Le président Rock Kaboré en France du 5 au 7 avril

samedi 2 avril 2016 à 09h10min

Son Excellence, Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso, effectuera sa première visite d’État à Paris, du 5 au 7 avril, sur invitation de son homologue français, Monsieur le Président de la République François Hollande.
M. Kabore a été élu dès le premier tour de la présidentielle du 29 novembre 2015 avec 53,63 % des suffrages. Salué unanimement par la communauté internationale, ce scrutin a mis fin à douze mois de transition politique suite à l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Le président Rock Kaboré en France du 5 au 7 avril

Les attentats survenus en Afrique de l’Ouest, notamment à Ouagadougou en janvier, n’ont fait que confirmer l’importance d’une coopération stratégique entre les deux États. Par sa situation géographique centrale, le Burkina Faso est en mesure de jouer un rôle majeur pour la sécurité de la région. La visite du Président burkinabé s’inscrit entre autres dans cette optique.
La visite du président Kaboré s’articulera autour de trois axes principaux : la coopération sécuritaire, la coopération économique, et la rencontre avec la communauté burkinabè de France.

Entretien au sommet

Le président débutera sa visite le mardi 5 avril par un entretien au sommet avec M. François Hollande, Président de la République française, au Palais de l’Élysée. Ce tête-à-tête sera l’occasion de passer en revue l’état de la coopération bilatérale entre la France et le Burkina Faso en matière de sécurité, d’éducation ou encore d’accès à l’eau potable.
Les deux chefs d’État procéderont ensuite à la signature d’une convention de prêt de 30 millions d’euros soit près de 20 milliards FCFA au profit de l’Office national de l’eau de l’assainissement pour le financement du projets Ziga II, lequel doit garantir l’approvisionnement en eau potable de la capitale jusqu’à l’horizon 2030.

Le Président du Burkina Faso se rendra ensuite au ministère de l’Intérieur, où il visitera le Centre interministériel de crise en compagnie de M. Laurent Prevost, Préfet, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises.
Il s’entretiendra ensuite avec M. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur français.
Outre une rencontre avec la directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, le président burkinabè se rendra en fin de journée à l’Hôtel de Matignon pour rencontrer M. Manuel Valls, Premier ministre de la République française. Il évoquera des sujets d’intérêts communs comme la lutte contre le terrorisme ou la coopération économique.

Petit déjeuner du MEDEF International

Le mercredi 6 avril, le président Kaboré se rendra au siège du MEDEF pour un petit déjeuner en présence d’une délégation d’hommes d’affaires français. Le stock des investissements privés français au Burkina Faso s’élève à 109 millions d’euros soit plus de 70 milliards FCFA et Paris ne cache pas son intention de rester le partenaire commercial privilégié du pays.
Il prononcera un discours sur la situation économique et les orientations stratégiques du Burkina Faso. Le Président, ainsi que les ministres qui l’accompagnent, rencontreront ensuite des personnalités du monde économique français et des chefs d’entreprises. Il profitera de cette tribune pour exposer aux hommes d’affaires français les opportunités et les priorités d’investissement contenues dans le Programme national de développement économique et social.

Enfin, le président Kaboré s’entretiendra avec Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l’OIF, autour des enjeux de la Francophonie, puis avec M. Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, au sujet de la coopération parlementaire entre les deux pays.
Son séjour prendra fin par un déjeuner avec Madame Elisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et par une rencontre avec la communauté burkinabè de France.

Contact Presse :
Myriam KARBAL
06 63 76 70 80
Ambassade du Burkina Faso à Paris
01 43 59 90 63

Messages

  • Le programme de notre president en France, nous informe que le Burkina Faso est deja dans l’estomac de la France. L’imperialisme Francais va nous piller avec sa machine de neocolonialisme . Tout est pret. L’armee francaise s’est confortablement bien installee .Et bientot , notre president ROCK va faire venir les gendarmes blancs pour nous fouiller dans rues de Ouagadougou. C’est ca la lutte contre le terrorisme . Et nos gendarmes noirs ? .Non,
    on n’en a pas besoin. Ce que la France decide au Burkina Faso, c’est ca qui marche !!!!.
    Si on refuse ca ,on aura pas les 70 milliards FCFA .et comment on va manger le poc au four ?

  • Les conversations Bassole-Soro ont devoile des mofalites pour le financement des campsgnes de Roch et de Zeph, j attendu en vain une reaction de chacun d eux. Ils ont juste rrmiis en cause l authenticite des enregistrements .Les actes que Roch est entrain de poser semblent bien a un accomplissement de modalites le Gign,Valls venu Parker de "relstions eco". Visite en France pour etre investi comme gpuverneur colonial ?

  • Pauvre Afrique !
    A peine placé sur la chaise percée en bois du néocolonialisme, Roch C. Kaboré sort à la lumière pour son adoubement néocolonial par l’Occident.
    Avait-il besoin sans doute, d’aller montrer patte blanche à Paris, à ceux qui l’ont fait roi au Burkina-Faso, c’est-à-dire :
    - la Deuxième droite au pouvoir en France.
    - le MEDEF c’est à dire cette oligarchie capitaliste qui est entrain de vider la nation française de tout contenu politique au profit de l’oligarchie de l’UE (Union européenne) et de jeter des millions de retraités et travailleurs français dans le chômage, la précarité et la misère.
    - la Bancocratie du grand capital, du pillage et de l’endettement odieux de nos peuples.
    Bref, Roch C. Kaboré va tout simplement se coucher devant le club de Paris ; celui là même qui étouffe toute perspectivement d’émancipation des peuples d’Afrique et entretient en lien avec les bases militaires étrangères, le néocolonialisme criminel sur le continent.
    Et comme Roch C. Kaboré et ses semblables qui, avec lui, tiennent le pseudo-pouvoir qu’il exerce au Faso, et comme Roch C. Kaboré dis-je, n’est pas l’homme de la rupture et de l’indépendance nationale, contrairement aux pipeaux qu’il nous sert dans les médias, il n’y a pas de quoi qu’il se risque à aller demander à la Caisse de Dépôts et Consignations (CDC) que la France rendent au peuple burkinabè les Milliards de Fonds de réserves souveraines qui sont les siens ; sommes que la France détient tout en continuant à nous endetter en Euros de façon odieuse avec nos propres fonds libellés en CFA ; cette monnaie des colonies d’Afrique.
    Voilà une question très importante pour l’indépendance des peuples d’Afrique que nos bons politiques néocoloniaux et prétendus économistes n’abordent jamais quant ils viennent se faire adouber en France ; cette question de la rupture et la sortie du CFA pour l’option d’une monnaie de souveraineté nationale ou panafricaine.
    Dans l’histoire, aucun peuple ne se développe avec les subsides des autres ; je veux dire l’endettement prédateur et autres aides empoisonnées des occidentaux.
    Ces mécanismes sont mêmes les chaines avec lesquelles, les Occidentaux nous enchainent. De même, il n’y a rien à espérer ou à attendre d’une France et d’un Occident qui se trouvent désormais placés dans une profonde crise civilisationnelle, politique, économique, sociale et environnementale.
    On aimerait que Roch C. Kaboré et ses semblables au pouvoir en Afrique comprennent cela un tant soit peu.

  • Ainsi le colon à une fois de plus réussi à faire marcher au pas le colonisé par la contrainte !!!! Ou est notre souveraineté peuple du Burkina Faso contentons des sacrifices pour nous libérer de cette situation pérenne.

  • Écoute tout mais ne prends pas tout.

  • Un programme de première visite d’état très enrichissante : Surtout rencontrer un président Français dont la côte de la popularité s’affaiblisse avec sa BA blesse de la suppression de la nationalité française a des étrangers nés en France en cas de délits mineurs. Les Français à 70% d’origine étrangère, Y compris son premier ministre, sont très mûrs en matière d’humanisme et de solidarité, ce n’est pas un gouvernement qui cherche à tout prix la côte, qui fera reculer un peuple averti comme celui du Burkina qui a chassé un introverti qui se croyait plus fort que les institutions de son pays. A la place de son Excellence, j’oublierai les prêts Français qui sont des pièges a pigeons pour toujours nous tenir par la gorge, nous avons d’autres moyens en échange de ces prêts pour imposer à la France, car au 21e siècle, celui de la jeunesse averti, c’est donne-moi, et je te donne : ‘’Donnant, donnant.’’’ Comme disait Thom, le continent Africain a le potentiel pour faire réfléchir ceux qui veulent nous tenir toujours prisonniers et nous tarauder à leur guise. Malheureusement je ne suis pas à la place de celui que j’aie voté parmi les 53 % du peuple Burkinabé assoiffé de changement et de l’alternance politique et économique avec sa jeunesse. Bon séjour et bon retour, son excellence monsieur Roch Kaboré, président du Faso. Le peuple Burkinabé attend beaucoup de vous.

  • Trêve de bla-bla-bla. En tout cas, nous ne voulons pas d’un stationnement de troupes françaises sur notre sol pour garantir le pillage des resources de la sous - région ouest africaine. Nous avons chasser Blaise les mains nues ! Nous chasserons l’armée française de chez nous, les mains nues ! La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • MPP, MPP, Roch, Roch, voilà où ça commence à nous mener, alors que le peuple burkinabe, sa vaillante jeunesse en particulier s’est insurgé pour chasser Blaise et son CDP et entamer sa marche vers la dignité et l’honneur. Et voilà qu’on semble vouloir nous remettre sous le joug serré de la domination française, en allant jusqu’à nous imposer le stationnement de soldats français sur la terre libre de nos ancêtres. Inadmissible !

  • Mon Président,
    tout sa c’est bien mais ce n’est pas arrivé. Pardon allez voir l’oncle Sam et négociez pour nous un deuxième compact. C’est mieux que toutes ses courses inutiles.

  • De grâce, attendons au moins que la mission s’effectue et que le Président Roch revienne nous faire le compte rendu.

  • C’est des résultats issus de cette visite qu’on véranda si nous avons un gouvernement de PATRIOTES ou un gouvernement d’APATRIDES ! Mais avant, gardons - nous de tout jugement ou de toute condamnation !

  • Pourquoi cette 1ere visite d’état en France et non à un pays voisin dont le poids de l’histoire nous lie tel la RCI ou le Mali ?Depuis l’après guerre de De Gaulle à Hollande les 1eres visites sont consacrées à l’Allemagne pourquoi ?Justement il ya l’histoire,la coopération, l’économie bref en un mot paix et prosperite pour les 2 peuples.Voyez il faut avoir un brin d’honneur a travers cette sortie le Burkina confirme son statut de departement d’outre-mer et Mr Rock en est le prefet.Bon voyage Mr 

  • Mr le Président sachez que nous avons les compétences qu’il faut pour créer et gérer un centre interministériel de crise. Faites confiance en vos compatriotes et mettez les hommes qu’il faut à la place qu’il faut et les moyens nécessaires.

  • Son excellence Roch Marc Kabore’ president du Faso effectuera sa 1ere visite d’etat a Paris sur invitation de son homologue Francais ,Mr le president de la republique Francois Hollande .Pourquoi ne dites vous pas son excellence le president Francois Hollande ? S’il vous plait arretez votre culte de la personnalite’ qui fait honte et meme ridicule. Avez-vous dejas entendu les Americains ou les Allemands dire son excellence Barak Obama ou son excellence la chanceliere Merkel ? C’est par vos griotismes ridicules qui font monter la tete de nos chef-d’etats Africains qui finalement deviennent des dictateurs et refusent l’alternance. S’il vous plait arretez vos cultes honteux de la personalite’ car on en a marre maintenant.

  • Je regrette d’avoir donné ma voix à ces messieurs du MPP. Pourquoi avoir même vote. Finalement je comprends à présent et donne raison à ceux - là qui ont refusé de voter. Ça n’a servi à rien. Le mieux c’est que les populations qui se révoltent parce qu’elles veulent le changement prennent elles mêmes leur destin en main, au lieu de voter des gens qui vont vous trahir par la suite. Attendons malgré tout ce que notre Président nous dira à son retour de mission en ......FRANCE !!!

  • A la convocation

  • Puisque nous les Africains nous ne nous respectons pas,personne ne nous respectera pas en retour car vous verrez que notre sous préfet président du pays des hommes intègres sera accueilli à sa descente d’avion sur le tarmac de Bourget par une sous préfète qui n’est pas n’importe qui et là je rends hommage à la France qui met les hommes ou les femmes qu’il faut à la place qu’il faut contrairement à chez nous où un préfet qui est le supérieur hiérarchique du sous préfet est souvent occupé par des instituteurs ou autres avec BEPC.C’est pas scandaleux mais c’est une vraie honte puisque notre président sera accueilli par sous préfète qui n’a même pas rang d’un préfet et ne parlons pas de rang de sous secrétaire d’état ou ministre délégué ou ministre alors que le 20 février au pays de Thom Sank on voit un petit premier ministre français accueilli en grande pompe à sa descente d’avion jusqu’au palais de Kosyam et là,c’est notre sous préfet Rock Marc Kaboré qui doit aller incognito à l’Elysée et ensuite Matignon pour voir ses maîtres puisque vous verrez que dans la presse écrite et audiovisuelle,aucun organe d’informations ne fera cas de cette visite.Ensuite l’humiliation se poursuit avec des rencontres bartolonienne,guigoussienne et les autres machins comme OIF.Pifffffffffffffffffffffff,c’est désespérant

  • Chers internautes, le plus grave dans cette visite est la rencontre avec madame Elisabeth Guigou. Car si officiellement elle est chargée d’affaires etrangères à l’assemblée nationale française, la réalité est qu’elle s’occupe de l’avancement de la cause du mariage homosexuel dans les pays. Donc attention à la pression qu’elle pourrait exercer sur notre president.

  • Ah pauvre Afrique ! jusqu’à quand tu pourras te défaire de ces criminels,assassins et terroristes ? Jusqu’à quand tes dirigeants cesseront de vendre leurs pays à ces charognards de Paris,Washington,Bruxelles et autres ?
    J’ai honte pour mon président qui ira certainement faire des compromissions avec l’impérialisme.
    Je pleure pour le devenir de mon pays.
    Une raison en plus que nos dirigeants ne se battent pas pour le peuple mais pour l’impérialisme et pour eux-mêmes.
    L’avenir du peuple burkinabè se trouve entre ses propres mains et non sur ces soit disant dirigeants.
    A bas les dirigeants moutons.
    A bas les dirigeants qui font allégeance à l’ impérialisme.
    A bas les dirigeants corronpu.
    Vive le Burkina Faso.
    Vive mon pays libre et indépendant.
    La patrie ou la mort nous vaincrons.
    Na laara,an saara.
    Tond tinga yinga,tond saka kuum.

  • J’aime bien le président Roch, mais entre nous, il faut reconnaître qu’il n’a pas une personnalité aussi forte que Sankara ou même Blaise pour s’opposer aux injonctions de la France. Honnêtement c’est ce qui me fait un peu peur.

  • Internaute 15, vous avez le droit de regretter ce que vous voulez. cependant, que vous votiez ou pas, que ce soit par des votes ou autres, il y aura toujours des gouvernants et des gouvernés ! et en plus, tout le monde ne sera jamais satisfait !

  • Pauvre Burkina. Le Président du Faso est obligé de rendre visite au premier ministre français lors de sa visite d’état. Qu’il aille rendre visite aux députés français je peux comprendre mais au premier ministre ?. Quand Hollande viendra en visite d’état au Burkina pensez vous qu’il ira rendre visite au Premier ministre Burkinabe ?. Dans le concert des nations chacun sait qui est qui. Lors de l’attaque des djihadistes il a fallu que l’apprenti diable de Kossyam attende l’arrivée des soldats français sur Kwame Nkruma avant de donner le feu vert pour déclencher l’assaut. Nguaw y’a souveraineté et souveraineté.

  • intervenant 9, justement il ne peut pas aller voir l’oncle Sam puisque ce pouvoir s’est laissé embrigadé par la france alors que ce sont les Yankee qui ont fait l’insurrection. ils sont allés jusqu’à humilier l’homme des USA pour satisfaire soro et les français. Mais les patriotes ayant levé leurs boucliers, la libération est proche

  • CE QUE NE DEVRAIT SURTOUT PAS FAIRE LE PRESIDENT KABORE EN FRANCE
    Il est de coutume pour les hommes politiques africains nouvellement parvenus à la prééminence institutionnelle et diplomatique de leurs Etats, d’accourir en France pour se faire enrôler dans des sectes mortelles dont les pratiques sont aux antipodes des croyances à nous africains. Il s’agit notamment de la Grande Loge de France (GLF), de la Rose croix, de la Franc maçonnerie, etc. Des vidéos suffisamment évocatrices nous ont permis de voir des présidents africains, surtout ceux des Etats de la zone francs (Ex-AOF et Ex-AEF) se prostituer en allant honteusement faire allégeance à ces sectes notamment la GLF, s’engageant sans aucune légitimité, en leur seul nom, de respecter, d’aider et de soutenir la république de France et de respecter ses lois. Ces sectes embrigadent ainsi nos prééminences institutionnelles, les domptent, les "imbécilisent", les détournent des priorités nationales, les interdisent d’être sensibles aux problèmes réels de leurs compatriotes qui les ont hissé aux sommets des architectures et superstructures de leurs Etats. Le souci de ces Francs-maçons qui nous gouvernent est désormais d’assurer le financement de ces sectes maléfiques gage de la "préservation de leur pouvoir", de leur fossilisation à la tête de nos Etats et pour la "misérabilisation" de leurs peuples. Comme quoi, la recolonisation de l’Afrique est également spirituelle.
    Le Président KABORE devrait refuser toute invitation venant de la France à l’effet d’y aller pour se prostituer devant quelque loge que ce soit. C’est ainsi que fonctionnent les institutionnels français. Alors, nos dirigeants devraient arrêter de se targuer d’être chevaliers de telle cour ou de telle chapelle de France, de tel ou tel niveau de la Rose-croix et de la Grande Loge de France ou de n’importe quel prieuré de Navarre.
    Si ce n’est de la flatterie, comment un bon moaga, un bamiléké ou un dogon peut-il être un Grand Maître d’une loge fut-elle la plus grande de France et si vénéré au pays des négriers blancs d’hier ? Ces messieurs sont prêts à tout pour nous spolier de nos souverainetés et la déconstruction de leurs plans savamment distillés dans nos mentalités devrait commencer par la libération spirituelle et religieuse de l’homme burkinabè, de l’africain. Restons africains avec nos divinités plurielles, c’est également rester digne !

  • Changement, indépendance, plus rien ne sera comme avant, Bla bla bla. Peuple mouton !!! vous allez voir. En tout cas, c’est pas Laurent Bado qui a dit ca dèh !!!
    Cette visite de RMCK à Paris pour se faire adouber est plus qu’une honte. C’est plutôt François Hollande qui devait se déplacer pour le féliciter. Mais non ! Nos satrapes africains une fois élu, doivent avoir l’onction de Paris pour gouverner, mentir et voler au profit de la même France. Le Président Français est élu ou réélu, c’est vous vous partez à Paris pour le féliciter, quand vous même vous êtes élu, c’est encore vous qui vous déplacez pour recevoir ses félicitations.Mais c’est quelle indignité ça ?Je ne dis pas que nos Présidents doivent pas se rendre en France, mais en faire une première destination une fois élu, il y a de quoi, toute proposition gardée, se faire des soucis.
    Et puis pour rejoindre un internaute, je demande au journalistes de faire un effort et arrêter les histoires de Son excellence, son éminence, patati patata il faut arrêter tout ça s’il vous plait. Tu peux même pas suivre un télévision africaine sans que nos excellences ne se fassent entendre. Élevons un peu notre degré de maturité pour rejeter souvent des mots uniquement fabriqués pour nous les africains pour encenser nos dictateurs. J’en ai marre !!!

  • La continuité dans le changement ! Les Hommes ont changé, mais pas la politique. Je l´avais dit dans un de mes articles. Je suis juste déçu du programme de cette visite. Le président Rock aurait dû insister d´abord sur la politique intérieure, en posant de grands actes sur les dossiers de crimes de sang et de crimes économiques avant d´envisager cette visite en France. En moins d´une année c´est sa deuxième ou troisième visite en France, privée ou officielle. Nos chefs d´état donnent une image décadente de l´Afrique, en voulant coûte que coûte plaire á l´ancien colon. En quoi Rock est différent de Blaise Compaoré dans la politique qu´il mène aujourd´hui au Burkina !? Peu de choses, surtout que tout le monde sait que c´est que c´est grâce au soutien français que celui que nous appelons dictateur a pu faire presque trois décennies de règne au Burkina. Cette visite est une insulte de plus à nos martyres. Cette visite s´apparente à une allégeance de la France-afrique, tant décriée par les jeunesses africaines. Nous avons défait le diable Blaise Compaoré, mais nous avons commis une erreur en permettant á ceux qui dînaient avec lui de s´installer au pouvoir. À propos...le diable que nous connaissons...n´est-il peut-être pas préférable au diable que nous ne connaissons pas encore !? Vraiment à méditer !

  • Bon séjour si tu leur diras que nous ne voulons pas les soldats blancs (militaires ou gendarmes) sur notre sol. Sinon je retire mon souhait.
    Tu lui diras que si nous échouons en Afrique que c’est le fait que l’Europe nous pille et nous empêche de reflechir à notre problème.

  • C’est bien domage.

  • koro dibi je valide tous ce que tu as ecris. desormais on plus que convaincu le B F est une province a vocation d exploitatation escalavagiste de la france imperiale . n oublions pas que la france nous pardonnera jamais notre revolution du 30 octobre. la france est tres jalouse de notre liberte acquise. a bon attendeur salut.

  • koro dibi je valide ce que tu a cris. desormais on plus que convaincu que le BF nest autrement considere comme une province a vocation a exploitation esclavagiste aigue pour la france imperiale. soyons en sur la france n a pas encore digere notre revolution populaire du 30 octobre 2014. elle en est meme tres jalouse. ah bon attendeur salut. soyons prets . la france va sevir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés