Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Journées cinématographiques de la femme : L’image et le rôle de la femme africaine au cœur de la 4è édition

Accueil > Actualités > Culture • • jeudi 3 mars 2016 à 00h29min
Journées cinématographiques de la femme : L’image et le rôle de la femme africaine au cœur de la 4è édition

La délégation du FESPACO a animé une conférence de presse ce mercredi 2 mars pour annoncer la 4e édition des Journées Cinématographique de la Femme Africaine de l’image (JCFA) prévue pour se tenir du 03 au 07 mars 2016.

Après Banfora en 2014, c’est au tour de la capitale Ouagadougou d’abriter la 4e édition des Journées Cinématographiques de la Femme Africaine de l’image (JCFA). Placées sous l’autorité du ministre de la culture et du tourisme, les JCFA de cette année se tiendront sous le thème : « la comédienne dans la création du film africain ». Selon le délégué général du FESPACO, Ardjouma Soma, l’événement se fixe entre autres pour objectifs de créer un cadre d’échanges autour de l’image et du rôle de la femme dans la création du film africain, de promouvoir la place de la femme dans la création du film africain, de favoriser un partage d’expériences africaines de l’image, de traiter des difficultés que rencontrent les africaines de l’image et enfin d’établir des relations privilégiées avec les autres festivals de la femme et de l’image.

« Projections de films, ateliers de formation, Master-classes et panels sur le thème, sorties touristiques, production de documents d’information et de communication, cérémonies d’ouverture et de clôture, remise d’attestations et de trophées » seront les principales activités de cette 4e édition, a laissé entendre M. Soma. Aussi, il a ajouté qu’un vibrant hommage sera rendu à la comédienne Joséphine Kaboré dont le parcours riche et enrichissant d’un demi-siècle est un bel exemple à prendre.

C’est donc un cadre de rencontre qui permettra à toutes les femmes professionnelles du cinéma, d’avoir aussi une certaine visibilité. Au total 15 films de différents pays (dont 6 longs métrages, 8 courts métrages et 1 documentaire) ont été sélectionnés.
Au cours des échanges, le délégué général Ardjouma Soma a précisé que les JCFA se dérouleront sous forme de programmation non compétitive. Les réalisations conviées recevront des trophées de participation dénommés "Saraaouina".
Sur le plan pratique, l’accès aux salles se fera sur présentation de tickets pour le public. Quant aux Hommes des médias, les voies d’accès restent toujours à déterminer.

Annick Kaboré (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cinéma : Le réalisateur Zacharie Nikiema fait la promotion de l’entrepreneuriat avec son film « Mariage à tout prix »
Culture : « Le cinéma burkinabè était bien parti, mais il risque de retomber », Justin Ouindiga dit GSK, comédien
Café littéraire : La commune de Ouagadougou veut éveiller le goût de la lecture chez les élèves
Journées cinématographiques franco-burkinabè : Des films des deux pays projetés au profit des jeunes
Cinéma africain et de sa diaspora : Girley Charlène Jazama de la Namibie sacrée Sotigui d’or 2020
Culture : Les acteurs du théâtre tiennent leurs grandes assises nationales
Culture et tourisme au Burkina : Tahirou Barry promet 185 milliards de Fcfa aux acteurs
Festival ciné droit Libre : La population de Koudougou sensibilisée pour la tenue d’élections apaisées
Cinéma : Yacouba Napon dit MCZ projette son « élection présidentielle 2025 »
Patrimoine culturel burkinabè : L’université Joseph KI-Zerbo scrute les risques majeurs du secteur
5e édition de Ouaga film lab : Des porteurs de projets en développement décrochent une vingtaine de bourses
Covid-19 : « Son impact va se ressentir sur les droits d’auteur à repartir en 2021 », dixit Wahabou Bara, directeur général du BBDA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés