Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

mercredi 10 février 2016 à 01h25min

Des élèves du lycée Bogodogo de Ouagadougou sont en colère. Ils protestent contre le bureau de l’association des parents d’élèves (APE). Cette situation a abouti à une suspension des cours de quelques heures, le mardi 9 février 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

La situation concerne l’APE. En effet, aux dires des élèves que nous avons rencontrés, la cotisation APE qui autrefois était de 5000FCFA aurait augmenté de 7000FCFA soit un montant total de 12500FCFA. Ils disent ne pas savoir où va cet argent car il y a une cantine en construction depuis cinq ans qui reste toujours inachevée, un car qu’ils ont promis mettre à leur disposition qu’ils n’ont jamais vu….. « Nous avons plusieurs fois fait parvenir des lettres aux responsables de l’école, à l’APE mais nous n’avons pas encore eu gain de cause. Et pourtant c’est la même administration qui a eu à encaisser ces cotisations. Voici pourquoi nous avons décidé de surseoir à nos cours un tant soit peu car l’APE nous a fait clairement savoir qu’elle n’allait pas nous rembourser l’argent perçu. Au sortir de la rencontre avec les responsables de l’école, ils nous ont promis d’engager des discussions afin de trouver un terrain d’entente ».

Pour avoir donc plus de précisions, nous avons approché certains dirigeants de l’école qui ont fait savoir que la grogne concerne uniquement les élèves et leurs parents, eux ne jouent que le rôle de coordonnateur entre eux.
« Ce sont les parents d’élèves qui ont pris la décision d’acheter quelque chose pour le lycée et pour cela ils ont dû augmenter les frais de cotisation de l’APE. Cette décision a été prise en assemblée générale le 08 août dernier, où les parents ont décidé comme quoi, ils veulent venir en appui à l’état », a affirmé l’un des responsables du lycée.
Et à l’autre d’ajouter : « vous savez, nos enfants aujourd’hui ne sont plus comme quand ils sont venus. Ce qui est déplorable. Ils ont trouvé que les parents ne doivent pas faire la cotisation spéciale et exigent à ce que l’on arrête donc de faire ces cotisations. Rien qu’ hier soir ils étaient en concertations avec l’APE et ils leur ont fait comprendre qu’ils sont une association autonome qui ne se laisse pas influencer par une autre association ».

A la question de savoir qu’est ce qui a été vraiment décidé une de nos sources nous a fait savoir que la décision finale revient à l’APE. Il nous a rassuré que cette association des parents d’élèves convoquera le plus rapidement possible son assemblée générale afin de prendre des dispositions qui seront à mesure d’apaiser la colère.
Au moment où nous quittons les lieux, les élèves avaient rejoint les classes.

Annick Kaboré (stagiaire)
Crédit image : Pris sur Facebook
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 février 2016 à 02:04, par le sage
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Il faut clarifier le role des APE. On doit etre libre d’adherer ou pas a une association.
    Ceux qui le veulent adherent et paient les cotisations librement. On dit bien association, donc liberté d’adhesion !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 06:58, par nikemsongo
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Les élèves ont raison. Les AEP sont généralement des cavernes d’Ali Baba ; en d’autres termes la poule aux oeufs d’or pour certains acteurs de ces associations. Des responsables inamovibles passent leur temps à racketter les pauvres populations sans que l’on ne perçoive de réalisations concrètes et sans résilience. Il est est temps que les Autorités commanditent un audit de l’ensemble de ces associations pour clarifier cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 07:01, par gangobloh
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Hummmhhh ces APE, du pain béni pour certains. Pour les établissements publics, cela pourrait se justifier dans certains contextes mais dans le privé , cela ressemble à une escroquerie organisée. Tous les petits besoins sont achetés par les parents, même les balais. En en cas d’excursion ce sont les parents qui paient. Que les ministères concernés revoient le cas des APE pour éviter aux parents d’élèves cette exploitation d’un autre genre

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 07:04, par Korou
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Il faut qu’on rééduque nos enfants. Quelle remboursement ils exigent ?
    Ce ne sont pas eux qui ont payés mais leurs parents. Si remboursement il y a ce sera aux parents. Du reste les parents peuvent réclamer leurs dus s’ils le veulent ils sont assez grands et responsables pour le faire. L’APE à des cadres de concertations ou les parents peuvent se faire entendre. Les élèves eux n’ont pas qu’à se préoccuper de leurs études et laisser les parents régler leurs problèmes entre eux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 07:38, par bt
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    beaucoup de promoteur scolaire invente cette APE pour se remplir les poches.y’a rien en dessous. aucun bilan et c’est partout !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 07:41, par Crazy Angel
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Moi j’ai eu deux enfants qui ont fait le lycée Bogodogo. Les cotisations ont toujours augmenté et je n’ai jamais vu ou entendu parler d’assemblée des parents, même quand le bureau était dirigé par un encadreur pédagogique du primaire. Je n’ai plus d’enfant a l’école depuis une dizaine d’années. Alors je ne sais plus ce qui se passe,

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 08:05, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    - Les APE surtout en ville, sont pleins de faux-types, de vieux hiboux qui bouffent l’argent des parents d’élèves et sont prêts à faire sortir les enfants qui ne sont pas à jour de leurs cotisations comme si ces enfants n’ont pas des droits, surtout le droit à l’éducation.

    En principe on devrait traîner devant les tribunaux un établissement qui chasse un enfant pour défaut de paiement de cotisations parce que cet établissement bafoue un droit inaliénable d’un enfant qui est un droit à l’éducation !

    En plus certains surtout dans le privé, malins qu’ils sont, ils mettent ensemble les frais de scolarité et cotisation APE de sorte qu’on ne peut pas faire la différence entre ce qui est sérieux (frais de scolarité) et le floklore qui enrichit des ripoux (cotisation APE).

    Moi je connais un établissement privé prompt à chasser des cours les enfants non à jour, mais qui paradoxalement, depuis la rentrée scolaire, cet établissement n’a connu aucune réunion des parents d’élèves ! Aucune depuis la rentrée scolaire !

    Je connais aussi plein d’établissements où les membres du bureau APE sont les mêmes depuis la création de l’établissement et parfois le bureau est réduit à quelques individus qui s’enrichissent en complicité avec les responsables de l’établissement !

    - D’ailleurs, il faut supprimer ces APE aussi inutiles que nuisibles car enrichissant des malhonnêtes !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 08:15, par Rapoug-yandé
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Monsieur Korou, on paye les cotisation des parents d’élèves parce qu’on a un enfant inscrit dans un établissement. si on la paye c’est pour que l’enfant puisse bénéficier des prestations du bureau de l’APE. Si cette dernière n’honore pas ses engagements, elle doit débarrasser le plancher. Je trouve que les enfants ont plus de courage que leurs parents.
    Les APE sont depuis plusieurs années des fonds de commerce pour la plupart des membres des bureaux des APE et certains proviseurs et économes/intendants. Du mauvais business. Dans un établissement confessionnel situé en centre-ville, le Président du bureau en place n’entend pas céder sa place et tous les parents s’en accommodent même lorsqu’il présente des états financiers erronés. Gare à vous si vous essayez de poser beaucoup de questions c’est la bagarre qui démarre. Il est là depuis plus de 6 ans. La première rencontre de l’année qui devrait consacrer le renouvellement des instances sert à amender les PV des rencontres antérieures. Je pense qu’il faut mettre en place dans tous les établissements primaires et secondaires des comités de gestion (COGES) composés de représentants des parents d’élèves, du personnel et des élèves.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 08:20, par changeons
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    M. Korou, les enfants ont raison. Même si ce sont les parents qui payent, les bénéficiaires sont les élèves et ils ne voient rien venir. Ils ont le droit de demander des comptes, et je propose que les audits de l’Autorité de Contrôle de l’Etat/Lutte contre la Corruption fouine dans ces APE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 08:31, par SOUGRESOABA
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    C’est le manque de communication qui provoque généralement ces mouvements d’humeurs. Les gens ne font pas de bilan de leur gestion à tel point que les acteurs se posent beaucoup de questions sur la destination de leurs cotisations. Même si vous êtes blancs ; sans bilan, il y a suspicion.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 08:54, par Henri_Sebgo
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Et revoilà le cas APE faire surface. En 1997 et 1998, nous avons soulevé le problème avec le la proviseur de l’époque (Mme mini-jupe), un monsieur Luc comme censeur et le surveillant général "le trépied". Ce dernier était notre seul soutien. a l’époque nous avions décidé de ne pas payer l’APE, tant que cette dernière ne vienne pas se présenter ou présenter les membres du bureau exécutif.
    Car depuis 1994 que j’ai intégré cette établissement, le "BIG BOG", aucune information n’a filtré sur cette structure, dont les dirigeants n’avaient même plus d’enfants inscrit dans le lycée.
    Face à notre refus de payer l’APE, l’administration a décidé de conditionner le payement des frais de dossier du bac au versement préalable des cotisations APE ; ce qui a fini de nous convaincre de la complicité de l’administration du lycée dans cette gestion mafieuse de l’APE.
    En réalité, c’est la bagarre de parents que les élèves sont entrain de mener. Cela aussi c’est la preuve que la plupart des parents s’occupe peu ou prou de ce qui se passe à l’école de leur progéniture. une occasion d’appeler ici à plus d’implication des parent dans la gestion de leurs cotisations et cela c’est votre devoir que votre droit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 09:02, par TM
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Korou, les élèves qui se plaignent de cette cotisation élevée le font certainement par souci d’aider leurs parents qui n’en sont pas contents. Et c’est clair que tous les parents n’ont certainement pas été associés à la décision prise lors de l’AG d’Août. Certes, on peut répliquer que les absents ont tort mais rien ne peut empêcher les absents de grogner au point où leurs enfants se décident à se plaindre à leur tour...

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 09:02, par Idgomyan
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Attention internaute 4 ! On sait que tu es membre d’un bureau APE ! Vous êtes des escrocs organisés ! Les élèves ont sérieusement raison et sont plus malins que toi car ils savent que leurs papas sont rackettés par vos sales APE ! Un enfant malin doit toujours aider son papa car si celui-ci tombe en faillite, c’est lui qui est mort ! La cotisation de l’APE ne doit pas dépasser MILLE FRANCS (1 000) F CFA/élève, jamais ! C’est parce que c’est juteux que des escrocs sont à la tête depuis des années ! Quelle honte pour ces parents escrocs ! Tchrrrrrrrrrrrrrrrrr et merde !!!!!! Vivement que ce genre de grogne d’élèves se manifeste partout dans les établissements du Faso car PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 09:02, par Maria
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Merci de nous informer, mais il va falloir fournir des efforts pour la réalité des images car le Bog est certes un établissement public mais avec une tenue spécifique ; surtout que vous semblez y être pourquoi n’avoir pas pris des images récentes et réelles ?
    Sans rancune et que Dieu vous assiste dans la quête des news.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 09:20, par DAOUB
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    L’établissement dit ne pas être concerné par cette affaire, en cas de non paiement, l’enfant sera t-il exclu ou pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:21, par Emmanuel
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Internaute n°4 avez-vous fréquenté au Burkina Faso ? savez-vous que nos lycées et collèges sont en majorité dans un état de défectuosité alarmante ? savez-vous que les APE fournissent très peu ou pas de services aux élèves ? Le bilan financier de la gestion des fonds des APE n’est pas toujours fait et rendu public. Les APE sont de vraies casernes d’Ali Baba.
    Par ailleurs, sans encourager les mouvements d’humeurs des élèves, je pense qu’ils peuvent demander des comptes à l’APE car aujourd’hui sont nombreux les élèves qui prennent en charge leur scolarité. Ils sont donc dans ce cas élèves et parents à la fois.
    Pour finir, j’adhère à l’idée d’audit de la gestion des fonds des APE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:27, par Filsdupaysan
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Je trouve que les APE sont une porte ouverte pour enrichir certains parents avec la complicité du bureau.
    Il faut purement supprimer ces APE bidonnes. Les élèves ne sont pas comme ceux de avant avant avant là, les yeux sont OUVERTS donc PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:28, par kkk
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Je ne comprends pas quelquechose, je lis : "Cette décision a été prise en assemblée générale le 08 août dernier, où les parents ont décidé comme quoi, ils veulent venir en appui à l’état " ;
    Le 08 août, si je ne m’abuse c’est en pleine période de vacances, combien de parents ont eu l’information pr cette AG ? Je nsais pas si c’est le lieu mais puisqu’il s’agit d’APE, J’aimerai que l’état jette un coup d’oeil par rapport à l’organisation des APE surtout du privé. Certain diront que ça n’engage que ceux qui ont inscri leurs enfants au privé, mais comme l’a souligné un l’internaute 2 (NIKEMSONGO), l’état doit ouvrir l’oeil et le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:29, par Pauli
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Encore et encore APE, je commence par condamner l’Etat qui laisse trainer ces tripatouillages dans ces structures dont on ignore l’intérêt réel recherché ; les chefs d’établissement avec leurs silences complices, des parents d’élèves véreux qui pillent et s’enrichissent sur le dos de ces pauvres élèves, il est temps qu’on arrête le massacre. L’Etat doit veiller à ce qu’il ait un bilan annuel de chaque structure APE et sanctionner les malversations (fausses pièces justificatives, les détournements etc.)

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:31
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Lorsqu’ils parviendront à se faire rembourser l’argent cotisé par leurs parents, ce sera trop tard pour eux sur le plan exécution du programme scolaire. Déjà que le niveau fait défaut Tant pis pour les élèves qui feront les frais en faisant la volonté de je ne sais qui. ça s’appelle pas clairvoyance mais naïveté car instrumentalisé.

    Ce qui est sûr nous parents n’avons jamais envoyé nos enfants d’aller réclamer. Nous les avons envoyé d’aller prendre des enseignement. Le reste on s’en charge.

    A cette allure ce sont les élèves qui chasseront leurs camarades dont les parents ne sont pas à jour des cotisations et frais de scolarité.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 10:51, par Pauli
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Les enfants ont raison il faut pas abuser de la naïveté de certains parents pour les arnaquer, votre silence est un silence coupable même si vous avez les moyens de faire face à ces cotisations.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 11:05, par Jérôme Sama
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Je suis parent, mon enfant est à Bogodogo. Mon point de vue est que les élèves ont raison de réclamer. Lorsqu’on fait cotiser les parents il faut que l’argent serve réellement à ce pour quoi on a décidé de cette cotisation. S’il y’avait de la transparence dans la gestion, on ne met pas cinq ans pour construire une cantine qui aurait été effectivement bénéfique aux enfants. Pendant que ça c’est pas fini, on parle de car qui de mon point de vue est du ressort de l’administration. Nous sommes au cinquième mois de la rentrée scolaire ; faut-il combien de mois pour acheter un car ? S’il y’a des difficultés il faut communiquer c’est cela la transparence. Permettons à nos enfants d’être éduquer dans un environnement de droiture et ne les apprenons pas de mauvais exemples par nos mauvais comportements.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 11:13, par OS
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Mes suggestions :
    - le Président APE est élu pour un mandat d’un an renouvelable une fois(sous réserve d’avoir un enfant inscrit dans l’établissement dont il paye la scolarité de ce dernier) ;
    - Mettre un comité de gestion en place composé de l’intendant(qui réceptionne gle la cotisation APE),le chef d’établissement, deux parents dont le président APE et 2 élèves dont le délégué de l’établissent et un du bureau des élèves.
    Le comité est ténu de faire un bilan à mi-parcours et à la fin(avant les vacances),pour décaisser il faut le consensus du comité de gestion et au début d’année les élèves soumettent leurs doléances au comité et le comité arrête ce qui est réalisable dans l’année.A CE RYTHME L’APE ne pourra rien bouffer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 11:45, par LE VERIDIQUE
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    BONJOUR a tous vous ne pensez pas que ce sont des parents d’élèves qui ont montre la vois a suivre a ces enfants ?il y a des parents derrière tout ça

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 11:55, par gokèrè
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Vous-là, quittez dans ça ! Votre problème est où ? Les parents ont décidé d’augmenter leur contribution pour l’amélioration de vos conditions de travail ; c’est eux qui payent ! On vous demande juste d’étudier. Mais au-delà de cette réaction de parents d’élèves, reconnaissons qu’il y a problèmes dans la gestion des APE : opacité, inféodation de l’APE à l’administration, trafics divers... Des APE se réduisent à une seule personne ! Les autres membres de bureau sont toujours absents ou du moins toujours en mission ! C’est bien la faute de nous les parents car lorsque l’enfant est inscrit, on ne présente plus dans son école. Ne laissons pas nos enfants nous donner la leçon, l’APE ne les regarde pas. Alors prenons toutes nos responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 12:03, par hasta la revolution
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Chers messieurs,demandons-nous qu’est ce qu’est l’ape ? Une cotisation obligatoire qui ne profite pas aux eleves,dont les gestionnaires ne sont plus parents d’eleves dans ledit etablissement. Pour repondre a kourou,beaucoup de parents paient car ils y sont obliges(pas de distinction entre frais scolaires et cotisation ape),les eleves cependant savent ce qu’est l’ape et veulent et doivent savoir ou va l’argent qu’ils(les eleves)obligent leurs parents a verser(sous peine d’etre exclus). Pour conclure toute structure financiere se doit de faire un bilan et presenter son bureau ainsi son reglement interieur. Et ce n’est pas le cas des ape

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 12:14, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Les ministères des enseignements et la ligue des consommateurs devront se pencher sérieusement sur le fonctionnement des APE . Depuis fort longtemps dans beaucoup d’écoles privées ou publiques des membres de bureau de ces APE se servent de l’argent des autres parents d’élèves pour s’enrichir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 12:17, par tienfola
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    L’APE ? Une vaste escroquerie nationale. Une nébuleuse qui spolie annuellement les parents sous le prétexte de contribuer à l’amélioration des conditions de travail des élèves. Voilà une association qui navigue à vue, ne tient pas d’assemblées générales. ENCORE MOINS RENDRE COMPTE ; C’est à tout le moins un comportement de gangsters. L’APE oblige les établissements publics comme privés à prélever sa "dîme" sur les frais de scolarité. C’est tout simplement prise les parents en otage à chaque rentrée. Tous les parents n’ont pas la même perception de l’APE. Y’en a assez de se faire tordre le bras financièrement à chaque rentrée scolaire. .L’Etat burkinabé doit s’assumer et prendre une décision de salut national : LA DISSOLUTION DE L’APE..Elle n’est pas nécessaire aux parents d’élèves. Certains dirigeants de l’APE n’avaient plus d’enfants scolarisables mais continuaient de siéger dans le bureau APE. Pourquoi ? Du zèle ? C’est peut être une vocation mais çà peut être aussi pat calculs. Suivez mon regard. Je propose plutôt, si tant est que l’APE est utile, de créer des structures par établissement. Ne seront concernés que les parents ayant des enfants inscrits dans l’établissement. Cela éviterait d’avoir des projets démesurés difficilement réalisables. Les fonds récoltés pourraient servir à organiser des cérémonies de distinction de prix auxquelles les parents seront conviés. Juste une proposition
    L’APE dans sa structuration actuelle ne profite qu’au bureau national qui manipule impunément l’argent des parents d’élèves. Les élèves du lycée BOGODOGO ont sonné le tocsin. Il faut agir. L’APE et ses dirigeants doivent débarrasser le plancher. SANS DELAIS.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 12:19, par force one
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    ces APE si on rencontre en leur sein des gens honnêtes il y en a qui franchement sont des escrocs patentes qui sous des apparences d’agneau sont des loups qui boivent le sang des pauvres populations. sinon comment expliquer que des gens soient dans un bureau APE pendant 30ans .braves élèves du Burkina demandez leurs des comptes dans tous les établissement en cas de refus faites du bruit.vous et vos parents avez droit à des comptes

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 13:20, par moustico
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    L APE est une manne pour les responsables d’établissements scolaires. Le président et le Tresorier sont subtilement imposés pour faciliter les deals. L’état est aussi complice. Comment un ministère peut dire qu’on ne doit pas exclure un élève qui na pas payé ses cotisations APE ? Ce qui signifie que ce n’est pas obligatoire. Alors pourquoi contraindre les parents d’élèves à payer ce qui n’est pas obligatoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 13:32, par koura koura
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    parents d’élèves de tous les établissements scolaires du Faso !,
    UNISSEZ-VOUS !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 14:21, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    - SAMA (Internaute 22), je te félicite pour ta clairvoyance ! Franchement tu as été convainquant sur toute la ligne ! D’ailleurs un bus pour faire quoi alors que l’Etablissement BOGODOGO est très exigû ?!

    Moi, mon petit-fils a fait le BOGODOGO jusqu’à y avoir son Bac C, mais très rarement on convoque les réunions des parents d’élèves pour faire le bilan des entrées et sorties de fonds APE. C’est mon fils, le père de l’entant qui me l’a dit !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 15:09, par Lankoande
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Bonjour 99% des APE sont des escrocs j’ai fréquenté à Ouaga dans une école pendant 2 ans ya jamais eu rencontre de parents d’élève. A l’intention du n 4 et 20 même quand on est mauvais il faut être intelligent. Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 16:13, par BILI-BILI
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Les enfants ont raison . Moi je connais un Lycée ( un des plus vieux et grand Lycée ) ici à Ouagadougou oû ce sont les mêmes têtes qui sont au bureau depuis plus de 30 ans . Des gens retraités , qui n’ont même plus d’enfant ni au Lycée ni à L’Université. Des escrocs qui n’ont même pas honte ..toujours assis entrain de profiter de 10f- 10 f de nos parents ! Et ce qui est intéressant dans cette affaire, s’est qu’ils restent toujours ce qu’ils sont ; toujours "moisi" ..papier de PMUB en main..souvent à Guitare-bare ou à Sport-bare entrain de "cocoter" les gens pour qu’on leur paye Brakina. Nimporte quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 19:11, par serge
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    5000 + 7000 ne font pas 12500 !

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 23:14, par sidinooma
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    c’est vraiment malheureux si les APE deviennt des entreprises dans nos lycées et collèges.mw j’ai été au lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo.nous avions vécu ce mème problème en 2007oû l’administration se reserve le droit d’augmenter le prix du tee-shirt qui était de 750f a 1500f et la consultation a l’infirmerie qui était gratuit devait payant a 1OOf par consultation tout en prometant un car.Mais je vous dis que jusqu’au jour d’aujourd’hui nous attendons ce car qui est tjr en cours de route.
    l’Etat doit appliquer des mesures fortes pour la gestion des APE dans nos lycées si non je suis sûr qu’un jour ça va péter puisque ça entrain de prendre de l’empleur.

    je vous dis en toute sincérité,les administrations des lycées gèrent mal les APE et c’est partout dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2016 à 23:32, par Le Boss
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Bravo à vous jeunes frères. Vous savez, j’ai fait ce lycée et je peux vous dire que vous avez de la chance que vous des gens en face de vous qui se réclament membres de ce bureau. A notre c’est une dame qui était le proviseur mais durant tout mon parcours là-bas, je n’ai jamais reçu de convocation pour mes parents les invitants à une quelconque AG de l’APE. En fin d’année, lors de la remise des prix aux meilleurs élèves, l’administration conviait un vieux d’où je ne sais et le présentait comme étant le président de l’APE et on ne reverrait de président APE qu’à la fin de l’année suivante. Un promotionnaire à moi a osé un jour poser le problème au proviseur lors de son cours (puisqu’elle nous tenait) et elle n’a eu pour seule réponse que ceci : "Un tel (pour taire son nom) si des troubles éclatent dans ce lycée je te tiendrai pour responsable. Je te tiens à l’œil" A la fin du cours, alors qu’elle avait rejoins son bureau que ne fut notre surprise de voir que notre promotionnaire avait été interpelé pour encore le menacer. Alors la classe a décidé que si jamais il était rappelé par rapport à cette question, elle se chargerait de l’élucider une fois pour toute. Ainsi, les uns et les autres se sucraient copieusement de ces sous sans la moindre réalisation. Comme les péchés rattrapent toujours leurs auteurs, le proviseur en question a fini par faire un tour à la MACO pour autre chose que les cotisations APE. C’est un vieux problème que vous tentez de remettre en cause. Les choses ont beaucoup évolué je sais que lorsque nous y étions aucun d’entre vous n’était né ou très peu (1993). C’était à une époque où le slogan "si tu fais on te fait et y a rien" était en vigueur. Mais, aujourd’hui comme le dis le Pr Laurent BADO, la peur a changé de camp. Profitez en.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2016 à 09:56, par Flèssoro
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    Bonjour à toutes et à tous. Le bus est une revendication des professeurs et des élèves. L’AG Extraordinaire fixée par une AG ordinaire a été tenue en août 2015 pour décider de l’institution de la cotisation spéciale.
    L’association des élèves est-elle fondée à imposer à une autre association ses décisions et son fonctionnement ? Et de quels droits ? Un entretien a eu lieu avec les élèves le lundi 1 février de 8h à 11h. Il a été convenu de convoquer une AG pour reposer le problème aux parents et c’est au sortir de cette séance de travail que le mot d’ordre a été lancé. En quoi nous avons refusé de discuter ? Une autre séance a été convoquée le lundi 8 février 2016, les élèves tiennent mordicus à ce que le bureau APE décrète séance tenante la levée de la cotisation spéciale. Chose à laquelle le bureau ne peut pas accéder compte tenu du fait que seule l’AG est habilitée à le faire. Est-ce un crime de dire à nos enfants de nous permettre de respecter nos textes et nos dispositions juridiques ? Est-ce les élèves qui ont décidé de la cotisation ?
    J’aurai souhaité que pour l’équilibre de l’information lefaso.net écoute aussi les parents. En tout état de cause, nous inviterons lefaso.net à notre prochaine AG et souhaiterons que les élèves viennent exposer leurs griefs devant les parents.
    Merci à tous ceux qui ont fait des commentaires même les plus désobligeants. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2016 à 14:13, par Flèssoro
    En réponse à : Mouvement d’humeur au lycée Bogodogo : Des élèves récusent l’Association des parents d’élèves

    L’AG extraordinaire du 8 août qui a décidé de la cotisation a été fixée au cours d’une AG ordinaire tenue le 16 mai (les PV sont disponibles ainsi que les listes de présence). Des SMS ont été envoyés à tous les parents à partir du répertoire du lycée.
    Là où il y a problème, c’est que les élèves intiment au bureau APE d’annuler tout de suite et maintenant la cotisation tandis que le bureau APE propose la tenue d’une AG seule instance habilitée à prendre les décisions. Le bureau n’est qu’un organe exécutif.
    Peut-être que les responsables ne sont pas dignes de confiance mais ce qui a été fait au Bogodogo depuis l’installation du nouveau bureau (bureau installé seulement depuis un an et demi) l’a été sous le sceau de la concertation avec tous les partenaires et surtout avec les élèves. Merci à tout le monde pour les critiques qui permettront d’améliorer les prestations de notre Association.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés