Politique nationale : Quatre partis créent l’Union de la gauche extra parlementaire

vendredi 4 mars 2016 à 01h34min

Au cours d’une conférence de presse organisée le 03 mars 2016 à Ouagadougou, quatre partis politiques ont annoncé la création de l’Union de la gauche extra parlementaire (UGEP). Cette coalition regroupe des partis et mouvements de gauche ne disposant d’aucun siège à l’Assemblée nationale. Par cette Union, ils entendent participer à la clarification, voire la décantation de la classe politique, en familles politiques distinctes Gauche/Droite.L’UGEP devrait s’agrandir dans les jours et mois à venir. L’objectif à terme étant la création de l’Union de gauche.

Politique nationale : Quatre partis créent l’Union de la gauche extra parlementaire

Les quatre partis à l’initiative de la création de l’Union de la gauche extra parlementaire sont : la Convergence patriotique pour la renaissance/Mouvement progressiste (CPR/MP), le Parti socialiste unifié (PSU), le Parti de l’alliance ouvrière et paysanne (PALOUPA) et la Jeunesse consciente du Burkina (JCB). Ils confient également que des concertations sont en cours avec d’autres partis politiques qui devraient rejoindre l’UGEP les jours à venir.

« Le contexte actuel de notre pays marqué par l’accession pour la première fois de son histoire d’un président civil de gauche et d’un chef de file de l’opposition libéral, donc de droite, nous y invite nécessairement. Une telle configuration pourra entrainer avec le temps, la réduction du nombre de partis politiques et surtout éviter les alliances contre nature qui n’honorent pas notre démocratie », soutient Evariste Magloire Yogo, au nom de la coordination de l’UGEP.Cette union qui se réclame de l’extrême gauche appelle tous les partis de gauche extra parlementaire à la rejoindre, « à mettre en avant les considérations idéologiques et politiques desquelles nous tirons nos programmes de société afin d’offrir à notre peuple des choix politiques et programmatiques clairs, lors des différents scrutins électoraux à venir ».

Ainsi, pour les élections municipales de mai prochain, les partis membres de l’UGEP entendent y aller, en rang serré. « Nous irons aux municipales à la carte, c’est-à-dire que nos partis se soutiendront mutuellement en fonction de l’implantation des uns et des autres », a annoncé Evariste Magloire Yogo.

La société civile n’a pas sa place dans le gouvernement actuel

Dans sa lecture de la situation politique nationale, l’UGEP fustige la participation de la société civile au gouvernement. « Nous ne trouvons pas une explication de la présence de la société civile dans le gouvernement actuel. Elle n’est pas dans son rôle. Ce gouvernement devait être éminemment politique », lance celui qui fait office de porte-parole de ce nouveau regroupement. Qu’à cela ne tienne, l’UGEP annonce qu’elle apportera son soutien au président Roch Marc Christian Kaboré avec qui elle partage la même idéologie. « Nous apportons notre contribution par des critiques constructives », soutiennent ses membres.

Mais, tout en projetant parvenir à la mise en place de l’Union de gauche, Evariste Yogo et ses camarades soutiennent que le CDP n’est pas la bienvenue, même s’il se réclame aussi de la social-démocratie du fait de ses dérives constatées de par le passé.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Messages

  • Dommage que en 2016 on en soit toujours à des clivages gauche-droite.

  • DOCTEUR IL FAUDRA LUTTE FORT ET VOUS SERAI COMME MAITRE SANKARA UN VENDU A VILLE PRIS . TOUT LUTTE CONDUITE TOUJOURS AU GATEAU ! COURAGE A VOUS !

  • Que des rigolo. Vous appelez des sociaux démocrates et vous excluez en même temps un autre parti de la même idéologie. Tant pis car le CDP est un méga parti qui n’a pas besoin de s’allier à des partis, eh pardon des partillons qui n’ont pas la capacité d’avoir un seul député. Partisan inconditionnel du libéralisme Myl.

  • Enfin des paroles qui permettent l’espoir d’une véritable démocratie :
    « Le contexte actuel de notre pays marqué par l’accession pour la première fois de son histoire d’un président civil de gauche et d’un chef de file de l’opposition libéral, donc de droite /.../ Une telle configuration pourra entrainer avec le temps, la réduction du nombre de partis politiques et surtout éviter les alliances contre nature qui n’honorent pas notre démocratie  », soutient Evariste Magloire Yogo.

  • C’est le genre d’union qui fait pas long feu. Sinon comment parler d’union en excluant d’office d’autres partis. Il faut qu’on arrête de diaboliser le CDP. En vérité les diables dont parlent certains ne sont plus au CDP mais où l’on sait.

  • vous les politiciens nouveaux, vous êtes les artisans du malheur commun pourquoi l’exclusion alors que CDP vous dépasse de loin

  • Hahahaha !!!!ils veulent s’inviter à la soupe !!!!dommage !!!!

  • Vraiment laisser nous en paix avec vos positions de gauche,de droite dans notre pays.La Chine continentale est communiste politiquement, mais libérale au niveau économique.Même les Etats-Unis,cœur du libéralisme économique,adopte certaines mesures socialistes.Il faut que le législateur revoie les contours du pluralisme politique dans notre pays en introduisant une clause d’auto-dissolution.Cela veut dire que lors d’une élection,tout parti politique doit atteindre obligatoirement un certain pourcentage au niveau des suffrages.S’il n’a pas pu recueillir ce pourcentage,il se dissout automatiquement.Donc il mourra de sa propre mort.Là ça évitera d’avoir des partis-récépissés ;des partis-chambre salon ou des parti-voilà moi (c’est à dire entrer coucher).

  • Hahahaha !!!!ils veulent s’inviter à la soupe !!!!dommage !!!!

  • vous n’avez pa honte au lieu de tourner de gauche a droite alez y directma voir les responsable de mpp et dite leur ke vous voulez des carte c’est pas simple comme ça ? en plus il n’ya pas de difference entre cdp et mpp car se sont les même d’hier ki ont rouillé vers laba dan le bute de conserver leur poste vous pouvez travaiiller en semble

  • Quel paradoxe !? vouloir réunir tous les partis de gauche et d’en exclure d’autres. pour l’instant la logique voudrait que les petits partis se joignent aux grands partis et non le contraire. Et le CDP à ce que je sache est plus grand que tous ces petits partis.

  • BJR C EST LE MOMENT DES LIMITATIONS DE PARTIS POLITIQUES DANS NOTRE PAYS.

  • Vraiment vous êtes ridicules. Laissez-nous respirer. Vive le Burkina Faso !

  • Avez-vous réfléchi à la dénomination sans en trouver mieux "extra-parlementaire". Voulez-vous dire que vous êtes et serez toujours incapables d’avoir un siège pour siéger au parlement ? Pourquoi vous avouer ainsi incapables ? Si dans un an, pour une raison ou une autre il y a des élections anticipées, quel sera votre attitude ? Dissoudre votre regroupement ou changer subitement de langage pour dire "on était incapable, maintenant on est capable de siéger au parlement "

  • Gauche et Droite c est la faillite en Europe. Ces terminologies politiques vont nous conduirent dans le bourbier. Tous ce que le peuple du Burkina Faso demande aujourdhui c est la satisfaction de ses besoins fondamentaux. Le globalisme a demontrer que seul sur ses criteres une nation peut se developper et prosperer, quand ses besoins- la sont satisfaits. Ventre vide n a point d oreilles. Le vrai Panafricanisme et concient est notre salut et la solution en Afrique. On a tout pour reussir, un sous-sol est riche que nous en profitons pas. En s allignant sur ideologies importees, l Afrique n a que importee la division et les guerres comme solde. Pendant ce temps les europeens profitent de ses guerres pour nous vendrent des armes qui serons utilisees pour s entretuer. Eux ils ont finis de se detruire apres les guerres mondiales que les africains ont ete utilses comme des cobayes.

    Le concept politique Droite-Gauche n est que illusion sinon utopique.
    Developpons le Burkina-Faso sans sans ISME qui nous ont endeuilles, faire des apatrides, des assassins politiques, des voleurs du bien commun de la republique qui ce sont eriges en Roi de la cite.

    Pourtant ils avaient sermenter pour conduire cette noble entreprise pour le bien pour tous.
    Notre pays avec sa situation actuelle doit contrecarrer toute tentative du retour a l ancien regime.

  • Politique politicienne !
    Vous dites ne pas comprendre la participation de la société civile dans le gouvernement ?
    Vous vous réclamer de l’extrême gauche et pourtant vous dites que vous apporterez votre soutient au Président Kaboré ?
    Veuillez analyser vos visions. Rien est claire.
    Vous pouvez dire tout simplement que votre objectif est de vous unir afin de gagner quelques postes municipaux à venir. C’est tout.

  • Je soutiens la proposition de l’internaute 8 et je précises :
    - ’parti avec candidats sans élu aux législatives = dissolution immédiate du parti’
    - et ’parti avec candidats sans élu aux municipales = dissolution immédiate du parti’.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés