Chefferie traditionnelle : Des chefs du Bazèga prennent langue avec ceux de Koudougou

mardi 1er mars 2016 à 18h59min

Le cadre de concertation des chefs coutumiers du Bazèga (4CB) étaient à Koudougou le dimanche 28 février 2016. Une rencontre d’échanges ; de partage d’expériences avec l’Association Song-Nam de Koudougou présidé par le chef d’Issouka Naaba Saaga 1er.

Chefferie traditionnelle : Des chefs du Bazèga prennent langue avec ceux de Koudougou

Le gouverneur de la région du Centre-Ouest Alizata Dabiré qui a servi durant quatre ans dans cette province du Burkina y était également. ‘’C’est une belle initiative que nous saluons à sa juste valeur. Nous souhaitons que cette collaboration puisse porter des fruits’’ a –telle affirmé. Alizata Dabiré a rappelé que l’administration a besoin de la chefferie coutumière et traditionnelle pour porter des messages auprès des populations.

Pour le chef d’Issouka Naaba Saaga 1er, président de l’Association Song-Nam, c’est un sentiment de joie et de reconnaissance pour leur Association d’accueillir des chefs de la grande chefferie du BAZEGA, notamment le Chef de Kombissiri et les villages environnants, dirigé par le chef de Doulougou qui est de la lignée du Mogho Naaba, le Doulougou Naaba. ‘’ « Cette visite renforce notre désir d’aller de l’avant. Avec eux, nous apprenons davantage sur la chefferie pour ensuite partager ses valeurs de nos aïeux avec la jeune génération ici dans la ville de Koudougou afin que ces derniers puissent trouver à tout moment une référence pour leur vie et un socle pour le développement harmonieux dans la paix » a-t-il précisé.

« Je salue le travail que mène le chef d’Issouka pour valoriser la tradition à Koudougou. Nous sommes émerveillés par ce que nous avons vu ici durant la visite des lieux ; La richesse du musée, le palais en construction etc… La présence d’un Français comme guide est bien spécial dans cette chefferie. Ce déplacement ici avec les 4CB est un soutien que nous lui apportons avec l’Association Songnam. Notre Association, les 4CB, nous l’avons créée dans le but de nous concerter entre nous pour partager les idées et les expériences, pour répondre aux attentes de nos populations. A Koudougou nous sommes venus pour répandre notre expérience et nous inspirer de la leur’’ a soutenu Naaba Koalga de Kognoudou chargé des affaires extérieures du 4CB.

Une séance de travail a regroupé les deux parties autour des thèmes suivants : la lutte contre la propagation du SIDA , le mariage des enfants, l’excision et surtout la cohésion sociale. Autour de ces thèmes, les deux parties ont partagé leurs expériences et encourager tous les chefs à s’investir dans leur localités surtout dans la gestion des conflits qui sapent notre développement. « Ces engagements forts aux cotés de la population » selon les chefs « prouveront encore la grande utilité de cette chefferie dans notre espace qui change »

A rappeler qu’à son arrivée à Koudougou, la délégation venue du Bazèga, composée de dix chefs, chacun intronisé par le Mogho Naaba, a d’abord été accueillie par Madame le Gouverneur de la Région dans sa Résidence. Madame Dabiré a exprimé sa joie de revoir ses anciens administrés avec lesquels, à Kombissiri, elle avait trouvé un appui dans sa mission de Haut-Commissaire de l’époque.
C’est par un « zoom koom » traditionnel (déjeuner) offert par l’Association SONGNAAM dans les jardins de la Chefferie d’Issouka que la rencontre a pris fin avec des remerciements et surtout des promesses de se revoir sous les notes mélodieuses du chanteur musicien traditionnel, Siby Zongo, qui magnifiait les valeurs du Moogho et du Bulkiemdé avec sa guitare traditionnel .

Sabouna OUEDRAOGO
Communication chefferie de Issouka

Messages

  • Je m’incline tout d’abord devant mes majestés et rend hommage à tous les burkibis car devant une Afrique qui de plus en plus perd ses valeurs premières, il est très urgent pour nos chefs traditionnels et coutumières de pouvoir perpétuer ces valeurs pour que nous jeunes en fassions miennes. Bien vrai que je sois un burkinabé vivant à l’extérieur mais je ne saurai en aucun moment rejeter mes valeurs burkinabés et j’ai hâte de pouvoir finir mes études et rentrer au Pays pour mieux m’imprégner de ma culture. Que Dieu dans son amour infini continu de bénir le Burkina et tous ceux qui y vivent et aide nos chefs à promouvoir de réelles valeurs morales et éthiques pour un Burkina meilleur et prospère. Je vous aime très fort

  • Belle initiation. Merci pour toutes ces démarches. Bonne continuations.

  • Belle initiative et bon vent à naaba sagaa 1er que je connais personnellement pour ses actions genereuses.

  • La culture est la seule valeur, inaliénable et inoxydable en termes d’identification d’un peuple. Et ceux qui sont les porteurs de ses valeurs sont des ambassadeurs de leur peuple. Les chefs traditionnels burkinabè sont les porte-parole, les dignes ambassadeurs de notre pays. Bon vent à vous, particulièrement à Naaba Saaga 1er qui ne cesse d’oeuvrer à la "dépolitisation" de la chefferie traditionnelle. Que les ancêtres vous assistent et vous donnent un long règne !!! kiendrebeogo_ambroise@yahoo.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés