Police municipale de Ouagadougou : Jean-Marie Ouédraogo désormais aux commandes

jeudi 24 mars 2016 à 00h15min

Un vent de changement souffle sur la police municipale de Ouagadougou. Après plus de 11 ans passés à la tête de l’institution, l’inspecteur divisionnaire Clément Ouongo a cédé sa place à l’inspecteur Jean-Marie Ouédraogo. La cérémonie de passation des charges, présidée par le haut-commissaire de la province du Kadiogo, a eu lieu dans la soirée du 23 mars 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Police municipale de Ouagadougou : Jean-Marie Ouédraogo désormais aux commandes

Le 2e directeur de la police municipale de Ouagadougou, Clément Ouongo en poste depuis octobre 2004, a passé la main à Jean Marie Ouédraogo. L’inspecteur divisionnaire a été nommé directeur de cabinet du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure.

Le sortant a tout naturellement remercié ses désormais anciens collaborateurs pour la collaboration durant ces années qui ont permis à la police municipale d’engranger de nombreux acquis en termes de sécurité des ouagavilliois et de leurs biens.

C’est le haut-commissaire de la province du Kadiogo, président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou, Maurice Moctor Zongo qui a remis le drapeau au directeur entrant, l’installant ainsi officiellement dans ses nouvelles fonctions. Il a été nommé le 17 mars 2016.

« Dans un contexte d’insécurité ambiante empreinte d’incivisme, notre position aujourd’hui, c’est de travailler, de concert avec les autres corps des forces de défense et de sécurité, pour relever le défi de la sécurité urbaine (…) il faut que nous soyons bien organisés pour travailler avec les autres », ce sont les mots du nouveau directeur. L’inspecteur de police municipale a ainsi lancé un appel à la troupe qu’il dirige désormais, pour réussir la mission commune.

Aux agents, assistants, contrôleurs et inspecteurs de police municipale de Ouagadougou, Jean Marie Ouédraogo a signifié que le défi sécuritaire ne pourra être relevé que si le travail au quotidien est fait dans la discipline, la probité, la solidarité et la collaboration. Pour ce faire, le 2e directeur de la police municipale « n’hésiterai pas à ramener dans les rangs toute brebis galeuse qui erre à contre-courant de la direction du troupeau par une main de fer dans un gant de velours ».

En rappel, la police municipale est placée sous l’autorité de la ville. Celle de Ouagadougou, crée en 1995, compte environ 462 hommes et femmes.

Jean Marie Ouédraogo, un ancien CNTiste

A bientôt 38 ans, le nouveau directeur de la police municipale a fait ses premiers pas dans le corps avec la promotion 1999-2000 comme contrôleur de police municipale. Il a occupé successivement les postes de Chef de détachement des équipements marchands à la Régie autonome de gestion des équipements marchants (RAGEM), puis chef de la voie publique et commandant du corps urbain.
Admis au concours professionnel d’élève inspecteur de police municipale en 2009, il est par à la suite nommé directeur adjoint de la police municipale de Ouagadougou. Il a été choisi entre temps comme représentant des polices municipales du Burkina pour siéger au sein du Conseil national de la transition, suite à l’insurrection populaire.

Tiga Cheick Sawadogo
Nadège Yvette Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés