Une caravane pour dire « Non » à l’apatridie

jeudi 31 mars 2016 à 23h45min

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, en collaboration avec le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des Sceaux, a procédé au lancement de la caravane de sensibilisation et de plaidoyer sur l’apatridie. C’était ce jeudi 31 mars 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Une caravane pour dire « Non »  à l’apatridie

« L’apatride est une personne qu’aucun Etat ne considère comme son ressortissant par application de sa législation. Au moins dix millions de personnes dans le monde entier continuent de souffrir des privations et de l’indignité liées au fait de se voir refuser une nationalité », selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés(UNHCR)

Face à l’ampleur de la situation, l’UNHCR a décidé d’organiser cette caravane de sensibilisation massive et de plaidoyer sur l’apatridie. Cette campagne a pour objectif global de rendre plus visible ce phénomène et de changer les perceptions sur le phénomène.

Le volet plaidoyer vise à appuyer et à accompagner le gouvernement et les parlementaires burkinabè dans la mise en œuvre des engagements internationaux pris par le Burkina Faso.

En outre, l’initiative vise à renforcer les actions promotionnelles de la déclaration des naissances et des mécanismes existants d’acquisition de la documentation, tels que l’acte de naissance, le jugement supplétif d’acte de naissance, la CNIB, le certificat de nationalité …

Pour la représentante de l’UNHCR au Burkina Faso Gogo Hukportie, le phénomène de l’apatridie a de graves conséquences sur la vie des individus et l’harmonie des communautés. « Un individu privé de nationalité ne peut ni jouir de ses droits, ni participer pleinement à la vie sociale et au développement de son Etat ».

Les caravaniers souhaitent donc qu’au terme de leur tournée, les autorités administratives, coutumières et religieuses, les étudiants et les élèves, les populations rurales et semi-rurales des régions traversées soient sensibilisés sur l’apatridie.
Ils souhaitent également que des informations qualitatives et quantitatives soient produites sur les facteurs de risques et les groupes à risques dans ces mêmes localités.

Selon Bibata Nébié représentante du ministre de la justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des Sceaux, le nombre de personnes apatrides en Afrique de l’Ouest est estimé à 750 000 personnes.

La caravane de ce jour va s’étendre sur six régions du Burkina à savoir le Sahel, le Centre-nord, les Hauts-Bassins, le Centre-ouest, la Boucle du Mouhoun et la région du Centre. Elle consistera entre autres en des campagnes de sensibilisation de masse à travers les radios de proximité et le théâtre, des conférences dans les universités, des échanges avec des autorités coutumières et religieuses. Ainsi, pour marquer le début de ces activités, la troupe théâtrale de l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB) a monté une pièce théâtrale intitulée « Apatridie » à travers laquelle, elle a véhiculé des messages qui seront traduits en langue nationale mooré au cours de la caravane.

« Le bouquet final de la caravane sera marqué par une procession en vue de remettre un message de plaidoyer au Président de l’Assemblée nationale à l’intention de tous les parlementaires », a conclu la représentante de l’UNHCR au Burkina, Gogo Hukportie.

Ivette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés