Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

jeudi 18 février 2016 à 12h00min

Sapouy, 18 févr. 2016 (AIB)- Mady Kanazoé, battu lundi par des Koglewéogo pour vol d’un bœuf, a succombé mercredi soir à ses blessures, a appris l’AIB.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

Mady Kanazoé, habitant du village de Bougagnonon dans la commune de Sapouy n’est plus.

Ce repris de justice avait été arrêté dans la soirée du lundi 15 février 2016 pour vol d’un bœuf par les éléments du groupe d’auto-défense, Kolgowéogo de Sapouy.

Mady Kanazoé avait avoué son forfait après des sévices corporels. Il a rendu l’âme dans la nuit du mercredi 17 février 2016. Après le constat de la police de Sapouy, le corps a été inhumé la même nuit.

Un renfort de la CRS (police) appuyé de deux hélicoptères a fait une décente à Sapouy.

Les éléments de la CRS entendent récupérer les autres voleurs et mettre aux arrêts les responsables du Kolgwéogo. Une première tentative d’interpellation par la force aurait échoué.

Aux dernières nouvelles, les éléments de sécurité sont entrain de privilégier la voie de la négociation au Haut-commissariat de Sapouy.

Les associations Kolgwéogo créées au départ pour contrer les voleurs de bétail et les bandits de grands de chemins, se sont illustrées ces derniers temps par la barbarie de leurs méthodes, selon des récits rapportés par des médias dont l’AIB.

Toutefois, beaucoup de populationsen milieu rural, s’estimant délaissées par les forces de sécurité, saluent leurs actions.

Mercredi, le ministre de la Sécurité intérieure Simon Compaoré avait à nouveau, au grand dam des magistrats burkinabè, reconnu leur « utilité ». Toutefois il a recommandé « qu’on les mette sur les rails, qu’ils exercent dans un cadre légal et qu’ils n’outrepassent pas leurs compétences ».

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 février 2016 à 15:28, par dli
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    looooooool !
    Soyons serieux vous aussi c’est quoi cette ignominie.
    vous croyez que dans un Etat de droit on puissse pour quelle que raison fusse t’il soutenir une telle aberration ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 15:29
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Ca commence.????

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 15:34, par PACO
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    ARMEZ-VOUS SEULEMENT ! ON VERRA APRÈS.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 15:42, par VISON
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    A QUAND LA FIN DE CETTE ANARCHIE, ROCH ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 15:43
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Au grand dame des Magistrats ? certainement pas. Ils préviennent l’arrivée prochaine de monstres que la République aura du mal à s’en défaire seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 15:50, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    L avenir des kogwéogo se joue aujourd hui.Le succès des FDS dans leur mission (récupération des autres délinquants et l arrestation des présumés meurtriers koglwéogo) déterminera l avenir des goupes d auto-défense koglwéogo.Car je n ose pas imaginer ces éléments désormais présumés coupables d assassinat extrajudiciaire restés impunis,avec des détenus entre leurs mains de surcroit et voir le ministre Simon Compaoré défendre sa position de pouvoir obliger les koglwéogo à se conformer aux règles de la république.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:04, par KORGO
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    On ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs, c’est par les tortures que les bandits dénoncent leurs complices. Bon courage à koglwéogo pour la justice rendue. Paix à l’âme du défunt. Que tous les bandits qui ne veulent pas subir le même sort arrêtent d’agresser les honnêtes citoyens. Tous ensemble pour la sécurité au Faso.
    Vive Koglwéogo encadré !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:29, par Nobga
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    A Ouagadougou, des voleurs ont été brulés vifs ou ont été lynchés à mort sans qu’aucun coupable n’ait été désigné et sans tapage.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:30, par indjaba
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Si Roch n,abandonne pas cette idée de kolgweogo, il ne tiendra pas deux ans. C,est une mauvaise solution au vrai problème d,insécurité que nous vivons dans nos villages.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:47, par Le Véridicte
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Ces koglweogo doivent dispaitre. Le ministre de la securité doit arreter de plaider leur cause ! Que justice soit faite !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:51, par Dr Tibo Kaboré
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Le postulant de base à retenir devant ce drame qui, quant au fond, est une conséquence d’une cause. Une des causes serait l’incomplétude institutionnelle de la gouvernance dont on sait est un héritage du colonialisme et du néocolonialisme. Il faut avoir le courage de nous interroger sur la pertinence de nos institutions par rapport aux attentes citoyennes. Le Kolgwéogo est la conséquence de la déficience impertinente du système de gestion de la vie publique dont la sécurité. De même le développement des vigiles participent de la même logique. Le changement souhaité est une occasion de poser un projet de gouvernance accessible, abordable et acceptable à tout citoyen et aux différents pouvoirs y compris celui "historique et originel". Le kolgwéogo est la manifestation d’un mécanisme légitime et illégal qui pourrait probabiliser d’autres mécanismes multiformes comme complément légitime et illégal de la grande gouvernance. Ce ne pas les maux qui manquent pour la source du "sursaut communautaire". Les causes et les solutions sont dans la gouvernance de la république. Comment faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 17:13
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    la au moins ce voleur ne sera plus jamais un repris. peut etre chez Dieu
    Neanmoins les Kolweogo doivent re-cadres pour leur donner un aspect jurique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 17:17, par demessin
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    monsieur Simon compaore n’a rien vu d’abord. donnons les moyens à la police pour qu’ elle nous sécurise. eux seul sont investis de cette mission régalienne de l’ETA. monsieur le ministre quand vous voulez bâtir votre maison faites vous appel à un maçon ou à un boulanger ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 17:40, par fasoden
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Certes il est vrai que la perte de vie même d’une personne qui ne vous ami ou parent est toujours déplorables !
    Certes, il ne faut pas que la règle
    de droit qui vaille soit celle du" œil pour œil dent pour dent" ou encore celle de " la raison du plus fort est toujours la meilleure".
    Parce que République oblige !
    Toutefois ne pleurons pas longtemps la mort de ce récidiviste. Car, qui , aujourd’hui peut nous dire combien de vies humaines lui même a-t-il ôtées.Ce monsieur là la société lui a laissé sa chance de réinsertion, de rachat ! au lieu de cela il a la défié. alors tant pis !
    Gardons présent à l’esprit que nombre n de Burkinabè sont devenus des morts-vivants suite à des cambrio
    lages, braquages et autres crimes dont sont victimes nos compatriotes de Fada(région de l’EST), de Dori ( région du SAHEL) de Gaoua( région du Sud Ouest ) !
    La liste n,est pas exhaustive, mais à mon humble avis, ce sont ces régions là qui paient plus que les autres du fait de l’insécurité galopante dans nos campagnes !!!
    Une fois n’est pas coutume, ils ont commis une erreur certes, mais ne perdons pas de vue leurs faits d’armes récents !!!! Ce ne sont pas les FDS qui ont mis, en premier, le grappin sur les malfrats (cf ; photo) et les terroristes du RSP qui ont attaqué Yimbi !
    Encadrons les suivant la législation républicaine ! Les Kolwéogo ont montré et démontré leur utilité, leur efficaté !
    Mais surtout évitons de jeter le bébé avec l’eau de bain !!
    La patrie ou la mort , nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 18:08, par neb
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    jusqu’a la j’etais indeci mais si c’est une association ki va abattre les vies humains j dit non et non je croyais ke c’etais d’arêter les voleur et les transmetre au hommes qualifier helas si c’est insi et si rien n’est fait ils vont utiliser cette mafia pour eliminer la vie des innocent soit par simple vangence ou par autr motif non fonder

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 18:28, par Alerte !
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Stopper les actions hors-la loi de ces Koglweogo avant qu’il ne soit trop tard. Le récit nous apprend que la police négocie pour arrêter ceux qui ont tué de sang froid le repris de justice, présumé voleur (aveu extorque sous la torture). C’est proprement scandaleux. On ne négocie pas avec des criminels prétendant lutter contre l’insécurité ! Bientôt ce sera la guerre civile sous forme de règlements de comptes dans nos campagnes. Vraiment ce gouvernement doit se montrer plus responsable. Lorsqu’un Ministre de la Sécurité salue l’action de telles structures illégales, ça les encourage à tuer les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 18:34
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Même si le nommé Kanazoe était voleur, de quel droit est-ce que les koglweogo le tue !? Ces koglweogo constitue un véritable danger. C’est dommage que le Gouvernement les soutienne ! Ils vont faire pire que ça si on les encourage.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 18:46
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    C’est la faute à Simon qui les encourage. Vraiment, ce régime commence très mal, mettant en danger la cohésion sociale dans nos campagnes. Koglweogo, c’est la porte ouverte à toutes les dérives. Ça ne fait que commencer. Bientôt on verra des "Halte Koglweogo !" sur nos axes routiers’ en lieu et place des "Halte Gendarmerie !" ou "Halte Douane !" Voilà qu’ils commencent à tenir tête à nos Forces Républicaines de Sécurité, qui ne demandent qu’à être mieux déployé et mieux dotés en matériel pour être plus présent et plus efficace dans leurs missions de sécurisation des populations des villes et CAMPAGNES.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 19:00
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Il faudra que chacun sache raison gardée. En attendant, que justice doit rendue à celui qui a été tué. C’est cela aussi le sens d’un Etat de droit. Tous comme les voleurs doivent être punis par la justice, les assassins doivent l’être également.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 19:30, par NAABA GUESBE
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    LES VOLEURS N’ONT PLUS DROIT DE CITE AU BURKINA !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 19:50, par SODRE
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    moi j’encourageais ces groupes koglwéogos pour leurs actes mais si çà devient comme ça vraiment qu’on les dissout.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 21:18, par Nabiiga
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Les voix se sont, certes, levées contre les koglwéogo, mais faut-il les écouter car pas en phase avec la réalité sécuritaire actuelle de notre patrie. Les Koglwéogo sont quoi en fait ? Ce sont des organisations d’autoprotection pour ne pas dire d’auto-défense contre les attaques incessantes des criminels de grand chemin qui ne sèment que la désolation dans les zones les plus reculées du territoire national et même, dans les centres urbains. L’état, on le sait, est incapable d’être partout même si la bonne volonté d’y être est manifestement évidente. Alors, on fait comment pour protéger les vols incessants des biens de ces populations là où le gouvernement est incapable d’assurer leurs sécurités collectives. Ils s’organisent alors pour faire ce que le gouvernement est incapable de faire c’est-à-dire, se mettre en petit groupe pour surveiller les villages pour barrer la route à ces malfaiteurs. Où est donc l’amalgame ? Il faut se payer la justice là où la justice de l’état n’existe pas. Une milice villageoise, oui en effet une milice ; aussi longtemps que le service rendu par cette milice permet aux villageoises de se reposer en toute quiétude, se réveillent le matin pour trouver leurs bien où ils les ont laissés la veille.

    D’autres mauvais esprits accusent les koglwéogos de dispenser de justice brutale et inhumaine. Mady Kanazoé, que fallait-il faire ? Lui trouver une chambre à l’hôtel Splendide avec 4 repas par jour ou l’héberger ailleurs jusqu’à ce qu’un juge détermine son sort ? Mady, que faisait-il là-bas ? N’est-ce pas vrai qu’il faut récolter là où on a semé ? A-t-il semé, lui, Mady, à Sapouy. Le/la propriétaire de cete bête a eu la vie sauve de n’avoir résisté sinon Mady l’aurait tué avant de partir avec son animal. Maintenant qu’il a été eu par les Koglwéogos, faut-il avoir pitié de lui ? A-t-il eu pitié de sa victime ? N’a-t-il pas cherché son propre sort ? Faut-il accuser les koglwéogos. Ce qui est certain, même si on appelait la police, il allait falloir se rendre au poste de comande, avec un bidon d’essence pour alimenter leur véhicule pour permettre l’appréhension de Mady. Heureusement, il a été pris et la justice a été rendue, point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 21:19, par Fatou
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    J’aimerais bien savoir si ces membres soit disant justiciers répondraient de leurs actes devant les juridictions compétences. Wait and see..

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 21:22, par Bouba
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Il faut que les responsables de Kolgowéogo sachent qu’ils ne sont pas au dessus de la loi. S’il y a mort d’homme, il faut forcément une enquête pour situer les responsabilité. S’ils ne sont pas responsable, ils ont le devoir de dénoncer ceux qui ont commis le meurtre. Justement pour mieux encadrer leurs actions, il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont pas au dessus de la loi. Dura lex sed lex . Ils connaissent la procédure légale : remettre tout voleur à la police ou à la gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 21:58, par boureima
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    La mort d’un etre humain est toujours un evenement douloureux.mais s’il est reconnu que le regrete est un recidiviste je pense qu’il merite ce qui lui est arrive.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 22:42, par compaore
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    SI LA JUSTICE VA MAL LA POPULATION FERA LA JUSTICE A ELLE MEME ET LA HONTE ?
    JE ME POSE LES QUESTION SUIVANTES
    - SES PAS UNE RÈGLEMENT DES COMPTES ?
    - il y a de la justice au Burkina ?
    - OU ON VA ?
    - 

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 22:42, par HEILMAN
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Paix à son âme !Les" Kolgwéogo" jouent un grand rôle dans la lutte contre le grand banditisme.Cependant ils doivent mettre de l’eau dans leur vin pour ne pas donner raison à ses détracteurs.Cet acte sans encourager les voleurs est vraiment regrettable car la vie humaine est sacrée.Voler un bœuf et trouver la mort je pense que le verdict est déséquilibré.Sehr freundlich HEILMANN.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 22:48, par HEILMAN
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Paix à son âme !Les" Kolgwéogo" jouent un grand rôle dans la lutte contre le grand banditisme.Cependant ils doivent mettre de l’eau dans leur vin pour ne pas donner raison à ses détracteurs.Cet acte sans encourager les voleurs est vraiment regrettable car la vie humaine est sacrée.Voler un bœuf et trouver la mort je pense que le verdict est déséquilibré.Sehr freundlich HEILMANN.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 23:21
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    C’est la faute de ce gouvernement inconscient et incompétent, avec ses "consultants" et "conseillers" irresponsables. On a vu ce que les CDR on foutu comme merde sous votre Révolution d’août. Pourquoi vouloir coûte que coûte remettre ça sous forme de Kogl-...merde !?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 00:51, par yiraba
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    if the job that kolweogo mennent , our security forces can ensure this we live in tranquility travel is no problem is terminated has not sa.si his actors against her , was to prepare the repayment or an extra charge the turnkeys that their will has protected ’m commettres.je for and with only crop each troop kolweogo we give them a heads a police officer or a gendarme who must remit the thugs without getting justice , and Degrace which the enerve Burkinabe people is like banditry, stealing is a descent based in Burkina , it keeps spreading is a thief among authorities led you give back the thief suive.si not you the people will ask you accountable or visit justice.par that is na na mare its konories merrrrrrd :

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 07:59, par Raogo
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Il faut légaliser ces structures avec un cahier de charge. C’est à dire qu’il faut des répondants et que l’administration publique doit avoir leur contact. Ensuite il faut des agents assermentés au sein de ces comités.Une fois qu’un crime ou un délit est constaté qu’il transfert ces gens à l’autorité. Après il faudrait que l’autorité crée des lieux de détentions en créant des rizières, des centres d’élevages et de production de toute genre pour occuper et désengorger les prisons sinon une fois qu’ils soient libérés en l’espace de quelque jours les Kogleweogo ne vont pas acceptés ce genre de comportement de l’autorité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 08:54, par patarbtalé
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    encore un repris de justice. on regrette toujours la mort d’une personne :
    et si ce repris de justice était toujours en prison, il n’aurait pas fait ce forfait.
    souvent, la mort libère le voleur qui ne peut plus s’arrêter. une opinion personnelle.
    j’espère qu’un tel drame ne se reproduirai plus et d’éventuels voleurs ne s’aviseront plus à vouloir voler là ou sont ces brigades.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 09:35, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Luttons tous ensemble pour l’éradication du banditisme au BURKINA FASO. Pour ce faire chacun de nous doit être un agent de sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 10:51
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Le Burkina en DANGER !!!!
    La vie de l’être humain est sacrée. Même si je souhaite que l’Etat organise cette auto-défense malgré moi, je ne tolère pas que des drames puissent survenir de cette manière.
    La faillite de l’Etat (ministères justice, sécurité et défense) a assurer la protection des populations a conduit à ça.
    Les populations ont bien raison vu ce qu’elles subissent. Par exemple lors d’une émission radiophonique la gendarmerie de Fada annonçait qu’en 2011 (si j’ai bonne mémoire), il y’a eu 32 morts dans la région de l’Est suites aux attaques à mains armées. Alors que dire de ce chiffre ?
    Il faut aussi reconnaître que l’auto-défense n’a jamais été une solution !
    QUE FAIRE ???? Peuple du Burkina,
    Où sont nos sociologues ? C’est votre domaine d’intervention. BON COURAGE à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 10:55, par Tatiana
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Je voudrais tout d’abord présenter mes condoléances à la famille du disparu.
    Cependant, je trouve dommage que les voleurs tuent les populations pour les dépouiller de leur bien et rien n’est fait contre cela, mais lorsque les Koglewéogo torturent ces mêmes voleurs on se plain comme quoi c’est pas normal. Est-ce normal que eux tuent les honnêtes citoyens ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 11:21, par pierre
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    toutes mes félicitations aux koglewéogo

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 13:28, par La sécurité d’abord et par tous les moyens
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Dites à tous les voleurs et autres délinquants d’arrêter leurs actions !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 13:29
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    ce que moi je peux dire en matière de ces kolgwéogo c"est de les encadrer afin qu’il sache ce qu’il doivent faire pour toujours sécuriser la brousse comme on l"entend.si non que je trouve bon cette initiative. si non de nos jour l’insécurité est très grandissante dans notre société. le vol,l’incivisme,le banditisme sont très développés. Depuis que cette association a pris de l’ampleur le pauvre paysan peut aussi essayer d’élever et posséder quelques animaux chez lui.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 14:27, par kiswend
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    il faut que kogleweogo de ouaga vienne voir les ex maire(zakaria et companies) ainsi que ces bandits aux cols blancs...
    ces gars ont voles des millions...
    laisser les petits voleurs de poules tranquils...cest la faim qui les pousse a voler.
    si ces bandits de cites et grands detourneurs d’état navaient pas voles, ils auraient peut etre ete dans de meilleurs conditions et n auraient certainement pas voler...

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 14:48, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    ’’un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’ jeudi 18 février 2016’’

    - Au moins lui il ne va plus emmerder encore le voisinage ! Et puis c’est un Kanazoé. Si c’était un Diallo ou un Barry, la pauvre communauté allait en patir face à la hargne non seulement des ’’Koglweogos’’, mais aussi de ceux qui ne le sont pas !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 15:07, par Diallo
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Soyons sérieux ;
    je préfère un voleur qu’un criminel.
    je supprime cette barberie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 15:11, par IB
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    De toutes les facons la nature a horreur du vide. Si les FDS n’assurent pas la securite, les populations vont toujours s’organiser pour le faire. C’est cela le merite de l’existence des kolgweogo. Si les FDS prennent nos campagnes en charge securitairement parlant les kolgweogo vont disparaitre, sinon rien a faire. C’est aussi simple comme faire des omelettes. Tu casses l’oeuf et tu fais ton omelette, tu ne casses pas l’oeuf, point d’omelette.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2016 à 16:29, par TAIRE
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Combien de personnes ont été braquées , volées, tuées par ces bandits , des repris de justice qui ne se cachent même plus et opèrent en pleine journée, sur combien d’axes du Faso il y a eu des coupeurs de routes nonobstant les postes de gendarmerie qui sont attaquées et ces grands terroristes de djihadistes qui ont commencé à nous pourrir la vie. Je condamne la mort d’homme et je donne raison au ministre Simon COMPAORE même si les gens ne l’aiment pas ce n’est pas grave, nous le savons travailleur et je le félicite et je l’encourage à ne ménager aucun effort pour parfaire la sécurité dont on a tant besoin.
    Les koglwéogo sont une très bonne initiative de police de proximité qu’il faudra encadrer et surtout empêcher de tuer même si la colère impulsive des riverains qui ont ras-le-bol des bandits est difficilement maitrisable en cas de vengeance.
    Nous avons tous besoin de la police de la gendarmerie et des militaires partout dans le Burkina, leur nombre ne suffit pas pour être partout à la fois, nous nous devons tous d’être des koglwéogo pour aider nos forces de l’ordre à maintenir la sécurité au Faso.
    Aussi les gens en ont mare de ses bandits qui deviennent des repris de justice et des ré-repris de justice qui ne vont jamais arrêter d’emmerder les paisibles citoyens et c’est ce qui motive les lynchages.
    J’en appelle aux ingrats et égoïstes et aux jaloux qui ne savent que condamner à grandir un temps soit peu, pour permettre de combattre l’insécurité grandissante dans notre pays, quelque soit le parti qui sera au pouvoir dorénavant, le volet sécurité restera prioritaire, aidons à nous aider par des réflexions constructives pour avancer le pays car quoi qu’on dise la sécurité est l’affaire de tous. A bon entendeur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février 2016 à 13:45, par sidy Traore
    En réponse à : Sapouy : un repris de justice battu à mort par les ‘’Koglewéogo’’

    Il faut que les nouvelles autorités prennent leur responsabilité. Le droit ne peut être l’affaires des profanes. En droit ne dit on pas que vaut mieux laisser 100 coupables en libertés que de condamner 1 inocent ? Comment peut on expliquer cela à nos parents des confins du pays. Il a été abattu sur la base de simples soupçons et même s il était coupable es ce que cela valait la peine. Ci oui alors acceptons bokoharam et adoptons la charia . Merci et bonne réflexions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés