette la faute sur le MBDHP. Les délinquants ont presque plus de droits que les FDS. Je sais de quoi je parles.Pour réduire le phénomène de grand banditisme il faut une grande opération coup de poing ( comme ce qui s’est passé dans les années 2000) pour balayer cette racaille.Sans ça ne soyer pas étonné que dans les années à venir des bandits braquent les citoyens en plein midi et à visage découvert au cœur de la capitale.WAIT AND SEE !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 12:51, par Saly
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Merci au MBDHP et félicitations ! On vous sent de mieux en mieux aux côtés du peuple. C’est ça qu’on vous demande. Soutien à votre dynamique et courageuse équipe ! Soutien, soutien et soutien !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 13:02, par Samandé
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Le ou les Kogléwéogo sont nés du fait des tares de nos politiques et surtout celles relatives à notre système judiciaire.Dans les compétitions on aligne toujours des challengers de même niveaux. Comment se fait-il que l’on mette le Burkina et la France sur la même ligne de départ. Le Burkina correspond à la France de quel siècle ? Les femmes ont voté la 1ère fois quand en France ? En 1970 on guillotinait toujours en France .Alors instaurons une politique judiciaire conforme à nos réalités pour mieux gérer les crimes et autres délits de tous genres. A Cincansé si la population était rassurée quand au sort réservé au meurtrier la gendarmerie n’aurait pas été saccagée. Relisons nos lois et textes, et soumettons la question de la peine de mort au verdict du peuple . Quelques illuminés de théories dites à la mode (fussent-ils de prétendus défenseurs de droits -de qui ?-) ne sauraient imposer leurs dictats.. les délinquants du genre coupeurs de routes ou assassins de Yacouba Bourkintaré de Pama ne devraient avoir aucun droit au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 13:10, par Le lynx
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Bien que le disque "MBDHP, protecteur des bandits" soit rayé, il se trouve encore des rétro - écervelée, qui continuent de le jouer, juste par haine pour le MBDHP qui, il faut le reconnaître, qu’on l’aime ou non, fait du bon boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 13:54, par Yandé
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Depuis qu’on a refusé qu’ils prélèvent des taxes, ils ont porté leurs deuxième casquette : Bandits de grands chemins. Nos soit disants Koglweogo sont les bandits de grands chemin. C’est les mêmes Koglweogo qui sont les braqueurs, ils veulent tout faire pour qu’on les accepte. Rappelez vous bien, quand les populations du sud-ouest ont refusé l’installation des koglweogo dans leur localité, immédiatement quelques jours après il y’ a eu un braqage. Nos koglweogo sont nos braqueurs, nos bandits, nos assassins...

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 14:00, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Je n’ai cessé de le dire dans la controverse Koglweoogo : la securité des citoyens est une obligation de l’ETAT precisement une obligation de resultats et non une obligation de moyens. Autrement, il ne s’agit pas pour l’ETat de faire ce qu’il peut ou tout ce qu’il peut mais d’assurer avec efficacité la securité de ses citoyens. Si l’Etat n’a pas les moyens et les ressources humaines specialisés, qu’il accepte une sorte d’EXTERNALISATION bien encadrée des dispositions de securité. Et c’est là, qu’il est plus qu’urgent d’encadrer les Koglweoogo pour une meilleur resultat du "PIB securitaire" au lieu de rester "BUGGES" (bug informatique) dans une approche d’Etat Providence. Les FDS font dejà de leur mieux. Messieurs du MBDHP, ce que vous recommandez est bien precisément le defi qui se pose à l’ETAT. Proposez des solutions operationnelles et non des "petitions de principe". Je repète, la securité des citoyens dans un Etat dit de droit est une obligation de resultat  : on s’en fout des efforts deployés, on veut des resultats irrefragables.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 14:01, par Momo
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Si Dieu à créé des Hommes bons, c’est du fait des anti-MBDHP. Et si Dieu à "créé" les voleurs, c’est à cause du MBDHP. Ah, Ah, Ah !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 15:01, par Conseiller
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Je suis parfaitement d’accord avec cette declaration qui dit les choses avec hauteur et en toute responsabilité. Si le MPP et Roch sont malins, ils gagneraient à écouter cette Organisation crédible et dynamique, qui interpelle pour inviter à rectifier ou à corriger. Cette Organisation vaut dix conseillers réunis !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 17:16, par Jose
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Mon cher #32 "Wendlassida" ou "Cheitan-laziri", on peut ne pas les aimer. Mais ne pas reconnaître l’engagement, le dynamisme, le professionalisme et l’efficacité (siège propre, Radio Liberté, présence sur la scène sociopolitique, etc.) de l’équipe actuelle du MBDHP, c’est verser dans le ridicule. Hélas, le burkinabe est de nature méchante. Il aime détruire ce qui est bien. Pour ma part et pour avoir bénéficié des services de ce Mouvement, je leur tire mon chapeau et leur souhaite longue vie. Et vive Radio Liberté, que j’écoute beaucoup ! Bonne chance à toi dans la vie, "wendlassida", avec moins de méchanceté dans le coeur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 17:41, par Juste
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    #45 "Gandaogo" et #46 "Vigilence", ce débat n’est pas celui de gens comme vous qui ne comprenez rien. Qu’est - ce que des histoires de "masquer des visages" ou "opérations coups de poing" ont à voir ici ? Et où se situe la faute du MBDHP ? C’est le MBDHP qui dirige les ministères de l’intérieur et de la Justice !?

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 18:02, par Professeur
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    A mon frère #45, alias "Vigilence". Leçon de chose en français facile.
    1) Opération coups de poing = généralement Exécutions extra - judiciaires, c’est à dire en dehors de tout jugement (on boucle une zone dite de grands bandits et on bousillé tout suspect, sans autres formes de procès).
    2) Exécution par suite de condamnation à mort par un juge = Exécution judiciaire.
    3) Au Burkina la peine de mort existe, n’en déplaise au MBDHP !
    4) Pourquoi donc ne pas juger les bandits puis les exécuter au besoin, au lieu de les exécuter sans les juger !? Et si après exécution d’un individu on se rend compte qu’il y eu erreur sut la personne !?
    Alors faut pas écrire n’importe quoi, mais réfléchir avant d’écrire. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 13:32
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    Les Koglwéogo ont fait des déclarations assez graves contre certains CB de gendarmerie et magistrats comme quoi certains d’entre eux collaborent avec des bandits. Comme d’habitude, c’est le silence total. Comme beaucoup sont contre, les Koglwéogo ce ne sont des gens sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 15:44, par HORUDIAOM
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Le MBDHP en appelle à la responsabilité de l’Etat

    L’Etat doit prendre ses responsabilités. Un point, un trait

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés