Cross populaire : Des associations courent contre les grossesses non désirées

lundi 22 février 2016 à 22h45min

Dans le cadre de la Campagne « 1000 000 de voix pour la planification familiale et la santé de la reproduction », une coalition de sept associations a organisé le samedi 20 février 2016 un cross populaire. Objectif principal : interpeller les autorités sur la nécessité de promouvoir la planification familiale et la santé de la reproduction.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cross populaire : Des associations courent contre les grossesses non désirées

Le phénomène des grossesses non désirées reste un véritable problème au Burkina. Avec leurs corolaires d’effets négatifs sur la vie de la jeune et du pays, il devient urgent de lutter contre ce fléau. Pour attirer l’attention des autorités, sept associations œuvrant dans le domaine ont initié la campagne de communication dont l’une des activités phares a été le cross populaire.

Pour l’occasion, plusieurs centaines de jeunes se sont retrouvés à la Place de la Nation. Ils ont parcouru près de 10 kilomètres. « Le cross est une activité de plaidoyer pour interpeller les autorités, la population et surtout susciter l’engagement des jeunes contre les grossesses non désirées par une meilleure santé sexuelle et reproductive », a indiqué Joseph Ido, coordonnateur de projets à RAJS. Avant d’ajouter qu’ils veulent que les nouvelles autorités accordent plus d’attention à la santé des jeunes et que les partenaires techniques et financiers allouent plus de moyens afin que les associations puissent lutter efficacement pour la santé des jeunes.

Boureima Ouédraogo, directeur exécutif de l’Association burkinabè pour le bien-être familial n’a pas manqué l’occasion de souligner avec force la nécessité de lutter contre les grossesses non désirées. Et selon lui, la lutte doit être commune et impliquer toutes les couches de la société.

En rappel, la campagne est initiée par une coalition de sept associations travaillant pour la santé sexuelle et reproductive. Il s’agit du RAJS, AAS, ABBEF, APAC, URCB, SOS Jeunesse et Défis, Réseau des journalistes et communicateurs en population et développement et l’Association des femmes juristes du Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés