Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

vendredi 25 mars 2016 à 09h37min

Alors qu’on pensait révolue cette époque où des personnalités et autres hommes publics se perdaient dans des éloges qui frisent le ridicule, on se rend bien compte que l’esprit du culte de la personnalité a encore de beaux jours devant lui au Burkina. Le vent du changement n’est pas passé par-là, si fait que certains n’arrivent toujours pas à se défaire des germes des dérives politiques qu’a connues le Burkina. Comme le disait un observateur, si on savait capitaliser les expériences, le Burkina serait aujourd’hui loin de ce qu’il est. Mais hélas ! On reprend des mêmes habitudes… et on s’en fout !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

Pour leurs intérêts, des gens sont donc prêts à tout. C’est le constat qu’on fait malheureusement depuis l’élection du Président du Faso avec ce retour en force du culte de la personnalité. En tout cas, ce qui nous est donné de voir de certaines personnalités laisse de quoi cogiter. Un véritable regain de griotisme, étalé surtout lors des activités présidées par le Président du Faso ou auxquelles il participe. Des responsables, au lieu de se consacrer à leurs missions, se transforment en de ‘’véritables DJ (disc jokey)’’. Que des personnalités, responsables d’institutions ou autres hommes publics se transforment en des laudateurs insensés du Président du Faso, sincèrement, on se demande à quoi cela rime. Des interventions ou discours prononcés lors de cérémonies n’ont de contenus que des éloges. Mal inspirés dans bien de cas d’ailleurs !

Ce qui crée souvent de la gêne et de la stupéfaction chez les invités. Et à plusieurs reprises également, on décèle aisément que le Président du Faso, à qui ces laudateurs pensent faire du bien, éprouve de la gêne devant ces platines de folklores.

Le besoin de conserver son poste, ou de s’attirer les grâces doit-il pousser à perdre de la sorte le contrôle de sa personne ? De toutes façons, ce n’est pas une bonne façon de faire du ‘’lobbying’’.

Nul besoin de dire que la meilleure façon de se montrer reconnaissant envers l’autorité, c’est de travailler à répondre à ce pour quoi elle t’a appelé à ton poste, c’est-à-dire remplir pleinement et efficacement la mission qu’elle vous a confiée. Pas besoin de substituer son travail par des éloges, à la limite ridicules.

Malheureusement, ce comportement s’observe chez nombre de ministres. Au cours de certaines cérémonies officielles, à chaque phrase qu’ils prononcent, ils cherchent vaille que vaille à insérer le nom du Président du Faso.

Ce qui donne raison à cette opinion selon laquelle, de nombreux serviteurs de l’Etat perçoivent encore leur poste comme un pouvoir plutôt qu’une responsabilité. Ce qui ne rime pas avec l’esprit de construction, de développement prôné par le Président du Faso lui-même et sur la base duquel il a bénéficié de la confiance du peuple.

Oumar L. OUEDRAOGO
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 mars 2016 à 00:27
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien vu cher journaliste. On a vraiment du comportement de certains responsables. Si le président vous a appelé, c’est pour l’aider à implementer son programme. Nous savons que ce que vous faites va dans le sens de la politique du président ; sinon vous serez pas là où il vous a mis. Arreter vos comportements honteux qui nous mettent mal à l’aise en tant que Burkinabè. Le Président du Faso n’est pas un naba traditionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 01:09, par AD
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Merci Oumar à amener nos acteurs politiques a la réflexion. Le président vous ais pas demander de l’accompagner par des éloges mais par votre travail pour le développement économique et social pour le bien du people Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 03:47, par Le Revolté
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Merci pour cette interpellation, les gens en font vraiment trop et cela montre bien que dans ce Pays les gens ne prêchent que pour leur panse. Roch Marc Christian Kaboré doit ouvrir l’oeil pour ne pas se laisser entouré par ce genre d’individus, finies ces courbettes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 04:07, par Zak
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Un article sans la moindre illustration !!

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 04:35, par Anna
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Nos soient disant grands types me déçoivent, de grosses vestes à embrouiller seulement les gens. Certains verraient leur femme les quitter si seulement si celle-ci voyait comment leur mari se pratiquait de la sorte. tchurrrr

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 04:58, par gangobloh
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Une habitude ne se change pas en un coup de balai. Nous devons changer de mentalité dans tous les domaines . Avec un peu de courage et de volonté , le chemin est long pour atteindre ĺes objectifs mais pas impossible

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 05:25, par AnonymeX
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Ce que vous écrivez est également valable à l’adresse des ministres et on le retrouve également sur les forums.

    L’autre jour, j’ai voulu donner des conseils à un ministre, en l’occurrence le ministre des Affaires étrangères au sujet d’une phrase malheureuse qui n’aurait pas dû figurer dans son interview. Il avait dit ceci : « D’ailleurs, combien de gens se souviennent du dernier ministre des Affaires étrangères ayant un profil de diplomate de carrière ? »

    Mon commentaire n’avait aucun lien ni avec l’origine professionnelle du ministre, ni avec les commentaires qui auraient été faits sur d’autres forums que je n’ai pas eu le temps de lire. En homme averti, j’ai tout simplement voulu donner des conseils qui lui serviront.

    Il n’en fallait plus pour que plusieurs forumistes m’attaquent et chantent les éloges du ministre en signant avec leurs noms ou initiales pour se faire connaître ou se faire voir.
    Quelqu’un a même écrit « C’est Allah qui vous a mis ministre ».

    Je retiens notamment le nom de Paul Kéré, Avocat au Barreau de Nancy, Délégué CSBE Région n° 6, France.Me Kéré, (je le cite parce qu’il aime signer ses posts. Je ne sais d’ailleurs pourquoi. Il y a bien d’autres avocats qui interviennent dans les forums sans signer parce que ça n’a aucun intérêt. Je retiens également qu’il est très actif dans les forums depuis plusieurs années mais je ne l’ai pas du tout entendu lorsque le pays basculait à cause de la modification de l’article 37. Équilibrisme ?). Bref ! Me Kéré s’est inscrit dans un éloge à peine voilé du ministre (…ce Ministre-là nous a fait une très belle impression par la prise en compte de nos doléances et, notamment la mise en place d’une véritable diplomatie offensive de développement). Pire, Me Kere a dans son intervention lancé des flèches contre les diplomates, une manière d’opposer d’une part, les diplomates les agents et d’autre part, le nouveau ministre. Pourtant un ministre ne peut faire son travail sans les agents, les techniciens. C’est valable pour plusieurs ministères, sinon tous les ministères. Par exemple, même si vous prenez un expert en économie comme ministre des finances, il ne sait forcément élaborer un budget. Et même s’il sait le faire, il ne peut pas le faire tout seul. Un ministre de la santé ne peut rien faire sans les médecins et les autres agents de santé. Un ministre des la défense ou de la Sécurité ne peut rien faire sans les experts et les officiers de l’armée, etc. c’est encore plus vrai dans le domaine de la diplomatie où il y a des instruments et des procédures particulières.

    Je trouve cela dommage parce qu’au lieu de donner de bons conseils au ministre, on lui donne insidieusement de mauvais conseils. En effet, qu’est-ce qui se passera si le ministre des Affaire étrangères les écoute et pense qu’il a les compétences et qu’il n’a rien à apprendre ? Il va commettre des erreurs dans un domaine très sensible où un petit mot mal placé peut créer un incident diplomatique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 05:45, par vérité no1
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bel article Mr le journaliste ! Le vrai changement prendra du temps ! On verra toujours des nestorinades (mot créé par un internaute du faso.net suites aux élucubrations de Nestorine envers l’ex première dame).

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 05:51, par cp
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    très bonne analyse, aidez les autorités a se corriger, c’est aidez toute la nation. mettre l’accent sur les efforts, le travail, la perseverance, les résultats au détriment du folkore, c’est ceux dont l’Afrique a besoin. Merci et encouragement

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 06:12, par gengnien
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bonne reflexion. ce qui manque souvent a ce genre d opinion ce sont les references. quaant on veut denonce on va jusqu au bout. je suisbd accord avec vous cela s entend.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 06:45, par paysannoir
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Mr le journaliste. Si tu voulais contribuer à faire changer les choses, pourquoi tu ne donnes pas d’exemples concrets de cérémonies au cours desquelles tu as observé ce que tu dénonces. les journalistes aussi n’ont pas changé en racontant des histoires sans preuves. et tu veux que les autres changent. le changement c’est les autres et pas toi. Pitié

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:11, par Bangreson
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit !
    Quand on manque de professionnalisme et de compétences, on compense en faisant du griotisme pour attiser les sentiments favorables du boss envers soi... Non ! Il faut convaincre par ses initiatives, sa créativité et son engagement, plûtot que par les éloges flatteurs. Les mêmes qui chantaient Blaise à tous les discours, on les voit aujourd’hui changer de registre...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:17
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Très bonne analyse Monsieur OUEDRAOGO. C’est vraiment une triste réalité et bien malheureuse. Il faut faire aimer son travail, plutôt que de chercher à se faire aimer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:27
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    M. Oumar OUEDRAOGO, vous non plus, vous n’êtes pas dans l’élan du changement. Votre critique vise une meilleure façon de faire, alors commencez par améliorer votre façon d’écrire : citez nous des noms et les occasions auxquelles ces gens continuent de jouer aux griots. Je pense que cela serait mieux pour le changement de tous !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:38, par Toboussou
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit mon Cher !
    C’est comme çà nous créons nous même les dictateurs et en s’en plaint après
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:40, par Ando
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Tout à fait raison mon frère, bien vu. Cette façon de faire prouve que c’est de la "Courtisance" et non de la gestion axée sur les résultats. Aussi les RSS devraient tout faire pour combattre ce culte de personnalité dont son excellence Salifou DIALLO a combattu depuis 2008.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 07:55
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit. C’est franchement honteux d’entendre tous ces ministres répéter à chaque interview ou allocution le même refrain : "...son excellence monsieur RMCK président ...". Nous savons que certains sont là pour servir le chef en personne mais... Habaaaahh, un peu de pudeur tout de même...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:12, par Yelwingtiim
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bonjour,
    Bien vouloir étayer votre écrit avec des exemples !
    Il faut aussi que nous accompagnons nos dénonciations de faits réels et non de généralités.
    ça aussi, ça doit évoluer !
    Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:15
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit ; que l’on arrête de jouer les griots là où il faut de la raison et de la compétence.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:20, par le radar
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit mon frère ! Ce sont les incompétents qui ont besoin de faire des louanges pour se maintenir à leurs postes ou pour avoir les bonnes grâce du chef. Si on est competent on n‘a pas a s‘inquièter pour son poste. Bande d‘incapables et de vauriens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:27, par RAWA
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Tant pis pour lui si le chef de l’état se laisse prendre par des flatteries ridicules. Sil laisse ces grios déconner, il assumera et le peuple ne le ratera pas. Moi à sa place, ce ministre serait immédiatement démi parce qu’il est évident qu’il n’a aucune confiance en lui même. C’est pour cela qu’il pense qu’il est necessaire qu’il flatte le président pour rester à son poste. On peut d’ailleurs affirmer sans se tromper qu’il est très bête.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:31, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    De véritable DJ ces gens là... mais comme "Le chien ne change jamais sa manière de s’assoir !!!" on va faire comment ???

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:43
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Très bonne analyse

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:46
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Belle analyse. C’est le Président du Faso qui doit attirer l’attention des gens sur ces façons de faire. S’il le fait et publiquement ça va cesser et vite !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:59
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Très simple : il faut donner un canevas de rédaction pour éviter les dérives. Éviter de citer plus de 2 fois le Président dans un même discours. l’exemple doit venir d’en haut. Si le ministre cite 2 fois, le DG citera 4 fois et ainsi de suite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 08:59, par Burkimbila
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bonjour,
    Je propose qu’on mette en place une sorte de notation des personnalités. Par exemple chaque moi on communique un baromètre de ceux qui se sont bien illustrés par rapport à leur responsabilité (+++) à ceux qui continuent à croire au pouvoir (---). Un commentaire accompagnera chaque classement : des 3 meilleurs( +++, ++, +) aux 3 ridicules (-, —, ---).
    Cdt.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:06, par Bamb Yinga
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Cela est bien dit et qu’on ne nous fasse plus entendre : "le programme du président RMCK" ! Je crois que le programme sous lequel il a été élu est celui du MPP dont il a été le candidat. Que chacun prenne ces responsabilités et fasse correctement son travail ! Si le ridicule tuait !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:07, par sanou olivier
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Mr le journaliste votre article n’est suffisamment interpellatif. Il fallait l’illustrer avec des exemples précis, pour effectivement mettre mal à l’aise leurs auteurs, pour que ça dissuade.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:09, par Marou
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Parfaitement d’accord avec vous.
    c’est vraiment ridicule tout ça.
    ça ressemble à des lèches bottes ceux qui font ça.
    mes chers responsables departissez vous ce cette pratique honteuse et n’ayez pas de complexe. soyez vous même.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:34, par Naboho Lassina
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Cette situation ,ne m étonne guère , tout cela découle du changement de
    mentalité qui devra suivre,mais aucun changement notable.Si il y a toujours ,des gens
    qui pensent que manquer de mentionner le nom du P.F. est un signe de non respect de sa personne où d ingratitude envers elle ,explique le culte de sa personnalité. Que ces personnes
    se libèrent de ce fardeau ,en travaillant pour mériter leur passage au sein de l appareil d état.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:37, par Alassane Markouma
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Réflexion très pertinente je pense que ce culte de la personnalité ne rend pas du tout service au PF et moi à sa place je ne manquerai pas de le dire à tous ceux qui s’amusent à ce jeu .merci à ce mr Oumar OUEDRAOGO pour son analyse

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:41, par Yeral Dicko
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Entièrement d’accord avec vous, en plus de cela il faut ajouter une guerre de positionnement impitoyable que les gens se mènent sans relâche comme si ils n’ont pas mener la compagne ensemble.
    Des nouvelles têtes ont émerger, des camarades de luttes sont inaccessibles, des numéros de téléphones ont changer et le tout couronner par des fuites en avant.
    Mais attention, attention comme Gorba l’a si bien dit : le sort de la présente Représentation Nationale pourra être plus triste que la prétendante si on n’en prend pas garde. Ceux qui sont aux affaires aujourd’hui doivent travailler et rester dans la dynamique et l’esprit de l’insurrection d’octobre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:47
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bravo pour ton ecrit. c’est tout dit, tout vu et bien vu et bien dit ! le reflexe pavlovien de ce que j’appelle le nabaisme qui fait que l’on s’applaventrit devant totu chef, si infime soit-il, juste pour ses interets tout aussi bas que mesquins et inutiles. Comme tu le dis si bien, on n’a pas encore changé de mentalité

    Ce qui donne raison à cette opinion selon laquelle, de nombreux serviteurs de l’Etat perçoivent encore leur poste comme un pouvoir plutôt qu’une responsabilité.
    on tient coute que coute a avoir quelque pouvoir quitte a s’avilir de la pire des manieres et dans la flagornerie sans aucune vergogne.
    un homme digne et responsable qui fait son travail : voila le vrai burkindi que tenta de nous inculquer sankara : la vertu de l’exemple vecu
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:10, par oeil pour oeil dent pour dent
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    C’est cette tristesse qui m’énerve ! Ecoutez les ambassadeurs et ministre des grandes puissances, ils ne prononcent pas le nom de leur president. A leur discours ils se réfèrent à leur peuple !
    Même dans les services c’est comme ça. Comme la chefferie n’est pas honorée dans mon village j’avais du mal a comprendre. On me disait que le naam (mal dit peut être) est un don donc il faut tout faire pour que le chef t’en donne.
    Traoré ;

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:23, par Barry
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    A ceux qui demandent au journaliste de donner des exemples, sachez que c’est un travail très professionnel et respectueux qui a été ainsi fait. Il n’a pas voulu frustrer et il faut le féliciter pour cette intelligence. Les gens se retrouveront sans doute dans cet article et c’est cela qui est essentiel. Comme quoi, l’objectif n’est pas de frustrer mais d’interpeller pour corriger. Il faut encourager cela de la part des journalistes, ce n’est pas un règlement de compte. Bravo et chapeau vraiment au journaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:34, par Juste
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    A linternaute, Paysan noir(internaute 11), tu fais certainement partie de ces gars qu’on dénonce, sinon même pas besoin qu’il te cite des exmples, il suffit de regarder la télévision ou d’écouter la radio pour s’en convaincre. Il faut être intelligent et constructif comme il a su bien le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:41, par Justin Segueda
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    A tout seigneur tout honneur mais vraiment les éloges sont souvent de trop et mal placé...Un écris formidable et interpellateur en ce sens la quêtes de résultats probant doit être la seule et l’unique motivation qui nous amène à vouloir voire occuper un poste de responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:41, par Diasso Sahaboudine
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Merci pour ce constat qui participe de votre volonté de faire avancer les choses dans notre pays. Cependant, le culte de la personnalité peut être perçu pour le "jeune" ministre comme une attitude normale, une sorte de reconnaissance à l’endroit de celui qui lui a fait confiance. Le faire en début de mission peut donc logiquement se comprendre. Une fois la machine lancée, il faudrait cependant se consacrer exclusivement à son job et mieux, "oublier" le bienfaiteur et ne voir que l’intérêt général. En France, on parle du "devoir d’ingratitude" vis à vis de son bienfaiteur en politique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:48, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    il en est de même pour certains journalistes de la RTB qui font de la redondance quand il s’agit d’écrire le nom de la première dame par exemple : Madame SIKA KABORE, 1ere dame, épouse du président du Faso.
    Bon je ne suis pas journaliste mais je trouve que c’en est trop !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 10:57, par Gypsie
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Il est temps qu’on revoit les conditions à remplir pour intervenir sur les fora. Chacun doit s’inscrire quelque part avec sa vraie identité avant de pouvoir donner son avis. C’est facile de détruire les gens dans l’anonymat, certains mensonges te poursuivront toute ta vie sans que tu ne puisses te blanchir. Mêmes règles à appliquer pour les interventions en direct dans les radios. Plus rien ne sera plus comme avant ne veut pas dire de raconter les pets de ton voisin en public.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 11:25, par Lustre
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit M. BARRY du poste 35, "l’objectif n’est pas de frustrer mais d’interpeller pour corriger".

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 12:09, par La vérité vraie.
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien dit M. OUEDRAOGO, malheureusement les gens encore une fois de plus refusent de voir le soleil et demandent des microscopes pour l’observer. C’est clair et net, tout le monde, je dis bien bien tout le monde peut citer des illustrations en la matière. Ne jeter pas le Monsieur en pâture. Il est bien pro et plus pro d’ailleurs, si non il serait tomber dans les dénonciations, attaques personnelles qui pourront lui couter ce que tout le monde sait.
    Courage pour ton professionnalisme et ta vision du changement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 12:19, par Simplement
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Chers hommes de média, chers ministres, chers DG, etc, dites simplement : "Le Président Rock Marc Christian KABORE". C’est bon à entendre. En occident, on dit et on écrit : "Le Président Barack OBAMA", "Le Président François HOLLANDE", "La Chancelière Angela Merkel", etc. ça ne diminue en rien leur fonctions. Pourquoi tant de laudateurs chez nous avec des termes "Son Excellence Monsieur le Président", "Son Excellence Monsieur le Premier Ministre" ? Et que s’ais-je encore ! Leurs fonctions nous suffisent et le reste on a rien à cirer. Merci M. Oumar L. OUEDRAOGO d’avoir rappelé les bonnes manières aux griots et autres "gomboïstes" indécrotables.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 12:19, par GUEULARD
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Grand merci JOURNALISTE. En effet tous ces ministres sont des flagorneurs et chacun croit que dans son intervention, il est obligé chaque fois de dire ’’....selon le programme présidentiel..." ou encore "....comme l’a dit le président Rock lors de son discours...". Mais nous burkinabè, on s’en fout désormais des discours et de qui a dit quoi ou pas ! Vous êtes à vos postes pour faire des résultats concrets et non chanter des louanges d’individus, fussent-ils président ou PM. Et on ne vous dit pas d’être des répétiteurs car c’est pour ça que vous êtes nommés même si on sait que parmi vous il y a plein d’incapables qui n’ont même pas eu des résultats dans leurs services d’origine avant de se retrouver ministre par surprise !

    Et puis voyez l’intervention de ce petit pion de Salif DIALLO à l’Assemblée juste après la présentation du PM de son programme ! Un véritables griot flagorneur qui n’a claironné que du bien de ce programme au point de gêner le PM lui-même. Le Burkina n’a plus besoin de lascars de cet acabit devant ses affaires et il est temps que tous le comprenne. Il ne s’agit pas de jouer aux agitateurs et aux hypocrites pour venir occuper les postes et indisposer les citoyens.

    NB  : Si le PM ou son service de communication nous lit, qu’il fasse le point de nos interventions en divers au Conseil des Ministres car on ne doit plus nous considérer comme des moutons, ni nous diriger avec ruse car nous ne sommes pas bêtes. Et ce sont ces comportements cumulés qui ont contribué à faire tomber Blaise COMPAORE, sinon ce n’est pas qu’on hait BLASE !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 12:52
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Ilya des griots parmi les journalistes aussi. Par exemple à Ismael ouedraogo de Burkina info, je dis de faire beaucoup attention dans ses édito. Quand on est compétent on n’a pas besoin de faire du griot. Il est compétent et il doit continuer à faire du journalisme. Je l’admire mais il faut qu’il travaille à mériter cette admiration.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 13:30, par SAGE
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bonjour à tous.

    L’article est digne d’un compatriote soucieux de l’efficacité de nos responsables. En effet, il faut que nous avancions autrement que par des méthodes du passé que le peuple à banni en chassant Blaise et son clan du pouvoir. Citer des noms dans l’article n’apportent pas grand chose au débat mais attirer l’attention suscitera auprès de ces responsables un sursaut de conscience professionnelle. Il faut que chaque responsable (ministres, diplomates, représentants, directeurs, chefs de service,....) se dise que son poste est un contrat à durée déterminé (cdd) et que seul son efficacité et les résultats positifs escomptés permettront le renouvellement de ce contrat. A mon humble avis, je reste convaincu que le Président et le Premier ministre sauront recadrer les dérapages au plus vite avant que l’irréparable ne se produise. Ils ont la capacité de le faire et je le souhaite de tout coeur pour un Burkina nouveau revendiqué par le peuple et surtout par sa jeunesse. Soyons constructifs et solidaires. Que DIEU guide nos responsables afin que le peuple puisse aussi participer aux fruits de notre économie.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 14:46
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Ce journaliste est consciencieux et intègre. Que les gens arrêtent de dire qu’il devait donner des exemples à moins qu’eux mêmes ne fassent preuve d’une foi totalement corrompue. Ces griots et griottes se reconnaissent eux mêmes. Sans même aller loin, regardez comment de simples agents font des courbettes et lèche botte , soit à leur chef de service, leurs Directeurs ou leur DG juste pour attirer ses faveurs surtout pour les missions.
    Aussi, à la Radio télévision boiteuse (RTB), la chaîne au cœur des grands énervements, on entend presque tout. Du sinistre pardon, ministre jusqu’au plus petit vigile, chacun en fait des éloges à leur supérieur leur sport favori 365j/365 voire un métier de survie pour eux.
    Conséquences : ce sont des individus à la morale boiteuse qu’on nomme comme responsables pendant 52 semaines et le cycle reprend. Malheur à vous si vous, vous ne faites pas des éloges au Naaba, on vous met au garage sous le pretexe d’agent insubordonnée qui manque du respect à la hiérarchie. Avec ce nouveau concept qu’est le respect de l’autorité, ces mêmes irresponsables se sont jetés, pieds et mains joints sous le couvert de l’autorité de l’Etat pour foutre la merde, souvent s’adonnent à des règlement de compte.
    Moi j’insiste, je persiste et signe que tant qu’une autorité ne se respecte pas, je ne vais pas le respecter. Il y a des responsables absentéistes qui travaillent souvent 3 jours dans la semaine. Surtout dans les Régions, certains Gouverneurs ne font pas bien leur travail. Comment un Directeur ou un DG peut-il se pavaner dans la nature chaque semaine avec des ordres de mission fictifs sans que le gouvernorat ne soit complice.
    Que la hiérarchie se respecte et le subordonné se soumettra point barre sinon ça sera toujours la merde dans la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 14:52, par TIENFO
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Internaute 28 "SANOU Olivier" pas besoin d’illustration pour que l’article soit plus "interpellatif". Vous avez raison, c’est des adultes qui doivent comprendre. Dans tous les cas, les concernés se reconnaîtront à travers une lecture de l’article et j’espère qu’ils sont auto sensibiliseront. Comme le on dit, " quand on demande que qui est vilain gorille pleure". Les"griots" sont généralement les parvenus par complaisance et sans aucun mérite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 15:38
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Ah oui, le faso.net, tu es sur que tu es anti-laudateur ? alors donne vraiment l’exemple en epargnant desormais tes "Son Excellence Monsieur Le President du Faso", chaque fois que tu fais reference a Roch Christian Marc Kaboré. Et parlant du beninois Patrice Talon qui ’vient d’etre elu President du Benin, n’as tu pas ecrit cette semaine : Appelez le desormais Son Exellence Monsieur Patrice Talon, President du Benin.? A moins que, selon ton entendement, ces titres ronflant que tu colles aux chefs d’Etat ne participent pas du culte de la personnalité, que tu pourfends ici. Ou bien ne vois tu que le péché des autres ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 15:40, par le visionnaire
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Beaucoup d’agents font des courbettes sinon des bassesses dans les services .Certains Chefs aiment cela .C’est pourquoi l’administration est pourrie et il y a peu de vrais gars .respecter la hiérarchie ne veut pas dire se prostituer avec la hiérarchie.Faisons nous remarquer par notre travail simplement et ayons de bonnes manières ! Durant ma carrière j’ai respecté mes supérieurs sans jamais être un servile serviteur .

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 15:40, par ELKABOR
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bien vu ! Ceux qui parlent de donner des exemples, lorsqu’à l’occasion du 8 mars 2016 on a décoré les épouses de Salifou Diallo (Président de l’Assemblée Nationale) et de Simon Compaoré (Ministre d’Etat), moins de 3 mois après l’entrée en fonction de leurs époux cela s’appelle comment ? Tout de même gênant !.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 15:53, par Yelwingtiim
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    A internaute Barry,
    Personne de demandes de règlements de comptes !
    On demande des exemples, c’est tout ! un exemple peut être donné sans incriminé quelqu’un. Les journalistes savent bien présenter les choses afin de guider les lecteurs ; sur quel base peut on dire un jour que des interpellations ont été faites.
    Va t’on attendre encore 27 ans ?
    Si les lèches bottes doivent changer, alors le mode de critique aussi !
    Comme il a bien suivi les communications, il peut adjoindre des quelques phrases qui ont été dites !
    Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 16:38, par spyckly
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bel constat monsieur le journaliste !
    J’irai plus loin pour dire que cette conception nabale de la responsabilite mine tous les secteurs public et privé. En effet les gens Sont prets a tout pour juste Le titre chef meme si cela ne confere aucun avatange materiel. Et bonjour les coups bas, les leches-cus et autres.
    Aussi Le plus souvent on a peur de dire la verite au chef pour ne pas Le frustrer et on se complait dans l’hypocrisie jusqu’au jour ou celui(chef) se casse le nez dans des difficultes cest en ce moment qu’on sort pour dire qu’on savait...
    Vraiment avec une telle mentalite notre emergence cest pas pour demain...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 18:26, par Kô-tigui
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bonsoir

    Mon cher journaliste !
    Je ne voulais pas réagir, mais je n’ai pas pu me retenir.
    Je pense qu’il faut nous donner des exemples concrets. En quoi ce que tu dis est vrai ? Et tu veux donner des leçons aux gens avec des affirmations sans fondements. Il faut nous permettre de bien comprendre ce que tu dis. Sinon, c’est du général, du flou, donc des ragots !
    Cites-en un peu et je te reviens !
    Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 18:28, par ahmad
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bon courage Mr Ouedraogo. chapeau, mais pour vos prochaines publications étayez les d’exemples.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 18:31, par SISOMDE
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    M. le journaliste, vous faites erreur dans votre manière de voir les choses ; si des gens citent le Président du Faso dans leur discours c’est normale car le peuple a besoin de sentir une forte cohésion dans l’exécutif. Il veut se convaincre que là-bas ils ne sont pas disparates ( Unir/Ps ; Parent......) dans le travail .

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 23:35, par bintoa
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    La solution est très simple à mon avis. Le président lors d un conseil des ministre dit à tous les ministres (qui répercuteront à leurs conseillers, directeurs et chefs) de ne plus l encenser mais plutôt bien faire leur boulot pour l aider à satisfaire son peuple afin d être réélu au bout des 5 ans. S ils veulent masquer leur incompétence par des louanges que le président les renvoie. Souvent ceux qui font ces éloges sont les mêmes qui diront le contraire si un jour ça ne va pas. On se connait dans ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 00:03, par Jean Gabriel YAMEOGO
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Bjr à tous. Pour que les "vuvuzelas" se taisent à jamais, il faut tout simplement que les bénéficiaires des éloges lyriques et anachroniques des laudateurs recadrent quelques uns au passage et la messe sera dite. Tant que les premiers feront mine d’ignorer ces comportements infantilisants, les seconds s’en donneront toujours à cœur-joie. Il me souvient qu’un certain Zéphirin Diabré a fait comprendre à des ouailles qui voulaient créer les "AZD", entendez les "Amis de Zéphirin Diabré" à l’instar des ABC, que cela était plutôt nuisible pour son image et à contre-courant de l’histoire. Ce qui a eu l’heur de décourager les promoteurs de cette stupidité moyenâgeuse. Voilà qui est clair !

    S’il y a des laudateurs, c’est qu’il y a des oreilles sensibles à leurs élucubrations (que Toégui veuille bien m’excuser, mais qu’il sache qu’il y a élucubrations et élucubrations ; les siennes étant de haute portée philosophique, bien qu’énoncées par un "chameau"...excusez, je voulais dire samo ! Hahaha !!!). Ne dit-on pas que "tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute" (cf la Fontaine : le Corbeau et le Renard) dont texte ci-après :

    "Maître Corbeau, sur un arbre perché,
    Tenait en son bec un fromage.
    Maître Renard, par l’odeur alléché,
    Lui tint à peu près ce langage :
    "Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
    A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
    Et pour montrer sa belle voix,
    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
    Le Renard s’en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
    Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "
    Le Corbeau, honteux et confus,
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus."

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 09:27, par LeVoltaique
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Rien de surprenant ni d’etonnant mon cher Petit Moaga OUEDER. C’est une des multiples facettes de la BURKINABITUDE.
    Unite...Travail...Justice.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 11:07
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    A quelque niveau de l’échelle sociale et administrative que l’on puisse se trouver, le plus grand soucis d’un homme (africain bon teint), doit être de pouvoir servir son prochain à la hauteur attendue par le peuple.
    Ni plus ni moins, et ce minimum de comportement devrait être la pierre angulaire de l’éducation de l’enfant.
    Il ne faut jamais attendre du gratis, de la facilité de qui que ce soit, seul au mérite vous devez être servi et de même le serviteur du peuple ne doit rien attendre de plus que son salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 14:46, par Billa Hamed
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Le Burkina Faso toujours dans la dynamique de la ’’démocratie ventrale ’’. Mais rien d’étonnant puisque les transitaires : Kafando, Zida, Chérifien S’y ont chanté pendant treize mois dans l’oreille des Burkinabe que " plus rien ne sera comme avant " et voilà le constat. Très amer et polluant émettant ainsi des gaz à effet de serre. Mais chaque Burkinabe doit ouvrir l’oeil et surtout le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 23:20, par tapsoba de balkuy
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    bonjour, l’article est une belle analyse et doit interpeler plus d’un. 1-le travail de chacun doit être objectif ; 2-le travail doit être par le professionnalisme ; 3-les cérémonies de la république ne sont pas la période de campagne politique ; 4- trop d’éloges tuent le capital de sympathie du chef que l’on encense. a l’égard des chefs de tout type(presi du fa,PM, ministre, DG et autres ) travaillez pour la république et battez campagne en période de campagne. a ceux qui utilisent cette voix comme une courte échelle ressaisissez vous le plus tôt possible. aux journalistes on vous demande de rapporter des faits et analyser et non faire des éloges au dirigeants, hier blaise est le seul capable de diriger le Burkina, Blaise débarquer et aujourd’hui rock le sauveur et on attend demain le futur dirigeant pour trouver de nouveaux qualificatifs. dans tous les cas c’est a force de fouiller la terre que le coq va déterrer le vieux couteau qui va servir va l’égorger. pour finir le culte n’est pas seulement les mots y a aussi les images bien travaillees qui passent a la télé qui sont affichees et les organisations qui organisent des rencontres a n’en pas finir pour soutenir le président du pays. évitons l’abîme pour tous. sans amour et sans haine. Tapsoba de Balkuy.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2016 à 23:59, par Le Sage.
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Chers forumistes,
    Je n’ai jamais serré la main de ROCH et c’est pas demain la veille. Je ne me sens pas concerné par ces flagorneries que Le Président du Faso lui-même a cautionné sous Blaise Comoaoré en fustigeant Salif Diallo.
    Par contre j’ai déjà embrassé Salif Diallo pour sa bravoure à dire merde à la patrimonialisation du pouvoir par François Compaoré. Pas BLAISE. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2016 à 10:09, par Adams
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Un article pour etre utile doit avoir le courage de l’illustration

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars 2016 à 19:15, par SOME
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Entièrement d’accord avec N°47 qui a bien compris le fond du problème et “Malheur à vous si vous, vous ne faites pas des éloges au Naaba, on vous met au garage sous le prétexte d’agent insubordonnée qui manque du respect à la hiérarchie. Avec ce nouveau concept qu’est le respect de l’autorité, ces mêmes irresponsables se sont jetés, pieds et mains joints sous le couvert de l’autorité de l’Etat pour foutre la merde, souvent s’adonnent à des règlement de compte
    Voila la cause profonde du mauvais comportement de nos agents, fussent-ils des ministres : cette mentalité de soumission absolue a un naba ; c’est ce que j’appelle le nabaisme. Ca n’a rien à voir avec quelque manque de respect envers l’autorité de l’état ; personne n’incrimine le vrai respect de la vraie autorité de l’état.

    Intervenant n°53 confirme : « cette conception nabale de la responsabilité mine tous les secteurs public et privé. En effet les gens Sont prêts a tout pour juste Le titre chef même si cela ne confère aucun avatange materiel. Et bonjour les coups bas, les leches-cus et autres. »
    La solution : il appartient au président de donner des consignes s’il n’est pas en accord avec ces salamecs d’un autre âge.

    A nos jeunes petits frères et enfants, je donne un exemple (puisque certains en raffolent). Dans les semaines qui ont suivi la victoire de la révolution le 4 aout 1983 et qui mena thomas Sankara au pouvoir, et la mise en place des CDR, un mot d’ordre fut donné par …. (je ne dirai pas qui) de chanter les louanges de Thomas Sankara, le père de la révolution. Dans les réunions et travaux des CDR et toutes autres réunions quelconques, on lançait et on chantait systématiquement des louanges au « grand leader », au « sauveur du peuple », au « père de la révolution », etc. et sans la moindre honte….etc. Ca allait bien avec les idées des années 1970 des pères fondateurs. Cela amena un débat jusque au sein du CNR ; et certains au sein du CNR (je ne dirai pas qui) soutinrent cette mentalité. Eh ben ! Sankara trancha et la pratique n’a pas survécu 2 semaines : sankara l’a purement et simplement interdite de façon claire, nette et ferme. Si je mens il y a des acteurs de la révolution qui sont encore vivants : qu’ils sont sortent du bois et parlent !

    Les mêmes pratiques « recommencent » apres tant de morts et de souffrances, pour que rien ne change. Non ! A nous de nous lever comme un seul homme, comme on l’a fait les 30 31 octobre 2014, pour que plus rien ne soit comme avant. Ca ne depend que de nous ! Si nous laissons faire, alors ne nous plaignons pas apres ! Nous l’aurons merité : c’est de faire son bonheur ou son malheur : c’est un choix libre.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2016 à 10:42
    En réponse à : Présidence du Faso : Haro sur ces laudateurs, spécialistes du culte de la personnalité !

    Chers internautes, pour ceux qui ne sont pas au pays c’est compréhensible, mais pour ceux qui y sont c’est plus que clair. En début d’année, un regroupement de jeunes voulait faire une présentation de voeux au Président du pays. Autre chose, après l’investiture du président, les journalistes ont produit un article sur le fait que en sa qualité de président ce n’était plus à son parti de faire sa communication mais plutôt au service de communication de la présidence. Pour les évènements culturels et associatifs, il n’est pas rare de les voir parrainer par une personnalité politique : ministre (remerciement des mécènes pour la levée de fonds pour les Coras de Sissao), le choc des titans de la musique burkinabè, l’image d’hautes personnalités ont été jointes, etc. Après il ne restera plus qu’à chanter les noms des présidents d’institutions, de ministres, de l’épouse du président, (que l’on présente comme la première dame, comme si l’épouse du président n’était pas la 1ère dame), et enfin le président.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés