Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

mardi 16 février 2016 à 23h59min

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a rencontré ce mardi 16 février 2016 à Ouagadougou, les représentants des structures syndicales de l’éducation. Une prise de contact au cours de laquelle Jean Martin Coulibaly a rappelé à ces partenaires sociaux les orientations de son département notamment axées sur la culture de résultats.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

C’est un ministre ponctuel et à cœur ouvert que la trentaine de représentants d’organisations syndicales ont découvert dans la matinée de mardi 16 février. Cette rencontre qui intervient près de deux semaines après celle organisée avec les structures centrales et les structures déconcentrées, avait le même ton d’humilité et d’engagement. Des principes, Jean Martin Coulibaly en a et il les a partagés avec les responsables syndicaux dont les attentes pressantes et nombreuses n’ont pas été voilées.

Les quatre valeurs

Les orientations du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) gravitent autour de quatre valeurs à en croire son premier Chef. Il y a tout d’abord le travail axé sur la ponctualité, le respect des délais impartis pour les tâches, la réduction de la lenteur et des lourdeurs administratives et le suivi du travail. Ensuite viennent l’éthique et la probité, car pour Jean Martin Coulibaly « il y aura zéro impunité ». Et même s’il se dit prêt à défendre ses collaborateurs sur leur droits et leur raison – ce qui relève du rôle de tout bon manager – le ministre estime tout de même que « chacun est responsable de ses actes ». La troisième valeur demeure la culture des résultats dont la finalité est le bien-être de l’élève pour en faire « un acteur social économique responsable ». Enfin, Jean Martin Coulibaly entend faire de la gestion rationnelle des ressources, une priorité pour l’attente des objectifs.

Pour un « dialogue permanent et de qualité »

Cette approche du nouveau ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a été unanimement saluée par l’ensemble des participants. Puisque l’objectif recherché par les deux parties reste le même, la bonne marche de l’école burkinabè, J.M. Coulibaly attend de ses partenaires sociaux un « dialogue permanent et de qualité ». « Il n’est pas nécessaire que nous nous retrouvions avec les partenaires sociaux dans une confrontation complètement inutile. Dans la discussion, il n’est pas non plus attendu que nous nous entendions mais d’avoir à discuter permet à chacun d’agir en toute responsabilité », a-t-il rappelé.

« Il ne faudrait pas que le continuum soit un alibi pour ignorer les vrais problèmes de l’éducation », a lancé Mamadou Barro Secrétaire général de la F-SYNTER (La Fédération des Syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche scientifiques). Parmi ces problèmes figurent le déficit en infrastructures, en enseignants, les effectifs pléthoriques dans les salles et les affectations. Pour cette dernière préoccupation, le ministre dit être en attente du rapport de la gendarmerie.

Au regard donc du « format de travail » que le ministre compte mettre en place, Patrice Ouédraogo du SYNATEB (syndicat national des travailleurs de l’éducation de base) dit avoir espoir « si tout ce qui est dit est suivi »
En attendant, il a été convenu de la mise en place d’un cadre périodique de dialogue pour traiter des problèmes de l’éducation. Mais, « ce cadre, rappelle le ministre, ne se substitue pas au cadre mis en place entre le gouvernement et les syndicats ».

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 février 2016 à 20:20, par bobn’donbin
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Il faudrait sérieusement taper dans la fourmillière pour débusquer les indisciplinés républicains ! C’est par là que le système éducatif retrouvera son lustre d’antan.
    Si la conscience s’installe , le reste suivra naturellement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2016 à 21:26
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    J’espère que le ministre rencontrera aussi les organisations des étudiants pour en finir avec les multiples grèves en fin décembre (débrayage pour l’affaire Norbert Zongo, débrayage pour l’affaire Nébié élève, débrayage pour l’affaire Dabo Boukari) qui paralysent pratiquement tout le mois de décembre

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2016 à 22:05, par narelba
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    En plus d’être un fabrique de l’humanité , vivement de Jean Martin Coulibaly , réussisse à faire de l’école burkinabé , une fabrique d’emplois .

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 07:35, par La vérité
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Bonjour !!!

    C’est avec respect et passion que je suis les interventions de ce ministre. Bravo à lui que DIEU le Tout Puissant puisse l’accompagner. Je pense que tous les Ministres devraient emboiter l’exemple de ce ministre.

    Pour réagir à ces propos, je dirai que la cohésion sociale dans une entreprise est la clé de voute de tout succès, le syndicat n’est nullement pas l’adversaire contre le Manager dans une administration mais l’œil pour attirer l’attention du Patron puis lui faire des propositions et des critiques. Merci à ce syndicat de l’Education que j’aime tant.
    Cependant plusieurs problèmes demeurent :
    * le mal emploi de vos agents ;
    * les affectations ;
    * la non pratique de l’homme à la place qu’il faut ;
    * etc.
    Au regard de cela, je proposerai :
    - que le Ministre revoit la gestion du personnel. ;
    - qu’il mettre les hommes à la place qu’il faut ;
    - qu’il revisite ses bureaux administratifs car il y a des enseignants talentueux engouffrés dans les bureaux pourtant ils pourraient être sur le terrain pour apporter leur expérience ;
    - que dans le volet financier le Ministre fasse venir des financiers du Ministère de l’Économie et des Finances pour gérer les questions financières ;
    - se débarasser des CASU et autres des questions financières car ces derniers pourrissent la gestion financière et économique de votre département. Ces soit-disant financiers qui ne maîtrisent les questions de la gestion budgétaire sont plongés dans une corruption à outrance et empoisonnent votre département. Ces CASU et autres doivent être des économes dans les lycées et collèges pour gérer la cantine des élèves.

    Une fois de plus bravo à vous monsieur le Ministre et à le syndicat de votre minstère.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 07:46, par Batlesage
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Nous avons suivi avec intérêt cette rencontre et nous esperons que chacun y mettra du sien pour que les choses changent,car comme l’a dit Amadou Kourouma"La plus belle harmonie c’est l’accord des hommes"

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 08:45, par l’éteincelle
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    On vous suit,on vous écoute. De grace monsieur le ministre, au ministère de l’éducation nationale section primaire,il semble qu’il n’ya pas de manque d’enseignants ou du moins tel qu’on veut le faire croire. Il ya environ un enseignant pour 50 élèves au primaire. il semble que c’est la répartition des enseignants sur le territoire et le manque d’infrastructures le noeud du problème. Conséquence des effectifs pléthoriques tant en enseignants qu’en élèves. Il ya plus de 150 élèves dans certaines classes . Dans certaines écoles à 6 classes à Bobo-Dioulasso il plus de 20 enseignants titulaires(je ne parle pas des stagiaires). Certains enseignants ont même oublié leur job,ils passent leur temps à faire autre chose(la nature n’aime pas le vide). Monsieur le ministre,votre prédecesseur a contribué à bourrer les classes dans la ville de Ouagadougou et les syndicats en sont temoins ;il semble même que c’est à coup de centaines de milliers pour une affectation . Il faut que l’asce-lc y jette un coup d’oeil. Courage aux enseignants honnêtes et patriotes de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 12:24, par SAMBIGA
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Hé oui ! C’est bien de vouloir tolérance zéro avec les agents quand il s’agit de travail mais je ne crois pas que ce même mot s’applique s’il est question des conditions de travail et de vie des mêmes agents. L’injustice tant décriée entre contractuels et fonctionnaires est tolérée à 100% n’est-ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 13:43, par oeildesuivi
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Il faut mettre la personne qu’il faut à la place qu’il faut.L’une des préoccupations du synapager est de constater que les IC sont les plus nombreuses dans certaines Directions du MENA.Leur place c’est dans les classes.D’autres n’ont même pas 4 ans de service et partent dormir dans les inspections.Et on s’étonne d’être tout le temps malade, ces pauvres dames.Il faut redeployer beaucoup dans les classes, leur trouver de petites activités à faire dans les classes, même si c’est du tricotage qu’il vont apprendre aux enfants.
    le ministre pourrait penser à utiliser les pauvres dames qui dorment dans les inspections de la ville à se donner à des activités pratiques dans les écoles.Elles se plaignent d’être malades et font du commerce.On ne peut pas continuer ainsi.Chacun devrait mériter son salaire.Quand tu ouvres une boutique, tu vas jamais dire que tu es malade tu vas la fermer que tu es malade.Les gens abusent trop de la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 14:02, par os
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    il faut que l’ETAT sache anticiper les choses la vacation de 2015 au secondaire n’a pas été payée d’ici fin février si rien n’est fait les élèves seront dans les rues pour casser alors qu’on pouvait éviter en payant à temps mais c’est ce langage que les autorités entendent malheureusement ;le cas de koudougou en témoigne ;l’ETAT ne veut pas recruter au rythme des ouvertures mais il(ETAT) ne veut pas payer la vacation non plus c’est paradoxal ;. C’est la réalité du pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 14:04, par os
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    il faut que l’ETAT sache anticiper les choses la vacation de 2015 au secondaire n’a pas été payée d’ici fin février si rien n’est fait les élèves seront dans les rues pour casser alors qu’on pouvait éviter en payant à temps mais c’est ce langage que les autorités entendent malheureusement ;le cas de koudougou en témoigne ;l’ETAT ne veut pas recruter au rythme des ouvertures mais il(ETAT) ne veut pas payer la vacation non plus c’est paradoxal ;. C’est la réalité du pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 20:57, par BATIONO
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Les personnalités portées à la tête du MENA commencent toujours leur mission par des paroles d’espoir mais finissent par décevoir les acteurs. Tenez. Ce département compte le plus grand nombre d’agents de la fonction publique et en même temps le plus grand lot de malheureux et de cas sociaux. En 20 ans de carrière dont 10 ans en catégorie A je n’ai pas encore achevé ma maison 3 pièces-salon. Rien n’encourage à se donner encore à un métier qui ne procure que de l’aigreur. Je suis écœuré d’apprendre que des statuts particuliers ont été accordés a des corps qui étaient déjà à des années-lumières des enseignants toute catégorie confondue. Cela n’est normal monsieur le ministre.Si l’éducation continue d’être négligée, sachez que dans 20 ans le Burkina sera une nation ingouvernable. De nombreux châteaux et villas seront occupées par des meutes d’insoumis grégaires. Il n’est pas encore tard. C’est maintenant ou jamais. Bonne réception.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 21:35, par mathiassare
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    merci au ministre pour son franc parler.moi de ma part je pense qu’on doit changer le personnel du ministere habituer de se servir de la chose publique et surtout la bonne gestion du personnel dans les grandes.personne n’est intouchable.vive le burkina nouveau

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 09:46, par os
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Monsieur le ministre demandé qu’on vous fasse le point du nombre d’ enseignants et le nombre de classes du pays vous allez tomber à la renverse en ville on peut trouver une classe pour 5ensignants et en campagne un enseignant pour 3 classes ; au secondaire surtout en ville certains prof ont moins de 6 heures au lieu de 18 ou 22
    Monsieur le ministre ayez le courage la détermination la fermeté la poigne et bander les muscles pour prendre les mesures fortes pour redéployer votre personnel (en réalité le manque n’est criard) ça y va de la bonne marche et de l’émergence du pays car l’éducation est un secteur clé merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 11:49, par Insurgé n°1 d’octobre 2014
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Barro cherche quoi à la tête de notre syndicat ? Il est temps qu’il quitte. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 12:02, par Thiombiano
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    Bonne dynamique de communication, Mr le Ministre !
    Juste partager ces deux citations pour illustrer et valider vos propos et ce que vous êtes avant même d’être nommé.

    Si tu fais des projets pour un an, sème du riz.
    Si tu fais des projets pour deux lustres, plantes des arbres.
    Si tu fais des projets pour toute la vie, éduque une personne.
    (Du livre : CROQUER LA VIE)

    TRILOGIE DU MOUVEMENT ETUDIANT DES ANNEES 1950 à 1980 :
    - Etre un cadre techniquement compétent ;
    - Politiquement conscient ;
    - Et être au service des masses.
    Amirou THIOMBIANO
    Haut fonctionnaire Douanier
    Fondateur du P.A.I

    Dieu vous soutienne dans cette mission, car Il vous donne aussi Tout ce qu’il faut pour l’accomplissement dans la limite qui vous est réservée.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2016 à 16:48, par tegdon sylvain
    En réponse à : Education nationale : Le ministre Jean Martin Coulibaly a rencontré les responsables des organisations syndicales

    oui cher mena.nous sommes d’avis avec vos propos mais avant dites a vos collègues de la fonction publique et des finances de régulariser une fois pour toute l’injustice entre contractuels et fonctionnaires avant tout propos .merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés