PCESA : Le comité d’orientation apprécie le niveau d’exécution des activités

lundi 21 mars 2016 à 00h39min

Les membres du comité d’orientation de la composante (B) du Programme de Croissance Economique dans le secteur Agricole (PCESA) ont tenu leur 6ème session du 16 au 17 mars 2016 à Ouahigouya. Visites des réalisations d’infrastructures dans les communes de la région du Nord, présentation et échanges sur la mise en œuvre des activités de 2015 étaient à l’ordre du jour de la rencontre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 PCESA : Le comité d’orientation apprécie le niveau d’exécution des activités

Le programme de croissance économique dans le secteur agricole est un programme du gouvernement burkinabè financé par le royaume du Danemark qui intervient dans les filières niébé, maïs, bétail viande, karité et gomme arabique. Mis en œuvre depuis 2013, ce programme vise à réduire la pauvreté des populations par l’amélioration des revenus des ménages dans la zone d’intervention du programme. Pour cette 6ème session du comité d’orientation de la composante (B), les membres sont venus des régions du Nord, Centre Ouest, Centre Est, Est, Sahel afin d’apprécier le niveau d’exécution du programme à travers des visites de réalisations avant de passer au peigne fin le rapport d’activité de 2015 et autres documents pour favoriser de meilleures décisions du comité de pilotage.

Des infrastructures structurantes pour les communautés

C’est par la visite les infrastructures achevées et en cours de réalisation dans quatre communes de la région du Nord que cette session à débuté. Ainsi donc à Yako, une aire d’abatage d’animaux a été construite et à Tougo un magasin de stockage SPAI pour l’amélioration de la production animale. A Oula et à Thiou, c’est respectivement un magasin de stockage et de commercialisation de niébé et un quai d’embarquement en complément au marché à bétail qui ont été réalisés. Cet échantillon de réalisation (2015) de 114 projets dont 69 entièrement réalisés par la sous composante B2 à savoir « l’appui au cadre stratégique, légal, règlementaire et infrastructures » a permis aux membres du comité de pilotage d’apprécier le niveau et la qualité des réalisations lors des échanges au cours de la session. Au terme de la visite, François Guira coordonnateur national du programme, a marqué sa satisfaction vis-à-vis des réalisations. « Nous avons pu constater de petites imperfections qui n’enlèvent rien à la qualité des réalisations. Nous allons mener une étude pour la modalité de gestion des infrastructures pour les céder au privé sous la supervision des collectivités territoriales. » M. Guira a indiqué que les recommandations et observations faites seront prises en compte pour plus de succès avant de se réjouir de l’engagement de l’ensemble des acteurs et surtout des femmes. A ce propos, le coordonnateur du programme a annoncé que des mesures spécifiques seront prévues dans l’accompagnement de l’entreprenariat féminin.

87 projets retenus pour 2016

Si en 2015 plusieurs activités ont été menées par le programme avec succès au vue du rapport d’activités et à en croire les différents responsables et les membres du comité d’orientation, il a été retenu pour 2016 un lot de 87 projets à réaliser pour un coût total de 2.780.356.417 FCFA. Les projets seront subventionnés par la coopération danoise avec la contribution des collectivités territoriales. Dans ses propos, Ole Dahl Rasmussen premier secrétaire de l’ambassade du Danemark a laissé entendre que l’agriculture est un secteur stratégique pour le développement du Burkina Faso, d’où l’appui de son pays au PCESA. « Nous allons apprécier l’ensemble du travail de l’année 2015 et faire de propositions pour plus d’améliorations du programme » a signifié le répondant de l’ambassade du Danemark à la fin de la session.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2016 à 08:15, par Bala Wenceslas SANOU
    En réponse à : PCESA : Le comité d’orientation apprécie le niveau d’exécution des activités

    Vous avez dit "croissance économique dans le secteur agricole" ! Bravo, mais, mais,...
    A quand les audits des lotissements et acquisitions des terres rurales au Faso ?
    Une caravane traverse présentement des pays de l’Afrique de l’ouest par rapport à la gouvernance foncière. Après la caravane, prenons le temps de nous asseoir et ensemble élaborons de façon méticuleuse des termes de référence et une approche rigoureuse pour faire réaliser des audits des lotissements et des acquisitions foncières au cours des deux dernières décennies au Burkina Faso. Exigeons que cet audit soit fait d’une part par l’Etat ; et d’autre part, la société civile également fait (ou fait faire) un contre-audit. Les riches résultats devront servir à déterminer ensemble les règles de meilleures gouvernances des terres et autres ressources naturelles liées. C’est aussi à ce prix que nous contribuerons de façon significative à faire changer les pratiques prévalentes en matière de pillage des ressources foncières. Soyons des citoyens qui fixent et suivent désormais la gouvernance des terres urbaines et rurales du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés