Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

jeudi 24 mars 2016 à 00h24min

Plus de deux mois après la formation du gouvernement Paul Kaba Tchiéba, le Collectif pour un peuple uni (CPPU) déplore la passivité de celui-ci. Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont organisée ce mercredi 23 mars à Ouagadougou, Azise Ouattara et ses camarades recommandent entre autres un remaniement ministériel.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de

"Nous n’avons pas besoin d’un gouvernement qui dort", lance le coordinateur du CPPU Azise Ouattara. Il estime que les défis sont énormes et que "l’une des priorités du gouvernement devrait être la réforme des institutions afin de redonner confiance au peuple, redécoller l’économie, attirer les investisseurs et partenaires techniques et financiers, poser les jalons d’une bonne démocratie". Le CPPU constate que la justice de la rue va grandissant et déclare que "force doit rester à la loi" même si "le nouveau pouvoir a hérité d’un pays fragile avec tant de problèmes sociaux et économiques". Et pour répondre rapidement aux aspirations du peuple, le collectif recommande un remaniement ministériel.

Audit de la CENI, mutisme des opposants et ingérence des OSC

Pour le CPPU, il y a eu un dysfonctionnement lors des élections présidentielle et législative et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’a pas "joué pleinement son rôle tendant à favoriser la paix et la cohésion sociale".

Le Collectif pour un peuple uni déplore également que les opposants soient "fugitifs" et "muets" face aux problèmes actuels, eux qui "attendent toujours la fin pour tirer la sonnette d’alarme pour faire sortir les militants". "Nous voulons une opposition forte, une opposition constructive, une opposition à l’image du peuple", a-t-il réaffirmé.

Pour ce qui est des Organisations de la société civile, le CPPU regrette qu’elles soient "trempées dans la politique et participent à piller le peuple". Aussi, le collectif demande au ministère de l’administration territoriale de recadrer ces organisations et de mener des audits sur celles-ci.

Accord de défense et déploiement du GIGN

"Il n’y a pas meilleur moyen de lutter contre le terrorisme que le peuple lui-même, en collaboration avec nos FDS (Forces de défense et de sécurité, ndlr) et l’acquisition de matériels adéquats", pense le CPPU. Visiblement remontés contre l’annonce faite par la France de déployer des éléments de la GIGN à Ouagadougou, Azise et ses camarades le sont également à propos d’un accord de défense, qui selon eux, a été signé sous la transition entre la France et le gouvernement burkinabè à travers le ministère des Affaires Etrangères et de la coopération Régionale

Que dit cet accord en son article 4 ? « Pendant la durée de sa présence, le personnel militaire de la partie française bénéficie, à l’égard de la partie burkinabè, des immunités et privilèges identiques à ceux accordés aux experts en mission par la convention sur les privilèges et immunités des Nations unies du 13 février 1946 ».

Plus loin l’article 12 renchérit : « chaque partie renonce à tout recours qu’elle pourrait avoir contre l’autre partie, les forces, ou un membre du personnel de cette partie pour les dommages causés à ses biens ou à son personnel y compris ceux ayant entrainé la mort, en raison d’actes ou de négligence dans l’exercice des fonctions officielles qui découlent du présent accord. Lorsque le tiers intente une action judiciaire, la partie Burkinabè se substitue à la partie française devant les instances compétentes du Burkina Faso en vertu des immunités des Etats qui lui sont reconnus. En cas de condamnation définitive les parties déterminent la répartition entre elles de la prise en charge ».

Au regard de ce qui précède, le CPPU a annoncé qu’il interpellera les parlementaires sur la question "afin qu’une motion soit introduite et que le Premier ministre ou un membre de son gouvernement vienne éclairer l’opinion sur cet accord de défense et le déploiement du GIGN". En attendant, Azise et ses camarades se demandent "A quand l’Afrique ?"

Sur l’affaire Zida et des parcelles de la SONATUR, le collectif se demande si cet acharnement contre le Premier ministre de la Transition ne cache pas des mystères. Mais pour le moment, Azise Ouattara estime que "ce sont des suppositions et il jouit de la présomption d’innocence".

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mars 2016 à 00:47, par Le neveu
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    moi je vous demande pardon. apparemment, vous ne voyez pas l’ordre que le gouvernement est en train de faire, les corrections budgétaires, les efforts de baisse du train de vie du gouvernement, les mesures sociales prises, etc etc. trop pressé que la musique, on danse mal.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 02:33, par Patriote
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Ces gens la n’inspirent pas confiance. Ils ont des mines patibulaires, on vous connait, bandes de Cedepistes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 07:03, par Bangrenoma
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Si vous travailliez a soutenir le gouvernement on saurait que vous êtes pas contre lui. Votre ambition est de couvrir la transition. Et puis vous voulez un poste dans un nouveau gouvernement ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 07:23
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    AZIZ votre réflexion est perplexe et ambivalente.
    - Par rapport au remaniement je pense qu’il est très tôt pour une telle option. Même pour aménager votre champ ce temps est insuffisant à plus forte raison un département ministériel. Encourageons nos dirigeants et soutenons leurs actions positives avec la plus grande critique s’il le faut.
    - Par rapport au désordre actuel tout va rentrer dans l’ordre avec un SIMON, après les municipales car l’opposition aussi cherche les failles du système pour bondir. Ils se connaissent. Attends seulement si les élections passent, vs verrez................
    - Par rapport au Général ZIDA, là je suis d’avis avec toi car en politique il faut chercher à diaboliser son vis à vis surtout s’il s’appel ZIDA tellement il a été admirer par la JEUNESSE de notre Pays. Vs comprenez c’est une guerre pour le futur et ZIDA le sait. Certainement qu’il se prépare en bon MILITAIRE et stratège de surcroît.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:02, par BABACOUL
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Merci Ouattara pour votre participation à la construction de la Nation Burkinabè.
    Je n’apprecierai pas votre flo mais la fin m’a laissé un peu pantois,vu le soutient que vous semblez apporter à Yacouba ZIDA.Je pense sincèrement que c’est pas vos ognons ni tomate cette histoire.
    Merci de votre action pour faire avancer les burkinabè dans un Burkina paisible.....

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:07, par CestMonOpinion
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    La presse exagere. C’est vrai qu’il faut donner la parole au peuple mais des inconnus notoires qui apparemment ne comprennent meme pas le minimun d’un accord ecrit en francais facile ne meritent pas la place qu’on leur fait ici.
    Trop de personnes qui ne comprennent rien a rien se levent, donnent une ’conference de presse’ et on estime que c’est la une information a servir au lecteurs.
    Qu’est ce que ces mecs appelent un gouvernement qui dort ? Savent ils comment un gouvernement fonctionne ? C’est eux qui dorment ! pas le gouvernement.
    SVP arretez d’afficher n’importe quoi sur la toile.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:11, par Vico
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    C’est une bonne analyse mais j’estime qu’il est trop tot de se lancer comme ce que les uns et les autres pensent. Le Burkina Faso vient de sortir des CRISES depuis le Front populaire à nos jours, fabriquant ainsi toutes les races d’hommes politiques. Il est difficile de connaitre les profiles de ces hommes politiques, meme la société civile aujourd’hui. Donc pour moi, le gouvernement ne dort pas il faut bien étudier avant de se jeter.
    1 La reforme de la juste consiste à quoi ? C’est de rechercher des hommes neutres mais vous pensez qu’ils sont combien actuellement au BF ?
    2 La sécurité, est ce que vous êtes sur que nous sommes en sécurité avec tous ce qu’on voit ?
    3 Il faut parachever ce qu’on a commencé, beaucoup des institutions manque et celles qui existent, certaines ne sont pas fiable donc il faut réorganiser et surtout il faut la mise en place des maires sinon vous allez travailler avec qui ?
    Et enfin, vous savez bien que vivre 27 ans dans un système ou y avait un laisser-aller, ça ne sera pas en 2 ans que l’on pourra dégommer ça ? Donc du temps gouvernement pour tout mettre en place.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:24
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Plus loin l’article 12 renchérit : « chaque partie renonce à tout recours qu’elle pourrait avoir contre l’autre partie, les forces, ou un membre du personnel de cette partie pour les dommages causés à ses biens ou à son personnel y compris ceux ayant entrainé la mort, en raison d’actes ou de négligence dans l’exercice des fonctions officielles qui découlent du présent accord. Lorsque le tiers intente une action judiciaire, la partie Burkinabè se substitue à la partie française devant les instances compétentes du Burkina Faso en vertu des immunités des Etats qui lui sont reconnus. En cas de condamnation définitive les parties déterminent la répartition entre elles de la prise en charge »

    Et ils ont ose signe une telle disposition ? A-t- on besoin d’ ete juriste pour ne pas voir les loopholes(failles) et refuser de parapher cette insulte en plus du fait que le GIGN dans notre pays, c’est deja la recolonisation ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:25, par le panafricain
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    chers frères Burkinabés ZIDA a coulé allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:35, par TANGA
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Vous, vous êtes mieux que certains !
    Nous vous invitons à démissionner pour rallier le KOGLBURKINA !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:57
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    D’accord avec vous au sujet du GIGN mais pour le gouvernement, il n’est pas aussi mou comme vous le dites. Gérer un pays est tellement différent de gérer un collectif.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 09:21, par camarade
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Crimador. Proposer nous des pistes

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 09:22, par Noumou
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Est-ce que ce Azise O. a déjà dirigé une simple association digne de ce nom ? Sinon il n’allait pas parler au hasard comme ca bon sang. Dire que ce gouvernement dort c’est vraiment aller en besogne. Rien que sur la table que ce CPPU utilise comme table de "conférence de presse" on voit un (Azise Ouattara) qui semble bavarder et les deux autres dorment (s’ennuient). Y a une meilleure image pour vous qualifier ? Bande d’imbéciles. Quelle honte d’avaoir des gens comme ca comme OSC !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 09:58, par Nabiiga
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Vous demandez au gouvernement de se réveiller ? Comment peut-on réveiller quelqu’un qui ne dort pas car le gouvernement ne dort pas. Est-ce votre conférence de presse est de réveiller la conscience nationale sur le manquement du gouvernement actuel ou c’est pour faire la publicité de votre organisme. Il y a bien des égards par lesquels votre présence pourra être sentie, tels des travaux d’assainissements urbains organisés à une fréquence acceptable. Ouaga est trop sale pour que les gens ne vous remarquent pas. Sinon, cette sortie médiatique n’a pas de sens. N’attendez pas que le gouvernement se lance dans une course de 100 mètres alors qu’il peine à maîtriser la marche simple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 10:01, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    A vous aussi,au regard de ce qui précède ,que justifierait un remaniement ministeriel ? Et si chaque désoeuvré se trouvait une occupation qui lui permettrait de gagner dignement sa vie au lieu de se lancer dans des associations mange-mil ? Trop facile de jouer au parangon de la vertu quand on est soi-même moins vertueux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 11:23, par oeil pour oeil dent pour dent
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Ce que vous dites serait 20/20 s’il n’ y avait pas "remaniement et gouvernement dort ". Vous avez donc 15/20 moins 8 donc 07/20.
    Aidons ce gouvernement et guidons les dans le bon sens.
    Posons clairement et hônnetement nos problèmes et la solution va apparaitre !
    Zida, oui il y a eu des erreurs mais est que la transition n’a pas reussi vu que personne n’étais preparé !
    Et les degats des 27 ans qui parlent de ça ? Personne ! Zida est bon et Kafando très bon.

    Tous ensemble on est fort !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 12:26
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Entièrement d’accord avec vous pour l’accord sur les privilèges accordés à l’armée française au Burkina dans le cadre de l’opération Barkhane. Cela s’entend dans le cadre professionnel. Si un militaire français braque une banque ou viole une fille, aucune immunité ne joue dans ces cas. Mais un coup de feu par inadvertance qui tue un homme, ou un accident de circulation mortel, cela rentre dans le cadre de l’immunité dont parle cet accord.
    Je pense qu’il est grand temps que tous les accords soient révisés pour une application de la réciprocité.
    Pour le réveil du gouvernement, je puis vous dire qu’il ne dort. Le fait que vous soyez pressés comme une diarrhée vous fait faire des confusions.
    De plus, on n’a plus besoin d’actions d’éclats, mais des actions posées, bien réfléchies et porteuses d’espoir, posant des bases pour un avenir meilleur.
    Patience ! Patience ! Patience !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 12:49, par Le doso
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Mr.Ouattara , vous dites tout haut ,ce qui nous tourmente tous. Nous sommes tous combles de desolations et d’amertumes face a l’impuissance de ce gouvernement . Certains refusent de voir la realite en face parce que l’effort (le sang verse ) pour mettre ce gouvernement en place est colossal. C’est pourquoi l’echec est inadmissible.Le peuple Burkinabe a place tout son espoir au president ROCK pour intauration d’un ordre nouveau .Malheureusement ,après 2-3 mois de travail ,notre pays n’a toujours pas decolle . On sombre de jour en jour..La panique nous pousse a reagir. Pouquoi en est -on arrive la ? Pour les larbins du pouvoir ,les mange-mils et les voleurs ,Il est trop tot de reagir ; mais pour les patriotes ,on attend la derniere goutte qui debordera le vase pour entrer en action.
    Pourquoi le peuple Burkinabe est dans l’impasse ?. Parce que :
    1-apres 3mois de travail on contate que le gouvernement ne fait rien il dort. seuls les kolgweogo et quelques Naba font la loi dans notre pays.
    2- Face a ce comportement de nos dirigeants, l’opposition aussi dore . Ou sont les grands Hommes du Burkina ?. le Burkina est -il damne ? abandonne a son triste sort ?
    3- la presence de l’armee et de la gendarmerie francaise sur sol Burkinabe est inacceptable. Je dis bien INACCEPTABLE on attend impatiemment la rencontre ROCK - HOLLANDE.
    Chers compatrotes ,restons vigilants : la lutte cuntinue.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 13:25
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    C’est plutôt toi et ton groupe vous devez vous réveiller pendant qu’il est temps Pendant la transition vous avez soutenu ZIDA le pilleur dans son projet de division . Je pense que présider à la destinée d’un pays ne te permet pas de développer des intérêts personnel .Votre ZIDA c’est fait nommer général de division il a raison car c’est un diviseur du peuple et non un rassembleur. Monsieur ouattara on va plus vous permettre cela car la recréation est terminée.Je suis loin d’être un militant du parti au pouvoir, mais laissez les travailler

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 13:32, par le tocardlai
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Laissez ces gens dormir, un jour ils vont se réveiller en sursaut

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 13:36, par joan
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    bien dit, on dirait que ce gouvernement n’arrive pas à se mettre dans la tête que c’est bien lui qui est aux affaires. Il est temps de se réveiller. Il est aussi temps d’arrêter d’accabler le gouvernement de la transition. S’il y a des manquements remettez les résultats de vos investigations à la justice pour la suite. Il est temps de reformer celle ci aussi, pour relever les défis. Plus de dossiers judiciaires dans les tiroirs. Plus de dossiers qui traînent, ou qui sont traités à la tête du client.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 14:30, par peresecou@yahoo.fr
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Heureusement que la République a ses règles, qui la rendent différentes, sinon à vouloir écouter tous ces zinzins, on laisserait les rênes du pays aux Osc, collectifs et autres journalistes déréglés et mabouls !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 15:15, par SOME
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    ainsi est faite une certaine comprehension de la democratie : n’importe quel va-nu-pied, ou plutot va-tete-vide se croit en droit de dicter ses aneries quant a comment gouverner. Mais il y a du bon en cela ; ne les incriminons pas, mais ne soyons pas naifs, on sait pourquoi ils reagissent et se comportent ainsi....
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 16:32, par fifou
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    bougnoul si tu sai travail pourquoi tu napa deposer ta candidature.tchrurrrrrrr ton genaral chintok et toi aller crepir en prision sil devoile tout, tu es tro jeune pour ca fo quiter dans ca et trouve toi a faire oui.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 17:05, par dougoutigi
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    je lance un avis de recrutement de membre pour la création d’une osc qui sera dénommée "héé donnez pour nous sinon". HATEZ VOUS car le nombre de membre est limité a cause du gâteau qui ne suffira pas pour tous. Qui est fou c’est le système nouveau pour avoir les postes, les soutiens en faisant du bruit dans la presse ; c’est ainsi que ceux là ont gagné pour eux et ils ne peuvent plus parler "suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 17:28, par Visa
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Je vous informe qu’en moins d’1 an ces zigolos sont a leur 3eme OSC. Ce sont les memes qui s’etaient bagares apres avoir recu 7 millions chacun du Cabinet militaire installe au CES...
    Zida etant en disgrace, ils cherchent un nouveau pourvoyeur... Ousss ! Bande de vautours !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 17:31, par JAMES KENNY
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Le serpent a fait sa mue et est devenue CPPU, ou est Abraham Badolo ? zaida ? bon bref la bande des rigolo. dissoudre le gouvernement, non mais vous pensez que c’est gestion de votre salon ou quoi ? De grâce, épargnez nous vos analyses a deux balles, nous avons dépassés ça.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 18:25
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Ces messieurs ne sont pas sérieux et encore moins crédible. Manifestement, ce coordonnateur a par mal causer comme dans un cabaret de dolo, ne sait pas comment travaille un gouvernement .

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 20:48
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Je pense que l’accord avec la France est une haute trahison de la transition. Je ne comprends pas comment est ce que ces gens ont osé alors que la France a donné tous les moyens à Blaise pour les massacrer. La France n’a jamais été d’accord avec le refus du peuple de voir Blaise réviser le fameux article et régner avec sa vermine. C’est pas moi qui le dis, l’ex ambassadeur de France au temps du règne Compaoré l’a bien confirmé sur les antennes internationales. Le peuple s’est sacrifié et ces gens sans pitié nous ont livré au joug colonial comme si le combat de nos héros de l’indépendance n’a pas de valeur à leurs yeux.
    Je pense que dans le cadre de cet accord, tous les membres et protocoles de la transition devraient être appelés à la barre. Le peuple devrait déposer une plainte collective contre les dirigeants de la transition afin qu’ils nous donnent plus d’éclaircissement sur cet acte ignoble.

    Pour l’instant, le gouvernement de son Excellence KABA peut bien dormir. Dormira bien qui dormira le dernier

    Quant à l’affaire ZIDA et ses parcelles, mon frère conserve ton énergie la prochaine fois et ne dit rien. C’est juste un conseil. On est devenu trop intelligent dans ce pays. Que ça se sache au delà des frontières. On ne pourra plus nous pilimpamber (taper sur le dos) au Burkina, ngaow !
    Que ceux qui rêvent le faire s’abstiennent car ils seront surpris de se voir sous la couverture sans os.
    A bon entendeur salut

    Vivement, que la France arrête de nous infantiliser. Il est grand temps que le peuple français combatte cette politique de ses dirigeants qui consiste à affamer les autres peuples pour les nourrir. Si les français continuent de jouer aux innocents ou aux observateurs, ils seront obligés de ne plus quitter leur pays car partout où ils iront, ils seront terrorisés. La France crée son propre terrorisme en voulant piller les autres peuples pour nourrir le sien. Si elle ne tient plus, qu’elle se fasse coloniser par l’Afrique. Dans tous les cas, la France est construite avec l’argent de l’Afrique et il faudra un jour qu’on se la partage.

    Colonisera bien, qui colonisera le dernier

    Merci web master.
    Il faut qu’on se partage la France. On ne peut pas continuer à gérer ce pays sans ressources au nom de je ne sais quoi et avec le sang des africains. Je propose un partage équitable au proratas de l’ampleur des pillages effectués par ce pays sur les Etats africains. Par exemple, 1/60 pour le Congo, 2/60 pour la RCI (cacao, café, guerres,...), 0,5/60 pour le Togo, 5/60 pour le Burkina (vous même savez pourquoi), on donne Paris aux Rwandais du fait du génocide formaté par ce pays la bas, etc...etc.. En tout, c’est un gros gâteau et miam.....miam.....Bon appétit mes frères et sœurs africains. C’est maintenant ou à jamais le partage de ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 20:57
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    Il faut qu’on se partage la France un jour pour éviter l’égarement de ses dirigeants et le terrorisme exercé sur ce pauvre peuple et le reste du monde. Oui, la France est l’actrice n°1 de cette terreur qui règne aujourd’hui dans notre monde. On ne peut pas continuer à gérer ce pays sans ressources au nom de je ne sais quoi et avec le sang des africains et des peuples dont on bafoue leur dignité. Je propose un partage équitable au proratas de l’ampleur des pillages effectués par ce pays sur les Etats africains. Par exemple, 1/60 pour le Congo, 2/60 pour la RCI (cacao, café, guerres,...), 0,5/60 pour le Togo, 5/60 pour le Burkina (vous même savez pourquoi), on donne Paris aux Rwandais du fait du génocide formaté par ce pays la bas, etc...etc.. En tout, c’est un gros gâteau et miam.....miam.....Bon appétit mes frères et sœurs africains. C’est maintenant ou à jamais le partage de ce pays
    Merci de laisser passer webmaster

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:29, par Phil
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    la presse sous prétexte de donner la parole à toutes les sensibilités, exagère parfois en donnant de l’importance à des personnes qui n’en ont pas et qui ne représentent qu’eux même. Ces gens du CPPU, on les connait, ils ont juste changé de nom et comme maintenant ils ne sont plus invité à la soupe, ils se permettent de dire tout et n’importe quoi et voila qu’on les mets en lumière.
    je ne suis pas du MPP, mais demander un remaniement ministériels après seulement deux mois, sous le fallacieux prétexte que rien n’est fait est ridicule. Avant d’agir, toute personne sensée doit d’abord déterminer ce qu’il faut faire et cela ne se fait qu’après un bon diagnostic de la situation, qui lui ne se fait pas en 2 jours. Agir dans la précipitation est justement la meilleure façon de se planter. Mais probablement c’est ce que recherche le CPPU. Alors que si le Gouvernement se plante ça fera peut être plaisir à certaines personnes, mais ça ne fera pas pas avancer le Faso qui est pour moi (et beaucoup d’autres) le seul objectif à poursuivre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 12:02, par OUEDRAOGO wendinda
    En réponse à : Situation nationale : le CPPU demande au gouvernement de "se réveiller"

    je n’en veut à ces messieurs mais aux journalistes qui accordent de leur temps et leur énergie. la platitude de leurs arguments en dit long sur leur sérieux et c’est sur qu’aucun d’eux ne mangent à la sueur de son front

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés