Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

samedi 30 janvier 2016 à 00h40min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eglise du Burkina : Mise au point relative au  « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

A- Au sujet du « Pain du Vatican »

Depuis quelque temps, il a été constaté dans notre Archidiocèse, la circulation d’une recette dénommée « Pain du Vatican » qui s’est répandue dans les communautés chrétiennes, semant perplexités et interrogations dans l’esprit de nos fidèles. Ce pain ou gâteau, serait, semble-t-il, porte-bonheur pour les familles. Plusieurs prêtres ont été interpellés par des fidèles au sujet du « Pain du Vatican »

La mention « Vatican » dans la dénomination du gâteau a peut-être favorisé l’accueil de cette recette dans les milieux chrétiens catholiques car bon nombre de chrétiens la considèrent comme approuvée par le Vatican (Saint Siège), sinon comme venant de lui.

En accord avec le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, Archevêque de Ouagadougou et les prêtres du Conseil presbytéral diocésain, je me fais le devoir de préciser que le « Pain du Vatican », comme l’indique le texte anonyme qui en fait la description, n’a « aucune connotation religieuse » et que, par conséquent, il n’a aucun lien avec la foi catholique et l’enseignement de l’Eglise. C’est pourquoi, il est demandé aux fidèles chrétiens à se démarquer de toute pratique superstitieuse liée à cette recette soi-disant porte-bonheur et à ne s’attacher qu’au Christ, aux sacrements et à l’enseignement de l’Eglise.

« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », nous dit Jésus dans l’Evangile. Le Christ seul peut nous porter bonheur, nous aider à porter et supporter les « croix », les épreuves inhérentes à toute vie humaine et à vaincre l’adversité par la foi, la confiance et l’abandon total en Lui. Puisse-t-il nous affermir dans la foi, l’espérance et la charité et nous libérer de toute superstition et de toute peur.

B- Au sujet d’un certain Christian BOGLO

Profitant de cette mise au point, le secrétariat épiscopal voudrait évoquer aussi le cas de Monsieur Christian BOGLO dont les prophéties et révélations ont tant défrayé la chronique. Appelé « Frère Christian » par les médias, l’intéressé se présente lui-même comme n’appartenant à aucune religion ni congrégation religieuse. Il affirme pourtant être un baptisé catholique et, selon certaines sources, participe à des célébrations eucharistiques dans certaines paroisses. « Je suis un singleton, je n’appartiens à aucune congrégation. « Je ne suis ni prophète, ni père, ni curé, ni pasteur, ni prédicateur. Je suis le frère Christian Boglo. Je suis en otage de cette puissance infinie qu’est Dieu », confie-t-il dans un des journaux de la place. Apparemment, il mène des activités qui se résument à l’écoute, à la prière pour ceux qui le sollicitent et à l’animation de conférences en province ou à l’étranger.

Le Secrétariat de l’Archevêché informe que M. Christian BOGLO n’agit pas au nom de l’autorité ecclésiastique compétente et n’engage en rien l’Eglise à travers ses activités et ses prédictions passées et à venir. En outre, il n’est pas habilité à écouter et à prier dans nos lieux de culte.

Pour toute aide spirituelle (écoute, prière…), l’invitation est lancée à tous les fidèles chrétiens catholiques pour qu’ils fassent preuve de prudence et de discernement et qu’ils se réfèrent toujours aux prêtres ou aux religieux (ses) des paroisses et institutions de l’Archidiocèse de Ouagadougou.

Fils et filles de l’Eglise-Famille de Dieu, en toute chose, laissons-nous interpeller par l’Apôtre Jean : « Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils viennent de Dieu car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. » (1 Jn 4,1).

Comptant sur votre sens de l’Eglise et votre discernement lucide, nous vous remercions pour votre compréhension et invoquons sur vous la bénédiction du Seigneur.

Fait à Ouagadougou, le 28 janvier 2016

Abbé Apollinaire DIBENDE
Secrétariat épiscopal

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2016 à 18:47, par Mimtiri
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci pour la mise au point mais je suis quand même déçu de certains termes employés :
    1- a propos du texte accompagnant ledit pain vous écrivez qu’il "n’a aucune connotation religieuse". comment pouvez vous dire cela ? a la limite vous pouvez affirmer qu’il n’a aucune connotation CATHOLIQUE.
    2- A propos du monsieur, vous écrivez qu’il n’est pas habilité à ECOUTER et PRIER dans nos lieux de culte. c’est flou ! Qu’est-ce à dire ? s’il vient assister à une prière on doit le vider ?
    Pour ma part il y a longtemps que j’ai compris que ce monsieur est un plaisantin et la mise au point concernant le fameux pain aurait suffit. cette publicité que vous lui faites "l’honore" à mon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 19:57, par Droit d’expression
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci pour la clarification et l’invitation à se tourner résolument vers le Christ qui est notre unique Seigneur et Sauveur. Je voudrais, cependant, profiter de cette occasion pour inviter les prêtres à être disponibles pour recevoir et écouter les fidèles qui viennent à eux. De nombreux prêtres ne font aucun effort pour se rendre disponibles. Raison pour laquelle de nombreux catholiques se tournent vers les pasteurs protestants et autres personnes qui prétendent avoir des pouvoirs spirituels. Beaucoup de gens sont submergés de problèmes et ne cherchent qu’une oreille attentive, un peu d’attention et de soulagement. Quelques secondes, une minute d’attention peut être salutaire. Le fait que les prêtres ne sont pas mariés et dans la plupart du temps n’ont pas à travailler pour subvenir à leur besoin devrait les rendre plus disponibles que quiconque, mais la réalité est que beaucoup sont plus occupés à autre chose qu’à leur ministère.
    Mon propos vise à inviter les prêtres à être plus fidèle à leur vocation. Le promoteur du "pain du Vatican", monsieur Boglo et bien d’autres faux prophètes prospèrent parce qu’entre autres beaucoup de prêtres ne jouent pas pleinement leur rôle de bergers attentifs et dévoués.
    Merci et courage à ceux qui ne ménagent aucun effort pour être au service du peuple de Dieu. Ils sont très nombreux et ceux qui ne jouent pas leur rôle devraient suivre leur exemple. Le peuple de Dieu a besoin de vous, ne les abandonnez pas aux loups !
    J’invite ceux qui cherchent une occasion pour tomber sur l’Église catholique à bras raccourcis à se garder de se servir de mon commentaire pour le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 21:24
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci pour cette mise au point qui a même durer. IL FAUT FAIRE UN MESSAGE POUR LES EGLISES car beaucoup de frères et soeurs sont perdus avec ces vendeurs d’illusions.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 21:28, par WAM_WAM
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Voilà qui est bien clair maintenant ! On ne comprenait vraiment pas ce Mr Boglo.Merci de l’éclairage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 21:37
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    est-ce si différent que la multiplication des pains est le nom donné à deux « miracles » réalisés par Jésus de Nazareth selon les textes des évangiles ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 22:50, par Inside
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Christian BOGLO à simplement très bien compris le business !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 22:51, par bush
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Oui, mais les prêtres sont beaucoup renfermés. Il ya comme un mythe autour de leur personne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2016 à 23:55, par koala patrice
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci pour la mise au point. Faites passer cela jusqu’aux CCB. Je pense que la ligue de consommation doit se saissir de l’affaire du pain.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 02:33, par Koutou
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    A "Mimtiri" le premier forumiste : la mise au point est très claire. On ne vous suivra pas dans vos insinuations et votre désir de polémiquer. "Que celui qui a des oreilles pour entendre entende" (Mathieu 13.9). Dieu vous bénisse. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 03:51, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci à Internaute n° 2. En effet j’ai toujours répondu à ceux qui tombent à bras raccourci sur l’Église catholique, que si je reste toujours catholique, c’est parce que l’Église n’est pas le fait d’un homme fait Dieu, mais un phénomène et un fait concret d’un Dieu qui s’est fait homme et qui se poursuivra jusqu’à la fin par ses représentants sur le trône de Saint Pierre. C’est l’esquisse du royaume des cieux sur cette terre et n’a rien à voir avec les systèmes humains de la démocratie. Cependant elle l’a initiée pour les hommes et reste dépositaire de sa déontologie. C’est ma foi. Point barre.

    Concernant les prêtres, dès que vous les sollicitez pour parler d’un problème tant familial que politique, certains vous répondent avec des phrases assassines telles que : « Vas d’abord changer ton coeur », ou encore « vas te convertir d’abord » vous laissant pantois avec des multiples questions du pourquoi… ? D’autres vous embrouillent dès que vous commencez la première phrase et vous rabattent le caquet avec triomphalisme sans se préoccuper de ce que vous leur apportez comme information et expérience. Tous cela parce que vous avez une tête qui ne leur revient pas. Pire ils adoptent des airs de supériorité subtilement méprisant. En 1990 lorsque j’ai fait mon projet de société qui incluait l’Église, j’ai été voir le meilleur des prêtres (du moins je le pensais). J’ai amené mon croquis pour lui expliquer. Il m’a dit de lui remettre, qu’il jettera un coup d’oeil et il m’appellera. Naïve je le lui remis. Un mois il ne m’appelle pas. Je retourne, il me dit qu’il n’a pas encore eu le temps mais que dans la semaine qui suit il m’appellera. Deux semaines rien. Fort heureusement j’avais fait des photocopies. Alors, je me suis gardée de retourner le voir. J’ai été directement montrer mon schéma au Cardinal Zoungrana, qui l’a regarder minutieusement pendant trois ou quatre longues minutes, puis relevant la tête il m’a dit « va donner à mon vicaire pour qu’il en fasse des copies pour envoyer dans toutes les paroisses de mon diocèse afin qu’ils commencent à prêcher ce rôle de la femme que tu propose pour la Constitution de notre pays, car, ajouta-t-il beaucoup de jeunes prêtres ignore de ce rôle très important pour la Nation ». Alors je lui ai posé la question si je pouvais demander une audience au Président Blaise Compaoré pour le lui proposer en tant que « Femme catholique ». Voilà ce qu’il m’a répondu : « Va avec ma bénédiction ». Alors qu’avec le prêtre en question, lorsque je lui avais parlé de mon intention de rencontre Blaise Compaoré, il a paniqué et m’a renvoyée paître avec subtilité. C’est quand j’ai insisté qu’il m’a dit de le laisser voir ça d’abord. Dans ma candeur, j’attendais qu’il me donne son avis et même quelques suggestions et corrections avant d’affronter le Cardinal.

    Bref je suis contente qu’on se réveille enfin.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 04:36, par Jonassan
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Le croyant doit avoir confiance en son Créateur plusqu’en toute chose.
    "Heureux l’homme qui place en l’Eternel sa confiance, Et qui ne se tourne pas vers les hautains et les menteurs !" (psaume 40-4).
    "Donne-nous du secours contre la détresse ! Le secours de l’homme n’est que vanité. " (psaume 108-12)

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 09:35, par patindé
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    une belle publicité encore pour Boglo.Il ne faut pas que la hiérarchie catholique tombe aussi bas comme ce journal L’EVENNEMENT qui cherche a vendre son chiffon. Les gens ont compris depuis, que ce soit disant illuminé n’était en réalité qu’un individu en quête de publicité et instrumentalisé a cet effet.
    en évoquant encore son cas, vous lui faite honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 10:05
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    "En outre, il n’est pas habilité à écouter et à prier dans nos lieux de culte."
    Comment un homme de Dieu peut-il dire cela ! C’est très grave ! laisseras tu ta brebis dans la perdition parce que les 99 autres sont dans l’enclos ? Ayez la crainte de Dieu mes chers religieux censés être nos pasteurs.
    Que Dieu nous guide tous car lui seul est juge ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 12:18, par Okpayielo
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Au modérateur du site : veuillez laisser passer ce message. Je vous le renvoie après correction d’une coquille. Lire "non inclusives" plutôt dans le message .

    Chers internautes, je vous remercie tous pour vos réactions fort intéressantes qu’elles soient de parti pris ou contradictoires.
    Un premier constat s’impose selon moi : Monsieur « Abbé Apollinaire DIBENDE, Secrétariat épiscopal » fait une grossière erreur (aveuglement religieux certainement) en disant :
    Je cite :
    « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », nous dit Jésus dans l’Evangile. Le Christ seul peut nous porter bonheur, nous aider à porter et supporter les « croix », les épreuves inhérentes à toute vie humaine et à vaincre l’adversité par la foi, la confiance et l’abandon total en Lui.

    En citant Jésus dans l’Evangile et en développant tel que ci-dessus, il montre toutes ses limites :
    Jésus n’est pas le seul chemin vers DIEU. Et toutes les religions y compris traditionnelles (celles-ci désignées à tort comme fétichistes, polythéistes ou je ne sais quoi encore) S’EQUIVALENT ! La parole de DIEU dont chaque religion se targue englobe toutes les religions. Ainsi donc, le catholique, le protestant, le musulman, la religion traditionnelle, le bouddhiste, l’hébraïsme, chacune de son côté, ne peut revendiquer qu’une fraction de la parole de DIEU : Croire en Dieu et agir dans ce sens est l’essentiel.
    Ce sont malheureusement de telles positions religieuses non }

    inclusives (celle de Monsieur « Abbé Apollinaire DIBENDE, Secrétariat épiscopal ») qui mènent à un extrémisme imbécile dont nous vivons les conséquences désastreuses actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 12:20, par Mimtiri
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Mon cher Koutou,
    vos propos sont lamentables et rélèvent plus de la médiocrité que d’autre chose. je n’ai jamais mis en doute cette mise au point et si vous saviez lire je commence mon propos par remercier l’auteur. mes deux remarques concernent d’une part le fait de dire que le pain n’a aucune connotation religieuse, ce qui me semble difficile a affirmer voir inutile. j’aurais aimé qu’on dise que ça n’a aucune connotation catholique car c’est à cette communauté à la quelle j’appartiens que l’on s’adresse. le mot religieux cher Koutou signifie quoi ? le net dit "Une religion se conçoit le plus souvent comme un système de pratiques et de croyances pour un groupe ou une communauté, mais il n’y a pas de définition qui soit reconnue comme valable pour tout ce que l’usage permet aujourd’hui d’appeler religion." j’adhère à cette définition car contrairement à vous car je n’ai pas pour habitude de répéter seulement des formules comme un béni-oui oui.
    Mon deuxième constat concerne le fait de dire que le sieur Boglo n’est pas habileté à prière et écouter dans nos lieux de culte et je demande que faire si on le voit à une de nos messes. question légitime.... parce que je sais que pour ceux qui sont habileté à diriger une prière dans nos lieux sont connus de tous et j’ai pas besoin d’aller écouter un illuminé qui cherche à se faire de la publicité. Donc, je demande que l’on clarifie (à moi si possible, puisque vous vous savez) qu’est-ce que je fais si ce monsieur qui se dot catholique vient pour prier dans la même église que moi ? la maison deu seigneur n’accueille plus toutes ses brebis ????
    Mon cher Koutou je vous retourne le verset cité en espérant que la prochaine fois vous tournerez votre langue sept fois avant de déblatérer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 12:21, par TRESOR
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Enfin ils se réveillent ! Mais vous aussi les prètres il faut que vous soyez disponiblent pour vos fidèles sinon vous ètes totalement coupé des fidèles laissant un vide que les vendeurs d’illusion ne se privent pas de s’y engouffrer. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 14:19, par Salem
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Est-ce à dire que le sieur BOGLO est excommunié ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 16:39, par franck
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Je suis chrétien catholique je ne rate pas la messe mais franchement je suis déçu de l’eglise et des prêtres. vraiment s il faut faire 8 a10 ans d’étude pour être prêtre et quand tu va les voir avec un problèmes ils se mettent a tourner en rond.si leur boulo c est juste faire la messe la, moi même je peux faire ça. on ne veux pas de miracle comme font les autres mais nous avons des problèmes de tout genre( mystique ; possession....) et avec vos tant d année d’étude vous devez allez au dela des messes ordinaires que tout le monde connait. j ai approché l eglise pour un problème mais on ma fait tourner jus qua guilingou

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 20:04, par Trahison
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Christian Boglo merite un ph.D en Administration des Affaires. En affaires, il n’ y a que deux principes cardinaux. Le droit et le besoin
    1) Le droit : Puis- je faire ce que je fais ? Ne vais- je pas entrer en conflit avec la loi ? Si oui, je dois m’ abstenir ou savoir qu’ un jour, la loi va me bouffer. Alors, si Christian peut vendre son pain nomme pour la circonstance, "Pain du Vatican" qui n’est pas encore une marque deposee, donc utilisable a souhait et a volonte, rien a dire.
    2)Le besoin : Il y a un besoin de foi. Les gens ne savent plus a quel saint se vouer parce que les problemes existentiels les depassent et les sources de recours inefficaces.Notre societe a donc besoin de plus de bergers et de plus de meilleurs bergers. Alors, tout est bon a entreprendre pourvu que ca n’ entre pas en conflit avec le prinicpe n01 ci- dessus.
    S’ il y a le besoin d’ antipaludeens, il y ura toujours des commercants d’ antipaludeens. De meme que s’ il y a des besoins de cercueils, les pompes funebres fabriqueront encore plus de cercueils pour les vendre.
    Que la maladie soit artificiellement creee en laboratoire comme certaines maladies dont on n’est pas sur qu’ elles soient nees de la generation spontanee, tant que le besoin est la, les intelligents ou les malins, c’est selon, vont s’ y engouffrer.
    Je me resume. En affaires, il ne faut vraiment se preoccuper que de deux notions : Ai- je le droit de faire ce que je fais ? Est-ce qu’ il existe le besoin de telle sorte que si je veux vendre mon produit j’ aurai des clients ? Christian Boglo n’est pas un illumine. il a simplement compris ce que nos directeurs spirituels tels les pretres, les pasteurs, les oulemas et autres imams ainsi que nos economistes et hommes d’ affaires comprennent mais a qui il faut expliquer longtemps...Merci Christian Boglo. La nature a horreur du vide.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2016 à 20:16
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Franck, avant nos pretres et nos pasteurs etaient des mystiques. Ceux qui devenaient pretres ou pasteurs etaient prets et prepares pour ca. Aujorud’ hui beaucoup y sont comme moi qui suis a la douane pour les pierres.Et puis, la vocation tardive tarde a venir parce que nosu nous rencontrons dans les memes logologos en train de vendre nos ames au Meme Diable. Nous sommes tous attaches ici- bas. Qui a assez de hauteur pour commander au diable de quitter tel corps ? Quand vous regardez comment vit l’ Abbee Bicaba, vous savez bien qu’ il merite que l’ Esprit saint quand meme lui rende visite. Mais quand on adore la chair et la biere, on ne peut qu’ etre fonctionnaire diplome de l’ Eglise, donc un technicien qui sait le deroulement d’ une messe mais qui n’a pas ces secrets, ce qui fait la difference entre un mecanicien Marteau(pardon mecanicien - auto) et un ingenieur auto. Sinon, si c’est pour etudier la Bible seulement de facon intellectuelle, vaut mieux ouvrir des universites pour les etudes bibliques. Et la on y va pour apprendre la science de la Bible et non pour percer le secret de ce Livre dense qui ne peut etre apprehende que du double point de vue scientifique et surtout spirituel/ mystique. Oui, je le dis. La Bible est mystique et le mot mystique est tres positif.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2016 à 04:44, par ouedraogo
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    par" écouter et prier" ,c’ est le fait d écouter et de prier pour ceux qui le lui demandent qui est interdit c ’est pas le monsieur en question qu’ on interdit de venir écouter et prier .du moins c ’est ma compréhension MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2016 à 09:03
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Vous savez la religion est à la fois un chemin de croyance et un chemin de connaissance ( côté mystique au sens positif. Malheureusement c’est le côté croyance qui est enseigné dans nos églises , parce ce que malheureusement c’est le côté croyance que beaucoup de prêtes maîtrisent. Les prêtes se limitent à vous dire Jésus a fait cela, il a fait ceci, etc , les fidèles doivent croire ou pas. Les prêtes ne vous enseignent pas comment Jésus arrivaient à faire ceci ou cela, qu’est ce qu’il faut travailler en vous , qu’est qu’il faut réciter comme versets bibliques ou évangéliques et dans quelle langue, il faut réciter pour avoir un effet de guérison , de chance, de succès, , de santé etc.. Parce que c’est pas dans toutes les langues que les versets bibliques réciter ont un effet positif sur la personne qui récite. on s’est contenté de traduire la bible dans presque toutes les langues pour en faire un outil de propagande et de croyance et non un outil de connaissance. Toute la différence entre la bible et le coran se trouve là. Aucun verset de coran n’est traduit dans une autre langue, même s’il est fait la prononciation reste en arable et un fidèle musulman même ne comprenant pas arable, il suffit qu’on lui donne des versets et qu’il récite tel en arabe , il a les effets escomptés. Chercher la bible en Hébreu et chercher les mêmes versets que vous récitez tous les matins ou nuits pour chercher ceci ou cela ou vous n’obtenez rien . Récitez ces versets en hébreux pendant un mois , vous verrez la difference

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2016 à 17:14
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    A l’attention de ceux qui apparemment n’ont pas compris le sens de « Monsieur Boglo n’est habilité à écouter ni à prier dans nos lieux de culte » ; cette phrase signifie simplement que Monsieur Boglo n’a pas reçu autorité particulière de l’église (comme les religieux par exemple)pour prier pour quelqu’un ou pour écouter quelqu’un dans le sens s’entend de lui apporter une grâce spirituelle ou physique (comme le pardon de la réconciliation).

    Mais il n’est pas explicitement dit que Monsieur Boglo n’a pas le droit d’aller prier comme n’importe quel fidèle ou sympathisant dans un lieu de culte (il n’est pas mentionné qu’il est excommunié). Merci ET INIQUITATES NON PERSEVERABUNT

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2016 à 19:11, par Paul
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Internaute 14, la polémique n’aura pas lieu. je vous rappelle que l’abbé DIBENDE s’adresse bien aux catholiques et à ceux qui croient aux valeurs catholiques. C’est un message bien mesuré et ciblé. Il n’est pas question ici d’un message qui s’adresse à toutes les religions. Donc comprenez le si vous le désirez.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2016 à 10:53, par OUSMANE DJIWA
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    he les adorateurs de satan Dieu vous dit au sujet de MOHAMMAD j’ai fait de lui le premier et le dernier ; le debut et la fin il ; le prophete des humains doit etre un humain : mortel. Ne soyez point emmerveillez de ceux qui se disent immortel humain il ne le sont pas et certainement pas de DIEU aussi car DIEU est toujours du cote des humains sachez que le monde est peupler d’inombrable esprits.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2016 à 14:12, par De St Sebastien
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Salut cher internaute n°1, j’apprécie beaucoup votre volonté de recherche d’éclaircissement.
    En effet, l’expression "n’a aucune connotation religieuse" est un petit texte qui accompagne ledit pain ou gateau ou biscuit. L’expression n’est donc pas de M. DIBENDE.

    L’expression "n’est pas habilité à écouter et à prier dans nos lieux de cultes" ne veut pas dire que M. BOGLO ne peut pas venir à la messe ou assister aux prières. L’Eglise Catholique autorise certaines personnes à écouter et à prier pour les autres dans les lieux de cultes. Ces personnes sont en quelque sorte "homologuées" par l’Archidicèse. C’est le cas des réligieux ou de certaines personnes comme l’Abbé BICABA à Donsin, Maman Anne à Tenkodogo, etc. M. BOGLO n’a reçu cette "autorisation" d’aucune Paroisse. C’est pourquoi il est dit qu’"il n’est pas habilité à écouter et à prier".

    Je reconnais avec beaucoup d’autres que les prêtres ne sont pas disponibles et disposés parfois à l’écoute et à la prière ; et comme la nature a horreur du vide, ...
    Enfin je souhaite que les uns et les autres comprennent que l’Abbé DIBENDE s’adresse bien aux catholiques et à ceux qui croient aux valeurs catholiques. C’est un message bien mesuré et ciblé et ne concerne donc pas les autres réligions. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2016 à 15:29, par serge
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Merci pour cette clarification. Toutefois beaucoup ont raison lorsqu’ils disent que les faux prophètes prospèrent parce que les "vrais prophètes" ne sont pas disponibles. Pire encore la plupart des pretres sont des "fonctionnaires" de Dieu. Ils sont plus disponibles pour leurs affaires personnelles que les affaires de Dieu. N’ayons meme pas peur de le dire, ils adorent le veau d’or au lieu de s’occuper de la veuve et de l’orphelin. l’essentiel n’est donc pas de sortir des discours de ce type qui n’ont de valeur que d’administratif alors la religion c’est le coeur. rendez-vous donc plus disponible, sinon des "les faux prophetes" dont vous parlez seront accueillis à bras ouvert. Eux au moins sont proches des gens.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2016 à 18:06, par Un fidèle catholique
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Pour ceux qui cherchent du réconfort ou qui cherche la solution à leur problème, je les invite à intégrer les groupes charismatiques. Vous trouverez les réponses à vos questions. Dans ces groupes les prédicateurs ne se contentent pas de lire la bible comme l’ont souligné certains il percent aussi le mystères de la bible ils font des miracles au non de Jésus et vous délivrent du mal au non de jésus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février 2016 à 18:52, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Précisément fidèle catholique, les prières charismatiques deviennent problématiques parce qu’elles sont infiltrées. C’est de là qu’on recrute les sectes. C’est pourquoi l’Église tente de réagir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2016 à 13:58, par TENGUE K. L.
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Ecc 1 : 2Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
    " Eph 4 : 14 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction",
    "Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? "
    Jésus est la solution. . confiez vous au seigneur Jésus.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2016 à 14:03, par Attache LARE
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mise au point relative au « Pain du Vatican » et à Monsieur Christian BOGLO

    Je suis très content que ayez élucidé ces deux affaires qui ont fait rage ces derniers temps. Que le Seigneur nous y aide dans la pastorale afin que nous ne perdions "aucune de ses brebis" qu’il nous a confié.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés