Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

dimanche 27 mars 2016 à 10h56min

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a l’honneur de rappeler aux partis politiques que la loi n°010-2009/AN du 16 avril 2009, portant fixation de quotas genre aux élections législatives et aux élections municipales au Burkina Faso dispose en son article 4 alinéa 1 qu’au dépôt de la liste de candidatures tout parti et regroupement de partis politiques doit fournir des informations écrites sur le respect du quota prévu à l’article 3 de la dite loi, à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ou à ses démembrements. La réforme du Code électoral ayant admis les candidatures indépendantes, il va sans dire que les regroupements d’indépendants faisant acte de candidature sont également soumis à cette obligation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

Le respect de cette obligation permet à la CENI de se conformer aux prescriptions des alinéas 2 et 3 dudit article qui précisent que « Dans les sept (7) jours suivant la clôture du dépôt des listes, la CENI dresse un rapport détaillé faisant le point sur le respect par les partis et regroupements de partis politiques des dispositions relatives au quota.
Une copie de ce rapport est communiqué au Ministre en charge des libertés publiques »
.
Le Président de la CENI invite les partis politiques et les regroupements d’indépendants en compétition pour les élections municipales du 22 mai 2016, à bien vouloir fournir dans les meilleurs délais, lesdites informations aux CECI et CEIA où ils font acte de candidature, l’intérêt de cette diligence étant de permettre aux autorités compétentes, de définir la clé de répartition du financement public pour les campagnes électorales.

Le Président de la CENI sait compter sur la diligence des partis politiques et des regroupements d’indépendants pour lui permettre d’élaborer le rapport prévu par la Loi et dû au Ministre en charge des libertés publiques.

Pour le Président et par délégation,
Le Secrétaire Général

Dramane Ernest DIARRA
Commandeur de l’Ordre National

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mars 2016 à 12:22, par GUEULARD
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    Le quota Genre est une autre forme de tricherie !!! Si une femme veut être Maire ou Conseillère, qu’elle se batte au lieu de compter sur des larmoiements de mendiants !!! Le Genre, ce n’est pas que une fois la nuit venue, la femme grimpe sur l’homme comme le dirait un internaute !!! Y en a marre et ça suffit !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2016 à 18:11, par Truth Hurts
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    Je ne suis pas d’accord avec ce forcing démocratique. Tout le monde connaît les raisons pour lesquelles les femmes ne pullulent pas dans les affaires politiques. Eh bien, parce que ici, la politique, c’est du copinage. Combien de femmes politiciennes ont une vie de famille désastreuse ? Combien de ménages sont détruits parce que la femme d’une tierce s’est amourachée de son mentor politique ? Combien de femmes font vivre l’enfer à leurs maris parce qu’elles sont en politique en piétinant les droits élémentaires de ces derniers ? Suivez mon regard ! Laissez donc les choses aller d’elles-mêmes et ne forcez pas. Quand on aura atteint la vraie démocratie où seules les compétences prévalent, les femmes feront la politique comme les hommes.
    Moi en tout cas, quota ou pas,pour le moment, ma femme ne rentrera pas à une heure du matin parce qu’elle aura participé à des rencontres politiques avec des gens à la moralité douteuse. ça jamais. Aux mauvaises langues de claironner. J’ai dit la vérité. Truth certainly hurts.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2016 à 12:15, par MAMOUDELBA
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    POUR REPONDRE A HURTS ET A GUELARD, JE DIRAIS QUE SANS LA POLITIQUE SI TA FEMME DECIDE DE TE TROMPER ELLE LE FERA. PEUT ETRE QUE TU NE LA MERITE PAS OU BIEN TU AS MONTRE DES LACUNES, SINON IL N’Y A AUCUNE RAISON POUR QU’ELLE TE TROMPE AVEC N’IMPORTE QUELLE VENU A CAUSE DE LA POLITIQUE. JE SUIS D’ACCORD QUE LES FEMME DOIVENT SE BATTRE POUR OCCUPER LES PREMIERES PLACES. ELLES DOIVENT MERITER ET NON SE FAIRE IMPOSER. LES HOMMES NE MERITENT PAS PLUS QUE LES FEMMES. IL Y A DES FEMMES MEILLEURES AUX HOMMES. ON SE CONNAIT ICI AU FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2016 à 12:37, par sankara
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    apres tout ca elles pleure qu’elle n’ont pas de mari. Qui va accepter de se marier a un homme comme lui. Ou est la complementarite. Est ce que l’on peut avoir de l’eau si les molecule d’oxygene revendiquent la place de l’hydrogene. Je ne veut pas offenser. Je veut denoncer la destruction des familles et de la societe.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2016 à 15:21, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    ’’LE QUOTA GENRE EST ANTI-DEMOCRATIQUE’’ propos d’un citoyen qui accomplit son devoir lors des élections mais qui n’a pas de carte politique (ma carte syndicale me suffit). DES FEMMES ONT CRU A LEUR POIDS ET ONT CREE DES PARTIS POLITIQUES MAIS SONT SORTIES BREDOUILLES DES ELECTIONS POST-INSURRECTIONNELLES (bonne chance à elles aux municipales prochaines). CHERCHEZ LE DEBAT AILLEURS SINON LES RACCOURCIS SONT SOUVENT SOURCES DE NOMBREUX DESAGREMENTS.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2016 à 21:46, par "L’avocat improvisé de la CENI".
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    Eyh !!! vous-là, hommes matcho-là, y a quoi même avec vos femmes ?
    La CENI ne fait qu’appliquer les textes. Donc vos états d’esprit sont sans emport sur l’application légale des textes en vigueur. Le législateur a voulu que le masochisme et la phallocratie de certains hommes ne briment pas l’autre moitié du ciel que sont nos femmes.
    Vous avez déjà pensé que si les femmes n’existaient pas, l’humanité n’allait pas pouvoir se régénérer avec les homosexuels ? Sur le coup-là ; TAHIROU a raison. Donc à partir de là, RESPECTEZ un peu les FEMMES même si elle vous trompent. Le mariage ne signifie pas que la femme ou l’homme devient la propriété de l’autre. Le sacrement du mariage est le seul sacrement qui permette à un homme ou à une femme de se donner entièrement à l’autre. C’est une question de confiance et d’amour et pas de prescription des hommes exclusivement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2016 à 10:00, par Le Sage.
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    Le niveau de compréhension de nombreux forumistes fait vraiment peur. Cela donne l’impression qu’on ne vit pas dans un même pays. C’est choquant, le choc des opinions sur le forum. Je suis pour l’application strict des textes en matière de quota genre. En effet, c’est parce que la loi s’est rendue compte qu’il y avait une discrimination à ce niveau qu’elle a créé exprès ce système de quota en faveur des femmes pour leur permettre d’être un peu en égalité avec les hommes sur les listes électorales.
    Donc même si ce sont des femmes illettrées, elles doivent quand même figurer sur les listes électorales des partis politiques avec leur faiblesse et leurs lacunes diverses. La loi est dure, mais c’est la loi. On ne discute pas les termes de la loi, on l’applique et on le respecte, un point, un trait
    Mais voilà, les "politi" "chiens" "dents longues" n’ont jamais rien respecté, ni leurs électrices ni leurs électeurs, ni la loi elle-même. La faute à qui ? Pas à la CENI en tout cas. Quel dommage ! Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2016 à 16:09, par Femme, féminine et fière
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    @Hurts et Sankara
    Ce n’est pas parce qu’une femme fait de la politique qu’elle doit être une mauvaise femme de foyer ou une mauvaise mère. Je suis femme et j’ai le droit de faire de la politique si j’en ai envie ; cela ne fait pas de moi un homme pour autant. Et si mon mari ne se sent pas avoir les épaule assez solide pour tenir le débat face à moi ; je suis désolée mais je ne vais pas rougir d’être leader ou politicienne ! Nous ne sommes pas égaux sur le plan physique et dans le couple, ça je vous le concède. Mais sur tout autre plan c’est la compétence qui doit prévaloir.Voilà pourquoi je vous rejoint au moins sur un point : le quota est à bannir car à cause de lui, quoiqu’une femme accomplisse, on dira toujours qu’elle a été favorisée. Luttons plutôt contre les idées machistes que vous exprimez ici et supprimez vos quota pour qu’on se batte à la loyale et vous verrez que les femmes vous épaterons et gagnerons le respect qu’elles méritent et que vous vous permettez depuis des lustres de lui refuser tout en la bafouant à tout va.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2016 à 10:36, par HAYA
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    La "féminine" et "fière de l’être" est de sortie en mini jupe-pantalon. Chère Madame, si vous étiez toutes si battantes comme vous le prétendez et le revendiquez toute de go, le législateur burkinabè n’aurait pas eu besoin de loi pour faire une telle discrimination positive à votre égard. En attendant, dès lors que cette loi quota/genre est en vigueur au Burkina Faso comme en France d’ailleurs (mais jamais respectée en France car les partis politiques français préfèrent payer l’amende que se coltiner une wo !!! man oups ! une femme) , la CENI doit appliquer la loi, sinon, battez-vous pour la faire supprimer cette loi. HAYA.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2016 à 15:59
    En réponse à : Municipales 2016 : La CENI invite les partis au respect de la loi sur le quota genre

    @Haya
    Nous ne sommes pas toutes battantes, tout comme vous autres hommes ne l’êtes pas tous non plus cher monsieur. Il est tellement simpliste de justifier la mise en place du quota par cet argument qui est d’ailleurs erroné. Vous le savez bien, les causes profondes de ce quota ne relèvent pas d’une question de compétences mais bien de questions de phallocratie enraciné dans nos contrées mon cher monsieur. Votre allusion au pantalon et à la mini jupe en témoigne d’ailleurs ! Mieux, c’est parce que le quota n’a aucune relation de cause à effet avec la compétence des femmes d’ailleurs que je dit qu’elle nous dessert en ce sens qu’elle donne l’impression que sans elle nous ne pourrions pas réussir.
    Comprenez bien le sens du propos que vous critiquez avant de le faire.
    Enfin - et je finirai par là - vous n’avez pas besoin d’employer un ton méprisant pour exprimer une opinion contraire à celle de quelqu’un d’autre. Ceci est un débat, pas une lutte à qui se montrera le plus irrespectueux ou insultant.
    Bien à vous Monsieur HAYA.
    Femme, Feminine et Fière de l’être

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés