Le Collectif syndical CGT-B aux nouvelles autorités : ‘’ La mise en œuvre des engagements pris est un impératif non négociable’’

dimanche 28 février 2016 à 18h40min

Le Collectif syndical CGT-B a sacrifié dans la soirée de ce samedi, 27 février 2016 à Ouagadougou, à la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de nouvel an. Comme il fallait s’y attendre, ce rendez-vous de bilan et perspectives a réservé une place de choix aux questions liées à l’actualité nationale : plateforme revendicative des syndicats, grève des magistrats, groupes d’auto-défense, etc.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Collectif syndical CGT-B aux nouvelles autorités : ‘’ La mise en œuvre des engagements pris est un impératif non négociable’’

C’est par une minute de silence en la mémoire des victimes des événements douloureux qu’a connus le pays, du coup d’état de septembre à ce jour, que le secrétaire général de la CGT-B, porte-parole du Collectif syndical CGT-B, Bassolma Bazié, a campé le décor de cette cérémonie aux allures de diagnostic de la situation nationale. Après avoir indiqué que l’année 2015 a été une année très éprouvante pour le mouvement syndical du Burkina, le porte-parole a magnifié la mobilisation et l’engagement des « camarades  » sur la ligne de défense des intérêts des travailleurs et du peuple de façon générale.

Après avoir égrené quelques actions et acquis engrangés, le leader syndical a informé que suite aux deux rencontres que l’Unité d’Action syndicale (UAS) a eues le 23 février avec le premier ministre et le 25 février avec le ministre de la Fonction publique et du Travail, il « apparaît clairement » que des menaces pèsent sur certains acquis de l’insurrection et des luttes. « Les nouvelles autorités évoquent la nécessité de faire d’abord un point sur les possibilités de mettre en œuvre les engagements pris. Nous rappelons à leur endroit que ces engagements ont été pris le vendredi 11 septembre 2015, et aussi que tous les acteurs en campagne pour les élections couplées présidentielle /législatives du 29 novembre 2015, ont été prévenus à travers une adresse de la Coalition nationale de lutte contre la Vie Chère (CCVC) qui date du 5 novembre 2015. Par conséquent, la mise en œuvre de ces engagements est un impératif non négociable. Au cas contraire, nous prendrons nos responsabilités et pour cela, notre patience a bien une limite », a souligné Bassolma Bazié.

Il s’est également prononcé sur plusieurs sujets d’actualité parmi lesquels, la grève des magistrats et les groupes d’auto-défense.

Sur le premier sujet suscité, le Collectif syndical CGT-B a déclaré son « soutien ferme à la grève des magistrats ». En ce qui concerne le second sujet, la structure dit ne pas s’opposer à cette organisation des populations mais, à condition que ces groupes d’auto-défense soient bien encadrés pour éviter toutes dérives.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés