Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

samedi 2 avril 2016 à 23h18min

Les observateurs et même le commun des Burkinabè est attentif aux bonnes intentions du gouvernement Kaboré/Thiéba de rationaliser les dépenses publiques dont l’un des facteurs contributifs est la réduction du train de vie de l’Etat.

Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

Après la gratuité annoncée pour certains soins de santé en faveur des catégories vulnérables de la population, après les mesures spéciales de recrutements de jeunes pour lutter contre le chômage, le compte rendu du dernier conseil des ministres donne de voir que le couple Kaboré/Thiéba n’est pas en régime diesel comme le serinent certains critiques. Il va vite au charbon pour répondre aux préoccupations des Burkinabè. Mais les nombreuses demandes sociales insatisfaites ont crée un sentiment d’impatience doublé d’une incrédulité tenace vis-à vis des décideurs publics. Néanmoins, il faut éviter les a priori pessimistes pour accorder la bonne foi au gouvernement actuel.

Dans cette logique, on prend acte des dernières mesures relatives à la réduction du train de vie de l’Etat qui figurent en bonne place des dossiers examinés les derniers conseils des ministres. Selon Rémis Fulgance Dandjinou, ministre porte- parole du gouvernement, ces mesures concernent principalement les baux administratifs, la gestion du parc automobile de l’Etat, la dotation en carburant au niveau des différents ministères, les frais de téléphone et d’eau des autorités, etc. Dans la même optique, il a été supprimé toutes les lignes de crédit concernant l’acquisition de véhicules inscrites dans le budget 2016.Toujours dans ce chapitre, le gouvernement annonce une vaste opération de recensement des véhicules de l’Etat sur cale dans les ministères en vue de les remettre en état pour une vente aux enchères.

A titre d’exemple, les baux administratifs ont coûté à l’Etat en 2015, plus de 5 milliards 300 millions. D’où des mesures en vue de minimiser les dépenses en la matière. Selon le porte-parole du gouvernement, une dizaine de baux administratifs seront résiliés cette année pour, petit-à-petit, aboutir à la construction de pôles administratifs qui permettront de loger l’ensemble des services de l’Etat. Neuf ministères s’installeront, à cet effet, au plus tard en septembre 2016, dans les locaux du pôle administratif sis à la zone ZACA.

Pour emprunter une expression familière fréquemment utiliser par les commerçants burkinabè, « c’est bon mais c’est pas arrivé » aux actes qui permettront de juger du rapport qualité prix entre les offres de réduction du train de vie de l’Etat et leur impact sur le service public. Par exemple à quoi cela servirait de résilier des baux administratifs, si des services de l’Etat se retrouvent sans locaux pour héberger l’ensemble de leur personnel avec le risque que des fonctionnaires ne soient pas efficaces dans leur travaille ? A quoi cela servirait d’annuler les commandes de nouveaux véhicules, de vendre aux enchères ceux usagés, de réduire la dotation en carburant des ministères si les difficultés de mobilité devienne un handicap majeur de productivité ? Au demeurant, quid de l’utilisation du téléphone, de l’électricité et de l’eau dans les services publics ? Le gouvernement n’en pipe pas mot, pourtant c’est connu, il y a des abus pas possible dans ce domaine qui font perdre à l’Etat des milliards de FCFA par an.

Bref, l’exécutif doit donc poursuivre la réflexion, joindre les actes à la parole, instaurer la rigueur dans la gestion afin que austérité budgétaire rime avec efficacité de la dépense publique. Car, le problème n’est pas seulement de moins dépenser, mais surtout de bien dépenser pour sortir des chantiers battus des logorrhées justes bonnes pour caresser les bailleurs de fonds et l’opinion publique dans le sens du poil.

En effet, la réduction du train de vie de l’Etat est devenue depuis des lustres une solution pis-aller des gouvernants en période de crise économique et de vaches maigres budgétaires. Quoi de plus normal, me direz-vous ! L’exemple vient d’en haut et tant qu’à se serrer la ceinture au niveau de tout le pays, il faut bien que le Gargantua des dépenses publiques, l’Etat, ses commis centraux et ses démembrements, donnent le la. Va donc pour la réduction du train de vie de l’Etat mais gare aux effets d’annonce où les bonnes intentions sont sans suite concrète par omission d’agir et inefficacité du résultat ! On ira pas jusqu’en Sibérie, on ne remontera pas à Mathusalem pour trouver des exemples de promesses non tenues de réduction du train de vie de l’Etat comme solution d’appoint à l’équilibre budgétaire.
Au Burkina, du président Maurice Yameogo au président Blaise Compaoré, la réduction du train de vie de l’Etat est un lieu commun du discours politique au moment de confectionner le budget de l’Etat. Mais des paroles aux actes, on n’a souvent rien vu venir d’autres que le train- train habituel où la gabegie dispendieuse de l’administration centrale a fait mentir la déclaration d’intention des politiques.

Mais rendons justice à l’histoire avec une mention à la bonne gestion du train de vie de l’Etat quand un certain Tiemoko Marc Garango, intendant militaire de profession avait en charge le ministère des Finances et du Plan. La réduction du train de vie de l’Etat a été si rigoureuse qu’il en est resté un néologisme caractéristique connu au Burkina : la « Garangose ». C’était entre 1966 et 1974. La pilule fut amère pour l’administration publique mais elle reste une belle leçon de redressement des finances publiques, de réduction du train de vie de l’Etat et du déséquilibre budgétaire au Burkina.

On citera aussi la méthode Thomas Sankara sous la Révolution (1983- 1987) et son volontarisme drastique à la limite de la névrose pour la réduction du train de vie de l’Etat et l’auto-ajustement de l’économie nationale. Les ministres avec des véhicules au plus bas de la gamme, des R5, comme voiture de fonction, beaucoup s’en souviennent. Les coupes sur les salaires des fonctionnaires, les avancements des agents publics sans incidence financière pour un effort populaire d’investissement (EPI) on s’en souvient également pour témoigner que les actes du gouvernement avaient suivi la parole avec des résultats probants car la mise en œuvre de projets sociaux était venue confirmer que les épargnes budgétaires dégagées sur le train de vie de l’Etat ont servi à œuvre utile.

Alors le gouvernement Kaboré/Thiéba aura-t-il les couilles pour nous refaire de la garangose ou du sankarisme en matière de réduction du train de vie de l’Etat ? On attend de voir non sans faire remarquer que l’une et l’autre de ces politiques budgétaires draconiennes ont été conduites en période d’exception. Les contextes ont fondamentalement changés. Le gouvernement est bien obligé d’en tenir compte.

Derbié Terence Somé
Pour Lefaso.net
(*) : Garangose : néologisme connu au Burkina, dérivé du nom propre GARANGO, ministre de l’Economie et du Plan entre 1966 et 1974, qui inspira une réduction drastique du train de vie de l’Etat.

Vos commentaires

  • Le 1er avril 2016 à 12:29, par MARIUS En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    En commençant par vous mêmes ; avec vos longs cortèges , quel coup pour les contribuables

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 12:53, par Hermino En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    "courage" en lieu et place de "couilles" serait plus approprié !
    La rigueur s’impose à tous...

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 14:03, par sabloumenko En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Bonne intention.secouer jusqu’au mission diplomatique a l’ exterieur ou des ambassadeurs accaparent tous les materiels surtout.Chaque gamin a un vehicule pour son depot a l’ ecole et aller se balader pendant que les collegues sont meprised. Meme chose pour epouse. Pauvre burkina. Les residences coutent plus que les chancelleries. Des avantages distribués au personnel local,bocou bocou de bruits constatés depuis des années mais rien n’est fait

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 14:32, par le vigilant En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Dans tout les cas. le train de vie de l’état doit être réduit. Mais à ne pas confondre aux alaires des fonctionnaires. Là aussi il y a une que doit apprendre le gouvernement.Interroger aussi l’histoire du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 14:32, par La-c’est-vrai En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Qui veut peut. Tout dépend du conducteur de la locomotive. s’il veut qu’elle roule à une allure, il actionne en conséquence.Si le président Roch veux faire du sankarisme ou du garangose dans le domaine de la gestion saine des deniers publics il en est capable. Pour cela il faudra tout simplement qu’il ne laisse traîner aucune suspicion, aucun quiproquo. cela veut dire qu’il laisser voir concrètement que lui-même y tiens et que toute son équipe est tenue au rythme. tout contrevenant est sanctionné comme il se doit pour donner de l’exemple. il faudra ensuite que les populations soient bien informée de ce que sont devenues ses ressources ou qu’elles ont servi à quoi. Pendant la révolution, les populations ont planter des arbres, construit des barrages, tracé des chemins ’’gratuitement’’ sans s’attendre à quoi que ce soit car elles étaient convaincues que c’était de leur bien qu’il s’agissait. Elles ne doutaient pas de la bonne foi de qui que ce soit car tout paraissait clair. De toute les façons, toute l’équipe qui est aux commandes aujourd’hui étaient là pendant cette période, je ne dirais pas ’’d’exception’’, mais ’’exceptionnelle’’ ; ils peuvent en prendre des leçons au grand bénéfice du peuple intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 14:42, par pitroipa En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    parions plutot pour l’aplication a la Sankara car avec lui l’exemple venait d’en haut la rigueur Sankara se l’appliquait a lui meme pas qu’aux autres

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 15:10, par zemosse En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Effectivement ,l’état Burkinabé est une véritable caverne d’Ali baba pour bon nombre d’agents de l’État. Il y a suffisemment d’ argent pour faire décoller ce Pays. Si le gouvernement de Rock est sincère, il réussira par cette réduction du train de vie de l’État. Qu’il creuse, qu’il fouille, il débusquera ces agents fossoyeurs de la république qui ont imaginé diaboliquement des moyens incroyables pour siphoner des sommes colossales de l’Etat. Le journal "le !reporter" vient de révéler ce qui se passe à la’SOGEMAB. Il revient au ministre de la sante concerné de mener des investigation pour découvrir la caverne d’Ali baba de la SOGEMAB .D’autres cavernes pullulent à travers tout le Pays. Si cette affaire de la SOGEMAB n’est pas tiré au clair, alors ces fameuses mesures du gouvernement ne seront qu’un effet d’annonce qui ne produiront aucun effet sinon aggraver la !situation de léthargie généralisée dans le Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 15:19, par el nino En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    c’est du pipeau , c’est du déjà entendu .la transition nous a serré les reins , les ceintures avec les expressions comme budget d’austérité pendant qu’elle se la coulait douce.nous allons encore trimer pour qu’ils se partagent la "bouffe".il faut aussi revoir les billets d’avion,est- ce raisonnable qu’ un ministre passe son temps à voyager en classe affaire ? si nos journalistes faisaient bien leur travail, ils auraient informé l’opinion sur les pratiques de zida en matière de voyage officiel, lui qui aimait les jet privés très cher pour le contribuable burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 15:24, par Amadoum En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    En plus de la rigueur dans sa gestion, l’intendant Garango veillait aussi a la ponctualite dans son ministere.
    Le president Sankara et l’intendant Garango ne demandaient pas seulement aux populations de se sacrificier, mais ils symbolisaient le sacrifice ; ils ne parlaient pas, ils se sacrifiaient. Et meme les personnes qui etaient contre les mesures, au debut, a la longue, elles ont vu le bien fonde du sacrifice. Pour prevue, nous en parlons encore et nos enfants en parlerons dans des annees a venir.

    Le sacrifice, credible et qui est facilement suivi, commence par soi-meme et s’etend aux autres. Tant que le sacrifice est demande aux autres, a l’exclusion de soi meme, je ne vois pas de raison pour laquelle il faut s’attendre a un succes de cette nouvelle mesure.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 15:24, par saadia En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    C’est les plus petits qui paient toujours de l’austérité.Les grands continueront de bien se remplir les poches.Ne nous vendez pas de la poudre aux yeux.
    On ne croit plus en rien ou en personne dans ce pays."de l’homme, je ne dirai plus rien".
    Je ne crois pas que les dirigeants ont changé réellement vu ce qui se passe en conseil de ministres:des individus affichés pro modification qu’on nomme à tour de main.Il semble que la Transition s’est bien sucrée !Pourtant ils prônaient eux aussi l’austérité.A la fin de la Transition, il est apparu de nouveaux riches, une nouvelle classe sociale.
    L’établissement des listes des municipaux par les mêmes méthodes anciens ont fini par me convaincre que le changement de l’homme burkinabè n’est pas pour demain.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 15:32, par skiter En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    sui d’acord avec l’internaute 9.Le sacrifice commence par soi-même avant de demander aux autres de se sacrifier.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 16:45, par OCy En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    je disais une fois que le train de vie de l’état ne doit pas concerner uniquement les hauts responsables du pays. Chacun à son niveau peut et doit faire quelques choses selon son rang. Il y a souvent de petites tricheries ou de mauvais entretien de biens commun qui multipliés ont un impact important au niveau du trésor public.
    Ce serait de la jalousie vis à vis de nos autorités si nous passons notre temps à exiger une réduction du train de vie de l’état sans vouloir soi-même faire un effort. Pourquoi vouloir que les hautes autorités révisent à la baisse leur acquis sous Blaise COMPAORE pendant que non seulement on refuse qu’on parle de baisse à son niveau et pire on demande des augmentations.
    Aujourd’hui au nom de "l’effort populaire d’investissement (EPI)" qui est toujours d’actualité l’augmentation de salaires actuellement est vraiment dommage

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 19:03, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Désolé, mais les mesures publiées ressemblent plus à des effets d’annonce à visée politique qu’à une réelle volonté. Quelques exemples :

    1°) Que coute à l’état l’organisation de la journée de la femme, la journée du paysan, la journée de la jeunesse et j’en passe ? Lors de ces grands-messes, on transporte et héberge des milliers de personnes pour quelques heures de représentation théâtrale avec le président, sans compter les centaines de fonctionnaires en mission pour plusieurs jours. Les documents préparatoires de ces rencontres font déjà la synthèse des problèmes soit-disant posés au président, et les questions qu’on dit posées "directement" au président sont sélectionnées et leurs réponses préparées. A quoi cela rime, sinon à dépenser des milliards pour faire croire à une "démocratie directe" ? A l’heure ou on économise quelques sous en réduisant le téléphone, ces journées budgétivores sont reconduites et déjà annoncées.

    2°) Quel encadrement pour les ateliers, séminaires et autres rencontres qui sont devenus la règle dans tous les services pour pomper les budgets de fonctionnement au profit des individus ? Au nom de quelle logique les agents d’un même service de Ouagadougou se déportent à Bobo pour travailler sur un dossier qui entre dans leurs attributions ordinaires ? Comment peut-on financer des séminaires aux objectifs flous pendant que le service n’a pas assez de tables, de chaises, de rideaux, d’ordinateurs pour travailler ? Et pourquoi des chefs de service peuvent-ils toujours décréter facilement des "pauses-café" à l’utilité discutable pour générer des marchés à donner ?

    3°) Comment sont gérés les dotations en carburant des services ? Pourquoi un directeur peut-il toujours distribuer des bons d’essences à ses proches en dehors du service pendant que ledit service peut manquer de carburant pour ses besoins ?

    4°) Pourquoi au nom de "l’autonomie de gestion" de certains services, peut-on toujours voir des gens se servir dans la caisse, ou s’approprier ou revendre les dotations du service ?

    5°) Quelle transparence dans ces fameux "fonds communs" qui se chiffrent en milliards chaque année et que certains fonctionnaires se partagent de façon inéquitable entre eux, mais encore de façon injuste envers les autres agents de l’état ? En quoi quelqu’un qui fait la caisse au trésor contribue plus aux recettes de l’état qu’un caissier de l’hôpital ou un intendant de lycée ? En quoi un agent des domaines fait un travail plus important pour le pays qu’un professeur ou un médecin, au point ou avec son niveau BEPC, il gagne plus que ces derniers ?

    6°) Quelle est cette mode de donner sous forme de marché à un privé l’exécution d’une activité de l’état, avec un cout double de celui que cela coute à l’état de le faire lui-même avec ses propres agents ? Pourquoi mettre ainsi en "chômage technique" les agents de l’état compétents au profit d’un privé moins compétent, surtout si celui-ci est souvent créé pour la circonstance, ou même revient employer illégalement les mêmes agents de l’état pour l’exécution ?

    Donc, quand nos dirigeant vont s’attaquer à ces problèmes qui pompent chaque année des milliards des caisses de l’état vers les poches des individus, on pourra dire que leur volonté de rationaliser les dépenses publiques est avérée. Pour le moment, ils n’en prennent pas la voie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2016 à 22:48, par LY En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    il faut que la décision soit ferme et applicable a tout les niveaux de l’administration publique même dans les région et commune.Parce que nous voyons des véhicule de l’État qui sont utilisés pour déposer a l’école les enfants de certains chef de service tant dis que son agent lui dépose son enfant a moto.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2016 à 11:11, par oyabun olfun En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Belle analyse l’internaute 13, je ne voudrais pas te répéter. Il faudrait que Rock réponde à tes questions. Vous savez l’injustice créé l’incivisme professionnelle et d’autres injustices et en fin de compte si rien n’est fait, si les uns et autres continuent de défendre leurs avantages illégaux (ou légalement taillés sur mesures et avalisés par de supers députés) , notre pays risque de tarder à se développer. On demande aux uns de se sacrifier tandis que d’autres se tapent les sous de façon insultante (non pas pour leurs niveau , leur effort ni leur utilité parce que chacun est utile) et loin de moi le sentiment d’être jaloux.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2016 à 11:41, par Martial HLPGD En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Que le gouvernement renoue avec les R5. Vous connaissez ? Il s’agit de ces voiturettes qui se sont imposées tout le long du CNR de Tom.
    Là on verrait un impact conséquent.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2016 à 11:48, par Maurice En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Le train de vie de l’Etat ne peut être réduit que par ceux qui nous gouvernent. En prenant chaque ministre du gouvernement actuel il y a au moins deux véhicules pour circuler. Une V8 qui consomme trop en carburant et soit une Peugeot 406 et j’en passe. Il faut tout simplement supprimer cela. Nos ministres peuvent circuler avec de petite voiture qui ne consomment rien du tout. Aussi à quoi bon déplacer des personnes "inutile" pour les différentes cérémonies d’ouverture ou de clôture l’exemple avec le déplacement du Président pour la clôture de la SNC. Il y a les caisses dites "noires" si noire que l’on se pose des questions sur leur pertinence pour un Burkina dernier du classement. Quel est le montant de la caisse noire de nos présidents d’institution. Il faut renoncer à ce principe qui n’a aucune base légale. Le gouvernement Kaboré/Tiéba gagnerait à voir cela pour la réduction du train de vie de l’Etat. Mr Tiéba je vous invite à cela

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2016 à 21:02, par YIRMOAGA En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    La modestie commence par l’appellation de votre épouse Mme l’épouse du PF, au lieu cette fameuse considération de Première DAME ? Les griots journalistes qui exagèrent dans cette considération et Que le protocole essaye de revoir ceci ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2016 à 21:36, par bamogo En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Ce qui me gène dans toute cette histoire, c’est le crédit de communication des personnalités de l’Etat. C’est de trop dans un pays qui se dit pauvre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 00:13, par Sampawindé En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Une préoccupation demeure les cimetières de voitures (cf CFP/ONEA à Pissy : une centaine de voitures) et de meubles...dans nos administrations. SOYONS PLUS SERIEUX !

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 00:59, par Espoir lucide En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    La "garangose" cette notion salutaire à une certaine époque a été possible parce que les acteurs et décideurs y croyaient. le constat amer de nos jours est que la jeunesse a été éduquée dans le sens unique d’une seule valeur l’ARGENT. Même si la mission n’est pas impossible elle fait face à de nombreux obstacles, la preuve tous les services et ministères sont minés par l’appât du gain. il est rarement des services qu’on demande sans qu’on ne vous réclame en retour quelque chose : c’est vraiment une chaine complète dans le maillon de l’administration et si vous n’en faites pas partie vous êtes traité de CON. Mais du reste , l’ETAT peut s’en sortir car il a les atouts et les moyens nécessaires .Dans le temps, l’Etat accomplissait des œuvres hors paires mieux que ce qui nous est servi présentement par certains privés. C’est pourquoi, des sociétés comme L’ex ONBAH doivent revoir le jour .
    Bref, pour une adhésion à cette soit disant Garangose, il faut rééduquer le citoyen Burkinabè dans son mental, (vieux comme jeunes), car tous sont gangrenés et à tel point qu’ils peuvent constituer de potentiels obstacles.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 06:57, par Alhamdou En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Les choses sont assez simple, et c’est quand on va trop loin les chercher que cela entraîne souvent des grands problèmes. Ce qui est très sûr, chacun de nous connait son pays et cela du petit au grand. Recentrons le tout sur la réalilé de nos commodités de vie et partant de là chercher à l’améliorer par rapport à la nouvelle vie qui s’impose à nous dont nous n’avons pas la solution d’échaper à certaines grandes dépenses.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 07:01, par Johnson Melo En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Je crois qu’il faut avoir la tête sur les épaules. Un pqys qui vit quasiment de l’aide extérieure doit adopter des comportements afin que cette puisse apporter quelque-chose à son développement. L’exemple viendra de là-haut bien-sûr. Mais un dossi5 mérite une attention, c’est favoriser les conditions pour les affaires afin d’attirer les investisseurs, ce qui permettra de valoriser nos diplômés. Proteger les entreprises du commerce déloyal où la fraude constitue une plaie. Évidemment, reduire le train de l’etat permet d’economiser des ressources pour d’autres secteurs. Aller voir au parc automobile national vous comprendrez le gaspillage des ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 09:05, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    ’’....le commun des Burkinabè est attentif aux bonnes intentions du gouvernement Kaboré/Thiéba de rationaliser les dépenses publiques dont l’un des facteurs contributifs est la réduction du train de vie de l’Etat’’.

    - Mr SOMÉ le griot, ils n’ont pas le choix et eux-mêmes disent qu’ils ont trouvé des caisses vides ! Il n’y a rien comme argent, ils vont dépenser quoi ? Sinon quel ministre parmi eux n’aimerait pas aller se pavaner chaque week-end dans son village Avec une cohorte de voitures ? Il n’y a pas d’argent sinon ils allaient le dépender. Ils n’ont pas de choix !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 09:21, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    - Ils ne disent pas la vérité ! Alors, là, pas du tut ! Ils prennent le peuple pour des nez percés ! Sinon les RSS aujourd’hui au pouvoir ont contribué à appauvrir ce pays depuis 26 ans avec leur meilleur compagnon Blaise COMPAORÉ. Ils pensent que nous avons oublié les Djembé remplis d’Euros, les réfections à coup de milliards, des pistes goudronnées ? Nous avons la mémoire !!!

    NB : Soumane TOURÉ a amplement raison !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 10:19, par compaore amado En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Commencer par Immatriculer tous les véhicules 4X4 des ministères et projets en fond rouge et les doter d’ordre de mission pour les besoins réels de l’Etat

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 19:52 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    ont na entendit ce discoure des j’annes mai rien ne change
    avec les bon de essence distribuer au parent et au copine
    ont ne veux plus des beaux discoure mai des acte comme sankara

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 20:40, par Le Sage. En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Monsieur Le Premier Ministre,

    Si ces mesures ce sont pas du "saupoudrage", expression que vous avez utilisée pour caractériser l’action gouvernementale de vos prédécesseurs, elles y ressemblent fortement.
    Je m’arrête là pour ne pas vous gêner dans votre action gouvernementale qui va tout droit dans le mur.... et ce n’est pas faute de vous avoir mis en garde.
    Il y a trois secteurs primordiaux qui ne peuvent plus attendre :
    - 1. L’éducation : la construction des écoles, des lycées, collèges, centres de formation professionnelle et les universités par région, celles de Bobo et Ouaga devant être rénovées urgemment.
    - 2. La santé avec la mise en place d’une mutuelle universelle. Le projet était déjà ficellé par les deux précédents ministres (Zakané et Loada)
    - 3. Les projets d’agriculture villageoise avec les retenues d’eau pour l’irrigation des bassins pendant la saison sèche.

    - Ne venez pas me demander avec quels moyens financiers on peut financer ces investissements car vous savez parfaitement que les différents fonds de la coopération suffisent amplement, sans compter l’imposition résultant des mines d’or et la l’exportation du coton sans les ressources douanières. Si on veut, on peut dans ce pays.

    - Le problème, l’argent rentre dans la poche des gouvernants qui préparent déjà le second quinquennat puisque c’est l’argent qui fait élire et pas les idées. sinon comment comprendre que le peuple burkinabè élise ceux qui ont collaboré pendant 26 ans avec le régime déchu ?

    - Chaque peuple mérite ses dirigeants et on est pas encore sorti de l’auberge.
    Zéphirin Diabré doit immédiatement préparer la relève avec comme Gilbert Ouédraogo Premier Ministre et ne pas se laisser surprendre par le pouvoir comme le Mpp nous le démontre qu’il est plus facile de prendre le pouvoir que de l’exercer...

    - P.S. : Si vous ne savez plus comment faire, Monsieur Tiéba Paul Kaba, alors nommez-moi, par simple patriotisme, comme votre conseiller. Mort de rires. Quand même !. J’ai hâte d’être Premier Ministre dans ce pays, sérieusement. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 20:42, par Le Sage. En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Monsieur Le Premier Ministre,

    Si ces mesures ce sont pas du "saupoudrage", expression que vous avez utilisée pour caractériser l’action gouvernementale de vos prédécesseurs, elles y ressemblent fortement.
    Je m’arrête là pour ne pas vous gêner dans votre action gouvernementale qui va tout droit dans le mur.... et ce n’est pas faute de vous avoir mis en garde.
    Il y a trois secteurs primordiaux qui ne peuvent plus attendre :
    - 1. L’éducation : la construction des écoles, des lycées, collèges, centres de formation professionnelle et les universités par région, celles de Bobo et Ouaga devant être rénovées urgemment.
    - 2. La santé avec la mise en place d’une mutuelle universelle. Le projet était déjà ficellé par les deux précédents ministres (Zakané et Loada)
    - 3. Les projets d’agriculture villageoise avec les retenues d’eau pour l’irrigation des bassins pendant la saison sèche.

    - Ne venez pas me demander avec quels moyens financiers on peut financer ces investissements car vous savez parfaitement que les différents fonds de la coopération suffisent amplement, sans compter l’imposition résultant des mines d’or et la l’exportation du coton sans les ressources douanières. Si on veut, on peut dans ce pays.

    - Le problème, l’argent rentre dans la poche des gouvernants qui préparent déjà le second quinquennat puisque c’est l’argent qui fait élire et pas les idées. sinon comment comprendre que le peuple burkinabè élise ceux qui ont collaboré pendant 26 ans avec le régime déchu ?

    - Chaque peuple mérite ses dirigeants et on est pas encore sorti de l’auberge.
    Zéphirin Diabré doit immédiatement préparer la relève avec comme Gilbert Ouédraogo Premier Ministre et ne pas se laisser surprendre par le pouvoir comme le Mpp nous le démontre qu’il est plus facile de prendre le pouvoir que de l’exercer...

    - P.S. : Si vous ne savez plus comment faire, Monsieur Tiéba Paul Kaba, alors nommez-moi, par simple patriotisme, comme votre conseiller. Mort de rires. Quand même !. J’ai hâte d’être Premier Ministre dans ce pays, sérieusement. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2016 à 20:55 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    hummmmm !!!!!!!!!!!!!du populisme,rien que du populisme pour endormir la conscience du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 00:50, par lavie En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    La réussite de la réduction du train de vie de l’Etat doit se faire sur la base de la réglementation.
    Nos corps de contrôle se plaît à faire à répétition l’audit financier dont les résultats servent beaucoup plus à justifier leur existence en livrant à l’opinion publique certaines autorités.
    Il semble qu’il n’ont pas la compétence nécessaire pour procéder à l’audit de la réglementation dans nos institutions pour exiger l’annulation des textes accordant des avantages irréguliers à certains agents publics. Le gouvernement doit prendre une décision annulant tous les textes réglementaires inférieur au décret qui accordent des avantages nouveaux dans les ministères ; institutions, EPE, projets, programmes et Fonds nationaux. Toute décision accordant des nouveaux avantages dans le secteurs public doit être consacrée par un décret.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 01:43 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    oCY, tu n’as rien compris de la fiscalite progressive. Un ministre gagne 1 million et quleques et est loge, vehicule. Il a meme l’ hotel de ministre, ce qui veut dire que chaque semaine on l’ approvisioinne en nourriture comme viande OGM venue de chez les blanc, Eau Evian venue d ’ Evian qui n’ est pas une ville burkinabe, de whisky, de champagnes , de surcrerie, etc. Est-ce que si on diminue le traitement de ce ministre qui de toutes les facons a toujours des avantages caches, si on divise le champagne en deux et meme les bons d’ essence de 1 tiers, qu’ est-ce qu’ il perd reellement, lui qui etait un meurt- la- faim comme nous tous ? Par contre quel est ton probleme si on augmente le salaire des pauvres fonctionnaires de 10 % ? Comme ca, si tu avais 50 mille francs qui peuvent a peine te nourrir et te loger, tu auras 55 mile francs. Tu ne seras meme pas dans le beurre comme ca mais tu seras un peu soulage. Donc, quand tu veux comparer, il fait avoir un minimum d’ humanite dans ta comparaison. Le probleme de l’ etat en afrique, c’est l’ etat lui- meme, cad, le gouvernement. Chacun arrive au gouvernmenet et veut faire le plein pour ne pas partir les mains vides. C’est de la Kleptocratie. On n’ a pas besoin de nourrire un ministre qui est deja largement bien paye. Pourquoi ? Supprimez- nous les hotels des ministres, Mr. Le President. Au temps de Sankara, il n’ y avait pas ces bizarreries pour corrompre les ministres. Regardez comment les gens se battent et se mangent et se wackent pour etre ministres. Et une fois ministre, meme si le president veut qu’ ils se mettent meme nus devant lui pour garder leur poste, ils vont le faire. Pendant ce temps, ils ne peuvent plus bien faire leur travail de ministre car ils sont plutot preoccupes a faire plaisir au Presi qui se laise prendre aussi a ce jeu. Dignite, ou es- tu ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 01:55 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    L’ attente des populations qui voient clair dans la boue est forte. Il ne s’ agira plus de mesurettes pour saupoudrer le pillage de l’ etat qui se passse au plus ahut sommet. On vous attend sur le terrain. Nous ne vloulons plus des actes symboliques. On veut vraiment que vous vous attaquiez a la corruption et autres enrichissements illicites. On a vote des lois contre les apparences mais combien de gens ont deja repondu du delit d’ apparence ? Des ministres de la transition ont construit en un an des R2 et ont fini leur villa qu’ ils peinaient a finir en 21 ans de service. Vous croyez qu’ on ne regarde pas ? Des ministres ont achete des parcelles bradees a des milions. Ils ont eu l’ argent ou ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 08:01, par oued En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    J’estime intéressant que l’Exécutif tente de mobiliser aux maximum les ressources à l’interne pour le financement de ses ambitions mais j’avoue que s’il ne tranche pas sur la question du fonds commun sans base légale tout en voulant délibérément étouffer d’autres agents d’autres crises sont en vue. Si celui qui prend le fonds commun travaille et recouvre les recettes parce qu’il est motivé, les autres sont en droit de croiser les bras et de les regarder travailler et recouvrer.
    Moi je pense qu’il faut la fermeté du Président tanzanien qui ramène les salaires de Hauts fonctionnaires à 7000 dollars au lieu de 18000 et de les demander, pour ceux qui ne consentent pas, de trouver mieux ailleurs.
    il le fait parce que dans la même administration publique, des fonctionnaires touchent 140 dollars et une minorité 18000. quelle insulte à l’intelligence et à l’éducation.
    Il est temps de travailler pour l’équité sociale afin d’assainir le climat social et de prévenir toute crise y relative.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 08:41, par lokras En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Dans cette affaire le gouvernement devrait suivre simplement l’exemple des parlementaires en réduisant leurs salaires pour être plus crédibles vis à vis des partenaires sociaux !!! Malheureusement, pas d’action forte de ce genre le concernant (gouvernement) et pire il décide de doubler semble t-il les salaires des magistrats avec beaucoup d’avantages en sus pour soit disant renforcer leur indépendance tout en estimant que les autre fonctionnaires vont se serrer la ceinture et renoncer à leur maigres acquis !!! Pas question, partager équitablement les maigres ressources du pays !!!L’austérité doit être pour tout le monde ou il rencontrera des adversaires !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 09:09, par bêelaada En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Ce que je ne comprends, c’est que la diminution du train de vie de l’Etat concerne ceux qui sont en bas. Savez-vous combien de service déconcentrés de l’Etat ne possèdent pas de véhicules alors qu’ils ont une couverture provinciale, voire régionale ? Savez -vous que ces services ne reçoivent même pas 100.000 F frs de carburant par trimestre avec au moins 15 à 20 agents ? alors que des individus sont assis dans les bureaux climatisés à Ouagadougou et reçoivent pour une seule personne plus de 100.000 de carburant par mois ?Cela me fait rire lorsqu’on dit qu’on a réduit les frais de communication de certaines autorités à 400.000 par mois Avec cela vous voulez convaincre les gens de votre bonne foi. C’est peine perdue allez-y seulement. Une seconde insurrection populaire n’est pas loin car les mêmes causes produisent les mêmes effets. Messiers et mesdames les journalistes, nous vous proposons cette enquête et vous comprendrez mieux là où se trouve le problème du train de vie de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 10:28 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    On est juste devenu très intelligent dans ce pays. RSS woh ! TIEBA woh ! KABORE woh ! tout ça va se savoir tôt ou tard, plutôt tôt je pense. Le meilleur Président de ce pays sortira du bas peuple et il dirigera comme le Roi Salomon (avec beaucoup de sagesse). Le Burkina Faso est le Land béni de Dieu et cela n’est pas une prêche mais une vérité absolue. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent.

    Le petit mécanicien, au bord de la route a la meilleure stratégie pour faire avancer ce pays mieux qu’un haut diplômé de nos universités. Il suffit de trouver ce petit mécanicien. Je pense et suis convaincu que Dieu s’en chargera de nous le trouver.

    On a beaucoup souffert dans ce pays. Ça ne doit pas continuer pendant longtemps ces tapages car l’Eternel des Armées ne dort pas, IL veille au grain.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2016 à 16:29 En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Arrêtez de vous foutre de nous ! Quelle dimunition ? mon oeil oui ! régardez un peu comment la SNC fut organisé à Bobo, vous comprendriez que rien n’a changé dans ce pays. Je pensais que avec Barry comme ministre les choses allaient avancer mais que dalle. Des personnes qui ont quittés ouaga pour venir bonder les commissions.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 09:38, par OCy En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Internaute 32 1h43, je ne dit pas de ne pas demander une réduction du train de vie de l’état si vous voulez des ministres, je veux dire que l’état c’est du 1er responsable au dernier et que chacun a sa partition à jouer. Les ministres sont combien par rapport aux autres agents de l’état, je veux dire que chacun doit jouer sa partition. Allez par exemple dans le chef lieu de votre province d’origine vous verrez que le chef coutumier a une vie au dessus des autres et c’est pareil dans n’importe quel pays. Les avantages actuels ne sont pas le fait des ministres actuels pourquoi vous n’avez pas demandé à la transition de réviser les textes relatifs aux avantages et salaires des ministres avant de partir. Quand on n’a pas rang de ministre ou un proche ministre on sait dire les choses et quand on est dans le bain on se tait et on est fier .J’ai l’impression qu’il y a un sentiment de jalousie dans tout ça

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 13:31, par Antoine En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Moi je pense qu’il faut la fermeté du gouvernement dans les services surtout dans les sociétés d’état. Il ya de la pagaille qui ne dit pas son nom. Il ya des DG hors la loi dans bcp de sociétés qui banalise les textes tout simplement parce qu’ils veulent placer leurs gens pour qu’ils pillent l’argent des sociétés. A entendre parler des problèmes de Bagrepole, le gouvernement paul kaba doit ouvrir le bon œil et travailler avec le ministère des finances pour règlementer la gestion de cette société. Il parait qu’il existe une grille jamais vue au BF pour une certaine catégorie d’agents que le DG a créé pour qu’ils pillent l’argent du projet. Sinon, comment recruter des agents pour renforcer la société bagrepole dans la réalisation des travaux des projets et les appeler experts pour qui touchent plus d’un million comme salaire par mois. Pourquoi créer plusieurs grilles dan une même société ? Pourquoi la gestion séparée d’une même société avec des salaires colossaux pour certains ? Ou est l’austérité dans cette société ? En quoi, ces agents sont-ils des experts ? plus de 15 experts pour un projet avec des salaires de plus d’un million. Où le DG a t - il eu cette grille ? Que font -ils réellement pour toucher plus du million par mois. Du Moment où ce n’est pas la première que la banque mondiale finance un projet au BF, d’où viennent ces textes qui accordent ces types de salaires à quelques agents dans une société ? Dans ce cas, le financement est venu pour enrichir un certain nombre d’amis du DG ou pour exécuter les travaux de développement ? En tout cas rien n’est clair dans la gestion des fonds du Pôle de croissance de Bagre, l’ASC est interpellé. le DG travaille à fermer la société, le gouvernement est interpellé. Le vrai problème de Bagrepole c’est la gestion mafieuse de la société, rien n’est transparent surtout au niveau des salaires des experts d’un groupes d’amis qui ne se soucient de rien et se contentent de piller les fonds du projet (plus d’un million comme salaire mensuel au BF) et la double gestion de 2 sociétés par un même DG. Le gouvernement doit regler cette affaire de gros salaires qui n’est q’un réseau organisé pour les amis des anciens dignitaires qui se sont regrouper autour du projet pole de croissance et qui se prennent comme des dieux sans conscience avec le seul but de piller la société avec la complicité du DG polygame(2 sociétés Maison de l’Entreprise et Bagrepole). En tout cas le gouvernement paul kaba, s’il prone réellement la bonne gouvernance, il faudra chercher à comprendre les problèmes à Bagrepole et les traiter avec diligence pour sauver la société que le DG est en train de mettre tout en oeuvre pour sa faillite pour pouvoir détourner les financements de la Bagre pour la maison de l’entreprise ou il compte retourner tranquillement gérer les fonds détournés. En tout les agents de Bagrepole attendent impatiemment l’aide du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 13:55, par gomsida En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Le gouvernement doit veiller à la bonne gouvernance et surtout dans le sociétés. On dirait qu’il est complice avec les DG de ces structures pour la gestion désordonnée qui s’éternisent dans leur pagaille malgré l’interpellation des acteurs. Il y a des DG dont leur gestion est décrié par tous mais ils sont là tranquillement dans leur poste et passent leur temps à corrompre les PCA pour qu’il puisse les défendre au niveau du gouvernement. Vraiment que le gouvernement kaba sauve nos sociétés

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2016 à 14:37, par touogo En réponse à : Réduction du train de vie de l’Etat : Le gouvernement Kaboré/Thiéba vers une « Garangose* » bis ?

    Pour que le gouvernement paul kaba réussisse, il faut des mesures fermes à appliquer au niveau de tous les services même les sociétés d’état et les projets. Parce que certains DG font trop de laisser aller dans les sociétés pour faire plaisir à certains collaborateurs pour tout simplement se maintenir à son poste car sachant que c’est les protégés des dignitaires. Il y a des DG qui achete des véhicules uniquement pour distribuer à aux agents qui les utilisent comme des véhicules personnels au détriment des besoins de services. D’après qu’à Bagrepole c’est revoltant de voir l’utilisation des véhicules. Il n’ ya pas de parc auto laba car les véhicules ont été attribués à tous les cadres avec des bons de carburant exhorbitant et ils font leur loi avec. Ils les utilisent uniquement pour leurs courses familiales et pour leurs missions. Pour les besoins des services, la location de véhicules s’imposent face au refus categorique des tenants de vehicules de services. Tous les véhicules sont garés à la maison des agents pour urgence familiale. vraiment j’ai peur pour mon pays avec ces comportements dans les services d’états. Et tout ca pour faire plaisir aux dignitaires qui ont placé leurs gens dans ces services. Vivement que ca change.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés