Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

mercredi 23 mars 2016 à 00h40min

Le dénouement de la crise à l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPC/B) semble encore loin. Même avec l’incarcération depuis le 30 octobre de Karim Traoré, précédemment président de ladite institution. Devant la presse ce mardi 22 mars 2016, des producteurs ont déploré la situation précaire qui prévaut toujours au sein de l’Union. Ils ont par ailleurs dénoncé la tentative de libération de l’incarcéré orchestrée par son conseil juridique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

« Dissoudre le conseil de gestion et mettre en place un comité de transition », c’est le cri de cœur que lancent des producteurs de coton à l’endroit des autorités, notamment celles du ministère de l’Agriculture et de l’aménagement hydraulique. Un tel changement pourrait, foi des producteurs, permettre de démasquer et barrer le chemin à « tous ceux qui sont animés d’une volonté de détourner les ressources des producteurs de coton et de faire disparaitre l’UNPC/B ». « Oui, l’UNPC/B pourrait disparaitre si rien n’est fait », avertit François Tani et Abou Ouattara qui dépeignent une situation précaire au sein de l’Union. En effet, expliquent-ils : « ce sont des producteurs qui cotisent pour la survie de l’Union. Ils s’échinent, se sacrifient pour une organisation qui, en retour, semble vouloir les détruire. Il est donc évident que si ça continue ainsi, ils ne vont plus s’engager. Et là, c’est tout le pays qui va subir les conséquences ». Cette crise de la faitière des producteurs de coton qui dure depuis le 4 novembre 2014 résulte de la mise en cause par une partie des producteurs, de la gestion du président Karim Traoré et de son conseil de gestion. La situation, selon Djakaridia Ouattara, va de mal en pis. En effet, confie-t-il à la presse, « après s’être débarrassé des salariés gênants, mis en place des bureaux parallèles, le pillage organisé par Karim Traoré et son conseil de gestion s’est accentué ». Et de poursuivre : « Les économies dégagées qui permettaient d’honorer les traites des fournisseurs instants céréales avant que le crédit mis en place ne soit récupéré, les récupérations des crédits frais récoltes et tracteurs, qui devraient permettre d’honorer les différentes échéances ont été dilapidés. Même les recettes provenant de la production et la vente du coton biologique n’ont pas été épargnées ».

Les caisses de l’UNPC/B sont vides

Ces ressources, à entendre M. Ouattara, ont servi à s’attribuer des perdiems, à corrompre les élus provinciaux pour leur soutien, ou encore à s’octroyer des crédits. Et les conséquences de cette situation ne sont pas les moindres car les caisses de l’UNPC/B sont simplement vides. Aussi, informent les conférenciers, en plus de la « caisse vide », les traites et les factures de certains fournisseurs sont en souffrance. Plusieurs échéances bancaires ne sont pas honorées et le personnel du l’Union est sans salaire depuis fin février 2016. Du côté des commissions, rien sur l’achat coton graine des unions provinciales et départementales n’est encore reversé. Quant au coton biologique de la campagne 2015/2016, il est en attente d’être égrené et les producteurs ignorent la période de payement.

Le conseil juridique tente la libération de Karim Traoré

Ces producteurs qui dénoncent la gestion de l’ancien président de l’UNPC/B se disent surpris des actes de leur conseil juridique. Leur conseil juridique recruté pour défendre la cause de l’Union, mais qui se joue, aujourd’hui à l’avocat d’un seul individu en la personne de M. Traoré. « Il nous est parvenu que les complices de Karim Traoré, avec l’assistance de son conseil juridique, sont en train d’œuvrer à sa libération sans que justice ne soit encore rendue », confie M. Ouattara qui, soutenu par ses « compères », dénonce avec la dernière énergie cette tentative « illicite  » selon eux. C’est pourquoi ils disent prendre l’opinion publique à témoin face à la faillite organisée de l’UNPC/B par Karim Traoré, son conseil de gestion et leurs complices. D’ailleurs, informent les conférenciers, « Ce que nous dénonçons n’est que la partie visible de l’iceberg ». Tôt ou tard, se convainc Hubert Soulama, la vérité finira par se savoir.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mars 2016 à 07:10, par L’observateur
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    L’UNPCB est donc devenu un très mauvais serviteur des cotonculteurs ! Meme si les autorité actuel soit très doué en "politique" ; leur patriotisme veut qu’ils regardent encore fininement dans cette affaire pour situer les responsabilités meme probablement au sein de l’administration public. c’est le prix à payer quand on veut faire de la recherche de la justice, une base du developpement economique et de l’equilibre social.
    Dans un pays voisin, le medecin soignant d’une personnalité politique a été arrete pour complicité. Je pense que les autorité de mon pays ne sont pas moins des acteurs du developpement pour laisser en divagation ce conseil juridique.
    Je me demande ce qu’on va promettre aux producteurs (cotonculteurs) si jusqu’a cette date on est pas arrivé à trouver un denouement à cette crise qui perdure et appauvrit les cotonculteurs et bien d’autres fils et filles du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 07:50, par SAMSUNG
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    TANI, fait attention ! Va produire le coton et gagne ton argent là-bas. La campagne a déjà commencer pour les producteurs de coton. N’oublie pas que tu y étais vice président pendant des années. On ne peut pas manger tous les jours.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 08:01
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    J’apprecie vos ecrits sur facebook mais ce recit est vraiment nul. Incomprehensible

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 08:17
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Vous parlez de la partie visible de l’iceberg et pourquoi vous n’évoquez pas vos aventures funestes avec Monsanto et son coton Bt qui est une catastrophe économique pour tout le monde (sociétés cotonnières, producteurs) avec des pertes qui se chiffrent en dizaine voire beaucoup plus de milliards de F CFA de la filière coton au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 08:56, par Ben
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Vous parlez de justice donc laisser les gens travailler.Seul le juge peut le libérer car il est détenu mais son conseil a droit d’intenter des actions a la justice.N’importe quoi.....

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 11:07, par Abdallah
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    N’a t-on pas droit dans ce pays de passer même par son conseil juridique pour prouver son innocence ? Tenez, vous même pouvez être dans une telle situation demain pour quelques affaires que ce soit, allez vous juste dormir tranquillement et remercier le Bon Dieu et vos ennemis de vous avoir envoyé là bas ? Si vous êtes honnêtes, luttez pour l’Union mais pas contre des gens que vous voulez justes voir punis sans une possibilité de se justifier.
    Du reste, nous constatons que le départ de Karim n’a pas résolu votre problème, et même en prison vous continuez de l’accuser, est-ce que le problème n’est pas finalement vous même !
    Vous savez, il est plus facile de juger et condamner quelqu’un qui est dans l’action que travailler à sa place ! Et plus difficile encore de travailler contre quelqu’un.
    Vous avez travaillé à bloquer un système par toutes sortes d’actions destructrices il y a quelques temps de cela, au lieu de continuer à accuser qui que ce soit, recousez la calebasse que vous avez contribué à casser.
    On attend votre prochaine sorti à la presse pour voir encore qui une fois de plus vous allez accuser de vos problèmes, tout le monde, du ministère de l’agriculture aux producteurs et évidement Karim Traore, sauf vous même !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 11:14, par harum
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    vous êtes ridicule, vous voulez même empêchez un conseil juridique de faire ce pour quoi il existe.vous êtes anarchistes et hors la loi. maintenant que juridiquement vous êtes diminués vous appeler au secours ;
    vous n’avez rien vu d’abord, bandes d’affamés !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 12:15, par bouba
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Il y a quelque chose qui n’est pas clair. Si le conseil juridique en question est recruté et payé par Karim lui-même pour défendre sa cause, il n’y a aucun problème. Mais si ce conseil juridique est recruté par l’UNPC, il y a problème. Imaginez un DG arrêté pour mauvaise gestion et qui continue d’utiliser les ressources humaines et financières de l’institution pour se défendre ? C’est dans quelle monde ? Les autorités sont responsables car on ne peut laisser un vide dans cette institutition pendant plusieurs mois tout en sachant que les procédures judiciaires dans pareils circonstances peuvent durer plusieurs années.. Soit on désigne un intérimaire soit on organise de nouvelles élections. Et évidemment dans pareils circonstance, il faut auparavant un audit clair avant que la nouvelle équipe élue prenne fonction.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 12:50
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Bcp d’internautes semblent ne pas comprendre. C’est le conseil juridique de l’union qui travaille contre l’union pour la libération de Karim. Ceci est une pratique bien répandue des avocats au Burkina qui prennent l’argent avec la partie adverse pour saborder le dossier de leur propre client. Une autre facette de la corruption de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 13:30, par joe
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Vous connaissez quoi de ce qui se passe aujourd’hui à L’UNPCB ? une boîte qui faisait la fierté du BF en matière d’organisation qui est à l’agonie à cause d’un seul type.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 13:36, par Druft
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Ces "rebelles" ne sont vraiment pas serieux, ils sortent juste après une activité très louable organisée par l’ UNPC B dans la zone de Houndé au profit des producteurs de coton dans le cadre de la lutte contre la dégradation des sols. Que voulez-vous au juste, que le ministre vous decrete president de l’union ? Laissez vos frères produire paisiblement leur coton. Car vous avez dénoncer la mauvaise gestion du president qui a été arrêté. Alors place a la justice maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 13:38, par Samory
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Rien de plus dangereux qu’un semi analphabète. Il connait tout. Droit ; Agronomie ; Économie ; etc.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 13:44
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    et les maires de la commune de ouagadougou qui ont été liberer personne n en parle

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 13:49
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Chers producteurs, même si votre lutte est légitime, ayez le courage de respecter la loi. Au lieu de procéder par des conférences de presse, mobiliser les unions provinciales de producteurs de coton pour destituer le conseil de gestion, si vraiment vous avez la majorité des producteurs de coton avec vous. C’est juste un conseil, sinon, vous êtes entrain de vous détruire vous mêmes. Si chaque fois l’État doit intervenir sans tenir compte des textes, au tant dire que l’union n’existe plus.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 14:55, par Babê
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Mes frères évitez d’insultés les à vous entendre parler on sait que vous n’êtes pas cotonculteurs ou bien c’est les miettes de Karim T qui vous font délirer De grâce revenez sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 15:18
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    François Traoré avait détourné 3000 tonnes de mais sous prétexte que çà contenait des cailloux en 2010. qu’es ce qui s’est passé ? Arrêter de nous pomper l’air. Ce sont les bwaba qui veulent enlever Karim pour mettre un autre Bwaba. si non pourquoi ce acharnement si les autres UPPC sont d’accord avec lui ? François a trahi ces frères KOHOUN Barthelemy et feu BICABA Pierre pour que la Sofitex l’impose à la tête de l’unpcb sans vote en 1997. on est au courant la. Vous voulez gâter la filière coton au burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 15:19, par kelemori2
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    c’est vraiment riducule quand on cherche pas a comprendre ;l’UNPCB fonctionne sur les retenues de vente de tous les cotonculteurs et le conseil juridique est censsé devendre l’UNPCB mais pas karim Traore et si il etait innocent il n’allait pas etre la ou il se trouve acctuellement.
    je vous signale que tout ceox qui ont cultivés le coton conventionne sont tombé en impaye ; donc le BT est inevitablel.Et cette lutte concerne tous les producteurs mème si ils ont étè dans le passé dirigé l’UNPCB cela n’enléve rien a leur titre de producteurs de coton
    l’actuel conseil de gestion na aucune legitimité de diriger l’UNPCB au vu de leurs documents statutaire

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 15:46
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    On parle de détournement et de malversations portant sur plus sieurs millions de FCFA. Si cela s’avérait, Karim est bien la ou il est en ce moment et le conseil de gestion devra répondre. Mais comment des documents ont ils été diffusés auprès du public. Au delà de toutes considérations partisanes, la déontologie du métier n’a pas été respectée quelque part. Karim TRAORE après son élection en 2010 a refusé de faire un audit de la gestion de François TRAORE. Si cela avait été, l’ensemble des cotonculteurs et tout le peuple burkinabè auraient su qui est le producteur modèle que se targue d’être François TRAORE et les membres de son bureau dont François TANI qui est un vrai dealer et qui se place au milieu d’eux comme un saint. On aurait su par exemple où François TRAORE et ces acolytes ont mis les 80 millions de francs CFA versés par la firme américaine Victoria Secret dans le cadre de la production du coton biologique. De même on aurait su que François TRAORE et son équipe d’alors se sont sucrés sur le dos des producteurs en se partageant à titre gracieux des tracteurs commandés et qui ressortent dans les comptes de l’UNPCB. Savez-vous combien de missions François TRAORE se tapait par an ? Allez sur son site et comptez le nombre de ses écrits intitulés « Ce que je pense » et vous saurez que François ne s’occupait plus que de lui même surtout après son titre de docteur honoris causa.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 16:41, par koné
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Ça ne sortira pas de ma bouche (pause toilette de Gérard) : il me semble que le mandat du conseil de gestion actuel prend fin le 29.03.2016, même dans le cadre des renouvellements au 1/3. Donc tout le conseil doit être évacué ! Alors le MAAH doit rester regardant après les efforts de 20 milliards de soutien à la filière coton que l’Etat vient d’accorder....

    Vraiment, je ne comprends pas les gens ! quelles belles actions pour les cotonculteurs de houndé. il s’agit d’un financement de l’UE que l’UNPCB exécute. Là aussi il faut s’assurer de la conformité des dépenses. Dans tous les cas dans les procédures de l’UE il est prévu un audit financier avant la fin des financements.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 18:10, par Citoyen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Hé pauvres producteurs ! SVP allez voir les producteurs pour destituer le conseil de Gestion actuel ! Si vous estimez plaider la cause des cotonculteurs, allez y à la base.
    Pour celui qui connait cette Organisation, vous savez bien que ceux qui sont entrain de crier ne sont rien. Je jure et je prends le pays à témoigne ! Que l’Etat organise toute de suite des élections à l’UNPCB avec TRAORE Karim en prison, vous verrez le résultat.
    Vous avez tout fait pour foutre le monsieur en prison mais vous savez de quoi il est capable.
    Les caisses de l’UNPCB ne seront jamais vides ; pas de salaires pour des agents, non ce sont des retards accusés dans le traitement des fonds de projets ; ce sont les agents qui émargent sur un projet qui connaissent ce problème mais tout est rentré dans l’ordre.
    Des producteurs qui souhaitent tuer leur organisation par des manoeuvres, vraiment ce pays là ! Sinon, repartez à la base discuter avec vos collègues producteurs et vous trouverez une solution à vos difficultés ! Oui on a pas eu de place comme conseiller de mon village, de mon secteur et pourtant je suis habitué à cette vie, donc il faut crier au scandale ! Cette fois-ci la loi sera dure avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 19:46, par le paysan
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    nous allons tous constater et subir les conséquences de cette crise si rien n’est fait.que DIEU nous donne tous longue vie.au Burkina on ignore une chose :LA NATURE A UNE LOI .

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 21:13, par paix
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Sincèrement ces gens là n’ont pas honte regardez vous d abord, vous même vous n êtes pas crédible. Tout le monde connaît Soulama inonbert Hubert dans la Comoé un malfrats tani François ils étaient tous avec François Traore qui les manipule toujours. Vous n avez pas pu faire mieux que Karim . lui au moins à ouvert les yeux des cotonculteurs qui connaissait François ? Quant à Ouattara djakaridja il fait pitié il a géré la Comoé avec inonbert et il ne se sont jamais compris et aujourd’hui vous voulez tromper la vigilance des gens. On vous connaît tous laisser nous les cotonculteurs tranquille

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 21:22, par paix
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Sincèrement ces gens là n’ont jamais changé vous qui êtes assis comme ça la on vous tous vous êtes pire que Karim et son conseil de gestion. On a vu François Traore et les Soulama Hubert ici. Haïti laisser nous respirer

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 22:08
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Pour l’internaute n°9, il faut conseiller également aux frondeurs de suivre les textes qui régissent les organisations paysannes pour enlever un dirigeant qui ne fait pas bien son travail. Un DG est révoqué par son conseil d’administration et dans ce cas c’est l’assemblée générale qui est la seule habilitée à faire partir leur soit disant mauvais dirigeant. La force reste la loi. Pour quoi, les frondeurs agissent hors les organes de leur faîtière. Les frondeurs peuvent convoquer une assemblée générale extraordinaire s’ils estiment qu’ils ont la majorité des producteurs de coton avec eux pour mettre leur bureau de transition. Résoudre la crise de l’UNPCB en dehors des textes légaux prépare des lendemains mauvais pour toutes les organisations paysannes du Burkina Faso.
    Si le gouvernement veut, il n’a commencer et il verrai les conséquences sur les autres organisations paysannes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 22:09, par katya
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Que le Ministère de l’Agriculture réorganise urgemment les organisations faitieres,car elles sont devenues des cavernes d’Ali baba pour la plupart ds dirigeants et qui sont les corrupteurs au sein de l’Administration afin d’éviter la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2016 à 22:17
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    Hé, pauvres paysans, au lieu de vous unir pour mieux défendre vos intérêts, vous vous diviser. SOFITEX est en train de rire, car elle a atteint son objectif, diviser pour mieux régner. Elle n’a plus de problème lors des forum. Cette manière de faire affaiblit toute équipe qui va arriver à la tête de l’UNPCB. Elle va toujours négocier avec SOFITEX pour survivre. Qui vivra verra.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 08:07, par Le Scruteur
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    C’est curieux de la part de journalistes ! Le nom du Ministère en charge de l’Agriculture c’est" Ministère de L’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques" et non" Ministère de L’Agriculture et de l’ Aménagements Hydraulique". C’est vraiment dommage. Vous n’êtes pas la seule.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2016 à 11:32, par charles
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des producteurs de coton dénoncent la tentative de libération de Karim Traoré

    SVP arrêtez de vous injurier car cela n’apportera rien de bon à la remise sur pied de cette union. Il faut faire des critiques constructives et non destructives. merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés