Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

mercredi 30 mars 2016 à 22h32min

Dans le cadre de la Semaine nationale de la culture, des conférences publiques en rapport avec le thème de l’édition, « Culture et cohésion sociale » sont au programme. Dans la matinée du 29 mars 2016, à la chambre de commerce et d’industrie de Bobo Dioulasso, on a parlé dialogue interreligieux. Un panel a été animé dans ce sens par Mélégué Maurice Traoré pour la religion traditionnelle, Mgr Anselme Titianma Sanon pour la religion chrétienne et Imam Tiégo Tiemtoré pour l’islam. Chacun des panelistes a expliqué en quoi sa religion prône le dialogue et est source de cohésion sociale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

« Dialogue interreligieux au service de la cohésion sociale », c’était le thème du panel modéré par Dr Lodovic Kibora, anthropologue et directeur de l’Instit des sciences sociales(INSS/CNRST). Quand ce dernier présente le premier panéliste, Mélégué Maurice Traoré, l’intéressé campe le décor par une rectification. « J’ai l’habitude de dire que je m’appelle Traoré Mélégué et non Traoré Mélégué Maurice. Maurice fait partie de mon Histoire, mais pas de mon patrimoine. Je sais que ça ne va pas beaucoup plaire à Mgr (Ndlr. Anselme Titianma Sanon, à côté).

Il poursuivra en rappelant que le système de spiritualité de « nos » ancêtres a été considéré comme n’étant pas une religion. D’ailleurs pour le colonisateur, « nous n’avions même pas de musique, mais du folklore, nous n’avions pas de langues, mais des dialectes…nous ne pouvions pas donc avoir de religion, puisqu’ on disait que nous n’avions même pas des âmes ». Mais depuis, les choses ont changé, s’est réjoui le diplomate qui évoque le synode en 1961 qui a réfuté cette thèse erronée.

Il a cependant caractérisé la religion traditionnelle comme étant méconnue, inconnue, méprisée surtout par les intellectuels. Pourtant lui-même, baptisé et confirmé le même jour par Monseigneur Dupont dans la paroisse de Bonadougou, est depuis devenu animiste. Plutôt animiste-chrétien. Puisque pour l’ancien ministre, cela n’est pas incompatible. C’est d’ailleurs la preuve selon lui que la religion traditionnelle est ouverte, tolérante et pacifique, contrairement aux autres religions dites révélées.

« La religion traditionnelle n’est jamais intolérante vis-à-vis des autres religions, c’est l’inverse qui se produit. Si vous allez à Kakalaba chez moi, les gens tuent leur poulet sur le Konon, notre grand fétiche. Mais d’être chrétien ou musulman, ça ne leur dit rien du tout. Ils sont prêts à faire les deux, ce n’est pas un problème pour eux. » C’est plutôt pour les chrétiens et les musulmans qu’il y a problème.

Pour celui qui dit être parallèle à la bible et au Coran, il faut donc tirer le maximum de ce que la religion traditionnelle peut offrir en termes de tolérance, d’ouverture. Il indiquera qu’à part quelques rares exemples, il n’y a pas beaucoup de cas où la religion traditionnelle a procédé par des conquêtes pour s’étendre, ce qui n’est pas le cas du christianisme et de l’Islam.

Toutefois, « des bretelles peuvent existées entre toutes les religions. Dans toutes les recherches sur les mécanismes endogènes de gestion des crises, on ne peut pas ne pas parler des religions traditionnelles parce qu’elles ont un potentiel extraordinaire dans ce domaine. (…) Le dialogue ne nait que quand on se respecte mutuellement ».

Le christianisme, une tradition de dialogue

Foi de Mgr Anselme Titianma Sanon, l’église a jeté les bases du dialogue interreligieux, il y a une soixantaine d’année, depuis le concile œcuménique Vatican 2. Il a cependant reconnu que les traditions religieuses ont une histoire très mouvementée. « Chacun est persuadé que sa religion qui est vraie » et les dieux des autres sont des démons.

« Il a fallu le concile Vatican II pour dire que l’église regarde avec estime toutes les traditions religieuses. C’est le respect dû à l’homme qui fait respecter aussi ses convictions. On peut se respecter même si on ne tient pas les choses de la même manière, c’est ce qui est important. Cela permet d’avoir un cheminement dans la vérité » précisera l’ancien président du collège des sages.

Pour justifier la tradition chrétienne dans le dialogue interreligieux, il rappellera que c’est bien le Pape Jean Paul II qui a été la première autorité spirituelle à inviter toutes les religions, toutes les traditions du monde en 1986. Près de 200 communautés se sont retrouvées ; pas pour parler de religion, mais « des possibilités de la paix à partir des religions ».

Le paneliste a ainsi regretté les situations de violence, sous couvert de la religion comme si elle était complice. La religion sert, selon lui, d’alibi. Demain, ce sera les ethnies, ou d’autres catégories de la population ou de l’humanité : « il y a toujours des raisons de violence, parce qu’elle est dans l’histoire de l’humanité dès ses origines ». Mais l’essentiel, a conclu l’homme d’église, c’est de savoir se parler, pour ne pas s’entretuer.

L’islam, une religion de paix par essence

Le troisième panéliste, l’imam Tiégo Tiemtoré, a levé des équivoques, d’entrée de jeu. « Il y a beaucoup d’amalgames entre ce que l’on voit, ce que l’on fait et ce que les textes fondateurs (Coran et les traditions du Prophète) disent », a-t-il lancé.

Pour lui, le premier aspect de l’Islam, c’est d’éduquer le musulman à être avec Dieu pour vivre avec ses créatures, toutes. Pour ce faire, l’éducation par les piliers, les prières, le jeûne, la Zakat, le Hadj, ont tous pour finalité de rendre mature un individu, d’éduquer son esprit, son âme, son corps, son cœur et le mettre au service de la collectivité.

Le monde est certes divers, en religion, en croyances, en couleurs, en ethnies. Mais cela ne devrait pas être un facteur de tiraillement. Car, indique l’Imam, c’est Dieu qui l’a voulu ainsi. « Si Dieu avait voulu, il aurait fait de nous une seule communauté », mais nous sommes différents pour un but. Pour se concurrencer dans le bien, et au jugement dernier, le tout puissant demandera à chacun des comptes. « La diversité est divine », a clamé l’érudit.

Comme Mélégué Maurice Traoré et Mgr Anselme Titianma Sanon, Imam Tiégo a rappelé que l’Islam promeut la coexistence pacifique et le respect des autres. « L’islam prône le droit d’être et le devoir de présence », il n’est pas dans l’essence de l’Islam que de porter atteinte à la coexistence entre religion.

Il y a des pratiques qui ne sont pas de l’Islam. Et le conférencier a tenu à le rappeler. Par exemple, le Djihad. « Vous ne trouverez aucun terme dans le coran lié au Djihad qui appelle à tuer les gens. Le vrai sens du Djihad, c’est l’effort que déploie tout croyant pour protéger sa foi et se rapprocher de Dieu ».

De la même manière, il a rétabli le vrai sens de la Charia dont l’essence est galvaudé et est sujet à polémique, plus ailleurs qu’ici. « Il est employé une seule fois dans le coran, pour désigner la voie à suivre. Cela se vit au quotidien. Quand vous faites la prière du matin, le jeûne du mois de Ramadan, ou respectez un être humain, c’est de la charia ».

Dans tous les cas, l’imam Tiégo Tiemtoré a martelé que le musulman bien éduqué surveille sa langue et ses mains, de sorte à ne pas porter préjudice à autrui.

Tiga Cheick Sawadogo (tigacheick@hotmail.fr)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 mars 2016 à 14:53, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    J’avais suggeré la parenté à plaisanterie entre les religions ou tout autre forme de decrispation contre la benoiterie religieuse de tout bord. Rectification aux uns et aux autres :
    -  Dialogue interreligieux n’est pas synonyme de syncretisme religieux. Que celui qui recherche la "sanctification" ou une toute autre forme de singularisation soit libre, pourvu que cela se fasse dans le respect de la Declaration Universelle des Droits de l’Homme. Et qu’on se souvienne tous Musulmans, Chretiens, RTA, Raeliens, ...que l’extremisme bigot, borné et etriqué fait de notre vivre-ensemble une situation de jeu à somme negative. Autrement, ni le Musulman, ni le Chretien, ni le RTA, ni le Raelien n’en sortira durablement vainqueur. On peut bien rester SOI, EXTREMISTE, OBJECTIF
    - les religions actuelles (Chretiennes, Musulmanes, RTA, etc.) ne sont nullement l’avenir de l’humanité. Toutes, elles sont perimées dans leur CONCEPTS RELIGIEUX.
    - Soyons FRANCS, la RTA dans sa forme purement spirituel est ANTI-PROGRESSISTE, RETROGRADE et DANGEREUX. J’en parle en toute connaissance de cause pour avoir exercé la DEMONOLOGIE. Soyons donc honnête, l’Afrique, NULLEMENT, n’aura un avenir en se fondant sur la RTA (Je ne remets pas en cause nos valeurs traditionnelles d’humanité). Pour autant, je reste LIBERAL.
    - Regardez HAITI, une des plus grandes fièrtes du monde panafricain, aujourd’hui même avec leur liberté, ne sont nulle part. Comme quoi avec RTA pour fièreté, "il ne n’y ventera vent, ni pleuvra pluie" Francois Rabelais.
    Abas Dieu et Vive la Securité Routière !
    .

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2016 à 15:08, par bahiya
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    Merci à vous de nous avoir eclaiés sur vos croyences.
    un jour l’on demanda à un Rabbin (juif) ; Quelle est la meilleure religion ? sans hésiter, celui-ci répondit que c’est le Judaisme. La meme question fut posée à un Evèque, sans hésiter celui-ci répondit que c’est le Christianisme. La meme qustion fut posée à un Imam, sans hésiter, lui aussi répondit que c’est l’Islam. Enfin on posa la meme question à un chef de la religion traditionelle quelle est la meilleure religion ? l’homme hésita un peu et dit ; "La meilleure religion est la religion qui rend l’hommr meilleur".

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2016 à 21:26, par bahiya
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    je m’adresse à l’internaute N°2 qui semble rejetter tout extremisme tout en jouant un peu avec l’extremisme dans ses propos. Tu es bien sur libre d’etre un athé mais laisse Dieu tranquille car etre athé ne signifie pas incroyant. Je pense que tu croit au liberalisme et d’autres croient en Dieu. La certitude dans sa croyance laisse très peu de place à la tolérance !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 09:43, par jaime ma patrie
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    soyon serieu il ny a pa de problem inter religieu il nya k de problem politik qui instrumentalise ls religion pr aboutir a leur interé economik. cè la course o richess ki nou divis cè tou. nul contrainte en religion coran chap 2 verset 256.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 12:44, par Hermane
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    Internaute 1 : Je vois que tu ne t’y connais pas en matière de libéralisme. N’est tu pas au courant ce sont le news Keynésiens qui sont à la page. Ce qui est dépassé c’est le libéralisme.
    Et puis quand ton veux se prononcé sur quelque chose songe à avoir le B A BA du sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 12:51, par Ludwich Feuerbach
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    L’être humain est seul devant les limites de ses capacités, qui sont bien moindres que celles qu’il souhaiterait posséder. Alors il invente Dieu. Les textes dits sacrés et les dogmes sont en faits les aspirations éternelles et irrationnelles de la nature humaine. Derrière Dieu se cache l’homme, sa volonté et ses peurs, ses limites et son désir d’accéder à la perfection, a l’immortalité. La religion énonce tout haut ce que chaque homme éprouve et souhaite en secret.
    La gravité de l’aliénation de l’homme véhiculée par la religion, fait croire à l’homme que son monde terrestre et matériel n’est pas le vrai mais et est inférieur au monde céleste où règne Dieu. L’homme pense y trouver le bonheur le plus parfait (paradis) ou l’enfer. Trop beau et naïf pour être vrai……
    Ludwich Feuerbach L’essence du christianisme

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 14:12, par Ludwich Feuerbach
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    L’être humain est seul devant les limites de ses capacités, qui sont bien moindres que celles qu’il souhaiterait posséder. Alors il invente Dieu. Les textes dits sacrés et les dogmes sont en faits les aspirations éternelles et irrationnelles de la nature humaine. Derrière Dieu se cache l’homme, sa volonté et ses peurs, ses limites et son désir d’accéder à la perfection, a l’immortalité. La religion énonce tout haut ce que chaque homme éprouve et souhaite en secret.
    La gravité de l’aliénation de l’homme véhiculée par la religion, fait croire à l’homme que son monde terrestre et matériel n’est pas le vrai mais et est inférieur au monde céleste où règne Dieu. L’homme pense y trouver le bonheur le plus parfait (paradis) ou l’enfer. Trop beau et naïf pour être vrai……
    Ludwich Feuerbach L’essence du christianisme

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2016 à 14:29, par Bangreson
    En réponse à : Dialogue interreligieux : Animiste, chrétien et musulman officient pour la même cause

    Il faut que nous les musulmans, on aie des centres de formation des Imams.. N’importe qui ne devrait pas pouvoir interprêter et prêcher le Saint Coran. Nous laissons le désordre et du coup, des ignares devoient notre religion par des prédications incensées et porteuses de haine. Il faut prendre l’exemple chez les chrétiens. On forme les pasteurs, les prêtres encore plus (15 ans de formation semble-t-il). Même les catéchistes sont formés avant de pouvoir parler de la Bible. La religion sauve. Mais elle peut être dangereuse si elle est mal organisée. L’Islam a besoin d’être reformée. Si l’AEEMB pouvait porter ce projet au plus haut...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés