Politique nationale : Paul Kaba Thiéba ou la preuve par les résultats !

samedi 6 février 2016 à 22h28min

C’est un homme serein et stoïque qui a fait face aux députés de la VII ème législature en cette soirée de vendredi, 5 février. Annoncé pour 16h, il était précisément 15h40 lorsque le cortège du premier ministre devançait certains députés à la porte d’entrée du désormais siège de l’Assemblée nationale, sis dans ce coin perdu de la zone industrielle de Gounghin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique nationale : Paul Kaba Thiéba ou la preuve par les résultats !

Nous sommes à quelques heures (moins de huit heures) de l’échéance impartie par la Constitution à Paul KabaThiéba pour se soumettre à ce passage obligé de Déclaration de Politique générale à l’issue de laquelle, il devra, soit être légitimé, soit remercié par le président du Faso. Dans une course contre la montre, des interludes (pauses) annoncées sont bottées en touche et le président de l’Assemblée nationale lance le ton : il faut aller vite car, à partir de minuit, on tombe hors délai. C’est-à-dire qu’on fait entorse à l’article 63 de la Constitution qui stipule clairement que : « …Dans les trente jours qui suivent sa nomination, le premier ministre fait une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale ». Paul KabaThiéba ayant été nommé le 6 janvier 2016, la pression du temps n’était plus à démontrer en cette soirée du 5 février 2016. Obligeant ainsi le président de l’Assemblée nationale et ses collègues à s’adonner à des ‘’acrobaties’’ pour ‘’sauver de justesse ‘’ le premier ministre. Appelés à passer aux urnes au pas de course, 125 députés (sur les 127 que compte l’Assemblée), glissent leurs bulletins dans l’urne.

Paul Kaba Thiéba ‘’ sauvé de justesse ’’

Le vote prend fin à 23h 52 et est immédiatement suivi du dépouillement. A deux minutes de minuit, soit à 23 h 58, le président de l’Assemblée nationale livre le verdict : le dépouillement donne 72 voix « pour » et 53 « abstentions ». Il déclare illico presto investi Paul Kaba Thiéba dans sa fonction de premier ministre avant de le renvoyer à ses tâches. C’est le « ouf ! » de soulagement dans la salle et sur les mines.
Dans ses félicitations et encouragements, le président de l’Assemblée nationale rappelle à l’hôte du jour : « Le peuple burkinabè attend désormais des actes forts de votre gouvernement ». Un message certainement bien mesuré par le premier ministre qui ne mettra pas de temps à se retirer ; la mine aux allures de l’immensité de la tâche. Dans son allure vers son véhicule, Paul Kaba Thiéba n’a voulu piper mot à personne. Même pas aux micros et autres dictaphones des quelques journalistes sur son chemin. Des journalistes qui ont dû subir les ‘’muscles bandés’’ de sa sécurité rapprochée.

Une victoire d’étape…

L’un des défis du premier ministre dans cette aventure était sans nul doute la bataille psychologique. Il était impératif pour lui de ‘’casser’’ l’opinion qui voit au fait qu’il n’ait pas ‘’évolué’’ au pays, un handicap et prouver que ce fait n’enlève en rien sa maîtrise du terrain, des arcanes de la vie de la nation. Paul Kaba Thiéba avait donc à convaincre et réussir à faire acquiescer la politique qui lui est confiée par son mandant, le président du Faso, via son programme : « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ». Et c’est dans une posture de technocrate averti et armé d’une détermination soutenue que le premier ministre a ‘’vendu’’ sa politique à travers un discours qui va durer exactement deux heures : de 16h20 à 18h20. Un discours marqué à souhait de commentaires, signe d’assurance, et engagé à ramener le ‘’Burkina dans le cercle des pays normaux’’. En attendant de le voir à l’œuvre, on peut admettre que l’homme à incarné sa volonté, son engagement. Même si certaines personnes pourraient rétorquer que ce ne sont pas des discours de ce genre qui ont manqué à ce pays, on ne perdra pas de vue que les contextes ne sont plus les mêmes. Aussi, au-delà de la personne du premier ministre et de son équipe, c’est l’ensemble des Burkinabè, chacun pris individuellement, qui est ainsi engagé. Pas de baguette magique ; il faut trouver les ressources de regarder dans la même direction et accepter de consentir le sacrifice pour atteindre l’objectif commun. Avec cette confiance de la représentation nationale, Paul Kaba Thiéba vient incontestablement de remporter une victoire d’étape. Et pas des moindres !

… Rendez-vous sur le terrain

De façon globale, on peut noter que Paul Kaba Thiéba a su convaincre son auditoire par la pertinence de sa politique générale et surtout en mettant en exergue sa volonté de « changer les choses dans le sens souhaité par l’ensemble des Burkinabè ». Les commentaires des groupes parlementaires (tous) qui ont suivi le discours illustrent bien cette réalité, au-delà de la ligne politique qui guide chacun. Si fait que même là où on s’atttendait à une opposition catégorique, l’on s’est simplement résolu à privilégier « la voie de la prudence » (abstention). « Nous préférons le voir à l’œuvre, nous ne sommes pas opposés ; c’est juste que nous sommes prudents », harmonise un député du groupe parlementaire Paix, Justice et réconciliation nationale (opposition). C’est la même perception qui a guidé les groupes parlementaires CDP et UPC qui ont également opté de s’abstenir. Pour ces derniers, il faut attendre que le premier ministre fasse ses preuves avant de le juger. Ce qui corrobore ces propos du président de l’Assemblée nationale qui, à l’ouverture de la plénière, a rappelé au premier ministre qu’il est attendu au bilan par son institution.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés