Situation nationale : Le Premier ministre et les OSC auscultent la vie nationale

samedi 26 mars 2016 à 11h26min

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, était face aux organisations de la société civile (OSC) dans la soirée de ce jeudi, 24 mars 2016 à la Primature. Pendant cinq heures environ, les deux parties ont passé au peigne fin, les questions liées à la vie du pays.

Situation nationale : Le Premier ministre et les OSC auscultent la vie nationale

‘’Toutes les tendances’’ d’OSC étaient présentes à ce premier rendez-vous d’échanges avec le Chef du gouvernement ; de celles dites insurgées à celles qualifiées de pro-referendum. Une rencontre de « courtoisie », selon le Premier ministre, initiateur du tête-à-tête. « Nous avons échangé à bâtons rompus, en tant que Burkinabè, sur la situation nationale, notamment les sujets qui font l’actualité », a situé le porte-parole du Cadre de Concertation National des OSC (CCNOSC), Désiré Guinko.

Groupes d’autodéfense (koglwéogo), employabilité des jeunes (notamment le recrutement de 4 200 professeurs de collège), la loi de finances rectificative du budget 2016 (sur laquelle le Premier ministre a donné des éclaircissements), les affaires sur le blanchiment d’argent et les parcelles… sont les sujets scrutés par le Premier ministre et ses hôtes du jour. Un exercice de longue haleine pour un cadre qui a réuni, dit-on, une cinquantaine de représentants d’OSC.
Selon le porte-parole du CCNOSC M. Guinko, ces échanges ont également permis aux OSC de faire une auto critique. ‘’En notre sein, nous ne sommes pas blancs comme neige ; certains ayant eu à poser des actes sous la transition, si fait que l’image est quelque peu ternie’’, déplore-t-il.
Sur le sujet du recrutement des 4 200 enseignants, les inquiétudes soulevées sont liées à l’efficacité de la mesure. « Est-ce que les gens ne seront pas recrutés sur la base du fait que l’on veut réduire le taux de chômage, au risque de se retrouver donc avec des personnes qui n’ont pas la passion et la volonté réelles d’enseigner, mais qui vont participer simplement pour combler des questions pécuniaires ? », soulève le porte-parole du CCNOSC. C’est pourquoi, tout en reconnaissant les efforts, et pour une lutte efficace contre le chômage, les OSC exhortent le gouvernement à maximiser sur les financements des initiatives de jeunes (entreprenariat). Sur ce volet, Désiré Guinko a revenu sur des difficultés soulevées par Paul Kaba Thiéba et qui sont liées notamment aux ‘’promesses non tenues’’ du précédent gouvernement en ce qui concerne le Programme socio-économique d’urgence de la transition (PSUT). Sur 25 milliards annoncés, seulement neuf ont été mobilisés. D’où un gap à combler par le gouvernement actuel.
Sur le blanchiment d’argent, M. Guinko a laissé entendre que la communication gouvernementale ne permet pas de cerner clairement la question ; « puisqu’aujourd’hui, il y a polémique. Tandis que certains indexent des gens qui étaient sous la transition ailleurs, d’autres indiquent que l’acte part de 2009 à 2015. Le Premier ministre a donc dit que ce sont pour le moment des soupçons de blanchiment d’argent, des personnes ne sont pas encore identifiées ». Tout comme sur l’affaire des parcelles où il est souhaité que le gouvernement ait une communication assez claire, le Premier ministre a rassuré, dit-il, qu’un travail est en train d’être fait et que la justice fera son travail.
Sur l’épineuse question des « Koglweogo », Désiré Guinko a réaffirmé la position du CCNOSC à savoir que, force doit rester à la loi. Il appelle le gouvernement à prendre à bras-le-corps cette question, afin d’éviter au pays toute dérive à l’image de ce qui s’est passé dans d’autres pays avec ce genre d’initiatives.
Tout en saluant cette démarche du Premier ministre, le porte-parole du Cadre de Concertation National des OSC a réitéré la mission de veille citoyenne que la société civile entend toujours maintenir dans la société. Perception partagée par le Premier ministre qui souhaite que la société civile joue le rôle de ‘’vigile’’ et d’alerte sociale.
« C’est le Burkina qui gagne avec ce genre de rencontres… Dans la salle, Il y avait des OSC qui avaient des positions divergentes. Mais, autour de la nation, nous nous retrouvons tous. Nous avons tous intérêt à chercher à construire le pays », conclut ce leader de la société civile ; invitant le gouvernement à un dialogue franc avec les différentes couches sociales pour des solutions pérennes aux attentes exprimées par les populations.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Messages

  • affaire de blanchiment d’argent ;l’acte part de 2009.......à 2015 : là nous sommes d’accord:car une chose est pour le chien et l’autre pour l’os :

  • Recrutement des 4 200 enseignants : « Est-ce que les gens ne seront pas recrutés sur la base du fait que l’on veut réduire le taux de chômage, au risque de se retrouver donc avec des personnes qui n’ont pas la passion et la volonté réelles d’enseigner, mais qui vont participer simplement pour combler des questions pécuniaires ? »
    C’est une bonne question mais hélas, il y a longtemps que les nouveaux enseignants sont plus intéressés par la rémunération que par la vocation pédagogique. J’en veux pour preuve cette conversation entre deux jeunes instituteurs en train de boire une Brakina à côté de moi dans un maquis de la ville la plus proche du village où ils avaient été affectés.
    Le premier : Je me demande vraiment ce que nous avons de commun avec ces paysans !
    Le second : Rien, bien sûr, mais ce n’est qu’un mauvais moment à passer ...

  • Mr Guinko vous passez rapidement sur le cas des OSC qui se sont mal comportées pendant la Transiton . Il semble qu ’ il est ressorti que des OSC auraent racqueté des operateurs Economiques pendant la transition . Si c ’ est vrai nous attendons qu elles soient punies.

  • Je souhaiterais savoir comment un fonctionnaire avec moins de 500 000F/mois et moins de 15 ans de service peut acquérir de multiples terrains à Ouaga 2000 en plus d’autres propriétés immobilières dans plusieurs localités et se pavaner dans les rues ? La loi sur le délit d’apparence ou de blanchissement c’est pour qui ?

  • Bonsoir. Concernant le recrutement des 4200 professeurs de collège, au regard du déficit en enseignants du post-primaire, c’est véritablement une bonne chose pour le système éducatif. Mais d’un point de vue pédagogique, je crois plutôt qu’il y a lieu d’anticiper. C’est après deux ou trois ans, qu’un enseignant a véritablement la main, qu’il gagne en efficacité en classe. Il se pose alors la question de l’avenir de ces jeunes. Faudra t-il les remercier après les 3 ans de contrat au moment où ils commencent à avoir véritablement la main ?
    semper altissimo ascendere

  • est-ce un reportage journalistique ou un publi-reportage communicationnel ? il est inadmissible que les positions sur les sujets abordés soient d’une seule personne ! ce texte n’a pas été préparé sur la base de ce qui a été dit dans la sale !

  • Nous devons aider nos dirigeants actuels à relever le défit peu importe notre bord politique. Nous venons de loin et souvenons nous qu’il n y a pas deux BURKINA FASO. Si notre comportement contribue à détruire ce que nos devanciers ont bâti nous allons léguer des ruines à nos héritiers ’’qu’ALLAH’’ nous éloigne de çà. AMEN !

  • c’est tres bien fait felicitations aux OSC et a ZIDA

    je vous jure que ce gouvernement ne peut pas aller loin dans cette affaire de parcelle et de blanchissement d’argent
    donc allons suelement
    Transition= Transmission= MPP

  • osc=gouvernements=hypocrites=berneurs=personnes sans foi=égoïstes. il y’a des pays ou il ny’a pas d’osc. nous n’en voulons plus.

  • fasoen (internaute 6), pourquoi vous aimez tant le mal partout ? Dieu merci que vous n’êtes pas journaliste (et vous ne pouvez pas d’ailleurs vu votre mentalité). Ici, on veut simplement communiquer sur des sujets qui ont été abordés. ce n’est ni plus ni moins ! ce n’est pas pour créer une polémique entre les gens, n’Est-ce pas bien comme ça pour nous tous ! Pourquoi vouloir coute que coute que les gens chauffent le pays ? apprenez un jour à être positif et intelligent, c’est comme ça qu’on va construire le BURKINA FASO.

  • A l’internaute n°6, fasoen, il faut arrêter tes scènes ridicules de jalousie mal placée. Ce n’est pas parce qu’on ne t’a pas pris dans la presse que tu vas t’exprimer de la sorte ! Si tu voulais paraître dans les médias, il fallait approcher les journalistes ou être dynamique sur le terrain. Tu aurais simplement voulu que ce soit et comme c’est l’autre qui est devant, ça te fait mal. Tu es vraiment petit d’esprit quoi ! Et avec ça, ça se dit leader de la société civile, mon œil ! tchuurrr !!!!!

  • A l’internaute n°6, fasoen, il faut arrêter tes scènes ridicules de jalousie mal placée. Ce n’est pas parce qu’on ne t’a pas pris dans la presse que tu vas t’exprimer de la sorte ! Si tu voulais paraître dans les médias, il fallait approcher les journalistes ou être dynamique sur le terrain. Tu aurais simplement voulu que ce soit et comme c’est l’autre qui est devant, ça te fait mal. Tu es vraiment petit d’esprit quoi ! Et avec ça, ça se dit leader de la société civile, mon œil ! tchuurrr !!!!!

  • combler des questions pecuniaires c est froidement ridicule combien de burkina travaillent par vocation .c est enervant.

  • ZIDA n’ira en prison sans les OSC, il n’ y a pas de vie nationale à ausculter, vous savez tout et vous êtes au courant de ce qui se passe.
    Quand il y aura la prochaine insurrection les responsables des OSC seront pendus à la place de la nation pour les tords causées à l’intelligence des BURKINABE, car ils ont crées la situation pour s’enrichir et pour autre chose. LA PREUVE ILS SONT DEVENUS TOUS DES MILLIONNAIRES SANS AVOIR RIEN FAIT COMME EFFORT. MAIS QUAND ON A AFFAIRE A UN PEUPLE MOUTON COMME LE DIT LE PROFESSEUR BADO, c’est bien dommage

  • Merci guinko pour ta sincerité.

  • Mr Guinko une fois de plus je vous félicite suite à votre intervention sur la situation nationale surtout le cas des jeunes nouveaux entrepreneurs formés aux frais de l’état par le CGA et délaissés jusque-là sans un Fcfa pour la mise en place de leurs projet.si possible que le gouvernement actuel travail à insérer celà dans le budget 2016 pour ne pas créer d’autres problèmes de plus.merci

  • Voila on nous faisait croire que la transition avait volé. Mais voila qu’on veut nous tromper. Le problème de parcelle n’est pas un problème grave. On veut diviser le peuple. Zida a fait quelque chose de formidable. ce sont les gros voleurs qui profite de ce problème pour s’acharner contre ZIDA. Mais ils ont beaucoup de dossiers claire et attendent la suite.

  • Chers fidèles lecteurs du forum des internautes du Fasonet,

    J’ai vraiment eu mal au coeur en lisant l’article ainsi que les commentaires subséquents.
    Je me souviens que le Premier Ministre avait dit qu’avant lui, c’était du "saupoudrage" que faisaient les autres premiers ministres.
    A travers cette rencontre avec les OCS, je constate qu’il ne s’agit pas d’un "saupoudrage", mais une incompétence avérée à gérer la chose publique. Un chef de gouvernement n’a nullement besoin de consulter les organisations de la société civile pour recueillir leurs doléances, mais de proposer clairement une politique de gouvernement claire, nette et précise.
    Or, depuis plus de trois mois que les citoyens burkinabè attendent une direction du développement, on ne voit rien pointer à l’horizon.
    J’espère seulement que le Premier Ministre va passer à l’offensive avant les six mois de son investitures car les attentes sont certes nombreuses, mais attendues. Sinon, la prochaine insurrection sera terrible pour notre pays. Faites quelque chose s’il vous plaît avant votre chute mortelle. Le Citoyen Républicain.

  • Bonjour cher journaliste.
    Je t’ai toujours remarqué dans tes articles. Le titre parle d’une rencontre entre le Premier ministre les OSC. Mais ton contenu ne fait que parler d’une seule OSC qui n’a d’ailleurs pas une vision claire en matière d’accompagnement du Gouvernement dans la mise en oeuvre des politiques publiques. Cette OSC a pour domaine d’intervention la contestation sur toute la ligne. Faites attention pour ne pas faire la promotion de certaines OSC que vous retrouverez dans les tiroirs à travers les chiffons de leur récépissé. Je m’attendais à ce que vous parliez des OSC de manière générale mais j’ai vu que vous avez individualisé l’article. C’est dommage vraiment.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés