Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

mercredi 9 mars 2016 à 02h02min

Depuis quelques semaines, une affaire de véhicule commandé par le Fonds de développement de l’électrification (FDE) fait grand bruit. Au cours d’une conférence de presse tenue le 24 février 2016, le Collectif pour un peuple uni (CPPU), une organisation de la société civile fustigeait les « méthodes mafieuses » du Directeur général du FDE. Contacté par nos soins, ce dernier s’est voulu on ne peut plus clair : « Je ne réceptionnerai jamais un véhicule d’occasion pour du neuf au compte de l’administration publique. Advienne que pourra ! ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

Déjà, en fin décembre 2015, le Collectif pour un peuple uni (CPPU)évoquait des cas de violation en matière des procédures de passations de marchés publics. Deux mois après, il dit saluer la promptitude du président Roch Kaboré sur la mise en place d’un comité interministériel pour diligenter une enquête sur certaines passations de marchés conclus sous la transition. Mais, le CPPU dit espérer plus. Car, soutient-t-il, la violation des procédures de passation de marchés «  est devenue un passe-temps favori pour certains responsables de structures étatiques ». Et Bafa Ben Azize Ouattara, le coordonnateur du CPPU de citer nommément le Fonds de développement de l’électrification (FDE) et son directeur général.
« Le FDE n’est pas à sa première forfaiture. Il y a eu d’abord des passations de marchés de près de six milliards de francs CFA de gré à gré pourtant ce n’était pas une urgence. Le DG qui était à la SONABEL a eu à faire des pratiques pas orthodoxes et c’est dans ce cadre qu’on l’avait enlevé et ramené à son ministère de tutelle. Grande fut notre surprise de le voir atterrir dans un projet phare de la SONABEL qui est le FDE et il continue encore dans ces mêmes pratiques. Nous ne pouvons pas continuer à encourager cette médiocrité  », s’insurgeait Abdoullah Bafa Ben Azize Ouattara.

Du véhicule à polémique

En 2015, le FDE a lancé un appel d’offre pour l’acquisition d’un véhicule devant permettre la visite des chantiers. A l’issue de l’évaluation, une société de la place est retenue pour fournir un véhicule Land Cruiser GX pour un montant de 51 330 000F ; CFAO Motors, le 2e soumissionnaire avait fait une offre de 52 828 600. Entre temps, l’attributaire du marché décide de déposer le véhicule dans les locaux du FDE, en attendant de boucler les formalités. C’est là que tout commence lorsque le ‘’petit personnel’’ notamment les chauffeurs constate que le véhicule ne semble pas être neuf. Ils le font savoir au directeur général qui, à son tour constate« effectivement des choses sur le véhicule qui prêtaient à confusion ». Il décide alors de s’attacher les services d’un expert automobile en la personne de Gouem Saïdou. Son rapport rendu en octobre 2015 confirme que le véhicule n’était pas neuf. Il constate entre autres anomalies que : le kilométrage affiché au compteur est inexact (85.9km) ; plaque d’immatriculation fixée avant réception, Standing du tableau de bord pas récent, jante de roue de secours rouillée, enjoliveur de roue manquant, poignées de portières rouillées, bavettes avant et arrière rouillées… Aussi, déclare-t-il, « L’assemblage et le montage de ce type de véhicule sont réalisés à Dubaï et répond aux mêmes caractéristiques que celui de la version 2012 ; l’assemblage de cette série remonte à 2008 et correspond à la version de 2012 et non celle de 2015  ».

Un véhicule de l’Etat immatriculé avant réception

Néanmoins, pour respecter la réglementation en vigueur, le FDE demande la réception du véhicule. La commission technique refuse de le faire en relevant que, dans son offre pour laquelle elle a été retenue, la société a proposé un véhicule Land Cruiser GX et à la livraison, il a fourni un véhicule Land Cruiser GX-R ; ce qui constituait un changement du type de véhicule. Ce, sans informer le FDE, encore moins avoir son avis favorable. Aussi, le jour de la réception, Méga Tech a présenté un véhicule déjà immatriculé au nom du FDE avec carte grise à l’appui. «  Comment peut-on immatriculer un véhicule de l’Etat avant que la réception de ce véhicule n’ait été prononcée ? De quelle aide (…) a bénéficié pour pouvoir immatriculer un véhicule avant sa réception ? », s’interroge le patron du FDE.
Au regard de ces anomalies, la commission technique refuse de réceptionner le véhicule. Elle sera suivie par la grande commission de réception composée des représentants du ministère des finances pour les mêmes motifs. Le directeur général du FDE s’étonne donc du grand bruit autour de la non réception de ce véhicule pour non-conformité. « Mais, je dis que je suis dans mon bon droit. Je ne réceptionnerai pas, je ne cautionnerai pas l’achat d’un véhicule vieux, d’occasion pour du neuf au compte de l’administration publique », martèle-t-il.
Selon Yacouba Camara, le fournisseur n’est pas à son premier coup d’essai. Pour des cas similaires, « il a eu maille à partir avec la SOGEMAB, la CAMEG, le centre agricole polyvalent de Matourkou, le ministère de la culture, le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité. Aussi, «  nous pouvons tirer sur le site web de l’ARCOP à peu près 50 dossiers sur ce fournisseur au titre des recours qu’il a introduits contre l’administration publique. Est-il le seul dans ce pays ?  », s’indigne le patron du FDE.
A noter qu’une contre-expertise a été réalisée par le cabinet SEVI dont copie a été transmise au FDE le 19 février 2016. Dans ce rapport, la plupart des analyses de l’expert Gouem sont rejetées par l’expert Olivier Lamizana. Mais, il reconnait qu’il s’agit d’un véhicule fabriqué en 2012, mais estime que cela est sans intérêt. «  La version de 2012 du VDJ200L à celle de 2015 n’a aucune différence car le constructeur n’a pas changé ni de modèle ni de version ». Il conclut donc que « le véhicule livré est bel et bien conforme aux spécifications techniques proposées et mieux, le type livré bénéficie d’une amélioration que celui proposé ».

Un marché de gré à gré pour les poteaux et câbles ?

Au cours de sa conférence de presse du 24 février, le Collectif pour un peuple uni (CPPU) a également fait cas de passation de marchés de gré à gré pour un montant de près de six milliards pour l’acquisition de poteaux et de câbles électriques. Là aussi, le directeur général du FDE, Yacouba Camara dément. Il soutient qu’il n’a jamais été question de gré à gré, mais d’une consultation restreinte et la liste des entreprises à consulter a été autorisée par le ministère des finances qui est la structure habilitée. « Le matériel qui devait faire l’objet de ces commandes a été autorisé par le ministère des finances, l’évaluation des offres qui en est issue a été validée par le Conseil d’administration du FDE et validée par le ministère des finances et publiée par la revue des marchés. Et le montant de six milliards dont parle le CPPU est inexact. Les documents sont là et peuvent être vérifiés », confie Yacouba Camara.

Moraliser certaines pratiques

Pour lui, cette campagne de dénigrement à son endroit n’est ni plus ni moins qu’une cabale. Il demande à ceux qui sont derrière ces allégations de comprendre que certaines pratiques doivent cesser. « S’ils sont nostalgiques d’un passé récent, ce n’est pas de ma faute. Mais, je n’agirai jamais en dehors des textes en vigueur et ce véhicule, je ne cautionnerai pas son achat quelles que soient les pressions mafieuses dont le FDE sera l’objet. Du reste, je me réserve le droit d’entamer toutes les procédures nécessaires contre qui de droit  »,lance-t-il.
Au cours de la conférence de presse du 24 février, le coordonnateur du CPPU affirmait que Yacouba Camara avait quitté la SONABEL par «  la petite porte pour ses pratiques mafieuses  ». « Je suis agent SONABEL, je n’ai jamais quitté la SONABEL par une quelconque petite porte. Que ce monsieur qui parle donne les éléments de ses affirmations sur ce qu’il a appelé petite porte. Ai-je déjà été condamné ? Ai-je déjà été emprisonné ? Quand je quittais la SONABEL, je suis parti comme inspecteur technique c’est-à-dire que j’ai été élevé en grade. De là-bas, je suis parti à la brigade anti-fraude de l’or avec statut d’inspecteur technique et je suis revenu à la BENAF comme DG. Est-ce que cette structure de la société civile est habilitée à juger de la moralité des directeurs généraux dans ce pays ? N’y a-t-il pas des structures habilitées dans ce sens ? Il faut que nous mettions fin à cette dérive. L’effet d’annonce qui consiste à jeter l’opprobre sur les gens sans preuve valable, c’est vraiment dommage. Et il faut moraliser certaines pratiques. Du reste, nous restons disposés pour les structures de contrôles qui seraient d’aventure intéressées à venir vérifier  », martèle-t-il.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 mars 2016 à 17:22, par Truth Hurts
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Il faut impérativement tirer cette affaire au clair. des Burkinabè ont consenti au sacrifice suprême pour que leur patrie soit définitivement débarrassée de toutes ces tares. Il faut que le pouvoir du président Kaboré mette fin à la nomination unilatérale des directeurs généraux des sociétés d’État. Ces derniers doivent êtres sélectionnés après appel à candidature et des enquêtes de moralité approfondies. Tous ceux qui sont chargés de l’exécution des dépenses publiques doivent le faire dans la plus grande transparence. des mesures conservatoires doivent être immédiatement prises à l’encontre de tout fautif en entendant que la justice s’en saisisse. Il faut de la probité, de l’intégrité, du patriotisme, du burkindlim dans toutes les affaires publiques.
    C’est pourquoi cette affaire de 14 milliards de nos francs qui sont annuellement distribués aux seuls agents du Ministère de L’Économie et des Finance(MEF) et qui a fait grand bruit sous la transition doit impérativement connaître son épilogue avec le régime du Président Kaboré ; car, il y a forcément du flou, d’iniquité et d’injustice flagrants dans cette affaire de fonds public que l’on se partage trimestriellement et annuellement comme du butin de braquage à main armée. Truth certainly hurts !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 17:46, par guy pen
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Merci DG c’est du propre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 20:32
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    depose une plainte a la justice contre ce n’importe quoi de ouattara pour diffamation.pour ce qi concerne ls marches publiq,ls choses ont tjr ete coe ça.si on debloqe vingt mile pour paye qlqchz sache q le prix reel de cette chose est de deux mile.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 21:36
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Monsieur le DG du FDE c’est simple, il faut juste intenter un procès pour diffamation contre ce collectif, si vous pensez que se sont des cabales contre votre personne. Un ex DT du FDE a intenté un procès parce qu’il était l’objet de diffamation et il a eu gain de cause parce qu’il n’était hauteur des fuites de malversations au niveau du FDE. Vous pouvez faire de même.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 21:44, par le Winnien
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Azize Ouattara, arrêtes de distraire les gens car on se connait dans ce pays là. Au contraire, tu n’es pas digne d’être un membre de la société civile car François COMPAORE, pour qui tu travaillais comme comptable, t’avais enfermé à la MACO pour fait de détournement en 2006. Pire, à ta sortie, tu t’es fabriqué que des faux diplômes soit disant que tu as bossé à Dakar pour se voir de nouveaux boulots par le biais de la fraude. Bref, stp, il faut arrêter de distraire le peuple et la société civile n’est pas une pubelle dans laquelle on vient pialler au hazard. Autrement, on va publier les preuves et tu verras. Laissez passer svp !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 22:25
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    "S ’ ils sont nostalgique d ’ un passé récent " . Mr Camara , vous faites partie de ce passé. Tous les grands postes que vous citez , vous les avez occupé sous ce régime . Tout compte fait vos magouilles seront mises dehors . In challah . Nous préférons ce type d ’ OSC à ceux qui vont ont aidé à brûler et piller depuis octobre 2015 .

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2016 à 23:59, par WALAY
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Il faut vraiment que le gouvernement recadre certaines structures de la société civile. Le CPPU devait dénoncer ce qu’il croit être des pratiques irrégulières auprès des structures habilitées comme l’ASCE au lieu de dénoncer publiquement ce dont il n’est sûr. Les organisations de la société civile doivent jouer leur rôle de veille sans ses substituer aux structures habilités. Que peut faire le CPPU si après vérifications les allégations ne sont pas fondées ? Allons doucement même dans l’esprit de l’insurrection. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 04:12, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    En tout cas, on a dit que "plus rien ne sera comme avant", il faut alors que plus rien ne se passe comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 05:53, par Matou à Sikassossièra
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Voici un Monsieur qui a profite de la vague de nominations pèle mêle de la transition qui ne menait aucune enquête sérieuse avant de nommer les DG. On se demandait pourquoi il a changé le DAF qui venait d’être nome A ce poste alors qu’il n’avait seulement que quelque mois ? Le DAF est un technicien du ministère des finances . Cet ex conseille juridique de la SONABEL est bien connu de tout ce qui avait eu des marchés avec cette boîte . Il était tout puissant . Son départ de la SONABEL pour le ministère c’est tout une histoire. S’il le prend aujourd’hui comme une promotion alors la ? Pauvre Burkina !!! Pourquoi alors cette longue traversée du désert au point qu’on croiyait qu’il travaillait chez Good Year A Koulouba chez les libanais ? Affairiste et homme d’affaire.
    Je demande au Ministre de faire des enquêtes sérieuses sur son passé et de le relever de ce poste. Recrutez un bon gestionnaire par appel à candidature à ce poste. Sinon on est parti pour de l’aventure .

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 06:56, par Francis
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Pourquoi les gens dans notre pays hésitent tant à faire appel à la justice lorsqu’ils estiment être attaqués injustement ? Attaquez Mr. Bafa Ben Azize Ouattara et son CPPU pour dénonciation calomnieuse et vous rendrez ainsi service à la société civile et à la Nation

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 07:29, par Jeanine Debo
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Je comprends pas les attaques contre le DG.
    Il est dans ses droits et pourquoi évoquer le fait d’avoir quitter SONABEL ?
    Ces OSC nous pompent l’air !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 07:34, par yé !
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    CPPU, c’est donc le koglweogo des administrations...
    Publiez son adresse pour qu’on puisse l’interpeler partout où il y aura encore des pratiquea peu dignes de Burkinabè. Il faut meme créer des unités CCPU dans tous les services de l’Etat. C’est vraiment comme ça que plus rien ne sera comme avant. Si en tant que responsable tu sais que toute pratique delictueuse peu jeter l’opprobre sur toi, tu reflechis par deux fois avant de la mettre en oeuvre.

    Il faut que cesse ces detournements de fonds deguisés en marché de gré à gré. En situation dd’extrême ’urgence on le comprend. Mais dans tous les autres cas, pas de gré à gré.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 07:44, par Nègre des champs
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    C’est trop facile de raconter du n’importe quoi sur les gens. La loi doit être dure envers ces personnes qui mènent des campagnes de dénigrement contre des citoyens honnêtes. Rien qu’en début de semaine nous avons lu une publication d’un responsable du journal l’Opinion sur des histoires de parcelles concernant Maître KAM alors cela était purement mensongère.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 07:53
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Peut-être que si le CPPU et certains agents de la FDE n’avaient attirer l’attention sur le fait que le véhicule n’était pas neuf, il aurait été réceptionné. De toutes façons, pour taire les polémiques, il serait bon que le soumissionnaire et le Directeur de la FDE soient entendus par les services compétents. Personnellement, je pense que que cette affaire à un relent de malversation et de corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 09:02
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Dommage que des experts se contredisent. on se demande à quoi sert leur expertise ? juste un simple rapport saisi ou un rapport technique ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 09:27, par zougou
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Bonjour, cela n’est que la pointe de l’iceberg. Puisse que le parti pour lequel il abandonnait son poste plusieurs jours pour battre campagne est au pouvoir. Le vehicule n’est pas neuf comme ceux livrés jadis par cfao ou diacfa, pour l’avoir vu personnellement. Les marchés de supervision des travaux financés par l’Etat sont passés par la procedure de demande de cotations ce qui est interdit. C’est ça le plus rien ne sera comme avant. Même les derniers récrutements sont frauduleux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 09:28, par DERME
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Il va falloir que ces associations dites de la société civile, qui veulent se mettre à la place des corps de contrôles républicains arrêtent. Au Burkina il y’a des règles et des lois qui régissent le fonctionnement de notre administration. Comment une association peut vouloir juger les décision d’un directeur général ? je suis vraiment dépassé.
    Il appartient au Gouvernement de mettre fin à ces ingérences d’un autre temps. Le directeur est aussi Burkinabè et aime son pays comme vous. Vous gagnerez à chercher du travail au lieu d’être utilisé par des gens pour atteindre des objectifs inavoués. CPPU, vous êtes la Justice ?, Vous remplacez l’ASCE ?
    Encore des Kogleweogo d’une autre genre !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 10:04, par SAFROULAY
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Azize a été incarcéré deux fois en 2014 pour escroqueries et c’est lui qui se retrouve à dénoncer des choses. c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité. Dans quel pays sommes nous ? Même les charognards se prennent pour des coqs. Hum....

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 10:52, par La vérité vraie.
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    La transition a peut-être connu des brebis galeuses, ce qui est pire c’est que cette pratique semble continuer quand on a voulu faire du nouveau avec du vieux. Certaines personnalités à l’époque qui nous traitaient de tous les noms d’oiseaux au moment de l’insurrection parce qu’elles étaient du CDP, sont aujourd’hui celles là qui bénéficient des fruits de notre sacrifice alors qu’avec des BAC+5 nous cherchons encore à quel saints se vouer. A titre illustratif un proviseur du cdp dans un lycée de Ziniaré qui proclamait haut et fort l’échec prévisible et son opposition à l’insurrection est aujourd’hui nommé proviseur du Lycée VENEGRE. Que Dieu nous protège parce que moi, j’ai commencé à faire de plus en plus moins confiance à ce MPP que j’ai tant porté comme un espoir après Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 10:55, par Truth Hurts
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    A ceux qui lancent des flèches haineuses à l’encontre des OSC parce qu’elles dénoncent la mauvaise gestion des fonctionnaires véreux, je dis « stop ! » Tout Burkinabè a le droit de dénoncer tout malfaiteur, fut-il à col blanc, de quelque manière que ce soit. Le temps où il faut se taire et regarder les choses se faire est bel et bien révolu et il faut que le pouvoir en place le comprenne une fois pour toute. Le Burkina appartient-il plus à un DG qu’à moi citoyen lambda ? C’est notre Burkina à tous et chaque Burkinabè, qui qu’il est et où qu’il est, est appelé à contribuer à sa bonne gouvernance. Le silence coupable est suicidaire. Si le DG du FDE estime qu’il est diffamé, qu’il dépose plainte contre le diffamateur et c’est tout ! S’il ne l’a pas fait jusque là, c’est qu’il y a forcement anguille sous roche.
    En tout état de cause, nous attendons le dénouement de cette affaire dans les meilleurs délais.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 11:13, par Sid béénè- Wendé
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Mr SAFROULAY, ah bon ! Parce Que Aziz a été incarcéré, il doit se taire ! Lui au moins il a été sanctionné peut-être suite à une dénonciation d’un honnête citoyen ! Il a purgé sa peine ! Alors pourquoi à son tour il ne dénoncerait pas ? S’il ne le fait pas, c’est que la prison n’a pas produit l’effet escompté. La prison est faite, pas pour seulement sanctionner, mais surtout pour corriger et récupérer. Si Aziz dénonce, c’est qu’il est redevenu un bon citoyen. Donc, c’est à votre DG de se défendre. Le compte à rebours a donc commencé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 12:36, par ramos
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Une simple affaire ou on devait commander simplement le véhicule chez le concessionnaire pour recevoir un bon produit, en voulant être transparent, on complique tout. Avec des experts qu’il faut payer finalement le véhicule va revenir cher. SVP facilité la tache aux responsables pour leur permettre de travailler.A ce rythme personne ne voudra les postes de DG ;

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 13:56
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Courage DG . je mense que vos propos sont suffisamment clairs. Laissez ce CCPU les membres sont aux abois. lls cherchent à manger. Ils ont fain jusquààààààààà ils tirent mêm sur les gens qui défendent ou qui protègent les deniers publics. dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 16:01, par TAMID
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    c’est ça un Etat ou il y a la démocratie ; une partie accuse lorsque elle croit qu’il y a dysfonctionnement dans un service public. Et l’autre se défend en apportant les preuves de son innocence, c’est ce que le DG a d’ailleurs fait ; cependant nos OSC ne doivent pas accuser pour accuser seulement, elles doivent vérifier que ce qu’elles ont à dire est vrai. Cet état de fait rend la vie d’une nation normale et l’accepter ainsi vous met en phase avec la nouvelle donne de l’Etat de droit.Il appartient maintenant à nos différentes autorités de s’adapter et d’organiser ce genre de conférences de presse toute fois qu’il est nécessaire. soyez tolérants les un envers les autres ; parmi vous tous qui peut dire qu’il n’a jamais fauter DANS SON TRAVAIL ? personne ! nous sommes tous donc chacun à sa
    manière un Aziz ou un CAMARA

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2016 à 17:38, par Sidbewindin Somande
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    C est bien pour la societe civile de jouer le grand role de veille pour eviter que l on pillent notre pays mais i y a aussi qu il faut pas ballancer n importe quoi dans l opinion et se dire que l on construit le Burkina faso.
    Des reglements de comptes passerons par la et beaucoup de bonnes tetes finirons par quitter le navire Burkina pour se mettre a l abri d une eventuelle humiliations non fondee. Denoncez avec des preuves indemontables.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2016 à 04:31, par TAIS TOI CAMARA
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    A L’ATTENTION DE MOUSSA DIALLO (lefaso.net), DU COLLECTIF CPPU ET LE RESTE DU MONDE :

    " .... Je suis agent SONABEL, je n’ai jamais quitté la SONABEL par une quelconque petite porte. Que ce monsieur qui parle donne les éléments de ses affirmations sur ce qu’il a appelé petite porte. Ai-je déjà été condamné ? Ai-je déjà ...."

    CAMARA YACOUBA, il est préférable pour toi de te taire. Quand tu vocifères ainsi,tu te moques des gens et des honnêtes agents de la Sonabel. Tu veux qu’on rappelle quelques dossiers . Le collectif CPPU le sait sûrement et s’il en ignore on peut lui servir :
    1) tu es parti par la petite porte de la Sonabel parce que trempé jusqu’au cou dans le dossier barrage de la Bougouriba ou la Sonabel a perdu plus de deux (2) milliards de fcfa. Ton mentor SD le sait bien ou bien ? IBRIGA de l ’ASCE peut te raffrachir la mémoire si besoin était, car le dossier à ete audité par l ’ancêtre de l’ASCE, l’Inspection d’Etat et est toujours en cours à la justice.
    N’eut été le laxisme du gouvernement de COMPAORE et la magnanimité de l, aancien dg de Sonabel à ’epoque (eh oui ...) tu n’oserais pas.
    2) N’oublies pas aussi le dossier d’achat de groupes d’occasion installés dans la cEntrale Ouaga1 à Paspanga ; c’est une première dans l’histoire de la Sonabel.

    L’Inspection d’Etat, donc l’ASCE possède ces dossiers ... Tu vois que si on ne ta pas sanctionné , jugé et incarcéré (ca aura été la petite porte selon toi) c’est l’irresponsabilité ou du copinage . Le dossier est toujours en cours a la justice.

    Le CPPU, rappelez à monsieur CAMARA YACOUBA ce qu’il a dit à sa prise de fonction au fde pour nous dire aujourd’hui qu’il a gagné en grade en quittant la Sonabel : ... qu’il revenait de 15 ans de traversée de desert , d’un long exil (sic.). Sans commentaire , les enregistrements existent toujours et disponibles ...
    Monsieur CAMARA , TAISEZ-VOUS !
    POUvez vous dire au peuple Burkinabé le prix de revient d’une poutrelle rendu magasin FDE ( s’il y en a) de votre fameux marché avec votre ami BELLI ? Tu sais que ce dossier est balaise - c’est ce que essaye maladroitement de montrer Azize. On va l’aider, pour le moment ..... Wait et la prochaine sortie on reviendra : conditions de passation de ce marché - appel d’offres restreint auprès de quelques entreprises ? - date : moins de dix jours après ta iprise de service, soit exactement le 03 février 2015 - autorisation : la lettre de Bila lex ministre déléguée ? Huum, ! ...

    Avec tout ca, vous nous ffaites savoir que FDE est petit pour vous et vous vous annoncez à la Sonabel ou a la Sofitex - nous on est couché là-bas on vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2016 à 09:12
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Dans un passé très récent ils se tenait devant nous pour nous apprendre le refrain "PLUS RIEN NE SERA COE AVANT"or eux même faisaient pire qu’avant . Aujourd’hui ,si ce ne sont pas les kogk-weogo qui veulent se substituer aux forces de sécurités,ce sont les soit disant organisation de la société civil qui veulent remplacer l’ASCE.on est ou finalement !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2016 à 09:28, par Cato
    En réponse à : Marchés publics : Ce véhicule à problème du Fonds de développement de l’électrification

    Monsieur le DG,
    la societe civile joue son rôle. Il est du devoir du collectif d’attirer l’attention du peuple burkinabé sur des pratiques qu’il estime pas catholiques sur la gestion des deniers publics.
    sil vous revient que l’appréciation est erronée , apportez la juste info sans animosité . C’est le devoir de rendre compte de la gestion de chose publique. Pendant "votre exil" , le terme vient de vous, on ne parlait ni ne connaissait Camara yacouba.
    tant que vous êtes dg, acceptez avec amabilité de le faire. Mais je confirme que vous êtes sorti par la petite porte a la Sonabel. Des preuves on peut vous en donner à la pelle...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés