Ecole de qualité amie des enfants : A Bouglem, la pédagogie active a mis fin aux châtiments corporels

vendredi 11 mars 2016 à 12h28min

Pour l’avant-dernière étape de leur tournée dans les localités de mise en œuvre de la stratégie de scolarisation accélérée/passerelle (SSA/P), la délégation sénégalaise était du 9 au 10 mars 2016 dans la province du Ganzourgou. Tout comme à Bouglem, la délégation a visité les centres à passerelle et échangé avec les communautés de Santi, de Songonkieme et de Zomnogo. Des animateurs aux superviseurs en passant par les apprenants, tous ont reçu les encouragements des visiteurs visiblement satisfaits de leurs efforts et engagement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole de qualité amie des enfants : A Bouglem, la pédagogie active a mis fin aux châtiments corporels

Le marathon continue pour les neuf membres de la délégation sénégalaise accompagnée de l’équipe du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) et de celle de l’UNICEF. Après le Sanmatenga, puis le Namentenga, la mission a déposé ses valises dans le Ganzourgou. Dans cette province, la fondation pour le développement communautaire (FDC) et l’association nationale de la traduction de la Bible et de l’alphabétisation (ANTBA) y ont respectivement ouvert 18 et 10 centres à passerelle grâce à l’appui financier de l’UNICEF.

Faire de l’école, l’amie des élèves

C’est en 2009 que l’école de Bouglem, localité située à quelques kilomètres de Zorgho, a ouvert ses portes. Au départ, nous rappelle son directeur Tampouraogo A. Sawadogo, le recrutement des élèves était biennal mais depuis la normalisation de l’école par l’UNICEF, ce temple de savoir accueille tous les ans de nouveaux élèves dans des bâtiments encore rutilants. Il s’agit d’une école de qualité amie des enfants (EQAmE) car on y retrouve toutes les commodités pour l’apprentissage : des salles spacieuses et dans lesquelles les enfants sont à l’aise, un forage, des toilettes, une plateforme de l’éducation routière et l’école « Bisongo » destinée aux enfants en bas âge.

A Bouglem également, la pédagogie active consistant à travailler autour des intérêts de l’enfant, a pris le pas sur les châtiments corporels. Désormais, l’enseignant a une casquette d’animateur afin de susciter aux élèves le désir d’apprendre par eux-mêmes. L’une des caractéristiques de cette EQAmE, c’est la présence d’une classe à passerelle abritant 21 élèves dont 5 enfants déscolarisés. Pour le directeur, c’est une satisfaction pour le village de voir ses enfants bénéficier d’une nouvelle chance, et les enseignants « sont prêts à tout faire pour mettre les conditions nécessaires pour la réussite de ce centre-là ».

Lire la suite

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés