Ecole nationale des postes : 70 professionnels aptes à servir

lundi 1er août 2016 à 23h39min

La cérémonie de sortie de la promotion 2015-2016, de l’école nationale des postes est intervenue le lundi 1er août 2016 à Ouagadougou sous le thème « S’affirmer par le travail ». A l’occasion, 70 élèves-stagiaires ont reçu en plus de leurs diplômes de contrôleurs, d’agents d’exploitation et d’agents de bureau, des chèques de 50.000 F CFA et des gadgets. Egalement, la promotion a reçu un chèque de 1.600.000 F CFA de la part de son parrain, le directeur général de Bank of africa, Sébastian Tony. La cérémonie s’est tenue en présence du ministre de développement de l’économie numérique et des postes, Aminata Sana/Congo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole nationale des postes : 70 professionnels aptes à servir

Entrés en stage en octobre 2015, c’est ce lundi 1er août 2016 que 70 élèves-stagiaires ont reçu leurs diplômes de fin de stage à l’école nationale des postes (ENAPOSTE). Pendant neuf mois, ils ont reçu des formations dans les cycles de contrôleurs, d’agents d’exploitation et d’agents de bureau. Et c’est pour marquer leur sortie officielle que l’école a organisé, le lundi 1er août 2016, une cérémonie de remise de diplômes de ces élèves-stagiaires. Il s’agit de 10 contrôleurs dont 2 femmes et 8 hommes, 10 autres agents d’exploitation dont 3 femmes et 7 hommes et 50 agents de bureau dont 10 femmes et 40 hommes.

« Les performances académiques atteintes par ces femmes et ces hommes constituent des motifs de satisfaction pour la direction de l’école et l’ensemble des parties prenantes de la formation », a déclaré le directeur de l’ENAPOSTE et président du comité d’organisation, Amadou André Ouando. En effet, Bassinga Lina Apolline Ekogein est major des agents de bureau avec une moyenne de 18,42/20. Pour ce qui concerne les agents d’exploitation, Drabo Zané Biapara Serge vient en tête de liste avec la moyenne de 18,08/20. Quant aux contrôleurs, le sacre de Yé/Goumbri P. Arlette Julienne a été récompensé. Major de son cycle, elle a obtenu une moyenne de 18, 14/20.

Selon le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Aminata Sana/Congo, cette sortie de promotion se tient à un moment où l’environnement postal, national et mondial, marqué par la suppression du monopole antérieurement détenu par la SONAPOST, est en profonde mutation. Cette évolution est amputable à la concurrence de plus en plus agressive des opérateurs privés, à l’émergence des technologies de l’information et de la communication. Afin de s’adapter aux exigences du marché, elle recommande un changement de comportement. « Votre contribution au positionnement réussi de la SONAPOST dans ce nouvel environnement doit être votre plus grand défi à relever », a-t-elle lancé aux nouveaux professionnels de la poste. Le directeur de la SONAPOST, Y. Ambroise Ouédraogo s’inscrit dans cette dynamique et soutient que cette sortie de promotion vient à point nommé. « Nous devrions faire face aux besoins de la clientèle alors que nous avons un effectif réduit », a-t-il noté.

Pour sa part, le délégué général des stagiaires de l’ENAPOSTE, Joseph Kombasseré, a adressé ses vifs remerciements au directeur général de la SONAPOST, au directeur de l’école et aux formateurs, avant de s’excuser des manquements constatés au cours de leur formation. Aussi, il n’a pas omis de faire une mention particulière à leur parrain, le directeur général de Bank of Africa/Burkina.

Le palmarès de la promotion permet chaque année de mettre en lumière un de leurs partenariats avec des institutions d’excellence. Ainsi, la promotion 2015-2016 a choisi pour parrain le directeur général de Bank of Africa, Sébastian Tony représenté par Abdel Zampaligré. « Mes filleuls sont, j’en suis sûr, déjà client de la BOA et je puis les rassurer de notre engagement à leur apporter des services proches et attentifs », a-t-il signifié. Selon lui, le choix du thème de la sortie « S’affirmer par le travail », n’est pas le fruit du hasard. Et pour preuve, a-t-il dit, « mes filleuls sont conscients de leur rôle primordial dans le développement de leur entreprise ». Du coup, les usagers de la poste doivent être au centre de leur travail. Convaincu qu’ils pourront mettre à profit les connaissances reçues au cours de leur formation, M. Zampaligré n’a pas manqué de conseiller les diplômés à la rigueur dans le travail, à rechercher toujours la qualité des services à rendre et à bannir la routine. « Votre capacité d’innovation sera un des déterminants essentiels de votre succès », a-t-il souligné.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Bassinga Lina Apolline Ekogein, major des agents de bureau

Mon secret a été le travail et l’accompagnement de notre entourage. Ce qui nous permet d’être disponibles pour se mettre au travail. Et bien évidemment avec la grâce de Dieu. Nous allons sur le terrain avec assurance parce que nos formateurs nous ont appris comment nous défendre sur le terrain, comment satisfaire la clientèle à travers la multitude de produits que la poste offre. Déjà, nous allons œuvrer à satisfaire la clientèle en commençant par l’accueil, l’écoute, afin de proposer à chaque client qui rentrera dans un bureau, de ressortir avec un sentiment de satisfaction.

Propos recueillis par ALGS

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés