Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Politique : Une association pour promouvoir la démocratie

Accueil > Actualités > Politique • • samedi 13 février 2016 à 21h39min
Politique : Une association pour promouvoir la démocratie

Le bureau exécutif du Mouvement aube nouvelle pour la démocratie africaine (MANDA), a animé une conférence de presse le 6 février 2016 à Ouagadougou. La nouvelle association et le bureau exécutif composé de 12 membres, ont été officiellement présentés lors de cette conférence de presse.

« Nous ne sommes ni de la mouvance, ni affiliés à l’opposition », c’est ainsi que Oualbeogo Pierre, secrétaire du MANDA définit son association. C’est en effet le 12 mars 2015, que cette association qui se dit apolitique a installé son bureau exécutif.

Ayant comme objectif principal, la promotion de la démocratie en Afrique, cette association qui compte aujourd’hui plus de 550 membres au Burkina, envisage d’étendre son réseau par la mise en place de correspondants dans les pays africains. « Nous avons déjà des contacts et nous travaillons pour que la mise en place de répondants de zones soit effective » a dit Pierre Oualbeogo.

Le Mouvement aube nouvelle pour la démocratie africaine se donne pour objectifs d’éveiller les consciences et assurer une paix et une stabilité en Afrique .Il s’agit également d’amener les peuples à être dévoués aux devoirs citoyens et d’impulser une promotion socio-économique dynamique de la population.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 février 2016 à 22:57, par Nabiiga En réponse à : Politique : Une association pour promouvoir la démocratie

    Le Burkina nouveau d’après Blaise, a vivement besoin des miliers d’associations comme le vôtre et je vous félicite. C’est une lourde tâche que vous vous êtes donné. Votre première arrêt : Kosyam. Faites comprendre quiconque que vous y trouverez combien votre association souhaite travailler avec les ténors du pouvoir ; travailler surtout sur ce qui concerne la séparation des pouvoirs d’état. L’exécutif d’un côté et la justice de l’autre. Les deux ne se mélangent jamais dans une démocracie ainsi, l’excutif n’est pas habilité à régler les contentieux judiciaires. Lexécutif règle ses problèmes qui sont de sa compétence et la justice s’occupe tout ce qui a trait à la justice. Voilà, allez-vous en et que le bon Dieu éclaircisse votre chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 17:03, par yama En réponse à : Politique : Une association pour promouvoir la démocratie

    OK comme vous dites en Afrique c’est bien courage les gas

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2016 à 19:33, par soif En réponse à : Politique : Une association pour promouvoir la démocratie

    félicitation mais ""il regarder tres fort et mem tres fort""comme on le di souvent ,éviterez les pièges.les choses a la pascal zinndo on en veu plus mes amis.mes prière vous accompagnent.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’opposition au sujet du Premier ministre : « S’il a été nommé pour préparer 2020, il ne va pas réussir »
Burkina Faso : Les proches de Tahirou Barry créent le Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR)
Eddie Komboïgo, sur la situation nationale : « Quand on n’est pas capable, on jette l’éponge »
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature
Programme d’urgence pour le Sahel : Une extension dans les régions de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés