Région du Nord : Paul Kaba Tieba au contact des préoccupations des forces vives

jeudi 31 mars 2016 à 23h20min

Venu dans la cité de Naaba Kango dans le cadre du lancement d’un projet sous régional sur le pastoralisme, le premier ministre Paul Kaba Thiéba a mis à profit son séjour de Ouahigouya pour s’entretenir avec les forces vives de la région du Nord. Des questions administratives, de sécurité et de développement entre autres ont été au cœur des échanges.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Région du Nord : Paul Kaba Tieba au contact des préoccupations des forces vives

Avec une population estimée à 1 500 000 habitants et classée parmi les plus pauvres du Burkina selon l’indice de développement durable, la région du Nord est une zone essentiellement agricole et paysanne à 90% dont les populations tirent leurs ressources de l’agriculture vivrière, de l’élevage et du maraîchage. De l’avis des autorités en charge de la région, l’ascension économique de cette partie du Burkina atteindrait des records insoupçonnés si les questions telles que le chômage des jeunes, les pesanteurs socioculturelles néfastes qui handicapent la promotion de la femme, l’insuffisance des aménagements hydrauliques et la défectuosité des infrastructures routières, trouvaient des réponses appropriées. L’occasion faisant le larron, des groupes de producteurs, de commerçants, de jeunes, de femmes, d’organisations de la société civile, de syndicats, de coutumiers et de religieux et bien entendu de membres de l’administration civile, militaire et paramilitaire ont porté leurs préoccupations en mains propres au chef de l’exécutif.

Des défis énormes à relever

Des problématiques à résoudre à court, moyen et long termes ont été les points qui ont été résumés et transmis au premier ministre. De l’urgence des aménagements hydrauliques dans le secteur agro-sylvo-pastoral comme l’achèvement de la construction du barrage de Guiti qui servira surtout à approvisionner en eau potable la ville de Ouahigouya pour résoudre le problème d’eau de boisson a été relevé. Dans les secteurs sociaux, les forces vives ont souhaité la construction de salles de classes pour soulager les milliers d’écoliers et d’enseignants des écoles sous paillotes, sans oublier la résolution définitive des difficultés rencontrées par le Centre Hospitalier Régional de Ouahigouya. La formation professionnelle et l’employabilité des jeunes, la facilitation des conditions de financement des projets des jeunes et des femmes, la reprise du chantier de construction du Centre Universitaire Polytechnique de Ouahigouya afin de permettre aux étudiants d’avoir un cadre propice pour leurs études ont été des préoccupations pressantes qui ne sont pas passées sous silence.

Ce n’est un secret pour personne que le développement passe aussi par le désenclavement routier et par la mise à disposition de l’énergie aux populations. C’est pourquoi les représentants des forces vives du Nord n’ont pas manqué de solliciter l’électricité dans les campagnes, et l’installation des plateformes multifonctionnelles, le bitumage ou l’arrangement de certains axes routiers comme celui de Séguénéga, de Titao et Tougan etc. Certaines questions liées à la lutte contre le grand banditisme, à l’allègement des procédures de passation des marchés et l’amélioration des conditions de travail des agents des services déconcentrés de l’Etat ont été aussi rappelées à Paul Kaba Thiéba qui a promis d’analyser les préoccupations afin de trouver des réponses appropriées.

Hassane Sawadogo, gouverneur de la région du Nord, a laissé entendre en substance au chef du gouvernement que les populations du Nord sont conscientes de la lourdeur de la responsabilité que le président du Faso lui a confiée, surtout que les défis sont nombreux et les attentes pressantes. En attendant la concrétisation des promesses faites lors de la campagne des élections couplées par le Président Rock Marc Christian Kaboré même si cela n’a pas été expressément dit, les fils et filles de la région du Nord ont formulé le vœu de réussite à Paul Kaba Thiéba pour le bonheur du peuple burkinabè.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés