Enfants vulnérables : L’association les Anges de la Solidarité et de la Paix a fait un don de vivres

samedi 6 février 2016 à 00h56min

L’association les anges de la solidarité et de la paix (AASP), en partenariat avec le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille a organisé une cérémonie de remise de vivres et autres matériels à des enfants issus de familles démunies le jeudi 04 février. Benjamin Bouda, chargé de mission du ministère a effectué la remise symbolique du don.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enfants vulnérables : L’association les Anges de la Solidarité et de la Paix a fait un don de vivres

C’est au total à plus de 200 bénéficiaires, enfants et adultes que l’association les anges de la solidarité et de la paix a donné le sourire ce jeudi 04 février. Ce don composé entre autres de 20 sacs de 50 kg de maïs, 20 sacs de 50 kg de riz, 1 sac de 100 kg de petit mil, 10 cartons de savon de 24 boules chacun, 17 cartons de 24 boites de lait chacun,…et enfin 2 enveloppes respectivement de 300.000 FCFA pour l’association de soutien aux enfants scolarisés démunis (ASESD) et 200.000FCFA pour le centre d’accueil des enfants en détresse de Orodara (CAEDO).

Selon Mme Sandoni Louise, présidente de l’association les anges de la solidarité et de la paix, les différentes cibles de son activité sont : L’association de soutien aux enfants scolarisés démunis (ASESD) créée en 2006, basée à Ouagadougou et qui prend en charge une centaine de pensionnaires, le centre d’accueil des enfants en détresse de Orodara (CAEDO), 117 pensionnaires depuis novembre 2011 et enfin Mme Aminata Somé mère de triplet depuis le 06 janvier 2015.
Voici pourquoi, affirme-t-elle : « l’AASP a inscrit dans son agenda, la remise de vivres et autres matériels utilitaires à des enfants issus de familles défavorisées de Ouagadougou et de Orodara afin de soulager un tant soit peu, leurs besoins dans des domaines spécifiques ».
Pour terminer, elle a traduit sa gratitude à l’endroit du ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille qui de par leur accompagnement permanent, contribue significativement à la mise en œuvre des activités de son association.

Pour Claude Congo, président de l’association de soutien aux enfants scolarisés démunis (ASESD),
la présente cérémonie est le signe fort d’une amitié naissante entre les deux associations qui œuvrent toutes dans le domaine de la vivacité agissante. « Cette amitié qui traduit une coopération Sud-Sud a été rendue possible grâce au ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille à travers la direction de la coordination des projets et des programmes » a-t-il renchéri.
Voici pourquoi pour clore son propos, M. Congo a adressé ses sincères remerciements audit ministère, à la présidente de l’AASP pour le merveilleux geste fait à l’endroit de son association.

Egalement présente à cette cérémonie, la présidente du centre de Orodara, Mme Philomène Kaboré a traduit ses sentiments de reconnaissance à la donatrice et au représentant du ministre. Elle a en outre fait cas des difficultés que rencontre toujours son centre et a invité Mme Sandoni ainsi que le ministère a toujours les accompagner afin qu’ils puissent égailler les enfants d’une part et rendre visible d’autre part ce centre qui œuvre en leur faveur.

Quant au représentant du ministre, M. Benjamin Bouda, il dit être satisfait de cette cérémonie ainsi que du geste de l’association des anges de la solidarité et de la paix. Par ailleurs, affirme t- il, : « j’ai écouté les différentes interventions des présidents d’associations. Je prends acte de vos différentes préoccupations et je puis vous assurer que je les transmettrai fidèlement au ministre afin qu’elle prête une oreille attentive à vos doléances ».
Pour finir, il a prié les bénéficiaires de recevoir avec dignité ce don et a encouragé l’association les anges de la solidarité et de la paix à poursuivre son œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables. Aussi, il a invité d’autres structures associatives à suivre l’exemple, comme le font déjà certaines toujours au profit des couches en difficultés.

Une photo de famille a mis fin à la cérémonie.

Annick Kaboré (stagiaire)
Crédit photo : Bonaventure Paré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés