Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

mardi 22 mars 2016 à 13h46min

Le président américain Barak Obama entame depuis le 20 mars 2016, une visite historique à Cuba. C’est la première fois qu’un président américain en exercice pose le pied sur le sol cubain depuis la révolution castriste, il y a plus d’un demi-siècle. Un déplacement ‘’historique’’ qui entérine le rapprochement entre Washington et La Havane.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

« Les États-Unis dialogueront avec nous quand ils auront un président noir et que le pape sera sud-américain ». Cette phrase prémonitoire aurait été prononcée par Fidel Castro lors d’une conférence de presse en 1973. Si c’est vrai, on peut dire que le leader Castriste avait vu juste. Après 43 ans effectivement, les Etats Unis ont un président noir, Barack Obama, et le successeur de Saint Pierre est sud-américain, précisément argentin, Pape François. Et c’est maintenant que les deux pays entament la longue marche pour la normalisation de leur relation. Aucun président américain en exercice ne s’est rendu à Cuba depuis Calvin Coolidge en 1928.

Engagé le 17 décembre 2014, le rapprochement entre les deux pays est depuis allé très vite avec plusieurs gestes et paroles d’apaisement de part et d’autre. Et avec ce voyage de Obama qui quittera la Maison Blanche dans dix mois, a un objectif : rendre irréversible le spectaculaire rapprochement. Accompagné de son épouse, Michelle Obama, et de leurs deux filles, Sasha et Malia, c’est sous une pluie battante que le président américain est arrivé à la Havane dans la soirée du 20 mars. Un bon signe que cette pluie, diront certains sous nos cieux.

Une rencontre au sommet entre les deux présidents a eu lieu ce lundi. Leur entretien au palais présidentiel de la Place de la révolution, troisième entrevue entre des deux hommes depuis l’annonce surprise du dégel, devrait dessiner l’orientation de cette nouvelle relation. Il faut le dire, malgré les déclarations de bonnes intentions, l’embargo imposé à l’ile depuis 1962 reste en place et les changements espérés par Washington pourraient tarder à se concrétiser. Nul doute que Raul Castro, de 30 ans l’aîné du président Obama, devrait plaider pour la suppression de l’embargo imposé depuis le temps fort de la guerre froide et qui pénalise son pays.

Une table ronde entre le chef de l’Etat américain et les entrepreneurs des deux pays, et son discours qu’il prononcera mardi dans un théâtre de La Havane, sont entre autres les temps forts de cette visite.

Cuba, un peuple fier et jaloux de son indépendance

Malgré un embargo imposé pour faire plier la révolution castriste, Fidel le leader a toujours tenu tête à son voisin, si proche géographiquement, mais si éloigné dans les idéologies. L’ile n’a jamais accepté le diktat de son voisin et n’a jamais raté l’occasion de le faire savoir. Une fierté dont les leaders depuis Fidel Castro, et depuis maintenant 10 ans son frère Raoul se sont gargarisés. Et le peuple cubain, jaloux de sa liberté, peut se targuer d’avoir su résister pendant des décennies, jusqu’à ce qu’on vienne les voir. Ni les espions locaux de « l’impérialiste américain » comme les appellent les révolutionnaires cubains, encore moins les dissidents qui depuis l’extérieur ont tenté de salir l’image de la révolution, n’ont eu raison de la ténacité et du nationalisme des cubains, qui ont toujours su sauver l’essentiel.

Au début de la reprise du dialogue entre les deux pays, Cuba avait d’ailleurs tenu à préciser que ce sont les Etat Unis qui ont souhaité la relance des relations. Signe fort de la retenue des autorités cubaines, l’absence du président Cubain à l’aéroport pour accueillir son homologue américain. Aucune rencontre n’est par ailleurs prévue avec Fidel Castro, âgé de 89 ans et leader de la révolution.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mars 2016 à 16:28, par OCy
    En réponse à : Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

    Il est bien de rappeler que c’est lors des obsèques de Nelson Mandela que tout ça a débuté avec la poignée de main de Barack Obama à son homologue cubain Raoul Castro dans un stade en Afrique du sud. Rappelons aussi que Fidèle Castro et Thomas Sankara avaient de l’admiration l’un pour l’autre

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2016 à 19:40, par peuple insurgé
    En réponse à : Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

    Très bon titre !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2016 à 19:43, par Jeunedame seret
    En réponse à : Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

    Les récentes tournées du pape semblent fructueuses ! Obama ne regrettera pas cette politique de réconciliation. Ah... si le Saint Père pouvait continuer là-bas et surtout ailleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 09:50, par oeil pour oeil dent pour dent
    En réponse à : Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

    Dieu n’est bête ! il a laissé les hommes savoir leur faiblesse et leur limite et leur montre sa puissance. Un jour viendra que les chefs de guerre de l’état terroriste appelé malhonnêtement "EI" viendront déposer leurs armes pour regagner Dieu dans les mosquées, églises et autres lieux de culte.

    Rendons grâce à Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2016 à 11:31, par SOME
    En réponse à : Barack Obama à Cuba : Le Cœur du ‘’bourreau’’ s’est-il enfin attendri ?

    Mr le journaliste tu me decois avec ton titre a la bidon. Vraiment c’est grave : a quoi correspond ton titre et ton contenu ? Parce qu’on a dit (qui deja est ce ON ?) que cuba et castro etc c’est la dictature, le bourreau ...alors tu n’oses pas prendre une position objective quant aux realisations et aux avancees sociales et profondes jamais realisées sur cette planete (je le dis et je le maintiens sans etat d’ame) ; et ce depuis plus d’un demi siecle que ce peuple entier a été mis en prison et baillonné par le gros puissant du monde, tant economiquement que militairement et .... mediatiquement

    En quoi Cuba (et son chef de fidel a raoul) a été un bourreau. D’ailleurs si tu as pris le soin de suivre la conference de presse entre Obama et castro, tu verras ce que Raoul castro a repondu a la question sur les droits de l’homme. Le journaliste a-t-il été capable de lui repondre ? Non ! Et pourquoi ?
    M Obama lui meme a loué les grandes avancees de cuba... Ca venant d’un president americain....il faut le faire ! Qu’on aime Obama ou pas, force est de reconnaitre que, tout compte fait, il a de la vision de l’Histoire. D’ailleurs en avait-il le choix ? Il le reconnait lui meme que c’est les Etats unis qui ont pris l’initiative du rapprochement. C’est encore du courage de le reconnaitre. D’ailleurs c’est le president Jimmy Carter qui avait initié ce rapprochement en 1979 et il l’a rappelé en 2014.

    Ce qui est en train de se passer a Cuba est un tournant historique dans l’histoire moderne, tout comme le fut la chute du mur. Et comme toujours nous en afrique ici, on passe a coté de la plaque, accrochés qu’on est, à de vieux paradigmes, quand le monde est en pleine mutation. Et on se "reveille" 50 ans plus tard, relegués entierement en arriere alors qu’on avait tout pour reussir.
    je te ferai noter que Raoul Castro a posé la question de l’afrique et de l’amerique latine, plus particulierement du venezuela. pourquoi ? En quoi il se doit dans la situation actuelle, de penser aux "autres" ? D’autant plus que les africains n’ont jamais reellement été reconnaissants a cuba pour tout ce que le peuple cubain a fait pour eux (meme si les cubains ne leur demandent pas).

    Je sais tu as pris la "precaution" de mettre des guillemets, alors de quoi a-t-on peur ? C’est quoi cet equilibrisme ? Je ne veux pas de panégyrique, je veux des arguments qui etayent ce qu’on avance. Alors arretons de d’emboucher les jugements a l’emporte piece qui ont aucune base objective. Voila mon propos.
    SOME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés