Pâques 2016 : Mgr Paul OUEDRAOGO « que rien ne vous enlève cette joie de la Résurrection »

mardi 29 mars 2016 à 00h00min

Avec la célébration de la solennité de la Résurrection en cette année 2016, la communauté paroissiale de la cathédrale Notre Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso, s’est agrandie. Au cours de la vigile pascale célébrée en effet, Mgr Paul Y. OUEDRAOGO archevêque métropolitain qui a d’ailleurs vécu tout le triduum à la cathédrale, a baptisé 147 catéchumènes. Ils ont été 222 au total sur le territoire de la cathédrale, avec les pôles de Bolomakote, de Belle-ville et de la Salette, à entrer dans la vie du Christ à travers la porte du baptême.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pâques 2016 : Mgr Paul OUEDRAOGO « que rien ne vous enlève cette joie de la Résurrection »

Une forte assemblée digne de la plus grande fête des chrétiens, a investi la grande cour de la cathédrale en cette nuit de la vigile pascale 2016, et a accompagné les nouveaux baptisés dans leur entrée dans cette vie nouvelle dans le Christ. Aux néophytes dont il a salué l’endurance et le courage des années de catéchisme, Mgr Paul confiera ses attentes : « Vous ne venez pas seulement pour agrandir le nombre mais aussi pour ajouter à notre sainteté ». La nouvelle de la résurrection, malgré sa dimension mondiale et bouleversante de tous les temps commente-t-il, pousse cependant le croyant, à se poser la question de son influence sur sa vie. Comment parler en effet de la Résurrection qui sonne la victoire du Chrétien, si dans sa vie persistent les problèmes de tous les jours ? Cet apparent paradoxe, répond-t-il, « invite le croyant à ne pas se voiler la face devant la difficulté d’accueillir cette nouvelle dont les premiers chrétiens eux-mêmes ont fait l’expérience ». « L’accueil de la nouvelle de la résurrection explique Mr Paul, ne fut point facile pour personne, les premiers à l’entendre ont d’abord douté ». Accepter Jésus dans sa vie vainc ce doute, et a pour conséquence de transformer la vie de celui qui pose ce pas. « Il est impossible s’exclame Mgr Paul s’adressant aux nouveaux baptisés, de ne pas être marqué après avoir vécu un tel événement dans sa vie ». A la suite des apôtres, les néophytes sont appelés à célébrer au quotidien cette vie nouvelle, comme au jour de leur baptême. « Votre vie nouvelle tire sa source de l’événement de la résurrection du Christ, et vous aurez soin d’éviter de la banaliser ; sinon vous vous priveriez d’espérance ».

Résurrection et miséricorde

Mgr Paul tournera la pensée des chrétiens vers le lien étroit entre le mystère de la nuit pascale avec l’année de la miséricorde en cours : « Pour 2016 dit-il, nous avons vu un crucifié qui est mort en faisant œuvre de miséricorde vis-à-vis de ses bourreaux. C’est donc un appel qui est lancé à nous tous pour une vie nouvelle pleine de miséricorde, celle que nous recevons de Dieu et celle que nous donnons à notre tour ». Cette vie de miséricorde se fera concrète dans les visages des chrétiens, lorsque ceux-ci à l’ « amen » de la résurrection, s’engageront à confesser que tout acte désormais a une dimension d’éternité. « Il n’y a plus pour nous un geste banal déclare Mgr Paul. Le plus humble geste doit se laisser remplir de l’esprit de la résurrection. Ainsi la rancune oubliée, le verre d’eau donné, la nourriture partagée, la réconciliation nouée avec un ennemi, la joie partagée, sont autant d’actes qui contribuent à préparer notre propre résurrection ». Rien donc ne doit ravir aux croyants cette joie, ou les empêcher de vivre cette miséricorde, pas même un contexte sociopolitique national où pardonner peut parfois paraître une gageure. « Les signes de la résurrection sont partout. Le malade qui garde le moral et qui offre sa souffrance au Christ, les hommes de bonne volonté qui luttent pour plus de paix et de joie, qui meurent pour défendre les droits humains, qui servent honnêtement les intérêts de leur pays, ces pères de familles qui protègent leurs filles de la stigmatisation et des exclusions, sont messagers de cette nouvelle de la Résurrection » que toute créature nouvelle dans le Christ doivent préserver partout et toujours.

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés