Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 1er août 2016 à 23h54min
Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

Tonton, les journaux burkinabè ont publié votre lettre ouverte au président du Faso, Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré. J’ai lu avec intérêt ledit document où vous estimez, en substance, que « sept mois après votre installation au pouvoir, tous les signaux sont au rouge ». Après une lecture " Mouta-mouta" de votre testement, un certain nombre de réflexions m’animent. J’ai donc décidé de les partager avec vous.

Commençons, si vous le voulez bien, par quelques observations de forme. Ainsi, on peut remarquer votre recours aux proverbes du terroir comme outil de rhétorique. Ainsi, vous affirmez d’une part : « soussoag Na YiiNeeré Guetta Zomin ». Ce que vous traduisez (de façon bien approximative, il faut le reconnaître) par : « les résultats du travail collectif se déterminent dans la qualité des préparatifs. » D’autre part, vous prétendez que : « ZambNoagGuelPaaWékedYé ». En français, vous nous demandez d’entendre : « La tricherie ne produit jamais de fruits ». Si parler en proverbes n’est pas mauvais en soi (bien au contraire), il se révèle malheureusement de ce qui précède que vous semblez être un véritable analphabète de votre propre langue, le mooré. En effet, on pourrait, par indulgence, vous concéder d’avoir francisé la transcription des textes originaux pour en faciliter la lecture pour les non moréphones. Mais là où le bât blesse, c’est cet abus des majuscules en début de mots. De quelle règle de grammaire tirez-vous cette pratique bien insolite, Tonton ? Le constat à ce niveau est donc des plus amers pour quelqu’un comme vous qui aimez à vous présenter urbi et orbi comme un Mossi du Centre, fils de cultivateur. Comment se fait-il donc que vous vous mettiez, paradoxalement, à parler et surtout à écrire votre propre langue de façon si vernaculaire ? Ainsi, il s’avère que vous Ablassé Ouédraogo, permettez moi maintenant de vous appeler par votre nom, vous êtes en train de massacrer, oui d’assassiner l’écriture du Mooré. Drôle donc de « mossissité » que la vôtre ! Maître Pacéré, au secours contre les assassins !

Il est également difficile de passer sous silence cette coquille historique que charriez dans votre texte. En effet, vous rapportez en style indirect, donc infidèle, des propos que le président du Faso vous aurait tenus lors d’un entretien qu’il vous a accordé, en ces termes : « nous avons convenu de nous revoir rapidement pour échanger sur la situation nationale, puisque considérant que votre victoire était celle du chef de file de l’opposition politique, comme vous l’aviez souligné. » Le président du Faso étant unanimement reconnu comme un homme ouvert, accessible à tous, on peut ne pas remettre en cause la véracité dudit entretien. Mais nous émettons plus que des doutes sur la fidélité de votre compte-rendu. En effet, à l’époque des faits, c’est-à-dire après l’insurrection populaire, l’opposition politique s’était, à juste titre d’ailleurs, muée en cadre de concertation des partis politiques de l’ex-CFOP. On se souvient d’ailleurs que les membres de cette structure avaient convenu, de commun accord, qu’en cas de second tour à l’élection présidentielle de novembre 2015, les autres soutiendraient celui des leurs le mieux classé. Il est que suite au coup K.O du candidat Kaboré, cette clause s’est avérée inutile. C’est certainement à ce cadre que vous faites allusion avec, il faut le reconnaitre, quelques problèmes d’ordre amnésique. Sinon pour votre gouverne de rapporteur, on peut rappeler ces propos tenus par Dr Salifou Diallo lors de l’investiture de Roch Marc Christian Kaboré comme candidat du MPP : « cette candidature est celle de la jeunesse contre le chômage. Cette candidature est celle des femmes contre la pauvreté. Cette candidature est également celle des forces progressistes contre le libéralisme et le néolibéralisme… »
On peut s’étonner également de vos récriminations contre le président du Faso qui tarderait à vous recevoir. Ces propos peuvent étonner plus d’un, car, premièrement, vous reconnaissez avoir déjà été reçu par le chef de l’Etat. En second lieu, les Burkinabè gardent encore fraichement en mémoire la récente audience que le locataire de Kosyam a accordée au CFOP reconstitué. Toute chose qui suscite la question fondamentale suivante : Le Faso autrement est-il oui ou non membre du CFOP ? En effet, avec la centaine de partis politiques que compte le Burkina, il apparait difficile qu’en dehors des regroupés acceptés de toutes et de tous, le président du Faso ait le temps matériel d’accorder une audience au moindre clin d’œil de chaque responsable politique dont certains comme vous ne disposent pas ou prou de légitimité au sein du peuple. C’est d’ailleurs le lieu de lever l’équivoque entre des suggestions que tout citoyen peut faire aux dirigeants du pays et les programmes politiques. En effet, de tous les projets politiques que les différents candidats à l’élection présidentielle de novembre 2015 ont déroulés devant l’électorat, c’est bel et bien celui de Roch Marc Christian Kaboré qui a, librement, été choisi par ce peuple souverain. Il serait donc inconcevable qu’un lamentable perdant comme vous, à la faveur de l’esprit de dialogue et du consensus du président élu, en vienne à vouloir se transformer en donneur de leçons tirées de sa feuille de chou.

Votre attitude est d’autant plus discutable que vos professions de foi sont déjà, largement et mieux pris en compte par le programme quinquennal du président du Faso intitulé : « Bâtir, avec le peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ». Monsieur Ouédraogo, prenez le temps de le lire ou de le relire, ça peut beaucoup vous aider. De toute façon, vous reconnaissez avoir eu droit à un entretien, attendez donc votre prochain tour. Cela tant plus que nous sommes 16 millions de Burkinabè à vouloir voir notre président à tous. C’est d’ailleurs cette impatience petite bourgeoise qui vous joue de vilains tours puisqu’elle vous amène à voir tout en noir dans ce pays. A moins de croire qu’en sept mois, le président Kaboré peut résoudre, comme d’un coup de baguette magique, l’ensemble des problèmes qui se posent au Burkina Faso depuis plus de soixante ans.

D’ailleurs, la situation du Burkina Faso est loin d’être un cas isolé en Afrique et dans le monde. Même des pays dits développés sont en proie à l’insécurité, au chômage, à la maladie, à la problématique de l’éducation, etc. Sous cet angle, hommes politiques, OSC (Organisation de la société civile, ndlr) et autres leaders d’opinion sont d’accord sur le diagnostic. Mais face à la rareté des ressources pour y parer, le rythme, les stratégies de résolutions peuvent diverger. Donc contrairement à vos insinuations, vous êtes loin d’être un messie en la matière. On peut même penser qu’en tant qu’homme politique pourtant sensé être proche du peuple, il y a par exemple longtemps que vous avez rendu visite au moindre CSPS (Centre de santé et de promotion sociale, ndlr). En effet, vous auriez, par exemple, constaté l’effectivité de la gratuité des soins des enfants de moins de 5 ans et des services prénataux. Passons sous silence d’autres vastes et nombreux programmes en marche. Mais nous vous concédons qu’il n’y a pas plus aveugle que celui qui, mû par des desseins inavoués et inavouables, refuse de voir le moindre signe de développement pointer à l’horizon. A moins que vous vouliez nous faire croire que, sans vous aux affaires, il faut le déluge. Or nous, nous avons la faiblesse de penser qu’à l’appel du progrès pour le bien-être des Burkinabè, tout le monde, à quelque poste que ce soit, devrait répondre présent.

Pour terminer, il convient de vous féliciter d’évoquer une préoccupation essentielle qui agit comme le liant de notre société. Il s’agit « du vivre-ensemble ». Malheureusement, vous êtes l’un des contre-exemples types en la matière. En effet, que dire d’autre quand, à longueur de journées, vous vous plaisez à vous définir comme un Mossi du Centre, par ailleurs musulman, fils de cultivateur. Franchement, sur cette question et sur biens d’autres, le président du Faso gagnerait à chercher conseils ailleurs. C’est peut-être bien votre comportement si discutable et vos propos attentatoires à l’unité et la cohésion nationales qui contribuent aussi à ce que le président du Faso ne soit pas, on ne peut plus, prompt à vous recevoir, à recevoir d’individus à polémiques comme.

Néanmoins, ce qui rassure tout le monde dans cette situation, c’est que les Burkinabè sont devenus difficiles à berner, de telle sorte que la meilleure façon d’accéder au pouvoir dans ce pays des Hommes intègres, c’est d’attendre, démocratiquement, son tour. Tout le reste étant voué à l’échec. Et pour y arriver, il faut se départir de la politique de la cigale et aller à l’école de la fourmi laborieuse. Sinon on est, comme vous, condamné à perdurer sur la longue liste des politiciens poisseux qui en lieu et place d’une véritable autocritique bienfaitrice pour leurs actions futures, passent le temps à crier au poisseux. En tout, ce n’est pas à nous de vous rappeler votre double et cuisant échec aux élections présidentielle et législatives, sans oublier le fait que votre parti n’enregistre aucun maire au sortir des municipales de mai dernier. Donc pour sortir de cette véritable galère politique, se livrer éternellement à des « ablasseries » et tirer à boulets rouges sur le pouvoir peut paraitre bien. Mais dans un pays où nul n’est plus dupe, ce n’est pas arrivé. A moins que, conscient d’une quelconque incapacité à construire un parti viable pour la conquête démocratique, vous vous soyez résigné à user de la courte échelle pour bénéficier de la « une » des médias, à savoir la critique facile et gratuite. Là aussi, le chemin parait bien parsemé d’embûches dont du…roc.

Nawaamalg Ouedraogo S.
Ingénieur Réseaux et systèmes Informatiques
ouersouleymane@outlook.fr

Vos commentaires

  • Le 1er août 2016 à 11:43, par neya boukari En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Il est temps que Monsieur 0,001% se taise car il ne représente que lui-même. Zéro député, zéro mairie, et il a le culot de parler au nom d’une population qui l’a totalement désavoué.
    Monsieur Ablssaé est un narcissique qui ne voit que son nombril et son ethnie, les mossis du Centre, or notre pays est une mosaïque d’ethnies qui vivent ensemble et en symbiose depuis des millénaires.
    Il est disqualifié pour vouloir diriger ce beau pays qu’il veut ruiner à travers sa "mossité" exacerbée.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 11:58, par DIBI -MASSA En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Mr Machin, ce n’est pas en essayant de trainer le Dr dans la boue que vous démontrez qu’il a tord. Votre mooré c’est lequel même. Allons seulement comme disait l’autre ; n’est ce pas un mooré teinté de dioula malien pour ne pas dire du Gatin-garé comme celui de l’autre ?
    Vous allez finir par être comme un certain Senghor qui remettait en cause les termes ’’Burkina Faso et Burkinabè’’.
    N’allez surtout pas sur ce terrain glissant .
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:00, par Baounifaa En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Je suis parfaitement d’accord.et puis ce que 27ans n’a pas resoudre c’est pas 7mois qui le fera.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:19, par le politicard En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    tu es pire que Ablassé. Tes critiques ne reposent que sur la transcription des proverbes utilisés et autres balivernes. En quoi cela nous intéresse. Il faut l’inscrire dans une école de Bantaaré en mooré pour s’assurer qu’il maitrise les règles grammaticales comme tu le veux. Il n’y a pas un seul politicien burkinabé qui manie mieux le mooré que Ablassé. Tu es simplement un détracteur de Ablassé.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:22, par Caillou En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Merci pour cette réponse à Ablassé que j’apprécie. Ce monsieur est très mal placé pour donner des leçons, il aurait pu faire des critiques constructives et des propositions concrètes et ça l’aurait grandi un peu !!!! Mais il cherche des audiences....., c’est pour négocier un poste ?!

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:28, par Banse En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Salut j aimerait juste confirmer que c’est le pouvoir de la majorité et non les citoyens Burkinabe qu il revoit le texte.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:29, par baobab En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Mon ami Nawaamalg il faut mettre ta photo ,les gens vont te voir au lieu de reconduire celle de Ablassé dans ta réaction.C’est mieux ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:34, par Intrigué En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Cher ami, sans prendre position, je trouve votre écrit plein de colère et d’émotion. La raison devrait guider ce qui prennent leur plume pour écrire en public. Parlant de mots ou d’expressions mal employés, de phrases tronquées, vous en avez produit aussi. Aussi à ce que je sache, traduire mot pour mot le mooré en français nous perdrait tous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:42, par yeswecan En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Dr Ablasse OUEDRAOGO depuis sa sortie burlesque ne pèse que son propre poids.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:46, par boudson le bombardier filitoxeur En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    HO ! MON DIEU. ABLASSE A PERDU SES REPÈRES.ON NE MÈNE PAS UNE BAGARRE SOLITAIRE EN POLITIQUE CONTRE UN RÉGIME FORT.NON LA LA POLITIQUE POLITICIENNE. BIEN MR L INFORMATICIEN. ABATS LES ENNEMIS DU PEUPLE

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 12:50, par ZOROME KARIM En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    VOUS FEREZ MIEUX DE LAISSER LE DOCTEUR TRANQUILLE CHACUN EST LIBRE ICI AU BURKINA VIVE LE DOCTEUR A

    BLASSE VIVE LE PAREN

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 13:01, par boudson le bombardier filitoxeur En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    ABLASSE EST UN POLITICIEN DANGEREUX.. IL EST UN AFFECTIONNE DE MOBUTU ROI DU ZAIRE LORS QU ’IL ÉTAIT MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERE DE BLAISSE COMPAORE EN VISITE DANS CE PAYS. C ’EST UN DICTATEUR CACHE. PRÊT A ASSOUVIR SES INSTINCTS POLITIQUES CACHES.IL EST FINI POLITIQUEMENT ET CHERCHE A REBONDIR PAR SES SORTIES MÉDIATIQUES HASARDEUSES.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 13:27, par BARRY En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    N OUEDRAOGO, vous n’avez pas été tendre avec le vieux père. Vous avez mis en exergue son ablasserie (moi A O je chie partout).

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 13:29, par ZOROME KARIM En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    JE CROIS QUE LA DÉMOCRATIE EXISTE AU BF LAISSER LE DOCTEUR ABLASSE DE DIRE CE QU’IL VEUX VIVE LE PARENT VIVE LE DOCTEUR

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 14:06, par ZOONOGO En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Vous vous moquez de nous et nous nous sommes au sérieux dans notre lutte permanente pour l’amélioration de nos conditions de vie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 14:14, par Oueder Sy En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Cet article est d’une pauvreté indigeste et de contenu indigent. Un forum mérite mieux que ce genre de texte réactionnaire et de mauvais goût qui semble vouloir justifier à tout prix le patchwork de gouvernement établi depuis 7 mois, avec, en plus, un parti pris sectaire. Vos arguments sont antinomiques de votre nom (Monsieur "viendra-pour-arranger" traduction en français) et dénonte d’une griotique que même ceux qui sont au pouvoir - y compris le RCMK - ne suivraient pas. Pour preuve lisez les extraits de sa conference avec les burkinabé de Côte d’Ivoire. Acceptez la critique et refusez l’encensoir.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 14:41, par Isbil En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Le Burkinabé ne pa aveugle.Rien n’avance.Le pays va mal.Le gouvernement incapables.Tout le monde sait comment le MMP a fait pour venir o pouvoir. Arrêté svp.Attention on doit ceux respecter.Critiqué le Dr e n’insulter pas les mossi e les cultivateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 16:07 En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Tout ce que je sais , c’est que tous ceux qui sont du privé sont d’avis que la situation des affaires est inquiétante en ce moment. les employés du privé ne diront pas le contraire. Il fallait plutôt nous démontrer que la situation est reluisante, que tous va bien en lieu et place de dénigrer ton tonton comme tu l’appelle. Entre nous, ceux qui ont voté Roch ne l’on pas voté pour se complaire dans une situation de ’’ c’est pire ailleurs". Pendant qu’on y est Monsieur Souleymane peut-il expliquer aux populations le bien fondé de l’institution de nouvelles taxes (sous le couvert d’équilibre) dans un pays où les indicateurs de performances sont aux verts ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 16:18, par Isbil En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Tu ne vaut rien. Dr vaut mieux mille fois que toi. Critique le Dr e ne s’amuser pa avec les mossi e l mooré.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 16:35 En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    les militants zélés du MPP doivent analyser froidement la lettre du docteur Ablassé OUEDRAOGO,et y répondre si possible point par point,et non se laisser emporter par la colère et retomber comme d’habitude dans la dénigrement,ces genres de propos rappellent les réactions des militants zélés du CDP,quand la question de l’article 37 et du référendum faisaient rage avant l’insurrection,il faut savoir tirer leçon de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 17:28, par Le Chancelier En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Si vous prenez la peine d’être critique envers les propos de quelqu’un, ayez la peine d’être rigoureux envers vous. Nous faire d’abord perdre notre temps pour des histoires de majuscule en mooré et ensuite démontrer votre position de parfait béni oui oui du Président. pour des oiseaux de votre espèce sachez que tout Homme politique logique doit savoir ce qu’il attend quand il se lance pour la piloter un pays, donc de grâce arrêté à chaque de foi de dire que les signaux étaient au rouge et laisser le Président travailler. pour votre part trouver quelques choses de mieux à faire que critiquer car vous êtes nul.
    Le Chancelier

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 17:39, par egouembi En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Tu as oublié la bonne éducation que tes parents t’ont donné. si tu veux te faire voire par le mpp passe autrement sinon la lettre a été adressé au Président et à ce que je sache tu n’es pas du service de la communication du Président n’en parlons pas de la Présidence et du mpp.

    revise l’éducation que tes parents t’ont laissé

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 17:44, par arnaud En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    je pense M. Ouedraogo que c’est toi qui ne fréquentes pas les csps. si on appelle ça gratuité des soins alors nous vous encourageons à achever de terminer nos pauvres enfants malades. ça vous coûte quoi de dire franchement aux gens que c’est juste l’aspirine( paracétamol) que vous avez pour eux afin qu’ils puissent s’endette avant de venir a l’hôpital. cela peut permettre d’éviter les pertes inutiles de temps. et puis, comment tu peux imaginer que pour une femme enceinte l’anti douleur soit le simple paracétamol ! tu oses appeler ça gratuité de soin. dans la clinique de ton papa peut-être...

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 18:46, par Ivre En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Sans être un partisan du Dr. Ablassé Ouedraogo, je trouve votre contre-intervention fort subjective et quasiment piètre, pire que celle du docteur. En voulant indiquer des a-grammaticalités chez l’autre, vous en avez hélas vous-même commises. Et des vertes et des pas mûres en plus. Soyez plus conséquent dorénavant ! Sans quoi, contrairement à ce que vous miaulez, il faut reconnaître que pour être un chat -comme la plupart le pensent-, le Docteur a rugi sur ce coup : Le pays va mal et il a dit vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 19:21, par sidbala En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Bien écrit. Il faut être dupe pour se laisser berner par Ablassé O. Chercheur de poste après 0/3 aux élections. Le président a reçu l’opposition à plusieurs reprises. Il est de quel bord lui. Moi aussi j’ai demandé audience et j’attends toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 19:48, par Wennonga Tounsba En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    HEUREUSEMENT QUE POLITICIEN NE CONNAIT PAS HONTE SI NON ABLASSE DEVAIT FAIRE PROFIL POUR CETTE ANNEE AU MOINS. MAIS ALLONS SEULEMENT !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 19:55, par youless En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Tu as bien dit"le peuple n’est pas dupe".C’est dire que Rock n’est pas un nouveau au pouvoir mais plutôt fait partie des responsables de la misère du peuple burkinabé 27 ans plus 7 mois ,Ablasse inclu .Donc le peuple vous suit et ne va pas hésiter à exprimer soif de progrès sur vous(anciens et anciens nouveaux) !!

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2016 à 19:59, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    J’adresse mes félicitations à ce M. qui a eu le courage d’essayer de répondre au Dr Ablassé Ouédraogo. Pour avoir essayé moi même d’analyser la lettre ouverte en question, et reculé devant le nombre incroyable d’incohérences qu’elle contient, je lui tire mon chapeau.

    Je veux bien croire que la gouvernance actuelle de Roch et de sa majorité ait des lacunes, et doive être critiquée, mais je n’ai pas réussi à comprendre ce que veux exactement son excellence :

    1°) Il rappelle à souhait qu’il a contesté la candidature de Roch et qu’il continue à penser qu’il n’est pas habilité à diriger ce pays. Et dans le même temps, il prétend que tout le monde, (donc Roch, mais surtout lui Ablassé !) doit participer à la gestion du pays. Bizarre ?

    2°) Après une défaite cuisante à la présidentielle, où avec un pourcentage très faible, il s’est fait coiffer au poteau par un néophyte comme Tahirou Barry, il prétend quand même représenter "le peuple" et exige de "conseiller" le président sur le programme à appliquer ! Après avoir combattu Roch Kaboré, et l’avoir félicité pour sa victoire, il dit maintenant que c’est la victoire de tout l’ancien CFOP (donc sa victoire) et veut être aux affaires !

    3°) Pendant les négociations pour former une majorité stable à l’assemblée, le sieur "Mossi-musulman-du-plateau-central" a joué au caméléon équilibriste, ne sachant s’il veut être de la majorité avec le MPP ou de l’opposition avec le CDP. A l’heure actuelle, je ne sais même pas à quel camp appartient son unique député. Lors des municipales, les élus de son parti ont soutenu le CDP pour ravir des mairies devant le MPP. Mais il estime malgré tout qu’il doit co-diriger le pays à coté du président, malgré sa faible popularité et ses poignards dans le dos à la majorité ! Incroyable...

    4°) Son excellence dit en proverbe qu’il y a eu du "Zambo", de la tricherie, donc que le régime actuel n’est pas légitime. Il n’a pourtant pas contesté les résultats ni de la présidentielle, ni des élections couplées législatives et municipales. Ne croirait-il plus à la république, à l’état de droit et à la justice ? Et pourquoi voudrait-il participer à la gestion d’un pouvoir illégitime au risque de se compromettre lui-même ?

    Alors vraiment, je ne comprend rien à l’analyse ni au comportement, encore moins à la lettre ouverte du Dr Ouédraogo. Ce qui fait que j’admire celui là qui a pu lui répondre, car moi je ne saurait pas quoi lui dire. Mais il ne semble pas être le seul à avoir une vision bizarre de la démocratie, car il me souvient qu’un certain parti d’opposition se plaignait récemment d’avoir eu moins de postes à l’assemblée que la majorité. Drôle de logique : On perd les élections, mais on veut être à égalité sinon devant les choses avec ceux qui ont gagné ! Mais allons seulement...

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 03:10 En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    En quoi votre lettre est differente des denis que le CDP nous serviat depuis jusqu’a ce que la realite les rattrape ?Avez- vous demontre en quoi lae pays ne va pas mal ? Je sais qu’ Ablasse est un tribaliste de la premiere eau mais il faut eviter les arguments ad hominem. Il est mauvais mais il a fait des allegations ici. C’est ceux- la qu’ il faut demonter et non nous tourner en rond.Tu veux te faire voir, n’ est-ce pas ? Mais sache que le MPP est trop plein d’ informaticiens comme toi, les memes d’ ailleurs qui mangeaient dans le ratelier du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 07:37, par ragomzanga En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Un intellectuel ça parle et ça critique avec logique et non avec émotion !
    RAGOMZANGA

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 07:41, par Cheick Omar En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Dr Ablassé Ouédraogo, merci pour votre écrit qui suscite autant de réactions. Surtout, votre écrit fait très mal pour l’ancien nouveau pouvoir qui a cru pouvoir berner le peuple burkinabè. Ils ont utilisé de subterfuges pour se faire élire, mais la réalité du pouvoir les rattrape. Dr Ablassé Ouédraogo, ils vont vous chercher avec torche en plein midi un jour, ils vont vous faire la cour pour occuper des postes, mais ils devront s’assumer jusqu’au bout. Les insultes sont l’apanage des faibles d’esprit et de ceux qui manquent d’arguments.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 08:10, par L’Oguste En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Je retiens deux choses de cette sortie de Ablassé Ouédraogo :
    -Ce monsieur est grandement aigri de n’avoir pas été reçu par Rock.
    -Ce monsieur est un opportuniste qui pense qu’en dressant un tableau noir de la
    situation du pays, le pouvoir actuel fera appel à des gens comme lui pour occuper
    certains postes.
    Malgré la médiocrité des résultats du "Faso autrement" l’ors des élections,toute
    honte bue, ce monsieur s’érige en donneur de leçons. C’est pathétique !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 08:31, par keita En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    J’apprécie cette réponse au Dr Ablassé OUEDRAOGO. Nous n’accepterons pas que le Burkina soit un pays ethnocratique gravitant autour d’une réligion.
    Par ailleurs, je pense humblement que le Dr devrait accepter le verdict des urnes. On ne devient pas révolutionnaire parce qu’on est perdant mais plutôt par conviction. Il y a plusieurs instruments pour aboutir à un objectif de politique économique. Acceptez que Le Président Roch Marc Christian KABORE mette en oeuvre son programme politique avec les instruments qui sont équipe gouvernementale exige le mieux. Ablassé OUEDRAOGO devrait avoir l’amabilité d’apprécier à sa juste valeur ce qu’en sept mois a été fait.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 08:46 En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    C’est toujours les mêmes problèmes. Un pouvoir constipé hostile aux critiques. Ablassé a donné son opinion et sa façon de voir les choses. Vous n’aviez qu’a donner les vôtres sans verser dans des propos injurieux. Si réellement le peuple n’est pas dupe, ce son de cloche doit être entendu par toute la classe politique dans son ensemble majorité comme opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 09:23, par Le citoyen En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Monsieur, votre écrit comporte beaucoup d’éléments inutiles qui traduisent un tout petit peu ce que vous-même, vous êtes. D’abord, vous vous attardez sur certaines maladresses d’Ablassé par rapport à la traduction du mooré.Cela n’est pas essentiel.Ne dit-on pas que traduire c’est souvent trahir ? Et votre obsession de la traduction fidèle du mooré est loin de traduire une autre chose qu’ une profession de foi, celle d’être aussi mossi. Ensuite, vous avez pris la défense de RMCK. Cela a toujours été la marque déposée de chercheurs de postes. Tout dirigeant doit se méfier des personnes de cet acabit. Salifou Diallo crachait la vérité à Blaise bien qu’il faisait partie du gouvernement.Aujourd’hui l’histoire lui a donné raison. Enfin, vous vous êtes attaqués à un doyen. Si intellectuellement cela ne pose aucun problème, le ton et le style manquent de délicatesse. En effet, au début de votre intervention vous avez tenté de vous montrer poli et respectueux.Mais hélas, chassez le naturel il revient au galop.La suite de votre analyse a montré que vous n’avez pas la culture de la politesse et du respect.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 09:26, par Minnayi En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Je pense que le MPP est bien parti pour connaître le même sort que le CDP. Personnellement, je m’en fous de Ablassé OUEDRAOGO, mais je suis très triste contre cette tendance des jeunes. Comment un jeune "intellectuel" (ingénieur) peut choisir de se prostituer intellectuellement comme le fait ce Monsieur OUEDRAOGO ? Non, on peut dignement défendre son parti sans tomber dans ces injures inqualifiables. Si Ablassé est votre tonton, excusez-moi mais vous n’êtes pas polis envers lui.

    Pourtant on a encore en mémoire les sorties des jeunes zélés du CDP avant l’insurrection. Ils ont toujours dit qu’il n’y a rien en face, que Blaise est le plus beau, etc. mais on connait la suite. Je pensais que les jeunes avaient suffisamment tirés leçons de cela, mais hélas ! Même militant du MPP vous n’êtes pas un porte parole du PF, qui, en dispose à mon avis. Bref, je veux simplement dire que ce Monsieur n’a pas besoin de faire ça pour vivre, il peut et il doit dignement travailler pour vivre puisqu’il est diplômé. La courte échelle comme lui-même le reconnait ne paye pas. Dire aujourd’hui qu’il y a des signes de développement du BF depuis l’arrivée de Roch, c’est être très malhonnête et cela n’aide personne encore moins le PF et son parti. Il est vraiment temps que la jeunesse se ressaisisse.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 09:40, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Mr Ouèdraogo, bêtise sur bêtise tout reste bêtise. Les 3 apôtres de l’impunité ne sont pas actuellement une solution aux problèmes des Burkinabés car ils ont pillé et mis le pays à sac pendant 27 ans. Quel bien peuvent- ils faire pour ce Beau Pays s’ils sont les gros ingénieurs de la mal gouvernance et du pillage en masse en bande organisée(Blaise, François Compaoré, RSS, "ange" Djibril Bassolé, Diendéré...) ? Rien. Ils nomment leurs amis à des postes juteux pour encore piller le pays et libèrent les amis voleurs d’hier du cdp (ministres, maires...) encore plus annulent des mandats pour gagner l’argent des franc-maçons. RSS sont donc les gardiens de l’impunité. Ils ne peuvent pas scier la branche sur laquelle ils sont assis la mal gouvernance et l’impunité ils seront rattrapés par la justice dans certains dossiers(Affaire DABO, rénovation de la mairie centrale à 2 milliards).
    Mr Ouèdraogo, le BRAVE PEUPLE N’EST PAS DUPE. UN LOUP(un pilleur) RESTE TOUJOURS BOULIMIQUE. Un arbre pourri ne peut pas donner de bons fruits quelque soit la fertilité du terrain.

    Nos victoires héroïques (Insurrection populaire et résistance au putsch du 16 Septembre 2015) ont sacrifiées en 6 mois de pouvoir (par les mendiants des temps nouveaux spécialisés dans les coups tordus ou fourrés pendant 27 ans). Notre lutte contre l’impunité n’est terminée. BRAVE PEUPLE BURKINABÉ, NE TRAHISSONS PAS NOS CHERS MARTYRS. C’est à travers notre détermination que nous avancerons.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID A OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Insurgé

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 09:49, par YAAM SOBA En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    J’ai aimé la cohérence des propos de Ablassé Ouedraogo dans sa lettre ouverte parce que le président Roch gère le Burkina dans l’à peu près et dans l’hésitation. Jusqu’à présent son gouvernement est à court de projets et d’innovations capitales pour résorber le marasme économique dans lequel la population est plongée. En plus, on ne sait plus qui a les rennes du pouvoir, en ce sens qu’il y’a une querelle de leadership dans les prises de décisions puisque le fauteuil présidentiel s’est métamorphosé en "banc présidentiel à 3 places". Donc sa critique doit être prise en compte et c’est le rôle de l’opposition "dire ce qui ne va pas".

    YAAM SOBA

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 10:03, par alternance En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    comme tout politicien le Docteur ablassé à le droit comme certain l’on dit nous sommes en démocratie de s’expliquer et de critiqué le régime en place, moi je suis d’avis du moment ou le régime actuel est plus dehors qu’au pays ils oublient les réalité du pays en sept moi ils sont allé plus de deux fois en côte d’ivoire. ils doivent revoir leur calendrier et convaincre la population, je le pense.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 10:07, par madjid abdul madjid En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    voici un écrit qui en mon sens est plus une diatribe à l’encontre de Dr Ablassé Ouedraogo qu’une antithèse de que ce que celui-ci aurait exprimé précédemment. Le texte ci-dessus révèle la profondeur de la petitesse d’esprit et le nanisme intellectuel de son auteur. Il aurait discuté du problème de fond, même s’il n’y parvenait pas vraiment, qu’il aurait été apprécié à sa valeur ; mais là nous nous retrouvons, Nawaamalg Ouedraogo S., avec un texte creux, indigeste à la limite, qui de plus discute horriblement de la forme de l’écrit du Dr Ouedraogo. Vous n’apportez aucun élément de contradiction, vous n’étayez aucunement vos dires et c’est bien malheureux pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 10:17, par madjid abdul madjid En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    voici un écrit qui en mon sens est plus une diatribe à l’encontre de Dr Ablassé Ouedraogo qu’une antithèse de que ce que celui-ci aurait exprimé précédemment. Le texte ci-dessus révèle la profondeur de la petitesse d’esprit et le nanisme intellectuel de son auteur. Il aurait discuté du problème de fond, même s’il n’y parvenait pas vraiment, qu’il aurait été apprécié à sa valeur ; mais là nous nous retrouvons, Nawaamalg Ouedraogo S., avec un texte creux, indigeste à la limite, qui de plus discute horriblement de la forme de l’écrit du Dr Ouedraogo. Vous n’apportez aucun élément de contradiction, vous n’étayez aucunement vos dires et c’est bien malheureux pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 10:28, par Sans rancune En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Si intelligence il en a, Ablassé Ouédraogo devrait prendre sa retraite politique

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 11:38, par noonga sida En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Un autre garibou du MPP !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 12:29, par mouss En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Monsieur Ablassé OUEDRAOGO est un frustré de la politique. Il a voulu nous diviser sur des bases ethniques et religieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 14:01, par matyp & K’Emp En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Dr Ablassé a écrit au président, en nous mettant en copie. Je ne comprends donc pas les réponses que certains font à sa lettre ouverte qui ne vous est pas adressée. A moins que ne soyez les sous-fifres de Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 16:18, par Naboho Lassina En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    C est bizarre cette situation , Ablassé O. a dit que ca ne va pas, que le pays va mal sur le plan économique , la majorité des gens qui y vivent disent la meme chose et toi L auteur de cet écrit
    ci dessus nous dit que tout va bien ! Surement nous ne sommes pas sur la meme planète.Aidez moi.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 16:32, par toudou En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Ablassé Ouédraogo n’est pas sérieux. Il veut un poste, c’est tout. Quand il a vu que le PF a reçu le CFOP, il s’est dépêché d’envoyer une lettre de demande d’admission alors que son député siége avec la majorité. Il parait que les autres partis de l’opposition ne veulent pas de lui ! Quel opportuniste ! Ablassé ne reve que d’une chose : un gouvernement d’union nationale dans lequel lui aura un poste. Mais il peut courircar meme dans cette hypothese, il ne sera rien !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 19:05, par Lionceau En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Aiee ! M’ba Ablassé, tu leur a fais quoi encore ? Kié kié kié ! Français, il a parlé là c’est gros français deh !, informaticien aussi comprend français comme ça ? boooh boooh boooh !

    C’est ça moi je t’ ai toujours dit. Il faut savoir parler aux gens. Tu aimes trop chauffer cœur de l’homme. C’est comme ça tu as fais et puis les gens ont voté AUTREMENT, et ça t’a surpris. Si tu parles bien aux gens même, ça te fait quoi ? Wogui taaba, ti wogtaab lâ kamb kansma.

    "Missé" Nawaamalg, moi aussi j’ai écris "fran-mooré" deh. Pardon il ne faut me répondre. Tu sais, moi je n’ai pas eu la chance comme les M’ba Ablassé de faire Bantaaré sous la révolution.

    Lol !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 20:10, par Princo En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    A Ablassé Ces Ablasseries Et A Nawaamalg Ces Nawaamalgueries. Ecrit Nul. Fallait Lui Envoyer Ça En Privé. Nous On Ne Veut Pas Voir Des Connories Comme Ça

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 23:57, par saw En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Je ne comprends pas ce Mr. Le Dr Ablassé a adressé sa lettre ouverte au président. Donc c’est le PR seul qui doit répondre. Et puis soyons sérieux, quelques soit ce que le Dr Ablassé, à dit dans sa lettre je pense que votre éducation devait vous interdire de manquer du respect Mr Nawaamalg.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2016 à 02:18 En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Vraiment Ablasse vaut 1000fois mieux que toi. De tout ce que Dr Ablasse a dit tu ne trouves rien a critiquer si ce n’est son moore tordu. Il faudra grandir un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2016 à 11:10, par Mminga En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Vraiment plus rien n’est comme avant !!!
    Qui a dit qu’un enfant pouvait dire de tels propos à quelqu’un qui pourrait être son père ?
    Si c’est aller mal, vraiment c’est chaud sur nous. Le pays est sec, pardon faut accepter la vérité.
    La gratuité des soins-là, ce n’est pas à ça on s’attendait dhè !!!!
    Lors de la lutte des informaticiens là ce Mr était où ? Avec les grévistes ou contre eux ? Le gain de cause qu’ils ont eu là, il en bénéficie ou pas ? Hayiiii
    Politiciens même ce n’est pas la peine ; Tous des menteur seulement.
    Il parait que y a un qui avait dit que Ouaga, ce n’est pas forcé ; celui qui ne peut pas y vivre n’as cas aller au village. Après avoir fêté ses milliards, il rénove un bâtiment à cout de milliards. Maintenant qu’il est revenu au pouvoir, il déclare un patrimoine de fonctionnaire. Hmmmmm. Dans tout ça là nous on dit rien.
    Et puis y a un, on dirait ses mains son taché de sang ; c’est lui qui impose les chefs d’états ou du moins au Burkina. Il avait dit que ça allait être l’autre qui a durée sur fauteuil la. Maintenant il a dit que c’est celui-là, mbon !!!
    Le peuple à faim Naawamalg ; c’est toi le président ? Si tu ne peux pas trouver le bon algo, de grâce laisse nous dire que ça ne va pas. Il ne faut pas nous forcer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2016 à 13:24, par Burbur-sob En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Hooo, un tel PÉNIBLE. ..!?
    Encore un autre griot mutant....! De toute la lettre de Ablasse, c’est juste tes mossiteries que tu as retenues. Finalement tu n’es pas mieux que lui, encore lui pourrait bénéficier d’excuses pour avoir divulguer des choses que les gens disaient en clos, sans avoir pris toute la mesure de l’état d’esprit des gens. Après le tollé général, tu nous ramènes dans ces miasmes ethno-politiques.
    Pour un ingénieur en informatique habitué à la logique et à la rigueur, le devoir est complètement nul. Le président a besoin d’un avocat, pas d’un griot. Faites vous pourvoir ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2016 à 13:27, par ouedraoog biiga En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    C’est vrai que nous sommes en démocratie et que le Dr Ablassé Ouédraogo a le droit d’exprimer sa position. Mais les autres citoyens aussi ont le droit d’exprimer leur opinion sur la position exprimée de ce dernier, tout comme vous d’ailleurs.
    A ceux qui disent que c’est au président de réagir à l’écrit de Ablassé, vous savez, un président n’a pas beaucoup de temps, surtout pas pour répondre à quelqu’un qui ne représente que lui-même !

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2016 à 19:31, par bob En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    analyse partiale et partielle pleine de haine. je n’approuve pas tous les arguments du Dr A. O mais je vois que vous essayer de nous démontrer que vous êtes un piètre disciple d’un pouvoir dont vous refuser de reconnaître les faiblesses. cela est dangereux et je n’aime pas ça. Bravoooo c’est peut être un devoir de responsabilité ! Mais vous nous ennuyeux au finish. Bob

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 12:24, par TAO En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    je ne suis pas de Ablasse Ouédraogo mais ce journaliste n’a rien dans son crâne. il est sans avenir. journaliste acquis à la cause de qlq.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2016 à 08:56, par DAO En réponse à : Sortie de Ablassé Ouédraogo sur les sept mois du président Kaboré : Nawaamalg Ouedraogo contre-attaque

    Le constat est que tu n’as pas lu la lettre de Ablassé OUEDRAOGO. C’était mieux de lui parler sans se référer à sa lettre ouverte au Président. Tu as déformé ce qu’il a écrit dans sa lettre. Quand tu ne te rappelles plus des faits il faut parler au conditionnelle. Quel temps tu as à ouvrir les UC, suivre les réseaux informatiques et suivre l’actualité ? Il s’agit ici d’un griot, un militant zélé de la 26ème heure qui pense que son moment est arrivé. Ce sont des gens comme vous qui faites perdre les partis politiques. La seule chose que je reproche à Ablassé dans sa lettre c’est le fait que j’ai remarqué qu’il voulait rallier la majorité présidentielle en se fondant sur le fait que le MPP était avec son parti au CFOP. J’ai même fait une publication sur la page Facebook après avoir lu cette fameuse lettre ouverte. Moi je croix que le débat doit nous faire avancer, au lieu de faire montre d’une personne envoyée en mission. Tu as encore besoin de connaissances pour pouvoir défendre le MPP et le président.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés