Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

mardi 15 mars 2016 à 00h33min

Fada, 14 mars 2016 (AIB)-Le gouverneur de la région de l’Est, le colonel-major Hyacinthe Yoda, a intimé lundi aux Koglweogo, de « libérer dans un bref délai, la région de l’Est », alors que ces groupes d’autodéfense exigent depuis trois jours, la libération de dix de leurs camarades, déférés pour des actes de torture et de séquestration.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

« L’Etat en tolérant les Koglweogo a défini leur feuille de route, car en tant qu’initiative locale de sécurité, ces derniers doivent s’inscrire dans les règles de jeux établies par la République. Nous attendons de voir l’application effective de ces mesures. On ne peut pas tolérer que des Kolgweogo arrêtent des gens, les violentent, les enferment et les verbalisent. On ne peut pas non plus tolérer qu’ils traversent le pays dans les sens qu’ils veulent. Il leur est demandé de libérer dans un bref délai, la région de l’Est », a indiqué lundi le colonel-major Hyacinthe Yoda, à l’issue d’une rencontre avec des responsables Koglweogo.
Le point focal des Koglweogo, Moussa Thiombiano a déclaré qu’il transmettra « le message » des autorités, sans pourtant pouvoir donner l’assurance que des membres Koglweogo ne reviendront pas à Fada N’Gourma.

« Nous continuons les négociation avec les autorités. Mais je ne peux pas donner de garantie que des Koglweogo ne viendront pas avec ou sans arme parce qu’il y a leurs camarades en prison ici. Nous souhaitons une sensibilisation pour que les gens comprennent », a poursuivi le point focal.

Une source sécuritaire qui a requis l’anonymat ne cache pas son inquiétude, vue la spécificité de la région.
« On flirte avec le danger. Ce sont des gens qui ne se connaissent même pas. Les djihadistes peuvent profiter et nous tomber dessus. Par exemple, on nous dit que des Koglweogo sont entrain de venir du côté de la frontière du Niger vers Kantchari. Alors que nous savons que dans aucun village, il n’y a ce groupe d’autodéfense », s’inquiète l’homme de loi.

En rappel, samedi, des centaines de Koglweogo, arrivés la veille à Fada, avaient exigé des autorités locales, la libération de dix de leurs compagnons, déférés jeudi pour avoir séquestré et torturé un présumé voleur de bœuf et son frère.
Face à l’intransigeance des autorités, ces comités locaux d’autodéfense ont prorogé leur ultimatum de 12 à 72 heures, promettant de revenir en plus grand nombre.

La question de la reconnaissance des comités d’autodéfense Koglweogo, créés par des populations rurales pour contrer le banditisme, continue de diviser les Burkinabè au regard de la multiplication de leurs exactions.

En mi-février, des Koglwéogo de Sapouy (Centre-ouest) avaient opposé une ferme résistance aux forces de sécurité qui voulaient les entendre sur le lynchage d’un présumé voleur de bœuf.

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2016 à 18:38
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Mon cher discutons avec les koglweogo que de vouloir appliquer la force contre nous meme. Notre justice a démontré ses faiblesses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 18:41, par SOME
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Ou etiez vous quand les brigands de grands chemins et coupeurs de route terrorisaient les paisibles populations ? Fallait-il qu’on se laisse faire ? Maintenant on bombe poitrine... Ils existent parce que vous avez plus que failli
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 18:56, par Chapité
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Arrêtons cette mascarade, aucune sommation avec des milices point barre. Ils se soumettent ou on les soumet.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 19:01, par Le citoyen
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Maintenant "les hommes de Lois" donnent les failles aux terroristes en divulguant des informations qui leurs sont utiles !? Dommage..., quel utilité donc !?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 19:07, par sama
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    c’est la premiere decision courageuse que j’apprend depuis l’ere RSS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 19:12, par nab
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    ou est l’autorité de lEtat tant chanté lors des campagne passer ?sans doute le gouverment actuel y est pour kelke chose si non coma c’est puis oser de la sorte en allant defier nos fds avc des armes une menaces pour la suretée de l’etat et le ministre de la securite ne bronche pas ? si vous les laisser ces gens profiter

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 19:34, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Huuumm ,le baton et la carotte.Force à la loi.On est où là ??? On explique,on sensibilise ,ça ne comprend pas ! On en a marre à la fin !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 20:43, par sauver le faso
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Ce pouvoir joue avec le feu au Burkina.
    A tergiverser ce problème grossi de jour en jour
    au Nigeria boko haram a commencé de la même manière. À aider les populations et occuper le vide laissé par l’état.
    On connait la suite aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 20:46, par Liberté
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    N’offrons pas une nouvelle fois l’occasion aux djihadistes de nous attaquer. Il est temps de se ressaisir dans cette histoire pour le bien de tous. Quand la zone de l’Est était un no man land, le gouverneur était où ? Un peu de bon sens...

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 20:59
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    force doit rester a la loi

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 21:16
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    vive kogleoweogo !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 21:20
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Si des djihadistes venaient par hasard à profiter de cette pagaille, ce serait de la faute des autorités qui n’ont pas fait preuve de l’autorité nécessaire en pareille circonstance. Aucun groupe armé ne doit menacer les forces républicaines impunément. Il y a des limites à toute chose. Ce n’est pas parce qu’on est utile à quelque chose qu’on doit pouvoir faire tout ce qu’on veut dans un pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 21:44, par lautre
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Les autorités républicaines doivent être fermes et interdire définitivement ces groupes.
    Le Ministère de l’Administration Territoriale doit ensuite permettre aux Maires d’organiser sous leur tutelle des polices municipales prises en charge par la commune.
    Ce phénomène de Kolweogo est un retour des CDR et nous savons combien furent les dérapages de certains groupes CDR.
    Il faut craindre que ce phénomène n’aboutisse pas à une rébellion dans le pays. Il faut sévir afin que force reste à la loi, à la REPUBLIQUE. Car ces lynchages peuvent être des règlements de compte. En plus, qui assure qu’il n’y a pas de voleurs parmi les kolweogo ?
    Normalement, le port d’arme est règlementé au Faso. Sommes-nous certains que tous ces gens ont des permis de port d’armes ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 22:12, par gbabili
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Me de Aib faites un effort de savoir que Fada est une ville du Tchad, le chef lieu de la region de l’Est est Fada N’Gourma. ok

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 22:15, par Irihaban
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Chapaux au Colonel YODA.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 22:43
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    C ’est la dérive qui s ’installe dans mon cher pays. Dieu aidez nous !
    Simon pensait pouvoir les controler .....mais erreur fatale

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2016 à 23:14
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    attention ; attention le cas des dozos en côte d’ivoire

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 00:03, par sirabouré
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    cette affaire de KOPLWEOGO est l initiative de quelle autorité politique

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 00:07, par Wendwoga
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Hééééé, Que Dieu continue de garder sa main sur le Burkina Faso.
    Admettons qu’on supprime Koglwégo et que après les voleurs reprennent leurs activités ; quelle pourrait être la suite ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 01:21, par Romuald
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Merci Colonel Major Hyacinthe YODA pour votre patriotisme et votre clarte.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 02:02, par Bouba
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Vous n’avez aucun statut légal et vous commencez à semer la merde dans le pays. Ça veut dire que si on vous donne un statut, ce sera pire. Au lieu de contribuer à la sécurité, vous voulez créer l’insécurité. Croyez-vous que vous êtes au dessus de la loi pour ne pas répondre en cas de délit ou crime ? Croyez-vous que vous avez une immunité vous qui n’avez aucun statut légal ?
    Il est temps que le gouvernement confit la sécurité à un spécialiste comme cela a été le cas depuis plusieurs décennies. L’homme court accumule les portefeuilles mais, on voit tout de suite qu’il ne pourra pas gérer avec efficacité. Il parle d’encadrement des Kolgweogo, mais il n’y a aucune lisibilité dans sa politique, lui qui prend un policier municipale comme directeur de cabinant comme si gérer une mairie équivaut à gérer un pays. à force de tergiverser sur le dossier kolgwéogo, votre bilan est déjà lamentable dès les premiers mois.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 02:11
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Est-ce que ces ignorants savent que l’armée dans son rpole républicain peut les mater pour atteinte à l’intégrité du territoire nationale ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 07:33, par Sabari Moussa Traore
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    On est tous pour la sécurité au faso mais pas avec plus de justiciers civils que policiers.les retombés risquent d’etre pires que la justice recherchée maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 07:51, par YAMYELLE
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    ou va le burkina avec tout cela. l’encadrement des kolgweogo est neccessaire si ca risque d’etre un second groupe de terroriste. que le gouvernement ouvre l’oeil et surtout le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 08:25, par Sampawindé
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    ATTITUDE tout à fait responsable du gouverneur !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 08:42, par lemonument
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    je vous avais prévenus ; on ne joue pas avec le feu ; Rock dans son projet pour notre société Burkinabè a dit qu’il voulait restaurer l’autorité de l’Etat ; voici l’aubaine ; c’est Koglweogo ; il faut les démanteler avec la dernière énergie ; Rock se contente de dire qu’on ne peut pas dissoudre quelque chose qui n’existe pas ; oui, il veut parler de l’existence légale ; si c’était le cas un simple retrait du récépissé résolvait le problème ; Même si légalement Koglweogo n’existe pas, il existe de fait et c’est une réalité indéniable ; que Rock cesse donc ne nous distraire avec ce jeu à savoir qu’on ne peut pas dissoudre quelque chose qui n’existe pas ; on peut même sans user argument de leur dérive les démanteler au nom de la REPUBLIQUE
    Signé LE MONUMENT

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 08:47, par Filsdupays
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Je suis d’autant très déçu de nos autorités que les mots me manquent. Ce silence plus que coupable de nos autorités m’inflige. Sinon comment comprendre que la population soit divisée sur un sujet d’intérêt national et jusqu’à ce jour on ne voit venir à l’horizon des mesures soit pour encadrer ces groupes soit pour leur suppression pur et simple. Cette façon de faire crée un mythisme que si on ne prend garde pourrait entrainer une confrontation malheureuse entre nos forces de l’ordre qui entendent jouer leur rôle et ces groupes qui à regarder de très près ne cherchent qu’à se protéger contre des délinquants dont le châtiment par nos règles semble un peu trop tolérant. Tout compte fait nos autorités (l’Exécutif, le Judiciaire et le Législatif) sont vivement interpellées afin de situer la population sur la conduite à tenir face au traitement de ce phénomène grandissant. Il s’agit ici de faire un diagnostic sérieux des capacités de l’Etat à juguler le banditisme et voir si un apport de ces groupes d’auto-défense est incontournable pour sécuriser la population et ses biens.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 08:48, par mimi
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Que les koglweogo comprennent qu’ils ne sont pas des gendarmes, ni des policiers. ce que je voudrais savoir où est ce qu’ils ont eu ces armes qu’ils brandissent avec joie. Ils se sont donné une mission alors qu’ils n’aillent pas au delà de leurs prérogatives. ils ne faut pas qu’ils s’érigent en djihadistes locaux pour terroriser les populations. De cette manière d’ailleurs des voleurs peuvent se joindre à eux pour semer encore le désarroi entre les populations. Leur zèle risque de ternir leur mission essentielle.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:04, par the upright
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Mon point de vue sur cette question se trouve plus haut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:19, par Alex
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    La question des Kolgwéogo doit être prise avec tacts. D’un côté, nous avons la loi qui veut que seules les FDS soient celles qui peuvent interpeller et garder des présumés malfaiteurs, de l’autre côté les populations qui sont exaspérées par l’ampleur du gangstérisme. Ces populations arrivent à faire ce que nos FDS peinent à faire où sont incapables de faire. Je pense qu’il faut recadrer les Kolgwéogo. Les faire disparaître serait une grave erreur car le banditisme prendra plus d’ampleur et sera sans pitié. Pendant ce temps le gouverneur de l’est sera bien gardé et bien protégé laissant la population à son triste sort.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:20, par Sidpayétka
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    BONJOUR A TOUS !
    Héi !!!!!!!!!!!!!
    Monsieur le GOUVERNEUR !
    Voulez - vous marcher sur des œufs que vous ne seriez pas pris autrement. L’instinct du chef suprême, incontesté et de chef de guerre est a bannir. Aussi vrai que vous soyez le Gouverneur de la région de l’Est, il ne vous reste plus qu’a décréter l’Etat d’urgence dans cette contrée des tapeurs de sable (ou des trappeurs en herbe) pour que même les coupeurs de routes se tiennent au tranquille. Et pourtant ce sont les populations de l’EST qui ont beaucoup payé un lourd tribu a ces voyous de voleurs de bétail malgré les efforts inestimables des forces de l’ordre qui du reste saluent a leur tour même en sourdine l’apport décisif des Kogl-Wéogo pour que le calme revienne dans votre "protectorat". Un "pisteur de gibier" ne connait pas de frontière. La région de l’Est et la Région du Centre Sud tout comme les autres Régions du Burkina sont et doivent restées accessibles aux Kogl Wéogo (jusqu’à leur démantèlement officiel du fait de même de l’efficience avérée des FDS a traquer et mettre hors d’état de nuire tous les voleurs et coupeurs de route et/ou si besoin en était) puisqu’elles le sont également pour les voleurs et les délinquants récidivistes et même connus du milieu carcéral. La criminalité transfrontalière, çà vous dit ? Mr le Gouverneur, non et non ! ce n’est pas maintenant que vous allez taper du pied dans la fourmilière. Privilégiez plutôt les négociations même au porte a porte car vous seul (a moins d’une instruction expresse et secrète de Mr le Ministre Simon Compaore) dans votre volonté de restaurer l’autorité de l’Etat a commencer par la Région de l’Est, vous êtes déjà vaincu a travers cette déclaration. Nous comprenons la situation sécuritaire de votre région, mais comment peut-on expliquer alors les attaques de Ouagadougou au cas ou les assaillants seraient venus de par la-bas ? plus précisément de Garango ou des fidèles musulmans ont collaboré et aidé a l’arrestation de "prêcheurs présumés et inconnus dans leur mosquée pendant le régime de la transition ? Balle a terre Mr le Gouverneur afin que tous ensembles nous mûrissons nos réflexions afin de résoudre deux, trois voire quatre problèmes en un seul. (Des voleurs aux attaques armées et meurtrières ont suscité les KoglWéogo qui a leur tour suscitent des adhésions opportunistes et/ou des infiltrations par des délinquants qui a leur tour risquent soit de renforcer et détourner les Kogl wéogo de leur objectifs initiaux, soit de provoquer une implosion avec des dégâts collatéraux incommensurables), La prudence doit être de mise et le syndrome de l’ex-RSP doit être traité au lance flamme.
    Toutefois le mérite vous revient d’avoir été le premier en tant que haute autorité, dans le nouvel Etat de droit en chantier, a lancé un ultimatum a des citoyens en quête désespérée de protecteur et de justice. Youpiiiiihhhhhhhhhhh

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:34, par Hèrèmougou
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Monsieur le Gouverneur non seulement votre crédibilité est en jeu mais aussi et surtout votre honneur et l’autorité de l’Etat. Vous devrez assumer votre responsabilité avec fermeté surtout que vous avez la légalité et la légitimité avec vous. Si vous échouez , il faut dire à Dieu à l’Etat de droit au Burkina. Les Koglweogo vont asseoir leur domination sur les populations tout ce qui est républicain tombera comme un château de cartes . Il faut les mater jusqu’à leur dernier retranchement car en la matière la médiation et les négociations sont inopérantes. Comme ils n’ont pour langage que la force il faut opposer à la force, la force, celle légitime.

    Je préfère une mauvaise protection républicaine, qu’une protection efficace des kolgweogo
    Parole de Hèrèmougou inconditionnel anti-koglweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:42, par Espoir_
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Le gouvernement doit s’impliquer dans le but d’encadrer ces gens sinon ça sera le désordre. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:48, par yoro said
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    pourquoi le PR depuis cette histoire des kolgweogo ne dire rien.
    c’est se silence que Compaore Blaise avait en sontemps

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 09:58, par tarbigalanti
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Dans la même lancée que la source sécuritaire je m’inquiète du fait que c’est une situation qui donne l’occasion au djihadiste de s’infiltrer. autre chose, toutes ces armes que l’on porte sur la voie publique montre que ces gens ne respectent pas les textes sur le port d’armes. Les autorités devrait profiter pour contrôler la régularité de ces détentions de ces armes. Un contrôle qui va permettre de retirer les armes illégalement détenues et comme nos caisses au trésor ne sont pas saines, on verbalise ceux qui ne sont pas à jours tout en récupérant les taxes sur les armes

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 10:05, par AAAA
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    si toute foi le Burkina Faso , mon pays tombe dans une situation de guerre civile , Simon Compaore est le seul responsable !!! je peux jamais comprendre comment un ministre de la sécurité encourage des individus que lui même ne peut pas contrôler et ne fait rien pour pouvoir les dicter la loi !!!! C’est vrai j’oubliais que plus rien ne sera comme avant mais pire qu’avant

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 10:32, par SALAMBERE
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Je crois que c’est de bonne guerre d’exiger la libération des leurs au niveau militaire quand il y a de l’espace non occupé il faut forcement que quelqu’un occupe j préfère que ça soit Koglwéogo au lieu des voleurs. Car pour l’instant ils sont notre solution dans la région de l’est et centre-est. Car la police et la gendarmerie ne fait rien si ce n’est attraper les voleur de poulet . comment donner notre avenir a de tel personnes. nous avons concéder une partie de notre droit a l’Etat pour devienne fort pour nous défendre tel n’est pas le cas.comment on fait ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 10:36, par BONKOUNGOU OLIVIER
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est

    bonjour Mr le président.
    si ma proposition compte dans l’intérêt de la nation burkinabè, veillez accepter cette proposition de ma part.
    1/soit on annule le koglwéogo ou on les obliges a travailler étroitement avec les forces de l’ordre reconnu légalement par toute la nation.
    2/soit vous rassemblé tous les koglwéogo amené en formation militaire ou autre et après les équipé a affronter tous sorte de banditisme comme le rsp(cellule anti terroriste)pourquoi pas de cellule anti banditisme par les koglwéogo. Mr le président je m’excuse si je raconte des connéries.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 10:48, par prince
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    les autorités joue avec le feu . il n’y a pas deux solutions a part le dementelement pure et simple. force reste la loi et personne n’est au dessus de cette loi.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 11:04, par sheiky
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Les nouvelles autorités ont fait fausse route. La collaboration de la population doit strictement rester dans un cadre de renseignement bien huilé et non dans une démarche d.autodéfense. On n.est pas en guerre. Il est encore temps de rectifier le tir sinon c’est l.anarchie assurée.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 11:39, par wara
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Merci à M. le GOUVERNEUR de la région de l’EST pour sa fermeté et pour avoir clarifié la position de l’autorité afin que chacun sache à quoi s’en tenir ici et maintenant un point c’est tout. En bon entendeur salut.......

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 11:57, par abdou salam ouedraogo
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Laissez les

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 12:01, par GUABRI
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    MR Le gouverneur n’a jamais été victime de ces coupeurs de route.IL dort dans son palais paisiblement tandisque ces concitoyens dans les villages sont sur des arbres . QUELS MEPRIS ?.Jai honte de nos dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 12:20, par taretare
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Mon avis est que le désordre commence vraiment à s’installer dans le pays. il faut que force reste à la loi. Comment permettre que la population soit t’elle une unité d’auto défense vienne assiéger une province ? si chacun doit attraper son voleur, le jugé, le verbaliser, le condamné à une amende qui ira dans sa propre poche, tout le monde sera Koglwéogo !! car sa rapportera gros. 55000 pour un coq volé, 155000 pour un mouton, 355 000 pour un bœuf et que sais encore ? Stop !! pendant qu’il est temps. Que chacun se contente de dénoncer et de remettre en cas de prise les voleurs au autorités compétentes. Si non on est mal parti. En bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 12:20, par WAANMOANI
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    C’est très bien la liberté d’expression ! et très facile de parler d’Etat de droit quand on est loin du danger ! Celui qui a vu le lion et celui qui a entendu rugir le lion n’ont pas la même façon de courir ! Etat de droit de mon oeil oui !!! quel est ce état de droit qui laisse des voleurs et malfrats dépouiller, tuer et violenter des populations au nez et à la barbe des même forces de défenses et de sécurité (FDS) de la Région de l’Est ? En rappel, la Région de l’Est à elle seule enregistre au moins 65% des cas de braquage sur le plan national. il ne se passe pas 48 h sans que des bandits ne tue quelqu’un chez nous ici. il ya des tronçons qui sont reconnus trop dangereux car les coupeurs de route y font leur loi. Mais où est passé l’Etat de droit dans de telles situations ? des bandits arrêtés et séquestrés sont retrouvés en pleine opération quelques temps après leur arrestation. que faire ? il ya des villages où les populations, la nuit tombée, dorment sur des arbres et des buissons par peur des bandits car ceux-ci viennent jusqu’à domicile pour opérer. les FDS le savent, mais que font elle ? l’Etat de droit le sait, mais que fait-il ? la vérité est là : la lutte contre le banditisme dans la Région de l’Est n’est pas une priorité pour les différentes autorités. quand ce sont elles (les autorités) qui se déplacent, il ya une escorte de la Police ou de la Gendarmerie ; mais quand le quidam de la région se déplace, qu’il meure et tant pis pour lui. Les coupeurs de route font la loi ici depuis plus de 20 ans et on ne parle pas que force doit rester à la loi. pour les Koglewéogo, chacun crie : attention aux djihadiste, aux hors la loi, etc. je suis profondément déçu. Entre des bandits qui tuent sans pitié, qui violent, qui dépouillent et des individus qui ont arrêté et torturé un voleur, c’est qui le hors la loi ? c’est qui le djihadiste ?
    Que les gens arrêtent de se masturber l’esprit en se jouant les légalistes et hommes de droit. chaque population a droit à la protection : cette assertion n’est pas valables sous les cieux de l’Est. Ici c’est soit tu te défends, soit on te tue chez toi et ya rien. ce sera des enquêtes qui ne vont aboutir à rien. on en connait !!!! Des centaines de personnes sont inconsolables parce qu’elles ont perdu un frère, une soeur, un ami, un enfant, un mari, une épouse, un père, un pilier de la famille par la faute de ces bandits et sous le nez et la barbe des FDS. toutes ces affaires sont restées sans suite.
    Il faut juste encadrer les Koglewéogo et trouver un canal à travers lequel ils vont travailler en collaboration avec les FDS.
    Tant qu l’Etat va démissionner de ses fonctions régaliennes, tant que la sécurité des personnes et de leurs biens n’est pas assurée par l’Etat (FDS), chacun devra se défendre. je ne laisserai pas un voleur, un bandit, un coupeur de route ruiner ma vie au nom de l’Etat de droit. Je vais me défendre coûte que coûte. Ces derniers aussi ont des armes et e ne sont pas des calibres 12. détrompez vous, ce sont des armes de guerre, des AK 47 des kalach des PA et autres armes lourdes. Que les FDS aillent les désarmer.
    Quand on est loin de la réalité, on se renseigne d’abord avant tout propos.
    Sans rancune, c’est la vérité ici à l’Est, pardon, ici au Far Est.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 12:27, par abdou salam ouedraogo
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Je suis Ave les koglweogo,chez nous ici aux etats unis tout le monde sont koglweogo aux quartiers.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 13:02, par Citoyen
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Chef Col. Major YODA,
    Fada ne doit pas être un protectorat des délinquants.
    Vous seriez plus utile si vous aviez commencé d’abord par donner un ultimatum aux voleurs, coupeurs de route de quitter la région.
    Les Koglewéogo sont le peuple. Sauf à vouloir chasser tout le peuple de la région, votre position est vouée à l’échec.
    Vous serez applaudi si vous mobilisez les force de sécurité pour sécuriser la zone.
    une dernière chose : ne soyez pas tenter de tirer sur ces braves paysans.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 13:23, par HEBIE BAPERMA
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Qu’est ce que les autorités attendent pour chasser ces imposteurs ?
    Heureusement chez moi il n’ y a point de kolgs. Comme vous aimez ça, continuer ; nous vous regardons et nous rions sous cap. C’est bandes de voyous vont vous fatiguer

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 13:31, par ramazani
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    si certains dignitaires pensent qu’il faut démanteler les koglweogo qu’il oeuvre a ce que couvre tout le pays agents de sécurité capable de faire face à ces brigants

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 13:53, par Sidpawalmdé
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Si M. le Gouverneur était si autoritaire que ça il aurait dù agir en amont c’est à dire sommé d’abord les voleurs de quitter la région. on a très vite oublier que les gendarmes et policiers sont des complices des voleurs. On ne doit pas parler de droit importé de l’occident qui ne corresponde pas à nos réalités sociales surtout quand on est incompétent de sécuriser le peuple. il faut être en situation d’insécurité pour comprendre l’attitude de nos braves paysans. A bas les langues mauvaises sur les Kogl-weogo

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 15:23, par le guerrier
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    pour ma part je suis pas pour la dissolution des koglweogo mais plutôt pour le recadrage de leur action.il doivent se soumettre aux autorités compétentes en matière de sécurité.et aussi il faut reconnaître qu’ils ont contribué a calmer l’ardeur des coupeurs de route et autres voleurs de bétails. même si kogleweogo est supprimé aujourd’hui demain koglweogo renaitra si rien n’est fait en lieu et place

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 17:23, par pp
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    internaute 45 a des info sur les types d’armes que detiennent les kwg.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 17:29, par warba
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Désormais nous allons nous procurer d’armes de guerre à partir du ghana,du Mali ou du Sud de la lubie afin d’être prêt lorsque le gnangnan va se declencher.l’état ne doit plus empêcher quelqu’un d’avoir une arme sans papier.Attention a l’étincelle et a la déflagration

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 17:55, par apaisé
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    internaute 45 ton écrit formidable, tu as apaisé mon coeur, on dirait glace qu’on vient de déposer sur mon coeur.Quant à vous Mr le gouverneur préparez vous à ce qu’il n’yait plus un seul braquage à l’est si les koglweogo doivent partir,dans le cas contraire les victimes seront en droit de vous ester en justice pour complicité de leur malheur. A non entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 20:50, par yibianti
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    ni dieu ni roi. ainsi l’anarchie est ne au burkina faso elle cherche maintenant a grandir. president rock ou etes-vous ? venez nous sauvez si non chaque village aura son koglweogo et son gouvernement et c’est fini pour pour la republique

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2016 à 22:54, par Alex
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Monsieur le Gouverneur,
    Le citoyen lambda que nous sommes avons entendu sur les ondes, votre communiqué dans lequel votre institution, par le biais de votre personne, enjoignait les groupes d’autodéfense « Kolgl-weogo » de, je cite « libérer » la région de l’Est. Vous êtes le premier magistrat de cette région et à ce titre, nous vous en reconnaissons ce droit. Aussi nous supposons que cette décision est prise pour faire prévaloir le respect strict des lois de la République. Ne nous a-t-il pas été dit que « nul n’est censé ignorer la loi » ? Et cela devait être valable pour tous, même les Kogl-weogo. Tout ceci était donc de votre devoir.
    Néanmoins, en tant que citoyen de cette région, après analyse, nous émettons quelques inquiétudes sur le cours des jours à venir si la teneur de ce communiqué était effectivement appliquée. Loin de nous l’idée de nous porter en défenseurs de ces groupes d’autodéfenses dont certains, par leurs actes, ne peuvent pas être qualifiés d’enfants de cœur, mais nous nous permettons un regard critique sur la situation sécuritaire dans notre région.
    Force est de constater, Monsieur le Gouverneur, que dire que la région de l’Est est celle du grand banditisme par excellence, et ceci depuis plus d’une décennie n’est un secret pour personne. Et si aujourd’hui l’action ces « Kogl-weogo » est unanimement saluée par les populations (et nous insistons), c’est parti d’un simple constat : l’échec cuisant de l’Etat à assurer intégralement la sécurité les honnêtes citoyens.
    Cela se matérialise par :
    1. Le faible taux de couverture de la région en terme de brigades de gendarmerie. Ajouté à cela le manque de personnel et de matériel (armes de taille, véhicules, motos tout terrains…)
    2. Les lenteurs judiciaires conjuguées à la clémence de la loi vis-à-vis de certains délits.
    Certaines personnes font du raccourci en jetant l’anathème sur les forces de sécurité (gendarmes et policiers). Nous, nous disons, GENDARMES ET POLICIERS DE LA REGION DE L’EST, FELICITATIONS A VOUS !!!! La belle femme ne peut donner que ce qu’elle possède. Malgré la vétusté des moyens mis à leur disposition, ces hommes et femmes qui veillent pour que nous puissions dormir atteignent des résultats inespérés.
    C’est donc fort de ce constat qu’est né le mouvement « Kogl-weogo » afin de renforcer le dispositif sécuritaire. Ces groupes dont nés spontanément ont certes, en toute illégalité commencé leur travail dont les résultats sont incontestablement excellents, bien que certaines règles élémentaires sont foulées aux pieds par ceux-ci. Et de là est survenu le second échec de l’Etat, échec quant à cadrer rapidement leurs actions en les formant sur les rudiments du droit. Et même nous pourrions solliciter à l’Etat dont vous êtes le représentant, de considérer la région de l’Est comme une région d’exception dans le domaine de l’insécurité et permettre des mesures aussi exceptionnelles avoisinant l’état d’urgence. Cette pratique a jadis fait ses preuves dans la Gnagna dans les années 90. Beaucoup se souviennent de « l’opération DIENDERE ». Nous pourrions disserter encore longtemps sur le sujet mais nous pensons, Monsieur le Gouverneur, pour une bonne cohésion sociale, et une bonne compréhension entre les autorités et leurs populations, de considérer ce qui suit :
    1. Privilégier le dialogue aux actions « coup de poing » en revenant sur votre communiqué dont le contenu rencontre très peu d’adhérents au sein des populations dont vous avez la charge.
    2. Ne pas perdre de vue que vous avez en face de vous des groupes en majorité analphabètes qui ne comprennent pas facilement et avec discernement les contours de la loi.
    3. Que les démarches administratives soient facilitées pour permettre l’officialisation de ces groupes d’autodéfense.
    4. Travailler avec les forces légales (gendarmeries et parquet) et ces groupes d’autodéfense afin qu’au lieu de se regarder en concurrents, se considèrent plutôt comme collaborateurs.
    Pour ce faire, Monsieur le Gouverneur, il faudrait pour l’autorité que vous êtes, de plutôt engager tous vos collaborateurs, et sans délais, un long processus d’information-éducation-communication au profit des Kogl-weogo et non un bras de fer. Un proverbe africain ne dit-il pas que « répondre par des coups de pieds aux coups de sabots de l’âne n’est que multiplier l’espèce » ? Aussi, il serait bon de ne pas jeter l’opprobre sur tous les groupes d’autodéfense après ces actes condamnables posés par ces quelques individus isolés.
    Monsieur le Gouverneur, les groupes d’autodéfenses « Kogl-weogo » ne sont pas une force d’invasion mais une force plutôt qu’il faudra à l’Etat de saisir car la Nation, à l’heure de cette insécurité grandissante, a besoin de toute initiative allant dans le sens de la sécurisation du pays. Notre pays se devait de s’inspirer de l’exemple camerounais où des groupes d’autodéfense se sont aussi spontanément formés pour lutter contre les kamikazes de la nébuleuse BOKO HARAM qui, aujourd’hui sont le bras droit de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR). En somme, Monsieur le Gouverneur, Simon Compaoré lui, en a compris l’enjeu. Et c’est plutôt sur ce sentier que les populations de région de l’Est vous attend, et non dans des décisions qui les obligeraient battre le pavé pour rappeler leurs autorités à plus de sagesse.
    Nous insistons pour finir, que le Burkina n’a pas besoins de forces inutilement antagonistes mais des forces travaillant en synergie pour une cause commune….

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 00:03, par parent
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Auditeur no 45 a tout dit .d un cote je me dit est ce que les gens sont vraiment sinser, oubien ce sont les voleur qui ne font que repondre, serieusement je suis perdu.les il n y a pas ce burkinabe qui n a jamain entendit de l est de ce pays.ici braque les gens on viole les gens on retire l argent des pauvres paysant qui vont vende leur animeaux ou leur cereales au yeux de tout le monde.mais si on atrape un voleur et on le fait fait payer ce qu il faisait cest la ta probleme. Vraiment aider moiva bien comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 06:05, par toto
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    he, he,pauvre gouverneur faut bien parler,

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 07:17, par Le citoyen
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Je ne vois en quoi, les kolgwéogo peuvent être une menace immédiate !? Sauf pour ceux qui ont des affaires louches.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 11:14, par 100% pour l’encadrement des Koglwéogo
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Bonjour,
    Je pense que le koglwéogo est un phénomène social qui a vite pris de l’ampleur. Ces groupes ont donc été crée par instinct de survie. La solution à mon sens de ce phénomène est plus social que politique et juridique.
    De mon avis, c’est très bien et très facile de parler d’Etat de droit quand on n’a jamais été braqué ou quand des bandits n’ont pas encore tué un membre de sa famille. Être dans un bureau et entendre par les médias que le phénomène de l’insécurité prenait de l’ampleur dans les villages et celui qui a été victime n’on pas la même manière de voir les choses.
    Essayons un peu d’être à la place de ces populations et cherchons à savoir quel est cet Etat de droit qui laisse des voleurs et malfrats dépouiller, tuer et violenter des populations sus et avec la complicité de nos soit disant forces de défenses et de sécurité (FDS). En rappel, les braquages dans la région de l’Est n’épargnaient personne : populations locales et fonctionnaires avec des centaines de victimes (des morts et des blessés graves). Combien de fois notre tout puisant gouverneur à plaider auprès des plus hautes autorités pour la sécurisation de la région quand les bandits tuaient et terrorisaient les populations ?
    Où était notre cher gouverneur quand les populations demandaient de leur venir en aide afin de contrer le banditisme grandissant ?
    Combien de fois ce même gouverneur a plaidé en faveur de la sécurisation de la région ou sur l’état des routes de la région qui facilitait les braquages ?
    Où était l’Etat de droit quand des bandits arrêtés et séquestrés sont retrouvés en pleine opération quelques temps après leur arrestation ou revenaient narguer les populations ?
    Les populations dans les villages, la nuit tombée, abandonnent leur maison, femmes et enfants et dorment sur des arbres et des buissons par peur des bandits car ceux-ci viennent jusqu’à domicile pour opérer. Que fessait les FDS quand les bandits opéraient dans les villages à quelques 3 ou 4 des postes de police et de gendarmerie ?
    En somme, disons le, la lutte contre le banditisme n’est pas une priorité des autorités. Quand ce sont elles (les autorités) qui se déplacent, il ya une escorte de la Police ou de la Gendarmerie ou même de militaires ; mais quand le paysan se déplace, qu’il meure et tant pis pour lui. Ainsi, avec combien de gardes notre gouverneur se déplace quand il est en visite dans une province ?
    J’ai mal que des gens, dans des bureaux climatisés comparent les Koglwéogo à Boko haram et les qualifient de terroriste, des hors la loi, j’ai mal quand des structures lèvent le ton quand on tue un bandit mais se taisent quand on tue un honnête citoyen, j’ai mal quand certains parlent des dérivent des koglwéogo mais ne disent rien sur les bavures des policiers des gendarmes et de militaires, j’ai mal quand des soit disant intellectuels parlent des koglwéogo mais ne disent rien sur la corruption de nos gendarme, de nos policiers et de nos hommes de loi.
    Je suis profondément déçu et je ne peux m’empêcher de me poser cette question : Entre les wolwéogos qui défendent les populations, qui arrêtent et torturent un voleur et les bandits qui tuent sans pitié, qui violent, qui dépouillent, c’est qui le hors la loi ?
    Que les gens arrêtent leurs commentaires car chaque population a droit à la protection et la population de la région de l’Est doit se protéger en attendant que les autorités les viennent en aide.
    Je suis d’accord que dans un Etat de droit, il y a des règles à observer et des comportements à bannir. C’est dans ce sens que je pense que l’encadrement des koglwéogo est la meilleure solution. Les autorités devraient trouver des canaux pour qu’ils puissent travailler en étroite collaboration avec les FDS. Car reconnaissons le, l’Etat a démissionner de ses fonctions régaliennes et la sécurité des personnes et de leurs biens n’est pas assurée par l’Etat (FDS) aussi la lutte contre la corruption en milieu judiciaire n’est assurée.
    Tant que la sécurité des populations n’est pas assurer, elles restent déterminer et ne laisseront pas des voleurs, des bandits, des coupeurs de route ruiner leur vie au nom de l’Etat de droit.
    Faisons preuve de sagesse ;
    Privilégions le dialogue ;
    Et vive notre cher pays le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 11:19, par salam
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Ces gens la ne sont pas la justice ;ils ne peuvent pas exiger la liberation de leur camarades. Est-ce que les militaires et les gendarmes exigent la liberation de leur élements quand la justice les condamnent ? Ces gens la vont bruler un jour le burkina si la defense n’agient pas vite contre ces delinquants de Fada.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 12:30, par Blaise Niodogo
    En réponse à : Fada : Les Koglweogo sommés « de libérer dans un bref délai, la région de l’Est »

    Toute choses au début a toujours un but.Aujourd’hui ils sont contre les voleurs et demain ça sera contre qui ? nous tous ou contre les autorités du pays ou encore contre les riches dont ils prétendent protéger ? Ne leurs donnons toute notre confiance mais restons vigilants.encore à mon égard c’est une collection de toute genres de personnes : braqueur voleur et autres... trop inquiétante ils s’appuient sur des sectes. ne serait -il pas une autre forme de religion ? ceux-là me font beaucoup inquiété.ne leurs donnons pas la totalité d’une liberté.Adressé contre kolgweogo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés