Canal+ a célébré la femme avec « Chère maman »

mardi 15 mars 2016 à 00h17min

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, Canal plus a décidé de magnifier la femme à travers une projection de film. Il s’agit de l’avant première du film « Chère maman » du réalisateur nigérian Liz Benson-AMEYE. C’était ce vendredi 11 mars 2016 à l’Institut Français de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Canal+  a célébré la femme avec « Chère maman »

« Chère maman » est une véritable histoire d’amour entre une mère et ses enfants. Mais plus particulièrement entre une mère et son fils. Le fils est agacé par les incessants appels de sa mère. Mais lorsque son ami perd sa mère, il se rend compte à quel point sa mère est importante pour lui. Il prend donc un congé qu’il passe avec elle et retourne complètement transformé. C’est ce film qu’a choisi Canal+ pour célébrer la femme. « Nous sommes dans le cinéma et dans le sport, nous ne pouvons pas laisser passer une occasion nationale sans faire un clin d’œil à nos femmes, à nos mères, à nos sœurs, à cette partie de nous-mêmes. Canal+ a souhaité marquer ce moment à travers une projection de film et j’espère que celles qui étaient là ont apprécié ce film. Ce film est une histoire d’amour d’une mère et c’est ce que nous avons voulu que tous nous retenions après cette soirée » affirme Clément Kouamé, directeur général de Canal+ Burkina.

« A ma mère » sera bientôt diffusé sur la chaine Nollywood sur les bouquets Canal+.

A l’issue de la projection, quelques invités apprécient :

Béatrice Damiba, Ancienne présidente du Conseil supérieur de la communication : « Moi j’ai trouvé le film très bien à propos puisque Canal+ l’a fait projeter à l’occasion de la journée internationale de la femme. Une femme c’est avant tout une mère. J’ai trouvé le film très émouvant avec un message, celui de dire que les relations entre une mère et ses enfants ne varient pas, c’est constant ; qu’il s’agisse d’un bébé qui vient de naitre, qu’il s’agisse d’un adolescent, qu’il s’agisse d’un homme, qu’il s’agisse d’une femme même mariée, la maman considère toujours son enfant comme un bébé. Et la leçon, le message c’est de faire comprendre aux enfants que la maman est toujours là pour eux, de ne jamais voir dans certains propos, dans certains actes, une malveillance ou de l’exagération. C’est pour le devenir de ces enfants qu’elle le fait. Et la leçon à mon avis c’est que le garçon a compris très tôt que sa mère n’était pas une emmerdeuse ; mais plutôt qu’il avait vraiment besoin d’elle, puisque après ses vacances auprès de sa mère il est complètement transformé positivement et même au niveau de son travail. La mère aussi a appris à connaitre son fils et tout compte fait, tout le monde s’en tire avec bonheur ».

San Traoré : « C’est un film très intéressant. C’est un film qui m’a beaucoup intéressé parce que c’est ce qu’on voit de nos jours. Le monsieur n’arrive pas à travailler et concilier la vie professionnelle et la vie familiale parce que les vieilles mères dérangent beaucoup leurs enfants. Donc c’est un film qui nous donne beaucoup de leçons. C’est un film que beaucoup de nos sœurs doivent voir parce que ça pourra les aider à gérer leurs familles. Parce qu’on constate de nos jours que beaucoup de belles-mères dérangent beaucoup les jeunes couples. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés