Célébration de la messe chrismale Ouagadougou

vendredi 26 février 2016 à 07h27min

Au soir du deuxième jour de leur reprise spirituelle pour ce temps de carême, le presbyterium de Ouagadougou autour du Cardinal Philippe et de son auxiliaire, ont célébré la messe chrismale dans l’église paroissiale saint Augustin de Bissigê. Cette célébration qui a lieu le jeudi saint conformément aux normes liturgiques, reste modulable en fonction des contextes de chaque église particulière. La grande sollicitation des prêtres dans la semaine sainte, justifie bien qu’elle intervienne ces jours-ci, en total respect des textes y relatifs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Célébration de la messe chrismale Ouagadougou

Les prêtres se sanctifient pour aider leurs frères à se sanctifier. Aidés par la prédication du Père Jean Adrien qui a bâti sa réflexion autour du thème du « prêtre comme instrument de la miséricorde divine » les prêtres, environ 300 sur le diocèse de Ouagadougou, comprenant des prêtres diocésains, religieux et membres d’instituts de vie apostolique, se sont mis à l’écart des activités quotidiennes et harassantes, pour être à l’écoute de Celui qui les a choisis pour paître son troupeau. Cette pratique qui se fait ordinairement mais surtout lors des temps forts liturgiques de l’avent et du carême, donne l’occasion à ceux qui ont charge d’âme de se munir des forces nécessaires pour accompagner au mieux les âmes qui leur sont confiées. Après donc les enseignements reçus, les confessions auriculaires célébrées, ils sont allés passer par la porte sainte du sanctuaire marial Notre Dame de Yagma, tel que voulu par les dispositions de l’année sainte de la miséricorde.

C’est après toutes ces démarches en quête d’une plus grande intimité avec Dieu, que la messe chrismale a été célébrée. Elle est la messe au cours de laquelle les prêtres renouvellent les différents engagements pris au jour de leur ordination sacerdotale, à l’endroit de celui qui leur a conférés le sacerdoce pour faire d’eux ses collaborateurs. C’est également au cours de cette messe, que le Cardinal Philippe a béni les trois sortes d’huiles (l’huile des catéchumènes, des malades et le Saint chrême) que les prêtres emploieront pour la sanctification du peuple de Dieu durant l’année en cours et jusqu’au carême de l’année prochaine.

Comme à l’accoutumée, le cardinal a rappelé aux fidèles le sens des sacrements et les moyens à prendre pour les recevoir bénéfiquement. Il a également appelé à la prière et au soutien des vocations au sacerdoce, à la vie consacrée et catéchétique. Les parents devront donc s’appliquer à l’accompagnement assidu des enfants dans les mouvements d’action catholique, et les enfants comme les jeunes devront répondre généreusement, en étant « ouverts et dociles au souffle de l’Esprit qui les appelle au service du Christ et de son Eglise ». Pour obtenir de tels engagements, le Cardinal a conclu sa prédication en demandant aux prêtres « d’êtres présents à Jésus pour pouvoir le donner au monde ».

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés