Assemblée nationale : Le Groupe parlementaire « Paix-justice et réconciliation nationale » fait le bilan des sessions écoulées

mardi 16 février 2016 à 00h14min

Le groupe parlementaire « Paix-justice et réconciliation nationale » était face à la presse le 15 février 2016. Objectif : faire le bilan des activités de la session inaugurale de la 7e législature du parlement du Burkina, mais aussi la session spéciale du 05 février consacrée à la déclaration de politique générale du premier ministre. Ce groupe parlementaire d’opposition est composé de dix députés issus de quatre partis politiques. Il dit regretter sa faible représentation dans les organes dirigeants du parlement burkinabè, mais aussi dans les parlements communautaires.

Assemblée nationale : Le Groupe parlementaire « Paix-justice et réconciliation nationale » fait le bilan des sessions écoulées

Le parlement de la 7e législature compte cinq groupes parlementaires dont trois de l’opposition. « Le groupe parlementaire Paix-justice et réconciliation nationale est un groupe de l’opposition qui ambitionne non pas de faire une opposition stérile, mais une force de propositions, d’alternatives en mettant l’accent sur la consolidation de la paix sociale et de la réconciliation des fils et filles du pays sans lesquelles aucun développement ne peut être envisagé », a précisé d’entrée sa présidente, Marie Rose RoméeSawadogo/Ouédraogo.Ce 3e groupe parlementaire est constitué de trois députés de l’ADF-RDA, deux députés de la NAFA, trois députés de l’UPC et deux députés du CDP. Objectif : favoriser et encourager la diversité des contributions au niveau du parlement.

Le groupeparlementaire Paix-justice et réconciliation nationale(PJRN) a estimé qu’il était de bon aloi de communiquer avec le peuple sur l’actualité de leur auguste assemblée. D’où cette conférence de pressepour faire le bilan des sessions écoulées, décliner ses perspectives.« Cette démarche dénote de la volonté affichée du groupe parlementaire de contribuer de manière significative et efficace au bon fonctionnement de l’institution et par là, au renforcement de la gouvernance politique de notre pays », a souligné la présidente dudit groupe parlementaire.

« La répartition actuelle des postes à l’Assemblée nationale biaise le rôle de l’opposition »

La session inaugurale de la 7e législature s’est déroulée du 30 décembre 2015 au 19 janvier 2016. Une session essentiellement consacrée à la mise en place des organes du parlement, de l’examen et l’adoption du projet de règlement, mais aussi la désignation des représentants burkinabè dans les différents parlements communautaires. Mais, le groupe PJRNdéplore sa faible représentation dans ces instances. « Le rôle de l’opposition est d’assurer le contrôle et le suivi parlementaires de l’action gouvernementale. C’est à cet effet que l’opposition, dans l’optique de sa mission de suivi de l’action gouvernementale, de correction et de contrôle effectif aurait souhaité être mieux représentée au niveau des postes de responsabilités. Ces postes permettent d’influer sur les décisions du parlement. Malheureusement, la répartition actuelle des postes à l’Assemblée nationale biaise ce rôle de contrôle de l’action gouvernementale », explique les membres de ce groupe parlementaire.

A titre illustratif, le groupe parlementaire PJRN a obtenu un poste de secrétaire parlementaire sur huit ; deux postes au niveau des commissions générales et seulement trois sièges sur 52 dans les parlements communautaires (Union interparlementaire, Union parlementaire africaine, parlement panafricain).

La deuxième session de la 7e législature était consacrée à la déclaration de politique générale du premier ministre. A l’occasion, les députés du groupe parlementaire Paix-justice et réconciliation nationale ont posé sept questions. Suite aux réponses du premier ministre, ils ont décidé de voter « l’abstention », préférant juger le maçon au pied du mur.

« Nous faisons fi des entités desquelles nous provenons »

Dans ce groupe parlementaire, la concertation est le maître-mot, selon ses membres.« Au niveau de notre groupe parlementaire, nous avons fait fi des entités desquelles nous provenons. Nous avons pour habitude de nous concerter pour regarder tous dans la même direction parce que ce qui nous importe, c’est le devenir du Burkina Faso, c’est la paix, c’est que l’ensemble des filles et fils de ce pays marchent main dans la main sans tenir compte des divergences politiques parce que la politique passe mais le Burkina reste », a confié Marie Rose RoméeSawadogo/Ouédraogo, la présidente du groupe parlementaire PJRN.

Même faiblement représenté dans les organes de décisions du parlement, le groupe parlementaire PJRN soutient qu’il jouera au mieux son rôle de contrôle de l’action gouvernementale par les moyens que lui confère la loi.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Les membres du groupe parlementaire Paix-justice et réconciliation nationale

- Sawadogo/Ouédraogo Marie Rose Romée(ADF-RDA)
- Gondé Lancina (ADF-RDA)
- Ouédraogo Noufou (ADF-RDA)
- Bazié Anicet (NAFA)
- BacyéZilma François (NAFA)
- SoméN’GoummionBernard(UPC)
- OgadouGoula(UPC)
- GnoumouDissanBoureima (UPC)
- Ouédraogo Ousmane (CDP)
- PoubéréSalifou (CDP)

Messages

  • Encore l’AdF RDA : plus rien ne sera comme avant. Chef de file de l’opposition et bouffant au râtelier du Gouvernement.
    Blaise est parti et bien parti, plus de Prostitution Politique dans notre pays, les frontières sont ouvertes et vous pouvez rejoindre vos.....
    Merci

  • vous devez vous contenter de ce qu’on vous a donné. Si vous étiez a la place du MPP vous allez faire pire que ça car vous ne rendez pas compte au peuple. Vous devriez pouvoir constituer un groupe parlementaire mais vous avez voulu l’émiettement pour gagner gros. la gourmandise doit conduire là où êtes. Le CDP et son allié l’ADF RDA n’a jamais donné plus de poste a l’opposition en son temps. La place de l’UPC est a la majorité comme l’a dit votre Ouali mais vous avez voulu joué au jeux de la chauve souris. Donc accepter les conséquences sans crier au scandale.

  • Si j’étais Salif Diallo , et si les moyens financiers me le permettaient , j’allais " acheter " tous les députés dits de l’opposition (puisqu’il me semble qu’ils sont achetables au vue de leur comportement ) et proposer le vote d’une loi pour consacrer le PARTI UNIQUE AU FASO !

  • Messieurs les Honorables, aviez-vous présenter des candidatures ? Si vous l’aviez fait et l’on ne vous a pas retenu à qui la faute ? Donc c’est peut-être un problème de compétence ! C’est pas facile d’être dans l’opposition ou bien. Écoutez bien, je parle en tant que militant de l’opposition puisque je n’est pas voté le parti au pouvoir. Laissons on n’a pas eu ça on n’a pas eu ceci ou cela et assumons notre responsabilité pour ne défendre que l’intérêt générale et non des intérêts personnels. Si vous voulez les postes alors rejoignez la majorité présidentielle, un point un trait et c’est tout. Je suis surtout déçu de l’ADF RDA qui réclame des postes tout en oubliant que c’est grâce à leur bêtise que le régime COMPAORE a basculé les 30 et 31 octobre 2014. A l’UPC qui me déçois également pour leur comportement enfantin, je dirai qu’il n’ira nul part surtout qu’il regroupe en son sein des incompétents.

  • Vous êtes incroyables : c’est après 27 ans de règne que vous vous rendez-compte qu’à l’Assemblée Nationale il faut une composition équitable des bureaux. Honte à vous ! Au lieu de pleurnicher, il faut vous battre pour être majoritaires à la prochaine législature

  • ces politiciens du ventre ne finiront jamais de nous étonner. l’upc a son groupe parlementaire,le cdp a aussi son groupe parlementaire alors comment se fait-il que des députés de ces 2 partis se retrouvent dans un groupe parlementaire allé pompeusement paix-justice et réconciliation mais que je qualifierai de groupe parlementaire alimentaire convaincu qu’un groupe parlementaire doit disposer d’une manne financière et d’autres avantages sinon je ne vois pas l’utilité de regroupement d’un tel conglomérat de députés hétéroclites. honte à vous et honte aux textes qui permettent ce genre de chose

  • Oh mon Dieu, que je pleure pour la Démocratie dans ce pays.
    Se lamenter pour manger ? Que direz-vous à vos parents restés au village ?
    Voter par conviction politique ? Voter les idées ?
    Restez là à faire de la politique politicienne. Si on ne dit rien d’abord vous de la NAFA, de l’ADF/RDA et du CDP vous pensez que l’orage est passé et que vous pouvez vous refoutre des gens.
    Nous notre problème ce n’est pas de reclamer des place pour remplir nos tubes digestifs. Vous êtes d’ailleurs des provilégiés de notre pays, alors permettez que nous reclamions que ces nouvelles autorités resolvent les préoccupations pour lesquelles la majeur partie de l’electorat a voté. Si vous n’etes pas content, démissionnez ; vos suppléants seront contents.
    Et quand vous gagnerez votre pouvoir, donnez à qui vous souhaitez.
    Bandes de nostalgiques et d’apprentis politiques.

  • C’est pathétique la réaction des répondeurs automatiques du MPP. Démander une meilleure representation au Parlement ce n’est pas parce qu’on veut souper mais c’est contribuer à la vitalité de notre démocratie. Pr ns qui sommes sortir les 30 et 31 et les manifestations d’avant c’est pr dmander plus de démocratie. Qd on ne pèse qu’a peine 55% au parlement et qu’on s’approprie 90% des postes c’est simplement de la DICTATURE et ça ne peut prosperer.

  • Voilà à quoi ressemblent les opposants. Des postes, rien que des postes. A voir tout cela, je me demande si je dois aller voter aux élections municipales.

  • Je crois personnellement que quand on veut commenter un écrit, il faut chercher à comprendre d’abord de quoi on parle. Mais je constate que cela n’est pas le cas chez certaines personnes. Il ne s’agit pas ici de recherche de poste ou d’aller souper. Il s’agit de bonne gouvernance. c’est à dire faire correspondre les postes de responsabilités aux réalités sur le terrain. ajuster les forces politiques afin que même s’il y a déséquilibre, la différence ne sois pas trop grande. C’est tout simplement de ça qu’il s’agit, si non aucun député de l’opposition n’a demandé à être Ministre, DG ou autre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés