Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

vendredi 18 mars 2016 à 00h30min

Au menu de ce 2ème point de presse du gouvernement Paul Kaba Thiéba, le recrutement des étudiants dans l’enseignement, la gratuité des soins maternels et infantiles ainsi que des questions d’actualité liées aux koglwéogo,à l’abrogation du décret de nomination de Yacouba Isaac Zida comme ambassadeur du Burkina Faso aux Etats-Unis d’Amérique et à la présence du GIGN français au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

C’est le ministre de l’éducation nationale, Jean-Martin Coulibaly qui a exposé sur les mesures présidentielles dans le domaine de l’emploi et notamment le recrutement des étudiants dans l’enseignement. Il a situé le contexte de cette mesure qui découle du programme présidentiel et d’une promesse électorale en direction des jeunes de niveau bac+2 et supérieur ainsi que du manque d’enseignant dans l’enseignement post-primaire.

Le déficit d’enseignants est selon le ministre, plus accentué au niveau du post-primaire et dans les domaines techniques et professionnels. Ce déficit est estimé à 6399 professeurs. Et pour cette année 2016, ce sont 4200 professeurs qui seront recrutés, 3000 en 2017 et 2000 en 2016. Au bout du quinquennat, ils seront 16000 jeunes à être recrutés.

De façon concrète, l’offre s’adresse aux étudiants de niveau baccalauréat + 2 et plus. C’est sur la base de dossiers qui seront déposés par les postulants que se feront des vérifications pour retenir les profils types. Les candidats qui ne doivent pas être âgés de plus de 35 ans recevront une formation de 6 mois. Ce n’est qu’après qu’ils pourront signer un contrat à durée déterminée de un an renouvelable avec à l’appui un engagement à servir dans des zones prédéfinies. Au bout de trois ans de service, un concours spécial sera organisé en vue de leur intégration dans la fonction publique. Pendant les six mois de formation ils percevront 30.000f cfa/mois et 100.000f cfa lorsqu’ils seront sous contrat.

Le coût de cette opération est estimé à 2 milliards 800 millions/an et 46 milliards 742 millions de f cfa pour la période du quinquenat. Le ministère de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle et celui de l’éducation nationale et de l’alphabétisation sont chargés de l’opérationnalisation du projet.

A son tour, le ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo, a campé le décor de ce qu’il faut comprendre par mesures présidentielles dans le domaine de la santé, de la femme et de l’enfant. En rappel, c’est le 02 mars dernier que le gouvernement annonçait des mesures de renforcement de l’assise communautaire du système de santé et de gratuité de soins des enfants de moins de 5 ans et la femme. Cela constitue, a dit le ministre, le deuxième pas dans la mise en œuvre des engagements de Roch Marc Christian Kaboré vers l’établissement ou la promesse d’établissement d’un pacte national pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile au Burkina Faso.

Le chronogramme de mise en œuvre de ces mesures a été adopté en conseil des ministres le 16 mars dernier. Il s’agit d’une part du renforcement de la santé communautaire et l’amélioration de la santé maternelle et infantile d’autre part. Un récrutement de 16000 agents en santé communautaire est prévu à raison de 2 agents par village. Ces agents collaboreront avec les agents de santé pour la résolution des problèmes de santé des populations. Ils percevront une prime mensuelle de 20.000f cfa et le coût annuel est estimé à 19 milliards 200 millions.

Une contribution de 5000 f cfa/ agent et par mois est réquise des communautés locales. Cependant à titre exceptionnel, l’Etat prendra sur lui cette année la part des communes et les autres fois, la contribution de certaines communes rurales indigentes.

La mise en œuvre de ces mesures se fera de façon graduelle et concernera trois régions dans un premier temps dès avril 2016. Il s’agit du Centre, du Sahel et des Hauts Bassins. Les centres hospitaliers universitaires de Bobo Dioulasso, de Ouagadougou et de Dori emboiteront le pas en mai 2016 et la généralisation de la mesure interviendra deux ans après.

Cette gratuité concerne 80% des causes de décès de la femme et de l’enfant. D’autres pathologies seront ajoutées à la longue. Pour le moment, les maladies concernées sont le paludisme, la diarrhée, l’anémie, les crises aigües de maladies chroniques, les césariennes, les fistules obstétricales, les soins néo-nataux d’urgence...Sont concernés les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et celles ayant accouché. Le gouvernement selon le ministre entend aussi promouvoir l’auto-palpation des seins pour détecter les cas de cancer dans les formations publiques de santé.

Le ministre de la communication et des relations avec le parlement porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, à quant à lui répondu aux questions des journalistes sur des sujets d’actualité. Des koglwéogo, il dira que le besoin sécuritaire est là et la collaboration des populations nécessaire. L’action de ces groupes doit s’inscrire, a-t-il dit, dans la légalité et le strict respect des lois de la République.

Le gouvernement a abrogé le décret de nomination de Zida pour voir clair dans cette affaire. Un décret pris en 2015 qui n’avait pas été publié dans le journal officiel et qui refait maintenant surface sans qu’on ne sache trop comment.

Le groupement d’intervention de la gendarmerie française est présent au Burkina dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la sous région. Il s’agit d’experts en nombre réduit qui contribueront, aux côtés des forces nationales, à enrayer le fléau du terrorisme a-t-il fait savoir.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 mars 2016 à 04:44, par Bouba
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Soyez un jour responsables de vos actes ! Vous dites que le décret nommant Zida comme ambassadeur a été annulé en attendant d’y voir clair, Qui publie les décrets ? C’est le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres. Celui-ci siège à la même table que vous durant le conseil des ministres tous les mercredis. S’il n’a pas pu y voir clair pour vous donner des explications, il n’a pas sa place où vous l’avez mis. S’il vous a donné les explications et que vous voulez jouer un jeu de dupes avec le peuple, c’est totalement irresponsables vues les conditions qui vous ont permis d’accéder au pouvoir grâce à ce peuple insurgé qui a versé de son sang.
    Je ne suis pas petit d’esprit et je refuse que l’on joue le jeu des vieux routards machiavéliques que sont RSS. On peut faire de la politique avec un minimum de transparence et moins de manigance et en essayant d’avoir un minimum d’indépendance vis-à-vis des réseaux mafieux que nous connaissons.

    1) Pour moi, c’est de l’ingratitude du MPP envers la Transition qui a eu le mérite d’organisation des élections qui ont permis au MPP d’être aujourd’hui au pouvoir. Mais rien de nouveau à ce niveau puisque c’est de la même manière que les RSS ont été ingrats envers le diable avec lequel ils ont dîné pendant plus de 25 ans.

    2) Comme disait quelqu’un, l’objectif des RSS est de dénigrer la Transition et vider petit à petit a les décisions de la Transition. En tant que lèches-bottes d’Alassane Ouattara et des réseaux mafieux que nous connaissons, ils vont par la suite inventer des failles dans la transition et lever le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro ; Diendéré et Djibril, etc. Si le peuple insurgé ne reste pas débout et vigilant, il n’aura que ses yeux pour pleurer.

    3) En ce qui concerne le grade de général, Zida est victime d’une campagne de dénigrement de ses ennemis du CDP et du MPPP et des journalistes petits d’esprit comme NAB de l’Événement. Sinon, au Niger à côté, après une transition bien menée à terme, Salou Djibo a bien élevé au grade de général alors qu’il n’était que Commandant (un grade inférieur à celui de Lt Colonel). Le peuple nigérien ne s’et est pas offusqué et aujourd’hui, il ne fait l’objet d’aucune campagne de dénigrement suite à l’acquisition de son grade de général.

    4) En ce qui concerne la campagne médiatique sur cette affaire de parcelle de SONATUR, c’est également une campagne de dénigrement qui vise à le salir alors que les structures officielles compétentes ASCE, cour des compte, etc. n’ont pas produits de rapport. Ceux qui s’offusquent posez-vous d’abord la question de savoir comment RMCK a acquis sa parcelle 2239 m2 située en zone A de Ouaga 2000 et achetée à 27 792 000 FCFA, soit 12 000FCFA le mm2 (cf. déclaration de biens) Comment a-t-il acquis 2079 actions à UBA (ex BIB) dont il prend le soin de ne même pas préciser la valeur dans sa déclaration de biens ? Y a-t-il eu un appel d’offre ? Si oui, sur quelles bases a-t-il eu autant d’actions et pourquoi lui et pas les autres soumissionnaires ?

    5) N’ayons pas la mémoire courte. Pour moi, le peuple insurgé doit au général Zida tout comme celui-lui doit également. Ne l’oublions pas et pour moi, il n’est pas question que ce peuple insurgé accepte qu’il soit jeté en pâture par les RSS, ces machiavels. Il s’est sacrifié pour le peuple. Rappelez-vous qu’il aurait pu être assassiné de retour de Taiwan ? Rappeler vous que sa vie était en danger lors de la prise d’otage, ou encore lorsque Soro Guillaume et Dibril bassoler projetaient de le liquider. Rappelez-vous que grâce à lui le dossier Sankara a été ouvert, rappelez –vous que grâce à lui des élections ont été organisées, etc. Il ne mérite pas d’être jeté en pâtures vus tous les sacrifices consentis et surtout il mériterait un poste d’ambassadeur pour être protéger de ses ennemis du pouvoir déchu qui lui en veulent à mort.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 07:46
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    les gendarmes français seront au Burkina pour combien de temps ???

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 07:54, par KEITA Lassane
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    L’Etat doit intégrer les infirmiers, infirmières que des recruter des agents communautaires

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:06, par Sidzabda
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Je suis mille et une fois surpris de la réaction réservée à la publication au décret nommant ZIDA comme ambassadeur. Tout d’abord la date de la publication n’a rien d’anormal. Le Journal officiel accuse un grand retard dans la publication des actes officiels à telle enseigne que des dossiers peuvent prendre plus de trois ou quatre mois sans être publié, donc cela n’a rien d’étonnant pour qui connait le J.O. maintenant s’agissant du limogeage du DLR et du DJOP, je trouve que quelque part, quelqu’un a manqué de courage sinon, c’est lui-même qui devait démissionner au lieu de faire partir les autres. Et je m’explique. Tout les actes qui arrivent pour publication passent d’abord chez le SGG-CM qui donne des instructions. Alors s’il donne des instructions pour publication le DLR et le DJOP ne peuvent qu’exécuter.
    Je crois que Rock et son PM doivent limoger à temps le SGG-CM car il doit avoir reçu des pressions de la part de ZIDA pour publier ce document et pouvoir partir rapidement pour échapper à ce qui est ressorti le concernant. Ce n’est pas plus que ça. On lui a donné comme raison sous l’ancien régime, des ambassadeurs étaient nommés et on informait seulement le Conseil des Ministres.
    Excellence Monsieur le Président,
    Excellence Monsieur le Premier Ministre, le SGG-CM est une taupe qu’il faut vite s’en débarrasser afin de ne pas entraver ou ternir les nouvelles et nobles actions que vous avez pour le Burkina et les Burkinabès.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:08, par le peuple vous regarde
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    bonjour je suis très content que le président ait pris des initiatives pour aider les jeunes.L’aide n’est -il pas un cadeaux empoisonné ?est ce que au moment du contrat ces étudiants pourront postuler toujours les concours direct ou bien c’est après épuisement du contrat ? je me pose la question. solution ne serait-il pas nécessaire de les recruter comme ce que fait l’SND, on les recrute pour un an et au moment des concours direct ils peuvent postuler,on peut même décider de les payer et on procède à d’autre recrutement pour faire profiter d’autres
    ( je n’es pas insulter quelqu’un je veux pas qu’on m’insulte)

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:29, par Alex
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Je valide les décisions gouvernementales sur tous les points évoqués à l’exception de la présence de la GIGN française. En effet, les mesures prises vont améliorer considérablement le niveau de vie au Burkina Faso du point de vue de l’éducation et de la santé. En ce qui concerne la présence de la GIGN française au Burkina Faso dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, j’émet de sérieuses réserves. A mon avis, notre pays gagnerait plus à utiliser la GIGN dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme notamment ces coupeurs de routes qui endeuillent nos populations, ces braqueurs des villes et des campagnes qui consument nos économies et finances, parfois en plein jour. Mais vouloir lutter contre le djihadisme est un défis qui nous fera grincer les dents. La guerre que mènent les groupes terroristes n’est pas conventionnelle et c’est à force de faire trop de bruit, de trop bander les muscles que ceux-ci prennent pour cible nos pays. Les condamnations tapageuses ne les feront pas changer d’avis, bien au contraire. Faisons attention et ne les défions pas car nous payerons toujours le plus lourd tribut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:36, par Noraogo
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Le GIGN au Burkina, c’est Thomas Sankara et tous ceux qui sont mort pour la souveraineté du Burkina qui tournent dans leur tombeau. Que devient d’ailleurs le permis de tuer des Burkinabé que m’ba Michel avait donné à l’armée française et dont la presse avait fait échos. Si la France aime le Burkina et veut nous aider, elle n’a qu’à recevoir des jeunes burkinabé pour former à la lutte contre le terrorisme au lieu de venir jouer au gendarme ici. avis aux sankariste de tout bord et à tous les burkimbi.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:50, par Pauli
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Ah bas 100 000F pour BAC+2, ah vous aussi c’est pas juste même c’est social

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:55, par Pauli
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    le gouvernement qui s’engage à payer des stagiaires en dessous du SMIG (40 000) soit 20 000F et 30 000F ???????????????

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 08:56, par togs-sida
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Bjr Chers tous ! je suis vraiment désolé pour ce qui est organisé contre mon Général ZIDA. A Ouaga ici, il y a des gens qui ont des milliers d’hectares de parcelle, qui ont construit des châteaux, qui ont des ranchs, qui ont tous mais personne ne parle. Pourquoi tout est dirigé contre ZIDA seul ? Etait-il le seul ministre de la transition ou c’était lui le ministre de l’économie et des finances ? Si ZIDA était méchant contre le peuple, il allait servir les intérêts de la Famille COMPAORE et sa bande, du RSP et j’en passe. Pourquoi le gouvernement de RMCK n’a pas rapporté la nomination d’Amina BILA ? ZIDA mérite mieux que ça. Pourquoi voulez-vous noyer politiquement ZIDA ? Ne soyons pas ingrats. ZIDA mérite sa nomination d’ambassadeur du Burkina au USA. ZIDA devait poursuivre celui qui a publié les informations lui concernant. Même le juge d’instruction ne divulgue pas les informations à caractère personnel à des fins politiques. A bas les ennemis du Général ZIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:07, par Pauli
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    le gouvernement qui s’engage à payer des stagiaires en dessous du SMIG (40 000) soit 20 000F et 30 000F ???????????????

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:24, par Pauli
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    C’est pas du tout logique la manière qu’on veuille mettre en application la mesure de la gratuité des soins. Pourquoi choisir des régions pour commencer et entendre jusqu’à deux (2) ans pour élargir la mesure, c’est très discriminatoire, c’est pas une étude pour qu’on puisse d’étude pilote, les provinces reculées ont autant besoin de soins gratuits que Ouaga et Bobo

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:33, par egouembi
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    je donne ma tête à couper que cette mesure contre zida est de le sanctionner au nom de blaise ceux ci n’ont pas quitter blaise comme ils veulent le faire croire.

    Zida tu n’as pas ta place dans ce milieu de malfaiteurs car ils ne sont tous que des serviteurs du diable

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:42, par egouembi
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    je donne ma tête à couper que cette mesure contre zida est de le sanctionner au nom de blaise ceux ci n’ont pas quitter blaise comme ils veulent le faire croire.

    Zida tu n’as pas ta place dans ce milieu de malfaiteurs car ils ne sont tous que des serviteurs du diable

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:42, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    - BOUBA (Internaute 1), bonjour et félicitation pour ta réaction même si je ne suis pas d’accord avec le tout.

    Je constate qu’au moins toi tu es de mon avis que :

    Ex-CDP = RSS et que RSS = MPP donc RSS est en facteur. Ces gens se sont débrouillés pour se venger de Blaise COMPAORÉ et Cies pour les remplacer. En effet ce fut comme une battue organisée au Faso dans le temps. On a brûlé la brousse, le gibier a été débusqué et tué et après ils ont partagé entre qui ils veulent (parents, amis, voisins, copines, etc.). AU moins ROCK lui, a pensé à des amis, des promotionnaires et des Ex-voisins. Mais Salif DIALLO lui, ce sont ses parents qui l’intéressent pour boucher certains trous ! Ngaw !

    Par contre concenant ZIDA, je ne partage pas ton avis et voici les raisons :

    - ZIDA a trompé tout le monde pour être président avec l’appui de DIENDÉRÉ. A L’occasion il a imité Thomas SANKARA pour avoir la caution des jeunes et il a instrumentalisé quelques OSC. Ce même jour, j’ai dit à quelqu’un qui était avec moi que ce type est un faux-type et que les burkinabè ont été une fois de plus trompés comme en 1966 quand Joseph Ky ZERBO a crié dans la foule ’’L’armée au pouvoir !’’, acte anodin qui a floué le Burkina pendant plus de 30 ans ! Heureusement que pour ZIDA, la Communauté internationale et sous-régionale se sont opposées à cette forfaiture en exigeant que le pouvoir soit remis á un civil, d’où M’Bâ Michel qui lui aussi a été le candidat des militaires (ZIDA et le RSP peut-on dire car le reste de l’Armée était l’ombre d’elle-même. On a tous suivi comment le Général NABÉRÉ a été humilié ici par le même ZIDA et ses acolytes),
    - ZIDA a forcé pour être PM et cumuler avec Ministre de la Défense pour ne pas avoir à ouvrir les dossiers SANKARA et Norbert ZONGO car jusque-là il s’entendait avec DIENDÉRÉ alors que c’est le Ministre de la Défense qui devrait donner l’ordre d’ouverture de ces dossiers,
    - ZIDA en tant que PM a passé son temps à nommer ses amis, parents et co-réligionnaires protestants à des postes juteux : DG, Ministres, etc. On a vu le cas de Adama SAGNON, et de cet autre ministre de la culture conspué par les agents ! Qui n’a pas suivi comment il a brusquement fait sauter le DG de SONABEL de son poste ? Il a fallu que la population se rebelle pour que ZIDA arrête ce comportement mafieux !
    - ZIDA a ensuite trahi ses collègues du RSP quand ils ont commencé à refuser qu’aucun militaire ne participe au gouvernement de Transition quand ils ont compris que ZIDA ne respectait pas ses engagements vis-à-vis d’eux. Je dirai qu’il a même trahi le Mogho NABA en l’impliquant chaque fois dans ses combines. C’est un traitre et DIENDÉRÉ devrait aujourd’hui regretter tous l’appui et le soutien qu’il a fait à ZIDA depuis son recrutement au RSP,
    - ZIDA a forcé pour qu’on le désigne général de division en sautant les grades de Colonel, Colonel-Major, Général de Brigade. Une loi a été expressément votée pour celà sous la Transition. Même Amadou Aya SANOGO du Mali n’a pas osé franchir ce Rubicon !
    - ZIDA a dû faire octroyer des parcelles à sa femme et lui-même à Ouaga 2000 en tordant le cou aux textes sur les conditions d’attribution,
    - ZIDA a forcé pour être nommé Ambassadeur aux USA juste à la fin de la Transition pour espérer aller se caser aux USA et se faire oublier. ZIDA n’a hérité d’aucun milliardaire que nous sachons ici au Faso ! Et pourtant il brasse des centaines de millions, fruits de trafics d’armes, de cacao ivoirien, de mercenariat, etc. Il faut être négatif pour penser que les USA vont accepter un tel individu comme Ambassadeur chez eux ! Ou alors le vieux M’Bâ Michel en vieux renard rusé l’a piégé tranquillement tellement ZIDA lui faisait pression !

    Ce type a trop trahi durant tout son parcours, et Blaise COMPAORÉ savait bien de quoi il parlait que il disait à un journaliste qui lui a demandé ce qu’il pensait de ZIDA. En effet Blaise COMPAORÉ avait dit : ’’Celui-là, je n’aimerai pas être à sa place’’.

    Et le jour où ZIDA va prouver son innocence dans toutes ces affaires, je lui présenterai publiquement mes excuses ce jour, sinon pour le moment je ne crois pas en lui !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 11:21
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    « Le gouvernement a abrogé le décret de nomination de Zida pour voir clair dans cette affaire ». Chères autorités aveuglées et manipulées, vivement que vous voyez clair dans cette affaire. Jusque-là ce que je constate est que vous voyez trouble au point de vous tromper de combat. Jusque-là ce qu’on voit est que vous nous faites reculer par rapport aux acquis engrangés avec la transition. Que faites-vous des vrais dossiers sur lesquels le peuple vous attend ? Ce ne sont que les erreurs de la transition que vous voyez depuis qu’elle s’est sacrifiée pour que vous soyez là où vous êtes !! Qui de vous a dépérit en si peu de temps comme Zida l’a été ? Était-ce parce qu’il n’avait pas à manger ou à boire ? Cela illustre l’ardeur des attaques qui lui étaient adressées. Pourquoi ? vous le savez. Vous savez bien les luttes connues et inconnues qu’il a eu, le sommeil qu’il n’avait pas pour s’opposer aux ennemis du peuple et aujourd’hui vous ne voyez rien du bien qu’il a fait. C’est bien, continuez à vous laisser manipuler par cette horde du mal assoiffée de vengeance. Bientôt vous allez libérer tous les détenus et ennemis du peuple pour sacrifier ceux qui ont osés s’attaquer aux géants et lutter pour leur peuple. Vaut-il être savant pour savoir que Zida serait la cible privilégiée de tous les ennemis du Burkina qu’ils soient dans ou hors du pays ? Même un enfant n’aura pas besoin de réfléchir pour savoir qu’il y’ a un plan destructeur qui est mis en branle. C’est aujourd’hui que d’autres savent qu’il a été gourmand en passant tour à tour de président, premier ministre, général, ambassadeur, …,Ils oublient que si c’était vraiment pour « manger le naam » il aurait eu plus d’embonpoint que de perdre des kilos comme tout le monde l’a vu. Peut-être ces gens aigris et respirant la haine ne l’ont pas remarqué parce qu’ils préféraient voir son cadavre. Je vous dis une chose, si vous n’ouvrez pas bien l’œil pour voir clair (comme vous le dites !) il sera trop tard pour vous. La horde du mal est même en train de diviser l’armée pour semer la haine et la rébellion. C’est à croire que si Zida mourait aujourd’hui, le Burkina serait guérit de tous ses maux ! Quelle myopie !! Vous ne mesurez peut être pas la portée de vos décisions, l’enjeu suprême lié à chacune de vos décisions sur Zida mais vivement que vous voyez clair. Si ce dernier n’avait pas eu le flair et se contentait de tergiverser comme vous le faites actuellement, aujourd’hui le Burkina serait entre les mains d’autres personnes et vous serez morts ou en exil. Déterminez-vous si vous êtes pour le peuple ou pour les ennemis du peuple et Dieu vous aidera.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 11:24
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Nous vivons tous au Burkina et moi personnellement j’ai vu les gens du GIGN de mes propres yeux. Experts en nombre réduit ? ils étaient des centaines quand moi je les ai vus. Nous repétons, il y’a des gens qui repondront de cette trahison. Certains croient que c’est parce qu’ils sont plus intelligents que les autres qu’ils ont été nommés ministre ou autre chose. Comme le dit Laurent Bado, si c’était concour, beaucoup ne pourraient même pas s’approcher de la salle.
    Donc que les valets locaux de l’impérialisme fassent attention à ne pas nous engager sur des voies que le peuple ne veut en aucun cas. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 11:34, par Le Roi
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Monsieur ou Madame le N°5 (le peuple vous regarde) ; Le SND ne concerne que les citoyens âgés de 30 au plus . Le présent recrutement concerne la franche jeune de la population y compris ceux ayant plus de de 30 ans . Vouloir imposer une formule SND à des citoyens de plus de 30 ans risque de ressembler à une sorte de travail forcé ( ou à la limite de travail indécent ) . Nous risquons très vite d’être confrontés aux normes internationales du travail .
    Par ailleurs , je pense que la limite d’âge fixée à 35 ans est loin d’être un hazard . En effet s’il s’agit de lutter contre le chômage des jeunes , la tranche d’âge concernée est celles des 35 ans au plus , à 36 ans on est plus jeune au faso SVP ! Tout comme à 6 ans un enfant n’est plus inclus dans la population infantile . Chacun d’entre nous est forcement inclus dans une tranche d’âge cible ; prédéfinie pour une meilleure application des politiques et programmes de développement .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 11:54
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Je connais des gens qui n’hésiteraient pas à couper Zida en mille morceaux et à le manger cru tout simplement parce qu’il a été l’acteur principal de la transition qui a fait échouer leur plan de récupération de la situation. Imaginer jusqu’où peuvent aller de telles personnes si on leur prête le flanc !! J’aime le trio de la transition parce qu’ils étaient solidaires, savaient pour qui ils luttaient et ne reculaient pas dans les moments difficiles. C’est ainsi que lors du putsch, Kafando dans un premier temps n’avait pas voulu être libéré sans son premier ministre (Zida) tandis que Sy organisait la bataille sur d’autres fronts. Puissent nos autorités actuelles s’en inspirer et avoir des yeux pour voir et un discernement aiguisé dans ce combat qui se poursuit et qui est loin d’être gagné.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 12:14, par Bamb Yinga
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    A la lecture de ce point de presse, je ne peux m’empêcher de penser avec grave crainte que la politique d’offre d’emploi aux jeunes ne soient que chimère et mesure populiste ; la raison, les offres qui étaient censées concernées et l’enseignement préscolaire, le primaire, le post primaire et le secondaire, se retrécit comme peau de chagrin pour ne concerner que le post primaire et ce dans des conditions plus que douteuses : que restera-t-il au terme des contrats en termes d’emplois réellement créés ?

    De même, les mesures en faveur de la santé maternelle et infantile semblent avoir fait swifts popour ne plus devenir que des mesures pour trois régions : on se moque de qui ?

    Enfin, les élucubrations concernant l’abrogation du décret de nomination d’ambassadeur, fusse pour Zida ou pour autrui, font vraiment désordre et appellent inquiétude. Comment sommes-nous gouvernés ? Qui est vraiment à la commande ? Qui décide des publications au journal officiel du Faso ? Messieurs les membres du gouvernement, vous du mal à cacher des manoeuvres de basse besogne dont le Burkina nouveau n’a vraiment pas besoin. A moins que ce ne soit l’incompétence qui se signale !

    Quid des agents du GIGN ? Ce n’est pas leur nombre qui est en cause mais la pertinence de leur présence sur notre sol et la manière méprisante de l’annonce de leur venue sur nos terres : par un ministre français et en terre étrangère : que répondez-vous gens du gouvernement ? pas de faux-fuyant ! Pour le reste basta !

    J’allais oublier : en bref, lefaso.net informe que la séance du CSC n’a pas pu se tenir à cause du retour d’un certain Désiré Comboïgo, mis en cause dans le coup d’Etat du RSP. Qu’en est-il exactement ? Il paraît que la plupart des détenus ont été libérés ; les poursuites judiciaires continuent ou bien c’est le retour à la case départ de l’impunité. Peuple insurgé ou non, la vigilance s’impose sinon le "plus rien ne sera comme avant" peut se chercher dans les oubliettes de l’histoire. OUVRONS L’ŒIL : nan laara an sara ! Hommage aux vaillants et dignes devanciers !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 12:20, par nouveau opposant
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    RSS,c’est grâce à la témérité de Zida que vous avez eu le pouvoir dés. S’il avait accepté le diktat de Blaise et djindere ou pactisé avec Soro, vous étiez à 1.8 mètres sous terre, malgré la détermination du peuple. Rien que pour ça,il ne mérite pas cela de votre part. Surtout les histoires de parcelles devaient commencer par Lizette Gando. Si vous êtes honnêtes commencez par là-bas, faites un tour chez Zagré à Koudougou. Quant à Newton ça ressemble plus à une aigreur. Dites moi ,c’est lui (NAB) qui avait été arrêté au TOGO pour escroquerie ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 12:27, par Bamb Yinga
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    On sent de la haine et de la fuite en avant chez KORO YAMYELE ; rien que des accusations gratuites, reprises de la rumeur. La SONATUR dit bien qu’il n’y a eu aucune irrégularité sur les parcelles ; la seule question qu’on doit se poser c’est pourquoi et sous quelle pression la SONATUR se déjoue de ses principes pour demander que la personne revienne sur le tarif.

    Quand à la manipulation dont aurait été victime le Président KAFANDO, l’intéressé s’en défend et assume tout en expliquant ses choix (intervien accordé par lui alors en mission pour superviser les élections au Niger).

    Les autres affabulations de trahison ne sont assorties d’aucune preuve. KORO YAMYELE, commencez à donnez les preuves de vos allégations et peut-être Zida vous prouverait son innocence. En attendant, vous tordez le cou à la vérité persuader que vos convictions sont la vérité quitte à ne pas tenir compte des preuves servies sur la place publique : acharnement ? volonté de nuisance ? jalousie ? ou Hypocrisie ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 13:31, par HAMA
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    La mesure présidentielle est bonne mais elle n’est pas arrivée comme on aime le dire dans nos cieux. Vous recrutez des étudiants (bac +2 et plus) mais j’espère que vous n’oublierez pas le cas des agents contractuels publics qui font le même travail que les fonctionnaires, assidus et pourtant ils sont les mal-payés (45000 f cfa ...) sans indemnités. Leurs avantages s’il y en a sont "coupés" au profit de certains qui croient que l’administration publique est leur vache à lait. Il y a des ministères dans ce pays qui font renouveler les contrats CDD aux gens chaque année et je ne sais dans quel but. Je pense que si les gens sont compétents, la moindre des choses c’est de leur permettre d’avoir une vie meilleure comme les autres fonctionnaires. Nous tous, nous sommes des burkinabé, travaillons ensemble pour ce même pays-là mais brimer une partie parce qu’on est "fort" je crois que ce pas normal. Un agent sous CDD devrait être intégré après au maximum 2 à 3 ans de service mais le faire signer des CDD chaque année avec un salaire misérable qui ne varie jamais (sans indemnités, ni congé payé, discriminé par rapport aux avantages...) c’est inhumain et même méchant. A vous les responsables du centrale syndicale du Burkina, ce cri de cœur vous est adressé et on espère que vous agirez dans l’intérêt de tous sans exception.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 14:28, par Patriote
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    N’insistez pas avec la venue du GIGN. Vous n’êtes pas tombés du ciel.C’est le peuple qui vous a mis là où vous êtes en ce moment. Vous répondrez de votre entêtement si ces gendarmes etrangers viennent narguer nos braves et vaillants gendarmes burkinabe. Tchrrrrrr !!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 14:35, par Taasma
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Occupez - vous d’abord d’équiper nos gendarmes au minimum. On a vu Simon au camp Paspanga. Il était stupéfait par le sous équipement de nos braves gars ! Occupez - vous de ça d’abord au lieu de courir vous aplatir devant vos maîtres français !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 14:45, par ousseni
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    La campagne de denigrement du government contre zida ne va pas l’attendre. Ce une masque pour annulé le manda d’arrêt de soro et sa banded,blaise ,alassane ,et François. Ils savent qu’il ne son pas competent pour jugé crime de sang crime economic puisque beaucoup d’entre eux sont impliqué et s’ils amuses ils tomberons dans le même trou. Zida a etait toujour a côté de son peuple

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 15:53, par Pinsec
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    bonjour je ne suis pas content que le gouvernement ait pris des initiatives disparatoire pour aider les jeunes.vu la tranche d’age réquise pour postuler à l’offre d’emploi. Les de moin de 35ans détenteur du diplome Bac + 2 ne constitue pas à eux seul la totalité des jeunes diplomés au chomage au Burkina, et ceux de plus 35 ans ayant aussi le meme profile voir plus ?, sont ils des veillards diplomés au chomage ? ne sont ils pas des Burkinabes ? ont ils choisi délibèrement d’etre chomeurs ? ne sont ils pas aussi victimes, au meme titre que les autres, d’un système inadapté ? n’ont ils pas ce droit, que l’état leur viennent aussi en aide ? S’ils n’ont pas pu acceder à un boulot, etait-ce leur faute ? quelle marginalistion, qu’elle ségrégation, qu’elle disparité d’age et de sexe d’une certaine tranche. Le Burkina est un pays en voie de développement, avec une population très jeune, or un pays en voie de développement est un pays qui est en chantier, un pays est un pays qui se construit, qui construira ce pays, si ce n’est que sa population instruite, éclairée,encadrée, donc cette jeunesse instruite, sans disparité d’age, ni de sexe. Je honte de dormir dans une luxeuse maison,et vivant à l’aise, dans un pays se disant indépendant, dont la sécurité intérieur et extérieur est assurée par des puissances, tel que la France ou les USA, Pendant des décenies on nous a intrui et entretenu ces idées saugrénues à l’école, à la télé etc.. que la pauvrété de ce pays est du fait du à son sous sol pauvre, combiné à une nature capricieuse. La France, le Japon etc.. n’ont ils pas eux aussi un sous sol pauvre ? mais ne sont ils pas des puissances ?, Ces nations ont compris mieux que nous,que l’éducation de qualité, la formation de qualité, l’accès de la jeunesse, sans difficulté à l’emploi, doit etre une des préocupation majeur de leur gouvernement, ce qui explique que ces puissances possèdent dans tous les domaines, une élite intélectuelle en quantité et en qualité suffisante, base de leur développement et de leur domination.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 16:03, par Relwendé
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    L’attitude du gouvernement et de bien d’internautes frise totalement l’idiotie. Je comprends que sur le net il ya les perdants qui essaient d’envenimer la situation mais de là que le gouvernement pense se valoir en se débarrassant de Zida est totalement incongru. Ayons un peu honte. J’ai rencontré d’autres nationalités (Togo, Niger, Benin, Cameroun) fier de son travail et qui estimaient qu’il méritait purement et simplement d’être fait général. Que ce soit au Burkina que le débat se pose, c’est la pure honte. Mais le burkinabé a toujours été mauvais sur ce plan. Qu’aujourd’hui on veuille faire ressortir des histoires de parcelles pr empecher sa nomination au poste d’ambassadeur, ce jeu est propre à certaines personnes du MPP qu’on connait bien et qui ont longtemps nourrit ce genre de machiavélisme ds le CDP. Ces personnes sont d’ailleurs passées par les journaux MPP (Observateur dont le premier responsable est l’un des fondateurs du MPP, le courrier confidentiel qui bénéficie de la complicité d’un gourou MPP, en témoigne la qualité des infos et les pièces à conviction qu’ils arrivent à soutirer de l’administration et qui ne s’est jamais d’ailleurs pris à un seul de ses gourous qui ont pourtant les dossiers les plus sales après Blaise, Diendéré et François, l’évènement un journal aigri depuis qu’ils ont raté la gouvernance de la transition, l’opinion un immature, etc.). Aujourd’hui le jeu des RSS est d’annuler tous les efforts de la transition en ternissant leur image. La transition a certes péché, des choses ont été faites contre les règles. Mais est-ce pire que ce que les autres ont fait ? La transition aurait tort si elle n’a pas pu réunir des dossiers sales sur ces gens durant son règne pour en lacher aussi dans la presse. Je disais souvent en son temps qu’il fallait d’ailleurs sortir les dossiers de crime de ces gens et les écarter complètement de la scène politique et laisser le pays avancer. Le pire des péchés de la transition c’est d’avoir fait faveur à ces gens. Il faut jamais faire confiance aux politiciens. Ils se sont moqué du colonel Barry, maintenant Zida et après ?
    Autre fait, en panne pour réponde au problème du pays, ils veulent détourner l’attention de la population sur des questions sensationnelles. Et Zida c’est tout fait. On sait que ca fera des réactions acquises à causes des aigris qui ont perdu et de ceux qui le détestent par nature. Les vrais problèmes sont là. Il faut s’occuper de ces problèmes parce que vous ne pouvez pas échapper. Ces méthodes de gouvernances risquent de donner raison à Christian boglo.
    A koro yamyélé, malgré ses erreurs si ca n’avait pas été Zida, tu ne serais pas làs aujourd’hui entrain de parler. C’aurait été un autre militaire du RSP, le sang allait coulé mais ils allaient regner puisqu’ils étaietn décidé. La preuve on l’a vu avec les maintes tentatives jusqu’au coup d’état idiot où bien de burkinabé ont perdu la vie. On les a vu cagoulé maltraitant les opulations. C’est ce sort qui t’attendaient si eux avaient pris les choses dès le début. Les RSS ne seraint pas vivant aujourd’hui. Blaise sera là avec Francois Compaoré.
    A Zida de tirer les lecons. Ce peuple a toujours été ingrat. Il faut jamais se sacrifier pour le pauvre parce qu’il n’est pas reconnaissant. Les riches ne se lâchent jamais, mais le pauvre, laisse-le avec ses problèmes.
    Dieu est fidèle. On récolte ce qu’on sème et kle juste Juge fera son oeuvre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 16:10, par Opera
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Mesures a saluer mais la procedure de recrutement des agents de sante communautaires (ASC) sera rude.
    En effet , si le recrutement n’est pas soumis au techniciens de concert avec les collectivites locales,il est voue a l’echec.Il y ’a des hameaux de culture plus vastes et plus peuples que certains villages administratifs mal decoupes.
    Le gouvernement gagnerait aussi a recruter ou a integrer les inscrits.
    Quant aux gratuites des soins, le gouvernement est entrain d’ouvrir une plaie s’il n’y prend garde. Il faut que cela s’accompagne d’outils de gestion, efficaces, des controles rigoureux sinon les cibles beneficiaires peineront plus que jamais.
    Ne predisposez pas trop de kits qui passeront dans les cliniques la nuit. Dotez-les consequemment et renouvelez-les contre des preuves. Sinon vous ferez des Farmaziens, des Medezins-Sef et Mazors les miliardaires du Faso. Excusez !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 16:16
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    A TOUS LES INTERNAUTES SUR AFFAIRE GIGN

    Sachez que les pays colonisés par la France sont toujours aux commandes de celle-ci et aucun pays francophone ne peut lever le petit doigt.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 16:45, par Karim
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    Je me suis longtemps offusque de l’appelatio "Tiers monde" dont les pays africains sont affubles. Je n’ai non plus pas accepte le regard condescendant et degradant que l’occident jette sur l’Afrique. Mais je comprends que nous, africains, sommes la cause pour laquelle les autres portent sur l’Afrique, ces types de jugements. Toutes nos politiques ont vraiment le gout du tiers. Nous avons du mal a les mener avec plenitude et responsabilite. peut etre me demandera-t-on de quoi je parle ? Ecoutez, ces mesures jugees fortes sont dans leur caracteristiques des mesures tres faibles, legeres et tiermondistes. Rock ne reussit pas a faire mieux qu’avant lui, pire il fait moins bien. les conditions de recrutement des profs n’ont rien de serieux, leur traitement non plus. Des professeurs selectionnes sur dossiers, payes a 30000 cfa en formation et payes a 100000 cfa pendant trois ans de service en attendant un hypothetique test de recrutement pour devenir fonctionnaires. cela est repartir loin dans le passe. certains trouveront que 100000 a des jeunes qui n’avaient rien est salutaire. je crois qu’une telle reflexion releve d’un manque de jugement serieux. La tendance, je m’adresse a Rock, est d’avancer et d’eviter de ramener le BF en arriere. qu’est-ce qu’il fait qui est mieux qu’avant dans cette decision, rien. Rock clochardise les enfants de la nation, il les enverra dans les colleges pour qu’ils se sentent inferieurs, minimises, vilipandes, ecrases, par leurs collegues et par leurs eleves. croyez vous que les enfants ne sauront pas que leurs profs sont des sous-gradues, banquetards, mal payes, inferieurs a tout niveau par leur mode de recrutement et de traitement salarial ? Rock revient vers le BF des annees 90, un pays de mini. mini-boutiques, mini-quincaillerie, mini-politique, un pays d’instituteurs adjoints en mal avec la population entiere. Et je pense qu’il doit prendre garde a ne pas lui meme devenir un mini-president qui ne sait pas prendre des decisions politiques et qui se cache derriere une certaine incompetence que nous commencons deja a sentir.
    Concernant les agents communautaires, on nous dit "Ces agents collaboreront avec les agents de santé pour la résolution des problèmes de santé des populations." Rock pense vraiment que ces agents vont resoudre des problemes de sante ? en quoi et avec quelle formation ces personnes aideront a resoudre des probleme de sante ? En rien, ils ne pourront faire quelque chose et je pense que cela ne vaut vraiment pas la peine de gaspiller 19 milliards 200 millions chaque annee. Rock cette somme peut nous placer un CSPS par village pendant les cinq ans de ton regne, ne serait-ce qu’avec un infirmier pour commencer. Si l’objectif n’est pas le chiffre mirifique de 16000, alors en quoi cette politique et-elle efficace pour repondre au probleme de sante du BF. cela est encore une vision tiermondiste et je crois que les technocrates qui entourent Rock sont d’une autre epoque et non pas de celle dans laquelle nous vivont actuellement.
    Je crains que Rock ne soit pas a la hauteur pour ce qui est de faire avancer le BF. L’eleve de Blaise risque de ne pas atteindre le maitre a son genou et cela commence a se presentir.
    Permettez moi de reagir sur un post de Samuel Somda sur Facebook, lui qui trouve que 100000 c’est de l’argent pour des profs et qui compare cette somme a celle des professeurs formes a l’ENS et a celle des docteur Bac+7. Je crois Somda que toutes nos decisions et politiques doivent etre progressistes, tournees vers le developpement et l’amelioration. je me leve contre tout ce qui ramene a un antecedent inferieur et qui ne saurait etre que du saupoudrage. je m’offusque qu’un disciple de Balima, comme, toi n’ait pas une vision plus positive du BF et se contente de soutenir le caractere stagnant des politiques retrogrades de Rock.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 18:35, par fasoden
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    20 000f mensuels pour un agent communautaire ? 30 000F mensuels pour un enseignant de collège ? Je rêve !! L’Etat serait-il au-dessus des lois de la République ? Le SMIC est à 39 000f mensuels oui ou non ? Ne soyez pas étonnés que ces "stagiaires" ne donnent que le minimum syndical !Conséquence le niveau de leurs apprenants sera , à n’,en pas douter, l’un ndes plus médiocres au monde ! On fait le compte dans 3 ans !
    De grâce, un 10000f en plus serait relativement acceptable socialement !
    A défaut, nous comprendrons que l’Etat du BF trempe dans l’esclavagisme moderne !30 000F c’est même pas la bourse (37 500 f)que l’Etat burkinabè nous versait sous la RDP de Thom SANK !!!!!. Il y a 32 /33 ans !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2016 à 09:20
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : Les explications de l’exécutif

    soyons raisonnable et logique avec nous mêmes
    dans la santé, il y a de la ressource humaine en réserve. les infirmiers déjà formés, des sages femmes déjà formées, ........................................... ; ;
    Quelle est l’urgence à récruter des agents communautaires ?
    Pour faire quoi ? pour être former en quoi ?
    Et pour être payer à 20000f ?
    Le SMIC fait combien au FASO ?
    Voilà des gents qui auront la latitude de poursuivre l’ETAT pour exploitation et traitement inhumain. Pour peu qu’on leur donne l’information.
    Ne prenons pas de raccourcis, si non, on tournera en rond

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés