Enseignement supérieur : La pédagogie enseignée à 192 enseignants de l’espace UEMOA

lundi 1er août 2016 à 23h48min

La formation didactique sous régionale de niveau supérieur des enseignants formateurs dans les disciplines liées aux nouvelles filières porteuses des institutions d’enseignement supérieur dans les pays de l’UEMOA, a débuté ce lundi 1er août 2016 à Ouagadougou. Environ 192 enseignants des universités publiques et privées des pays membres de l’UEMOA prennent part à cette rencontre, dont l’objectif est d’améliorer le système éducatif dans l’espace communautaire. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Pr Filiga Michel Sawadogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : La pédagogie enseignée à  192 enseignants de l’espace UEMOA

« Pour bien enseigner, il y a deux éléments : Il faut connaître ce qu’on veut enseigner et avoir les techniques pour transmettre le message, se faire comprendre pour que l’élève ou l’étudiant puisse vous suivre et tirer le maximum de votre message d’enseignant. C’est la didactique, c’est la pédagogie universitaire » a indiqué le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Filiga Michel Sawadogo.

Pour le ministre Filiga Michel Sawadogo, la maîtrise des techniques de transmission des messages est une nécessité dans le domaine de l’enseignement. Cela, les pays membres de l’UEMOA en ont pleinement conscience avec la mise en place du Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES) en 2014, avec le soutien financier de la Banque africaine de développement (BAD). Objectif, améliorer les systèmes d’enseignement supérieur dans les pays membres de l’UEMOA et favoriser l’intégration régionale en matière d’enseignement supérieur, via un appui aux reformes et à l’harmonisation des systèmes d’enseignement supérieur et la recherche universitaire.

« Le faible niveau ou la non maîtrise par les enseignants de l’ingénierie pédagogique s’explique essentiellement par la faiblesse du système éducatif de formation initiale et continue des enseignants-chercheurs dans l’espace UEMOA. En effet, la plupart des enseignants-chercheurs des instituts d’enseignement supérieur sont formés dans des écoles mettant l’accent sur la maîtrise du corps de reconnaissance disciplinaire des futurs enseignants que sur la pédagogie et la didactique » a souligné le ministre en charge de l’enseignement supérieur.

C’est dans cette optique que s’inscrit le projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES). Ce projet, selon Seydou Sissouma, directeur en charge du Département du développement humain (DDH) de l’UEMOA, rejoint l’ambition du Réseau pour l’excellence de l’enseignement supérieur en Afrique de l’ouest (REESAO), qui est de gérer, d’enseigner et d’évaluer autrement.

A ce titre, le projet a déjà enregistré d’énormes progrès. Il s’agit entre autres : de l’élaboration de nouveaux curricula conformes au système Licence master Doctorat (LMD) et la définition de 22 filières porteuses par pays, la modernisation du système de gestion et de pilotage de l’enseignement supérieur. Par ailleurs, courant mai 2016, près de 1760 enseignants des universités de l’espace UEMOA ont pu bénéficier d’une formation en didactique dans les disciplines liées aux nouvelles filières porteuses des institutions d’enseignements supérieur. Le présent séminaire vient donc « compléter les actions nationales et capitaliser les riches et diverses expériences vécues dans les huit pays membres de l’union », a noté Seydou Sissouma.

Il s’agira surtout de mettre en place des cellules pédagogiques dans les universités publiques. « Nous avons identifié 22 filières et cette formation vise à donner les outils intellectuels et méthodologiques aux enseignants afin de dispenser les formations liées à ces filières » a renchéri Seydou Sissouma.

Et ce sont au total 192 enseignants (24 enseignants par pays), qui vont bénéficier de formations dans 8 domaines spécialisés. Ce sont entre autres : les sciences de la santé, les sciences de l’éducation et de la formation, les sciences agronomiques, les sciences juridiques, politiques et de l’administration.

Les différents enseignants ont été appelés à maintenir et à semer à leur tour « la bonne nouvelle ». « Lorsqu’ils seront dans leurs pays respectifs, les programmes qu’ils élaboreront en direction des autres enseignants nous seront transmis et nous aurons les moyens de suivre l’effectivité de la dissémination du savoir qui a été accueilli ici et nous encouragerons les initiatives en la matière » a conclu Seydou Sissouma. La présente rencontre se déroule du 1er au 10 aout 2016 à Ouagadougou.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août 2016 à 02:08, par Cheikh
    En réponse à : Enseignement supérieur : La pédagogie enseignée à 192 enseignants de l’espace UEMOA

    En tout cas veillez à y ajouter d’autres filières, parce qu’avec la récente et brutale institution du LMB dans certaines UFR comme celle de l’économie, la plupart des étudiants s’y sentent, comme précipitamment tombés sur la tête. En effet, confrontés à la nouvelle méthode liée aux semestres, Ils ne savent plus d’où ils viennent, où ils sont, ni où ils vont. Et cela est dû sans aucun doute, à ces insuffisances pédagogiques dont il est question, de la part des enseignants du supérieur. Je l’affirme parce que mes enfants sont directement concernés par ce phénomène.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés