« Nous sommes un peuple uni, solide et débout », a dit Zéphirin Diabré à la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats

mercredi 27 janvier 2016 à 01h24min

La cérémonie d’hommage aux victimes des attentats du 15 janvier, a sonné la mobilisation des fils et filles du Burkina Faso. Au-delà des clivages politiques. Bénéwendé Stanislas Sankara, aux côtés de président du Faso, à l’absence du président de l’assemblée nationale, Salifou Diallo. Normal puisque premier vice-président de l’institution. Mais on a également aperçu Zéphirin Diabré, leader de l’opposition, dans la tribune officielle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Nous sommes un peuple uni, solide et débout », a dit Zéphirin Diabré à la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats

Face à l’essentiel, il faut taire les divergences. C’est un Burkina Faso, aux couleurs arc-en-ciel qui a été donné à avoir à la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats terroristes du 15 janvier. Les chrétiens (catholiques et évangélistes), les musulmans ont tous dit la même prière, afin que les âmes des défunts reposent en paix.

Des leaders politiques étaient également présents à la cérémonie, comme Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le Changement, deuxième force politique du pays, et candidat malheureux à l’élection présidentielle du 29 novembre 2015.

Il a qualifié de « lâches et d’une barbarie ignoble » les attaques terroristes qui ont visé le Burkina Faso, à Ouagadougou et à Tin-Akoff, tuant des Burkinabè et des amis du Burkina. 32 au total, de 11 nationalités.

Pour Zéphirin Diabré, la cérémonie d’hommage aux victimes innocentes était nécessaire, pour non seulement magnifier et honorer leur mémoire, soutenir leurs familles qui sont endeuillées et les blessés, « mais aussi pour montrer aux terroristes que le Burkina Faso n’a pas peur ».

« Nous sommes un peuple uni, solide et débout, et comme de par le passé, nous saurons faire face à cette menace qui du reste ne frappe pas que le Burkina, puisque tous les pays du monde sont sous le danger », a conclu le premier responsable de l’UPC.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés