Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Ve anniversaire de la mort de Norbert Zongo : Le Collectif annonce les couleurs

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 8 décembre 2003 à 12h24min

Cinq ans après les événements de Sapouy, le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques reste insatisfait des suites données à sa plate-forme revendicative. Il entend exprimer, une fois de plus, son mécontentement à l’occasion de la date anniversaire de ce drame, les 12 et 13 décembre prochains.

Vendredi dernier, le Collectif a donné une conférence de presse préparatoire à la journée commémorative de l’assassinat de notre confrère Norbert Zongo. Les journées commémoratives devrait-on dire, car vendredi 12 et samedi 13 décembre prochains seront dédiés à Norbert Zongo et à ses trois compagnons d’infortune, par les adhérents du mouvement "Trop, c’est trop", sous le signe du deuil. Week-end noir donc, pour honorer la mémoire d’un homme illustre. Qu’est-ce que le Collectif prévoit d’autre à part les brassards, foulards et autre fanions noirs des 12 et 13 décembre prochains ?

Toujours lutter contre la violence en politique

Arrêt de toutes activités à 10 h précises vendredi, suivi d’une minute de silence à la mémoire de Norbert Zongo et de ses compagnons et de toutes les victimes de la violence en politique, puis débrayage d’une heure avant de reprendre le travail à 11 h. A 16 h 30, observation d’un autre débrayage d’une heure pour des assemblées générales et autres informations sur les activités programmées pour le lendemain 13 décembre 2003. Au jour du samedi 13 décembre, à 9 h, le Collectif va déposer des gerbes de fleurs sur les tombes de Norbert et ses compagnons, avant la meeting-marche prévue pour 14 h, en direction du premier ministère pour interpeller le gouvernement sur les dossiers pendants, outre celui de Norbert Zongo. Toutes ces manifestations se passeront-elles sans heurt avec les forces de l’ordre ? Au cours de la conférence de presse de vendredi, les responsables du Collectif ont affirmé qu’ils n’avaient pas reçu une autorisation de manifester librement en bonne et due forme. L’activité clairement permise semble être le dépôt de gerbes.

Inutile de préciser que les organisations et partis politiques membres du Collectif ne sont pas contents du traitement de leur plate-forme revendicative par les autorités burkinabè. Dans la logique de leur résistance, ils affirment entre autres :

"Le pouvoir de la IVe République, face à notre détermination et à notre persévérance, a joué au partisan d’un dialogue creux qui a consisté en des palabres inutiles. Il a cherché à gagner du temps, a usé de la répression et a voulu humilier les responsables, militants et sympathisants de notre Collectif. Il est allé jusqu’à organiser de graves procès contre les responsables du Collectif, etc.

Le Collectif entend poursuivre sa lutte pour une prise de conscience des Burkinabè.

Sibiri SANOU
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
Union catholique africaine de la presse (UCAP) : Le Burkinabè Alexandre Rouamba préside le premier bureau exécutif
Coopération numérique : Le Burkina fait des recommandations à l’UEMOA et à la CEDEAO
Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter de nouveaux talents en technologie
Magazine Économies Africaines : L’édition spéciale « BURKINA FASO » 2021 est dans les kiosques
Burkina Faso : Bientôt un nouveau cadre réglementaire et trois multiplex pour la TNT
Journal « Le Pays » : 30 ans déjà !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés